StudySmarter: Flashcards, Note
4.5 • +22k évaluations
Plus de 22 millions de téléchargements
Gratuit

L’année de césure : comment en profiter pleinement tout en boostant votre parcours ?

Vous êtes à la croisée des chemins, songeant à prendre une pause dans votre parcours académique ? Que ce soit après le bac ou pendant vos études supérieures, pourquoi ne pas tenter une année de césure ? Voyager, vivre de nouvelles expériences, partir à l'aventure… Que demander de mieux ? Si vous ne savez pas par où commencer vos idées d'année de césure, StudySmarter peut vous aider en la matière.

Année de césure, StudySmarter

Qu’est-ce qu’une année de césure ?

 

Avant de plonger dans les détails, commençons par le début. Qu’est-ce que l’année de césure exactement ? Peut-être que le terme « année sabbatique » vous est plus familier. En fait, ils sont synonymes dans ce contexte. Une année de césure ou sabbatique, « gap year » pour les bilingues, est une pause dans le parcours académique. Largement reconnue et encouragée par les universités et grandes écoles françaises, elle se situe généralement entre le lycée et l’université, ou pendant vos études universitaires.

Durant cette année, vous pouvez choisir de voyager, travailler, faire du bénévolat, vous former ou vous consacrer à des projets personnels. Cette période est l’occasion d’expérimenter, de gagner en maturité, de développer des compétences et de penser à vos objectifs futurs.

Note : Dans un autre contexte, une année sabbatique peut aussi être associée à une pause dans une carrière professionnelle. C’est une période prolongée pendant laquelle une personne décide de se retirer temporairement de son emploi pour diverses raisons.

Gardez le contrôle de votre budget et de vos révisions avec StudySmarter.

Envie de bien gérer vos études grâce au planning de révision StudySmarter ? Téléchargez notre appli gratuite et gérer vos révisions comme un chef !

Télécharger l'appli gratuitement

 

Quels sont les avantages de l’année de césure ?

 

La césure offre de nombreux avantages à ceux qui décident de faire une pause dans leurs études. Cette période permet de prendre du recul, de mieux se connaître et de réfléchir à ses objectifs personnels et professionnels. Elle permet de découvrir ses passions et de se recentrer sur ses aspirations.

Pendant cette année, vous pouvez vous initier à de nouveaux hobbies ou effectuer un stage dans un nouveau secteur, et il se peut que vous finissiez par l’apprécier. Cette expérience pourrait complètement changer votre parcours scolaire, et ce, pour le mieux. De plus, vous aurez acquis une précieuse expérience de travail dans un domaine qui vous intéresse.

En voyageant, vous découvrirez de nouvelles cultures, rencontrerez des gens de tous horizons, élargirez votre esprit et vos horizons. Cela vous aidera à développer une vision plus globale du monde, à apprécier la diversité et à cultiver une plus grande tolérance.

À la fin de votre « gap year », grâce à toutes ces expériences, vous devriez avoir amélioré votre confiance en vous et gagné en perspective pour réévaluer vos choix en matière d’enseignement supérieur. Une année de césure vous aide à vous améliorer de multiples façons avant de poursuivre vos études supérieures.

 

L’année de césure post-bac ou pendant les études : quand la faire ?

 

Se lancer dans de grandes aventures peut être une excellente idée. Cependant, il est important de se demander si l’on est émotionnellement prêt pour un projet aussi important. L’année de césure, en particulier le volontariat, n’est pas toujours une partie de plaisir. En gardant ces conditions à l’esprit, il n’y a pas de moment idéal pour prendre une année sabbatique, la décision est tout à fait personnelle.

 

Que pouvez-vous faire pendant votre année sabbatique ?

 

Maintenant, concentrons-nous sur la manière de rendre votre année sabbatique fructueuse.

 

1. Voyager dans le monde et apprendre une nouvelle langue

 

Beaucoup profitent de leur « gap year » pour voyager à travers le monde. Visiter plusieurs pays, découvrir de nouvelles cultures, rencontrer des gens, élargir vos horizons.

En voyageant, vous pouvez apprendre de nouvelles langues. Quoi de mieux pour apprendre une langue que d’être immergé en elle ? Les voyages linguistiques sont un bon moyen, comme ceux proposés par www.ef.fr ou www.kaplaninternational.com/. La youtubeuse Elise (alias Esile) en parle dans sa vidéo Partir En Séjour Linguistique .

Mais si vous voulez voyager sans prendre une année de césure, pourquoi ne pas faire un semestre à l’étranger ? Vous aurez l’occasion d’explorer un nouvel endroit, de rencontrer de nouvelles personnes, d’être exposé à de multiples cultures et, en plus, d’apprendre une nouvelle langue.

 

2. Une formation personnelle et professionnelle

 

L’année de césure peut être l’occasion de suivre des formations dans les domaines qui vous intéressent. C’est l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences, d’approfondir vos connaissances ou d’explorer une passion.

 

3. Un Service Civique

 

Vous envisagez le service civique pour votre année de césure ? Voici ce que vous devez savoir.

Le service civique est une mission d’intérêt général de 6 à 12 mois. Vous pouvez travailler dans des domaines comme la culture, l’éducation, l’environnement, ou le sport. Pour postuler, rendez-vous sur le site officiel du Service Civique.

 

4. Du bénévolat à l’étranger

 

Si vous souhaitez consacrer votre année de césure à des causes humanitaires, envisagez le bénévolat à l’étranger. Il existe une grande variété d’activités : l’enseignement, la construction, les soins de santé, la protection de l’environnement et bien d’autres encore. Les programmes de volontariat à l’étranger vous offrent une occasion unique de découvrir de nouvelles cultures tout en apportant une aide précieuse à des projets humanitaires, environnementaux ou sociaux dans différents pays. Vous pouvez trouver des programmes de volontariat international sur www.planmygapyear.co.uk.

 

Année de césure, Le Magazine StudySmarter

Mettre à profit son année sabbatique au profit des autres en devenant bénévole est un excellent projet.

 

5. Explorez vos projets personnels et entrepreneuriaux

 

Pendant votre pause dans les études, vous pouvez vous consacrer à des projets personnels ou entrepreneuriaux. Avez-vous une passion pour la peinture, l’écriture ou la musique ? Vous rêvez de créer votre start-up ? C’est le moment de vous lancer. L’année de césure vous offre un temps précieux pour explorer et développer votre esprit d’entreprise, ce qui vous permet de faire des progrès considérables dans la concrétisation de vos idées.

 

Comment financer votre année sabbatique ?

 

Tout au long de cet article, vous vous êtes certainement posé la question suivante : « Comment vais-je financer tout cela ?» Ne vous inquiétez pas, voici une liste des ressources disponibles pour vous aider :

  • Emplois à temps partiel. La première option, évidente, est de trouver un emploi à temps partiel. Cela vous donnera du temps et de l’argent pour financer vos projets, tels que des voyages linguistiques, voire de nouveaux hobbies.
  • Programmes de volontariat rémunéré. Certains programmes de volontariat à l’étranger offrent des possibilités de volontariat rémunéré, dans le cadre desquelles vous pouvez participer à des projets humanitaires ou environnementaux tout en recevant une compensation financière ou des avantages tels que l’hébergement et la nourriture. Assurez-vous que le programme que vous choisissez vous convienne.
  • Bourses institutionnelles ou gouvernementales. Plusieurs institutions, telles que les universités, les établissements d’enseignement supérieur, les organisations privées, les fondations, les associations, ainsi que le gouvernement, proposent des bourses et des subventions destinées à soutenir les étudiants qui souhaitent entreprendre une année sabbatique. Pour découvrir les différentes opportunités de bourses disponibles, il est recommandé de se renseigner auprès des établissements d’enseignement, des ministères de l’Éducation et des organismes privés.
  • Les économies. Vous pouvez commencer à planifier votre année sabbatique en faisant des économies. Mais comment le faire ? Eh bien en faisant un job d’étudiant. Cela vous aidera à économiser tout en apprenant à gérer votre budget pour l’avenir.

 

Reprendre ses études après une année sabbatique

Le retour à l’école après une année de césure peut être une transition délicate. Il est important de prendre le temps de vous réadapter à votre environnement académique. N’oubliez pas que l’expérience acquise lors de votre année de césure est précieuse. Mentionnez-la dans vos lettres de motivation et lors de vos entretiens, elle pourrait vous aider à vous démarquer.

 

Conclusion : l’année de césure en vaut-elle la peine ?

 

En fin de compte, une année de césure est un choix très personnel. C’est une expérience qui peut vous aider à grandir et à vous épanouir, à découvrir de nouvelles passions et à acquérir de nouvelles compétences. C’est une année pour vous, pour découvrir qui vous êtes et ce que vous voulez faire. Quoi que vous choisissiez, rappelez-vous que l’important est d’apprendre et de grandir pendant cette période. Et n’oubliez pas, StudySmarter est là pour vous accompagner dans vos projets d’année de césure. Alors, êtes-vous prêt à faire le grand saut ?

Questions fréquemment posées

Qu'est-ce qu'une année de césure ?

La césure est une période pendant laquelle vous suspendez temporairement votre formation d'enseignement supérieur pour avoir une expérience personnelle ou professionnelle.

Quel pays choisir pour une année de césure ?

Partez en année de césure dans l'une de nos nombreuses destinations, les plus populaires étant l'année de césure en Angleterre, l'année de césure au Canada et l'année de césure en Australie.

Est-ce que prendre une année de césure affecte ma progression académique ?

En général, une année de césure n'affecte pas négativement votre progression académique. Cependant, il est important de bien planifier votre année de césure en coordination avec votre établissement d'enseignement, afin de vous assurer de respecter les exigences et les échéances pour votre retour aux études. De plus, une année de césure bien utilisée peut même renforcer votre motivation et votre engagement envers vos études ultérieures.