StudySmarter: Flashcards, Note
4.5 • +22k évaluations
Plus de 22 millions de téléchargements
Gratuit

Arrêtez de procrastiner : Comprendre les causes et apprendre à les surmonter

Décrocher une réussite académique nécessite rigueur et assiduité. Cependant, la procrastination, cette tendance à tout remettre à plus tard, peut facilement égarer les étudiants de leur chemin. Pourquoi la procrastination est-elle si présente parmi eux, et comment peut-on l'éviter? Suivez notre guide pour explorer cet univers!

Arrêtez de procrastiner !, StudySmarter

L’heure de la rentrée approche et vous procrastinez déjà pour la préparer ? Voici notre guide pour arrêter de procrastiner.

 

Tout savoir sur la procrastination : Qu’est-ce que c’est et pourquoi est-elle si répandue chez les étudiants ?

 

La procrastination, parfois qualifiée de « voleuse de temps« , désigne l’habitude de différer des tâches qui sont urgentes ou importantes. Cette tendance peut s’expliquer par plusieurs facteurs, notamment la peur de l’échec, le perfectionnisme, et les distractions omniprésentes de notre ère numérique. Face à la pression académique, certains étudiants voient dans la procrastination une échappatoire temporaire à leurs obligations.

Fini le temps où vous vous sentiez dépassé par vos études !

Et oui ! Grâce à notre appli gratuite, vous pouvez accéder à des résumés de cours faciles à comprendre, à des flashcards et à un planning de révision personnalisée pour réviser en toute tranquillité.

Télécharge l'appli gratuitement

 

La procrastination décryptée : Pourquoi les étudiants sont-ils si touchés ?

 

Pourquoi de nombreux étudiants tombent-ils dans le piège de la procrastination? Les raisons sont multiples. Entre la surcharge de travail, la peur de ne pas être à la hauteur, et l’attrait des distractions numériques (réseaux sociaux, jeux, etc.), il devient tentant de différer ses tâches. De plus, certains étudiants craignent inconsciemment l’échec ou le jugement des autres, préférant ne rien faire plutôt que de risquer de mal faire.

 

La procrastination, Le Magazine StudySmarter

Captivés par la procrastination, de nombreux étudiants se laissent aller. Aujourd’hui, tout est à portée de clic : divertissements et réseaux sociaux. La procrastination devient inévitable.

 

Arrêtez de procrastiner : Astuces et conseils

 

Vaincre la procrastination nécessite une approche méthodique. Plongeons dans diverses stratégies éprouvées pour combattre ce fléau. Voici nos astuces éprouvées pour vous aider à vaincre la procrastination.

 

La règle des 2 minutes : Transformer votre approche aux petites tâches

 

La règle des 2 minutes est simple : Si une tâche vous semble insurmontable, visez à en réaliser seulement les deux premières minutes. Prenons un exemple : si vous désirez étudier, préparez votre café, installez-vous, ouvrez vos notes, et lisez la première phrase. Vous avez alors atteint l’objectif que vous vous étiez fixé.

Vous avez probablement entendu l’expression « l’appétit vient en mangeant », et il s’agit d’un principe similaire ici. À chaque petit pas que vous faites dans votre tâche, votre désir de l’accomplir grandit.

Cette approche fonctionne car elle vous motive à continuer une fois la tâche entamée. Appliquez-la régulièrement, et vous constaterez que vous progressez sans même le réaliser.

 

La méthode de pomodoro : Comment l’adopter ?

 

La méthode Pomodoro, développée par Francesco Cirillo, consiste à travailler par sessions de 25 minutes, suivies d’une pause de 5 minutes. Après quatre sessions, vous pouvez vous accorder une pause de 15 à 30 minutes. Cette méthode favorise la concentration, augmente la productivité et réduit la procrastination.

 

« Eat the Frog » : L’art de prioriser ses défis

 

La méthode  » Eat the Frog  » (mangez la grenouille) vous permet d’optimiser votre temps en donnant la priorité à la tâche la plus importante de la journée. Inspirée de Mark Twain, elle suggère qu’en commençant par le défi le plus difficile, le reste de la journée devient plus facile. Chaque matin ou chaque soir, trouvez votre « grenouille », à savoir votre tâche principale. Commencez la journée sans perturbation. S’il y en a plusieurs, choisissez d’abord la plus difficile. Cette approche stimule la productivité et réduit la procrastination.

Considérez ceci : souvenez-vous d’un moment où vous avez relevé un défi laborieux. Vous êtes-vous senti fort, invincible ? C’est le même principe. Cependant, tout le monde n’identifie pas une tâche difficile de la même manière. Ce qui est difficile pour vous peut être simple pour moi. Tout est relatif. Une tâche complexe pour vous peut être simple pour moi, et vice versa. Tout dépend de nos compétences, de nos préférences et de notre expérience.

 

L’échec est-il si redoutable ?

 

La peur de l’échec est l’une des principales causes de procrastination. Apprendre à voir l’échec comme une étape vers la réussite, plutôt que comme une fin en soi, peut changer la donne. Chaque échec est une leçon qui vous rapproche de votre objectif.

Plutôt que d’avoir peur d’échouer, commencez à vous y attendre. La procrastination vient souvent de cette peur. Éviter plutôt qu’essayer. L’échec inévitable, surtout en apprenant. Ne jamais échouer signifie que l’on n’a jamais essayé. L’échec est une leçon.

De grandes figures ont rencontré des échecs avant de parvenir à la réussite : Steve Jobs, Oprah Winfrey, Thomas Edison, Albert Einstein, Vincent van Gogh, etc. Chaque échec est un tremplin vers le succès.

L’échec mène souvent au succès. La vie est aventure, osez et vivez-la.

 

Confronter vos peurs et arrêtez de procrastiner

 

Prenez le temps de réfléchir à la bataille qui se déroule dans votre tête. Qu’est-ce qui vous fait peur, qui vous empêche d’agir comme vous le devriez ?

Ensuite, demandez-vous simplement : « Pourquoi ai-je peur de cela, quels sont les résultats que je crains et quelles sont les chances qu’ils se produisent ? » La plupart du temps, vous découvrirez que ces questions sans réponse étaient la seule raison de cette peur et rien d’autre.
N’ignorez pas votre peur, elle pourrait vous empêcher de réaliser de grandes choses dans la vie.

 

Optimisez votre organisation et votre espace pour stimuler votre productivité

 

Une organisation efficace consiste à définir les actions nécessaires pour atteindre un certain objectif. Cette méthode permet de diviser les grands objectifs en petites tâches et de se concentrer sur une tâche à la fois. Elle est efficace lorsque vous êtes confronté à la procrastination, car la contemplation d’une tâche importante vous fait penser à toutes les étapes que vous devez franchir. Cela crée le stress de devoir faire trop de choses à la fois, ce qui vous pousse à la procrastination. Au lieu de cela, définissez des tâches claires et modestes avant de commencer à travailler sur un objectif ou un projet, et concentrez-vous sur l’accomplissement d’une tâche à la fois.

Un espace d’étude bien organisé et dédié peut grandement améliorer votre concentration. Investissez dans de bons rangements, éliminez les distractions visuelles et créez un environnement propice à la productivité.

 

Rituels matinaux : Le premier pas contre la remise à plus tard

 

Les rituels font partie intégrante de votre journée typique d’un étudiant, même si vous ne les reconnaissez pas. L’exemple le plus simple est celui du brossage des dents, nous le faisons généralement juste avant de nous endormir et juste après nous être réveillés. Le reste de la journée, nous n’y pensons même pas. C’est le pouvoir du rituel.

Si vous regardez constamment l’horloge et qu’à chaque fois que vous voyez qu’il est 17 heures ou 18 heures, vous vous dites : « Je commencerai à l’heure suivante », vous avez tout intérêt à créer un rituel de démarrage.

Il suffit de choisir une tâche quotidienne, comme faire son café ou prendre son petit-déjeuner, et de s’attaquer à la tâche sur laquelle vous procrastinez juste à la fin de cette activité.

Au bout de quelques semaines, vous vous rendrez peut-être directement à votre bureau pour étudier après avoir bu un café, car vous l’aurez fait suffisamment souvent pour que cela devienne un rituel.

 

Boostez votre motivation pour arrêtez de procrastiner

 

Tout le monde aime ce petit coup de pouce de la motivation et, même s’il ne dure pas longtemps, il peut suffire à mettre fin au cycle de procrastination dans lequel vous êtes enfermé(e).

Pour mettre fin à ce cycle et commencer à travailler sur une tâche, posez-vous la question suivante : « Pourquoi est-ce que je fais cette tâche ? Quel en est le résultat ? » pour vous rappeler pourquoi vous faites ce que vous faites et quels sont vos objectifs.

Si vous ne vous sentez toujours pas motivé, essayez d’écouter de la musique qui vous met de bonne humeur pendant que vous commencez la tâche, et arrêtez d’écouter lorsque vous avez enfin réussi à vous concentrer.

 

Tout est mieux, avec du recul

 

Tout le monde s’est déjà dit : « Ce n’était pas aussi difficile que je l’imaginais » après avoir accompli une tâche.

Chaque fois qu’une tâche vous semble intimidante ou trop lourde à entreprendre, souvenez-vous de vos expériences. Par expérience, nous entendons toutes ces fois où vous avez repoussé le début d’une tâche, mais où, une fois commencée, vous avez pris plaisir à y travailler et où, une fois terminée, vous vous êtes dit : « Ce n’était pas aussi difficile que je l’imaginais ».

Cette fois-ci, rien n’est différent, sauf la tâche. Et la plupart du temps, vous constaterez que les choses se terminent de la même manière et que votre vie s’en trouve améliorée. Rappelez-vous que vous avez déjà accompli toutes les tâches que vous avez commencées, alors qu’est-ce qu’une de plus ?

 

Le perfectionnisme : Quand l’obsession de l’idéal freine la progression

 

Mais qu’est-ce que la procrastination par perfectionnisme ? La procrastination par perfectionnisme est un type de procrastination causé par le fait que la personne pense que tout ce qu’elle fait doit être parfait, et si elle n’est pas dans le bon état d’esprit pour faire un travail parfait, ce n’est pas la peine de commencer.

Si vous êtes coincé dans la boucle du perfectionnisme et de la procrastination, vous savez probablement que cette idée est complètement fausse, mais vous n’arrivez toujours pas à vous en débarrasser. Que faire alors ?

Le moyen le plus sûr de vaincre la procrastination perfectionniste est de faire en sorte que votre objectif soit indépendant du résultat. Essayez de vous fixer des objectifs indépendants du résultat de l’action que vous êtes sur le point d’entreprendre, et faites de l’action l’objectif lui-même.

Par exemple, au lieu de dire « Je vais finir de réviser ce chapitre aujourd’hui », commencez à dire « Je vais étudier pendant 2 heures aujourd’hui ». Le fait de fixer une limite de temps plutôt qu’une limite de contenu rend la tâche plus réalisable.

 

Conclusion, peut-on alors vraiment arrêtez de procrastiner ?

 

La procrastination est un défi universel, mais avec les bonnes stratégies et une volonté de fer, vous pouvez arrêtez de procrastiner . En apprenant à mieux vous connaître, à organiser votre environnement et à adopter des routines positives, vous mettez toutes les chances de votre côté pour optimiser votre temps et votre apprentissage. Et n’oubliez pas, notre application d’apprentissage, StudySmarter, est votre alliée pour vous guider à chaque étape de votre parcours académique. Alors, prêts à arrêter de procrastiner et à conquérir vos objectifs académiques ?

Questions fréquemment posées

Qu'est-ce que cela signifie "Arrêtez de procrastiner"?

Cela signifie "arrêtez de repousser les tâches". La procrastination est l'acte de retarder ou de reporter des actions ou tâches malgré leur importance.

Pourquoi les étudiants ont-ils tendance à procrastiner?

Les étudiants procrastinent souvent à cause du stress, de la peur de l'échec, ou de la distraction causée par les technologies actuelles.

Quelles sont les conséquences de la procrastination pour un étudiant?

La procrastination peut entraîner du retard dans les devoirs, une baisse des performances académiques, et un stress accru à l'approche des échéances.

Comment peut-on combattre la procrastination en tant qu'étudiant?

Définissez des objectifs clairs, créez une routine, évitez les distractions et récompensez-vous après avoir accompli des tâches.

Est-ce que la procrastination est liée à la paresse ?

Pas nécessairement. La procrastination peut être due à l'anxiété, la peur ou le perfectionnisme, et non simplement à la paresse.