Convention européenne des droits de l'homme

La Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) est un instrument essentiel pour la protection des droits de l'homme en Europe. Établis en 1950, ses principes et objectifs ont guidé le cours de la législation sur les droits de l'homme à travers le continent, et son impact sur les systèmes juridiques des pays européens, y compris le Royaume-Uni, est indéniable. Cet article se penche sur l'histoire et l'aperçu de la CEDH, en explorant ses principes et objectifs clés, ainsi qu'en examinant la compréhension et la mise en œuvre de ses articles. Il aborde également la relation entre la Convention européenne des droits de l'homme et le droit britannique, en se concentrant sur la mise en œuvre de la CEDH par le biais de la loi sur les droits de l'homme, le rôle de la Cour suprême du Royaume-Uni dans l'application de la CEDH, et l'impact plus large de la Convention sur l'évolution des droits de l'homme et sur le Conseil de l'Europe. En comprenant les origines, les principes et l'évolution continue de la Convention européenne des droits de l'homme, tu auras un aperçu complet de l'importance de cet instrument juridique influent dans l'élaboration et l'avancement de la protection des droits de l'homme dans toute l'Europe.

C'est parti Inscris-toi gratuitement
Convention européenne des droits de l'homme Convention européenne des droits de l'homme

Crée des supports d'apprentissage sur Convention européenne des droits de l'homme avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement

Des millions de fiches spécialement conçues pour étudier facilement

Inscris-toi gratuitement
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quand la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) a-t-elle été adoptée ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quels pays ont joué un rôle important dans la rédaction de la CEDH ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle institution contrôle le respect de la CEDH par les États membres ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Comment le Royaume-Uni a-t-il intégré la CEDH dans son droit interne ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Que protège l'article 2 de la Convention européenne des droits de l'homme ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Qu'est-ce que l'article 3 de la Convention européenne des droits de l'homme interdit ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Que garantit l'article 6 de la Convention européenne des droits de l'homme ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Contre quoi l'article 14 de la Convention européenne des droits de l'homme protège-t-il ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Comment la Convention européenne des droits de l'homme a-t-elle été incorporée dans le droit britannique ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quel est le rôle de la Cour suprême du Royaume-Uni dans l'application de la Convention européenne des droits de l'homme ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quel recours les tribunaux britanniques peuvent-ils accorder lorsque la législation ne peut pas être interprétée d'une manière compatible avec un droit garanti par la Convention ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quand la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) a-t-elle été adoptée ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quels pays ont joué un rôle important dans la rédaction de la CEDH ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle institution contrôle le respect de la CEDH par les États membres ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Comment le Royaume-Uni a-t-il intégré la CEDH dans son droit interne ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Que protège l'article 2 de la Convention européenne des droits de l'homme ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Qu'est-ce que l'article 3 de la Convention européenne des droits de l'homme interdit ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Que garantit l'article 6 de la Convention européenne des droits de l'homme ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Contre quoi l'article 14 de la Convention européenne des droits de l'homme protège-t-il ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Comment la Convention européenne des droits de l'homme a-t-elle été incorporée dans le droit britannique ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quel est le rôle de la Cour suprême du Royaume-Uni dans l'application de la Convention européenne des droits de l'homme ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quel recours les tribunaux britanniques peuvent-ils accorder lorsque la législation ne peut pas être interprétée d'une manière compatible avec un droit garanti par la Convention ?

Show Answer

Convertis des documents en flashcards gratuitement avec l'IA

Tables des matières
Table des mateères

    Convention européenne des droits de l'homme : Histoire et vue d'ensemble

    La Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) joue un rôle crucial dans la protection et la promotion des droits de l'homme au sein des 47 États membres du Conseil de l'Europe. Comprendre son histoire, ses principes clés et ses objectifs te permettra de mieux apprécier son impact sur les pays européens et leurs systèmes juridiques, y compris le Royaume-Uni.

    La création de la Convention européenne des droits de l'homme en 1950

    La CEDH est née de la nécessité d'empêcher que les atrocités de la Seconde Guerre mondiale ne se reproduisent. Le Conseil de l'Europe, fondé en 1949, avait pour objectif de promouvoir la démocratie, les droits de l'homme et la primauté du droit en Europe. L'un de ses premiers projets a été la rédaction de la CEDH, qui a été adoptée le 4 novembre 1950 et est entrée en vigueur en 1953.

    Lors de la rédaction de la CEDH, les principaux pays impliqués étaient le Royaume-Uni, la France et la Belgique. Ces pays ont contribué de manière significative à la formulation du texte de la Convention et de ses principes. Les auteurs se sont inspirés de diverses sources, telles que la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies et les systèmes juridiques nationaux existants.

    La CEDH était révolutionnaire à l'époque, car c'était le premier traité international qui permettait aux citoyens individuels de porter plainte pour violation des droits de l'homme directement devant un tribunal international. Cela a considérablement amélioré l'accès à la justice pour les victimes de violations des droits de l'homme.

    Principes et objectifs clés de la Convention européenne des droits de l'homme

    La CEDH vise à protéger plusieurs libertés et droits fondamentaux de l'homme qui sont à la base des sociétés démocratiques. Ces droits sont universels, inaliénables et indivisibles, ce qui signifie qu'ils s'appliquent à tous les individus, quels qu'ils soient et d'où qu'ils viennent.

    Voici quelques-uns des principaux droits et libertés protégés par la CEDH :

    • le droit à la vie (article 2)
    • le droit de ne pas être soumis à la torture ou à des traitements inhumains ou dégradants (article 3)
    • Droit de ne pas être soumis à l'esclavage et au travail forcé (article 4)
    • Droit à la liberté et à la sécurité (article 5)
    • Droit à un procès équitable (article 6)

    La CEDH établit également la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), qui contrôle le respect de la Convention par les États membres. La Cour est compétente pour connaître des affaires portées par des particuliers, des organisations non gouvernementales ou même d'autres États membres, alléguant des violations des dispositions de la Convention.

    L'impact sur les pays européens, y compris le Royaume-Uni

    La CEDH a eu un impact profond sur les pays européens, non seulement en fournissant directement un cadre juridique pour la protection des droits de l'homme, mais aussi en influençant les lois, les politiques et les décisions judiciaires nationales. Ses principes ont été intégrés dans les systèmes juridiques des États membres, garantissant ainsi la prise en compte des considérations relatives aux droits de l'homme à tous les niveaux.

    Par exemple, le Royaume-Uni a incorporé la CEDH dans son droit national par le biais de la loi sur les droits de l'homme de 1998. Cela permet aux individus de soulever des questions relatives à la Convention devant les tribunaux britanniques, plutôt que de devoir s'adresser à la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg.

    En outre, l'influence de la CEDH peut être observée dans de nombreux développements et réformes juridiques. Par exemple, la Convention a façonné le paysage juridique concernant les droits à la vie privée, la liberté d'expression et la discrimination. De nombreux pays européens ont introduit de nouvelles lois anti-discrimination, aboli la peine de mort ou réformé les procédures pénales en réponse aux arrêts rendus par la Cour européenne des droits de l'homme.

    La CEDH reste un instrument vital pour l'avancement des droits de l'homme à travers l'Europe. Grâce à ses principes et à ses objectifs, la Convention a eu un impact durable sur les pays européens, y compris le Royaume-Uni, en façonnant les systèmes juridiques et en promouvant le respect des droits et des libertés individuels.

    Comprendre les articles de la Convention européenne des droits de l'homme

    Il est essentiel de se familiariser avec les articles de la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) pour comprendre la portée des droits et des libertés qu'ils visent à protéger. Nous allons maintenant te présenter une vue d'ensemble et un résumé de ces articles, avant d'approfondir certains des plus importants pour la protection des droits.

    Aperçu et résumé des articles de la Convention européenne des droits de l'homme

    La CEDH se compose de plusieurs articles, chacun portant sur des droits de l'homme et des libertés spécifiques. Des articles originaux, des protocoles ultérieurs et des amendements ont été ajoutés au fil du temps, élargissant la portée de la Convention et l'adaptant aux évolutions de la société.

    Tu trouveras ci-dessous un résumé des principaux articles de la CEDH :

    Article 1Obligation de respecter les droits de l'homme
    Article 2Droit à la vie
    Article 3 : Interdiction de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradantsInterdiction de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants
    Article 4Interdiction de l'esclavage et du travail forcé
    Article 5 : Droit à la liberté et à la sécuritéDroit à la liberté et à la sécurité
    Article 6 : Droit à un procès équitableDroit à un procès équitable
    Article 7Pas de peine sans loi
    Article 8 : Droit au respect de la vie privée et familialeDroit au respect de la vie privée et familiale
    Article 9Liberté de pensée, de conscience et de religion
    Article 10Liberté d'expression
    Article 11 : Liberté de réunion et d'associationLiberté de réunion et d'association
    Article 12 : Droit de se marier et de fonder une familleDroit de se marier et de fonder une famille
    Article 13 : Droit de se marier et de fonder une familleDroit à un recours effectif
    Article 14Interdiction de la discrimination
    Article 15 : Dérogations en cas d'état d'urgenceDérogations en cas d'urgence
    Article 16Restrictions à l'activité politique des étrangers
    Article 17Interdiction de l'abus de droit
    Article 18Limitation de l'utilisation des restrictions aux droits

    En plus des articles ci-dessus, il existe plusieurs protocoles qui complètent ou modifient la CEDH, en étendant la liste des droits protégés et en modifiant les aspects procéduraux. Citons par exemple le protocole n° 1 (qui introduit le droit de propriété, le droit à l'éducation et les élections libres), le protocole n° 4 (qui interdit l'expulsion des nationaux, garantit la liberté de circulation et interdit l'expulsion collective des étrangers), et le protocole n° 6 (qui abolit la peine de mort en temps de paix).

    Articles importants à privilégier pour la protection des droits

    Posant les bases d'un cadre complet et solide en matière de droits de l'homme, certains articles de la CEDH se distinguent comme des aspects cruciaux de la protection des droits. Nous allons nous pencher sur ces articles importants, en examinant leur importance pour la sauvegarde des droits et des libertés individuels.

    Article 2 : Le droit à la vie

    Pierre angulaire des droits de l'homme, le droit à la vie impose aux États des obligations à la fois positives et négatives. Il exige des gouvernements non seulement qu'ils s'abstiennent d'ôter la vie à quelqu'un par le biais, par exemple, d'exécutions extrajudiciaires, mais aussi qu'ils protègent activement la vie en enquêtant sur les décès suspects et en mettant en œuvre les mesures juridiques et politiques appropriées.

    Il existe des exceptions à ce droit, notamment lorsque la perte d'une vie résulte de l'usage de la force nécessaire pour prévenir un crime, protéger autrui, ou encore en cas de légitime défense. Cependant, ces exceptions sont interprétées de façon étroite et strictement réglementées par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

    Article 3 : Interdiction de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants

    L'article 3 est un droit absolu, ce qui signifie qu'aucune exception ou dérogation n'est permise. Il interdit la torture, les traitements inhumains, les traitements dégradants ou les peines, quelles que soient les circonstances. La CourEDH prend en compte la gravité des souffrances de la victime, les raisons du mauvais traitement et le contexte dans lequel le traitement a eu lieu pour déterminer s'il y a eu violation.

    Article 6 : Droit à un procès équitable

    Assurant la bonne administration de la justice, l'article 6 énonce les normes minimales d'un procès équitable. Cela comprend la présomption d'innocence, le droit à une audience publique, le temps et les moyens nécessaires à la préparation de la défense, le droit à l'assistance juridique et le droit d'interroger les témoins, entre autres. Dans les procédures pénales et civiles, il est essentiel pour maintenir la confiance dans le système judiciaire.

    Un aspect intéressant de l'article 6 est le droit à un procès dans un délai raisonnable. La Cour européenne des droits de l'homme prend en compte des facteurs tels que la complexité de l'affaire, les actions du requérant et le comportement des autorités nationales lorsqu'elle détermine si un délai est raisonnable.

    Article 14 : interdiction de la discrimination

    L'article 14 empêche toute discrimination dans la jouissance des droits et libertés de la CEDH, en veillant à ce que les lois et les politiques soient appliquées de manière égale à tous. Il englobe un large éventail de motifs, notamment le sexe, la race, la religion, l'origine nationale ou sociale, le handicap et l'orientation sexuelle, entre autres. Cependant, cet article n'offre une protection contre l'inégalité de traitement que dans le contexte d'autres droits de la CEDH ; il ne constitue pas à lui seul une interdiction générale de la discrimination.

    En résumé, il est essentiel de comprendre les articles de la CEDH, en particulier les articles les plus importants pour la protection des droits, afin de saisir le cadre juridique qui protège les droits et les libertés des individus à travers l'Europe. Ces articles, en conjonction avec les protocoles additionnels, constituent la base pour assurer le respect des droits de l'homme et fournir des recours à ceux qui souffrent de violations au sein des États membres du Conseil de l'Europe.

    La Convention européenne des droits de l'homme au Royaume-Uni

    La relation du Royaume-Uni avec la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) est particulièrement importante, car la Convention a été incorporée dans le droit britannique par le biais de la loi sur les droits de l'homme de 1998. La CEDH a eu un impact profond sur le droit britannique, en façonnant le développement de la législation clé et en guidant les résultats des affaires. Nous allons maintenant examiner sa mise en œuvre par le biais de la loi sur les droits de l'homme et explorer ses implications sur le droit et les affaires britanniques, ainsi que le rôle de la Cour suprême du Royaume-Uni dans l'application des principes de la Convention.

    La mise en oeuvre de la Convention européenne des droits de l'homme par la loi sur les droits de l'homme

    Avant la promulgation de la loi sur les droits de l'homme de 1998, les citoyens britanniques ne pouvaient pas invoquer directement la CEDH devant les tribunaux nationaux, ce qui signifiait qu'ils devaient porter leur affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) à Strasbourg s'ils estimaient que leurs droits garantis par la Convention avaient été violés. Cette procédure était longue et coûteuse, ce qui rendait la tâche difficile à de nombreux individus en quête de justice.

    La loi sur les droits de l'homme, entrée en vigueur le 2 octobre 2000, visait à ramener les droits de la CEDH "à la maison" en intégrant les principes de la Convention dans le droit britannique. Les principales caractéristiques de cette intégration sont les suivantes :

    • Exiger que toute la législation britannique soit interprétée d'une manière compatible avec les droits de la CEDH, dans la mesure du possible (section 3 de la loi sur les droits de l'homme).
    • Permettre aux tribunaux britanniques d'accorder des réparations pour les violations des droits de la CEDH, y compris des compensations et des déclarations d'incompatibilité (articles 8 et 10 de la loi sur les droits de l'homme).
    • Obliger les autorités publiques à rendre des comptes en rendant illégale leur action incompatible avec les droits de la Convention (article 6 de la loi sur les droits de l'homme).

    Il est important de noter que la loi sur les droits de l'homme ne donne pas aux tribunaux britanniques le pouvoir d'annuler la législation primaire qui est incompatible avec les droits de la CEDH. Au lieu de cela, lorsqu'un tribunal conclut qu'un texte de loi ne peut pas être interprété d'une manière qui soit compatible avec un droit de la Convention, il peut émettre une déclaration d'incompatibilité. Cependant, cela n'affecte pas la validité de la législation ; cela signale simplement au Parlement qu'un amendement peut être nécessaire pour la rendre conforme aux principes de la CEDH.

    Effets de la Convention européenne des droits de l'homme sur la législation et les affaires britanniques

    Depuis l'incorporation de la CEDH dans le droit britannique par le biais de la loi sur les droits de l'homme, les tribunaux du pays appliquent ses principes de diverses manières. Les droits de la CEDH ont influencé l'élaboration de la législation, l'interprétation des lois existantes et l'issue des affaires individuelles. Parmi les effets notables de la Convention européenne des droits de l'homme sur le droit et les affaires britanniques, on peut citer :

    • Façonner le paysage juridique concernant les droits à la vie privée, la liberté d'expression et la discrimination, en influençant par exemple l'élaboration d'une loi sur la vie privée en réponse à l'article 8 de la CEDH, qui protège le droit au respect de la vie privée et familiale.
    • Offrir de nouveaux moyens de contester les actions, les politiques et les processus décisionnels du gouvernement qui portent atteinte aux droits de la CEDH, en encourageant une plus grande transparence et une plus grande responsabilité des autorités publiques.
    • Remettre en question et réformer certains aspects du droit pénal et de la procédure pénale au Royaume-Uni, y compris le droit à un procès équitable en vertu de l'article 6 de la CEDH et l'interdiction des traitements inhumains et dégradants en vertu de l'article 3 de la CEDH.

    Un exemple notable de l'impact des droits de la CEDH sur la jurisprudence britannique est l'affaire historique A v Secretary of State for the Home Department (2004), dans laquelle la Chambre des Lords britannique a déclaré que la détention indéfinie de personnes étrangères soupçonnées de terrorisme sans procès constituait non seulement une violation de leur droit à la liberté en vertu de l'article 5 de la CEDH, mais était également discriminatoire en vertu de l'article 14, car elle ne s'appliquait qu'aux ressortissants non britanniques. Cette décision a entraîné des changements importants dans la législation britannique sur le terrorisme et la détention.

    Le rôle de la Cour suprême du Royaume-Uni dans l'application de la Convention européenne des droits de l'homme

    En tant que plus haute cour d'appel du Royaume-Uni, la Cour suprême joue un rôle clé dans l'application de la CEDH et l'interprétation de la loi sur les droits de l'homme. Elle entend des affaires portant sur des points de droit importants et examine la compatibilité de la législation britannique avec les droits de la Convention. Les décisions de la Cour suprême concernant les droits de la CEDH, également connues sous le nom de "jurisprudence", guident les tribunaux inférieurs sur la façon d'interpréter et d'appliquer les principes de la Convention. Les principaux aspects du rôle de la Cour suprême dans l'application de la Convention européenne des droits de l'homme sont les suivants :

    • Déterminer si une action particulière d'une autorité publique porte atteinte aux droits de la CEDH d'un individu, et fournir des conseils sur la façon dont ces droits doivent être mis en balance avec d'autres intérêts concurrents ou principes juridiques.
    • Utiliser la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) pour guider leur interprétation et leur application des droits de la CEDH, tout en conservant la flexibilité nécessaire pour développer des interprétations spécifiques au Royaume-Uni des droits de la Convention (également connues sous le nom de "marge d'appréciation").
    • Contribuer au développement du droit de la CEDH au niveau européen en engageant un "dialogue" avec la Cour européenne des droits de l'homme, en échangeant des avis juridiques et de la jurisprudence sur les droits de la Convention et leur application dans des cas spécifiques.
    • Veiller à ce que les principes de la CEDH restent pertinents et efficaces au Royaume-Uni en les interprétant et en les appliquant d'une manière qui soit compatible avec les traditions et les valeurs juridiques du Royaume-Uni.

    La Cour suprême du Royaume-Uni joue un rôle essentiel dans la protection et la promotion des droits consacrés par la CEDH et veille à ce que ces principes soient effectivement appliqués et mis en œuvre dans le cadre du système juridique britannique.

    L'évolution de la Convention européenne des droits de l'homme

    Depuis sa création en 1950, la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) a joué un rôle essentiel dans la promotion des droits de l'homme et de l'État de droit parmi les États membres du Conseil de l'Europe. Tout au long de son existence, la CEDH a connu des changements significatifs tant dans son champ d'application que dans son contenu. Cette évolution a permis à la Convention de rester pertinente et efficace, de répondre aux défis contemporains auxquels les pays sont confrontés et de favoriser le développement continu et la protection des droits de l'homme dans toute l'Europe.

    L'impact de la Convention européenne des droits de l'homme sur les pays et l'évolution des droits de l'homme

    Au fil des ans, la CEDH a eu une influence durable sur l'évolution des droits de l'homme en Europe, en façonnant les lois, les politiques et les pratiques nationales. L'impact de la CEDH s'étend à divers domaines, des droits civils et politiques aux droits sociaux, économiques et culturels. Parmi les domaines clés dans lesquels la Convention a fait la différence, on peut citer :

    • Renforcer la démocratie en protégeant les droits à la liberté d'expression, de réunion et d'association, qui sont des composantes essentielles d'un système politique sain et ouvert.
    • Favoriser une plus grande égalité et lutter contre la discrimination, grâce à l'interdiction de la discrimination en vertu de l'article 14 et au développement d'un solide corpus de jurisprudence qui traite des diverses formes de préjugés et de partialité.
    • Améliorer la responsabilité et la transparence, car les États sont tenus de se conformer aux dispositions de la CEDH et sont soumis au contrôle de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), qui entend les affaires individuelles et veille à ce que les États se conforment aux dispositions de la CEDH.
    • Protéger et faire progresser les libertés civiles et personnelles, telles que le droit à la vie privée, la liberté de religion et la protection contre la torture ou les traitements inhumains.
    • Promouvoir les droits sociaux et économiques, les principes de la CEDH étant de plus en plus souvent interprétés comme englobant des questions telles que le logement, l'éducation et l'accès aux soins de santé.

    Au-delà de ses effets directs sur les lois et les politiques nationales, la CEDH a également favorisé une culture des droits de l'homme et de la coopération entre les pays européens. En exigeant des États qu'ils adhèrent à des principes et des valeurs communs, la Convention a facilité un effort collectif pour améliorer la protection des droits de l'homme sur l'ensemble du continent.

    Le rôle du Conseil de l'Europe dans la conduite du changement par le biais de la Convention européenne des droits de l'homme

    En tant que gardien de la CEDH, le Conseil de l'Europe joue un rôle essentiel dans la promotion et la mise en œuvre effective des principes de la Convention parmi ses États membres. Les fonctions clés du Conseil de l'Europe dans la conduite du changement par le biais de la CEDH sont les suivantes :

    • Contrôler le respect de la Convention, par le biais de mécanismes tels que la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), qui entend les requêtes individuelles alléguant des violations des droits de la CEDH, et le Comité des Ministres, qui supervise l'exécution des arrêts de la Cour.
    • Fournir une assistance et des conseils aux États membres, par le biais d'activités telles que le renforcement des capacités, les programmes de formation et les conseils d'experts sur la mise en œuvre des dispositions de la CEDH et de la jurisprudence de la Cour.
    • Faciliter le dialogue et le partage des meilleures pratiques entre les pays et les parties prenantes, en organisant des événements, des consultations et des conférences axés sur les développements et les défis en matière de droits de l'homme.
    • Développer de nouvelles normes et lignes directrices juridiques, à mesure que l'interprétation de la CEDH évolue au fil du temps et que des protocoles sont ajoutés pour étendre la liste des droits protégés et ajuster les aspects procéduraux.
    • S'engager avec la société civile et les organisations internationales pour favoriser la coopération, soutenir les efforts de plaidoyer et encourager une plus grande protection des droits de l'homme aux niveaux national et local.

    Grâce à ses différentes fonctions, le Conseil de l'Europe contribue activement à conduire le changement et à améliorer la protection des droits de l'homme en veillant à ce que la CEDH reste un instrument vivant, capable de s'adapter aux nouveaux défis et de répondre aux besoins des citoyens européens.

    Convention européenne des droits de l'homme - Principaux enseignements

    • La Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) a été créée en 1950 pour protéger les droits de l'homme en Europe.

    • Les principaux droits protégés sont le droit à la vie, le droit de ne pas être torturé et le droit à un procès équitable.

    • La Cour européenne des droits de l'homme contrôle le respect de la Convention par les États membres.

    • Le Royaume-Uni a intégré la CEDH dans son droit national par le biais de la loi sur les droits de l'homme de 1998.

    • La Cour suprême joue un rôle clé dans l'application de la CEDH au Royaume-Uni.

    Questions fréquemment posées en Convention européenne des droits de l'homme
    Qu'est-ce que la Convention européenne des droits de l'homme ?
    La Convention européenne des droits de l'homme est un traité international visant à protéger les droits de l'homme et les libertés fondamentales.
    Quand a été adoptée la Convention européenne des droits de l'homme ?
    La Convention européenne des droits de l'homme a été adoptée le 4 novembre 1950 et est entrée en vigueur le 3 septembre 1953.
    Quels droits sont protégés par la Convention européenne des droits de l'homme ?
    Les droits protégés incluent le droit à la vie, la liberté d'expression, le droit à un procès équitable, et la protection contre la torture.
    Comment la Convention européenne des droits de l'homme est-elle appliquée ?
    La Convention est appliquée par la Cour européenne des droits de l'homme, qui examine les plaintes des individus contre les États membres.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Quand la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) a-t-elle été adoptée ?

    Quels pays ont joué un rôle important dans la rédaction de la CEDH ?

    Quelle institution contrôle le respect de la CEDH par les États membres ?

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Droit

    • Temps de lecture: 23 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner