Jurisprudence

Dans le système juridique britannique, la jurisprudence joue un rôle essentiel en guidant les décisions et en créant des précédents dans diverses affaires juridiques. Le concept de jurisprudence peut être complexe, mais comprendre sa définition, son importance et sa relation avec la législation est vital pour quiconque s'intéresse au domaine du droit. En examinant les différents types de jurisprudence et leur contexte historique, ainsi qu'en faisant la différence entre la jurisprudence et la common law, tu pourras mieux comprendre le rôle que joue la jurisprudence dans l'élaboration des principes juridiques. Cet article approfondira ces sujets, en fournissant des idées et des exemples qui éclaireront ces aspects importants du système juridique britannique.

Jurisprudence Jurisprudence

Crée des supports d'apprentissage sur Jurisprudence avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Tables des matières
Table des mateères

    Comprendre la jurisprudence dans le système juridique britannique

    La jurisprudence au Royaume-Uni joue un rôle important dans l'élaboration et l'interprétation de la législation. Dans cet article, nous allons explorer ce qu'est la jurisprudence, son importance dans le système juridique britannique et la relation entre la jurisprudence et la législation.

    Définition de la jurisprudence : Ce que cela signifie

    La jurisprudence désigne l'ensemble des décisions juridiques prises par les juges dans les tribunaux, qui interprètent les lois, les règlements et les décisions judiciaires antérieures. Ces décisions créent un corpus de lois connu sous le nom de précédent que les affaires futures doivent suivre.

    Au Royaume-Uni, le système juridique est basé sur le principe du stare decisis, ce qui signifie que les décisions prises par les tribunaux supérieurs sont contraignantes pour les tribunaux inférieurs. Cela garantit la cohérence, la stabilité et la prévisibilité au sein du système juridique. Voici quelques aspects clés de la jurisprudence :
    • Les décisions judiciaires : La jurisprudence est établie lorsqu'un juge prend une décision sur une question juridique spécifique.
    • Précédents : Une fois qu'une décision est prise, elle devient un précédent que les tribunaux inférieurs sont obligés de suivre.
    • Hiérarchie des tribunaux : Le Royaume-Uni dispose d'une hiérarchie de tribunaux, avec la Cour suprême au sommet et divers tribunaux inférieurs, tels que la Haute Cour. Les tribunaux supérieurs ont le pouvoir de prendre des décisions qui sont contraignantes pour les tribunaux inférieurs.

    Importance de la jurisprudence dans le système juridique britannique

    La jurisprudence est un élément essentiel du système juridique britannique et est importante pour plusieurs raisons :
    • Elle complète la législation : Lorsque la législation est ambiguë ou silencieuse sur une question particulière, la jurisprudence peut combler les lacunes en interprétant la législation et en fournissant des conseils.
    • Elle favorise la cohérence et l'équité : En suivant les précédents, des affaires similaires sont tranchées de façon cohérente, ce qui rend le système juridique plus prévisible et garantit que les individus sont traités de façon juste et équitable.
    • Elle permet le développement du droit : La jurisprudence permet au droit de s'adapter et de se développer au fil du temps, car les juges peuvent réinterpréter la législation et l'appliquer à de nouvelles situations ou à des avancées technologiques.

    La doctrine des précédents permet également de mettre en place un système efficace de freins et de contrepoids. Par exemple, si la décision d'un tribunal est jugée incorrecte, elle peut faire l'objet d'un appel auprès d'une juridiction supérieure. La juridiction supérieure peut alors réexaminer la décision et la confirmer, l'infirmer ou la modifier, ce qui constitue une garantie contre les décisions erronées.

    Relation entre la jurisprudence et la législation

    La jurisprudence et la législation sont toutes deux des sources de droit au Royaume-Uni, et elles travaillent ensemble pour créer un système juridique qui fonctionne. Voici quelques façons dont la jurisprudence et la législation interagissent :
    • Interprétation des lois : Les juges interprètent la législation et l'appliquent aux faits de l'affaire dont ils sont saisis. Ce faisant, le juge peut avoir à décider de la signification d'un mot ou d'une phrase spécifique de la législation. Cette interprétation fait alors partie de la jurisprudence.
    • Développement juridique : Lorsque les juges prennent des décisions dans des cas où il n'y a pas de législation de contrôle, ils peuvent créer de nouveaux principes juridiques ou développer ceux qui existent déjà. Ces nouveaux principes peuvent par la suite être intégrés à la législation par le Parlement.
    • Réponse parlementaire : Le Parlement peut répondre à la jurisprudence en adoptant une nouvelle législation ou en modifiant la législation existante pour clarifier une question juridique, annuler un précédent indésirable ou aborder une nouvelle situation qui n'était pas couverte par la loi auparavant.

    Un exemple de l'interaction entre la jurisprudence et la législation peut être vu dans le développement de la loi sur les clauses contractuelles abusives. Les décisions judiciaires ont d'abord établi que certaines clauses pouvaient être considérées comme abusives et inapplicables devant les tribunaux. Plus tard, le Parlement a promulgué la loi de 1977 sur les clauses contractuelles abusives (Unfair Contract Terms Act 1977) afin de fournir un cadre légal pour l'identification et la réglementation des clauses contractuelles abusives, influencé par les principes établis par la jurisprudence.

    En conclusion, la jurisprudence est un aspect crucial du système juridique britannique, car elle fournit des conseils pour l'interprétation de la législation, favorise l'équité et la cohérence et permet à la loi de s'adapter à de nouvelles situations. Il est essentiel de comprendre la relation entre la jurisprudence et la législation pour bien appréhender le système juridique britannique.

    Examiner les différents types de jurisprudence

    La jurisprudence peut être classée en différents types, en fonction du niveau de juridiction dans lequel la décision est rendue, et du niveau d'autorité contraignante de la décision. Il est essentiel de comprendre ces différents types de jurisprudence pour saisir la hiérarchie et l'application des précédents juridiques au sein du système juridique britannique.

    Exemples de jurisprudence et de précédents

    Afin de mieux comprendre les différents types de jurisprudence, il est important de se familiariser avec ces concepts clés :
    • Précédent contraignant : Un précédent contraignant est une décision d'un tribunal supérieur qui doit être suivie par les tribunaux inférieurs de la même juridiction. Les précédents contraignants sont créés lorsqu'un tribunal prend une décision sur une question juridique spécifique, établissant une règle qui doit être suivie dans les cas futurs avec des faits similaires.
    • Précédent persuasif : Un précédent persuasif est une décision d'un tribunal qui n'est pas contraignante pour le tribunal saisi d'une affaire en cours, mais qui peut tout de même être prise en compte et peut influencer la décision. Les précédents persuasifs proviennent généralement de tribunaux inférieurs, de tribunaux étrangers ou de jugements dissidents au sein d'un tribunal supérieur.
    • L'annulation d'une décision : Il y a annulation lorsqu'un tribunal supérieur modifie la règle juridique établie par la décision d'un tribunal inférieur. La nouvelle règle remplace l'ancienne et doit être suivie dans les affaires futures.
    • Distinguer : il y a distinction lorsqu'un tribunal identifie des différences pertinentes dans les faits ou les questions juridiques entre une affaire en cours et un précédent contraignant. Le tribunal décide alors qu'en raison de ces différences, le précédent contraignant ne s'applique pas à l'affaire en cours.
    Voici quelques exemples de l'application de ces concepts dans la pratique :

    Exemple 1 (précédent contraignant) : Au Royaume-Uni, la décision de la Chambre des Lords dans l'affaire Donoghue v Stevenson (1932) a établi le principe de la négligence et le test du "voisin". Cette décision est un précédent contraignant, ce qui signifie que les tribunaux inférieurs doivent appliquer ce principe dans les affaires de négligence.

    Exemple 2 (précédent convaincant) : Dans l'affaire R v R (1991), la Chambre des lords a reconnu le viol conjugal comme un crime en droit anglais. Bien que cette décision soit un précédent contraignant en Angleterre et au Pays de Galles, elle a servi de précédent persuasif pour les tribunaux d'autres juridictions telles que l'Écosse, qui ont par la suite incorporé le jugement dans leur propre loi.

    Exemple 3 (annulation) : L'affaire Pepper v Hart (1993) a annulé la règle précédente qui limitait les tribunaux à se référer aux documents parlementaires pour aider à l'interprétation des lois. La nouvelle règle permet aux tribunaux de tenir compte des débats parlementaires et d'autres documents pour mieux comprendre les lois ambiguës.

    Exemple 4 (distinction) : Dans l'affaire R v Kingston (1994), le tribunal a distingué sa décision du précédent contraignant de R v Sangha (1988). Le tribunal a estimé que si l'intoxication involontaire ne pouvait pas être un moyen de défense pour les crimes à intention spécifique, elle pouvait l'être pour les crimes à intention fondamentale, en se fondant sur la distinction entre les deux types d'intention.

    Jurisprudence célèbre dans l'histoire du Royaume-Uni

    Le système juridique britannique a connu de nombreux cas historiques qui ont eu un impact significatif sur le développement du droit. Parmi ces affaires célèbres, on peut citer :
    1. Carlill c. Carbolic Smoke Ball Co (1893) : Cette affaire a établi les exigences de l'offre et de l'acceptation dans le droit des contrats et le concept des "contrats unilatéraux". Le tribunal a statué que la publicité de la compagnie était une offre valide et qu'en utilisant la Carbolic Smoke Ball selon les instructions, Mme Carlill avait accepté l'offre et avait droit à la récompense en argent promise.
    2. Donoghue v Stevenson (1932) : Comme nous l'avons mentionné précédemment, cette affaire a établi le principe de la négligence et le "test du voisin", jetant les bases du droit moderne de la responsabilité civile. Le tribunal a jugé qu'un devoir de diligence existait entre le fabricant de bière au gingembre et le consommateur final, même s'il n'y avait pas de contrat direct entre les parties.
    3. R v Dudley and Stephens (1884) : Cette affaire traite de la défense de nécessité en droit pénal, confirmant qu'elle ne peut être appliquée pour justifier un meurtre. Le tribunal a estimé que même si les accusés se trouvaient dans une situation désespérée, ils ne pouvaient pas échapper à leur responsabilité pour avoir tué et mangé un garçon de cabine afin de sauver leur propre vie.
    4. Entick v Carrington (1765) : Cette affaire a établi le principe selon lequel les représentants du gouvernement, tels que les messagers du roi, n'étaient pas au-dessus de la loi et pouvaient être tenus pour responsables de la violation des droits d'un individu. Cette décision a joué un rôle déterminant dans l'élaboration des principes modernes de protection de la vie privée et de l'État de droit.
    Ces affaires historiques illustrent le rôle important que joue la jurisprudence dans la formation et le développement du système juridique britannique au fil du temps. En examinant les exemples de jurisprudence et les différents types de jurisprudence, nous pouvons mieux comprendre les complexités et les nuances du système juridique britannique.

    Différencier la jurisprudence et la common law

    Bien que les termes case law et common law soient parfois utilisés de manière interchangeable, ils ont des significations distinctes et il est crucial de comprendre la différence entre eux pour une compréhension approfondie du système juridique du Royaume-Uni.

    Jurisprudence et Common Law : Principales différences et similitudes

    La jurisprudence et la common law sont deux aspects interconnectés du système juridique dans les pays ayant un héritage de common law, comme le Royaume-Uni. L'exploration des principales différences et similitudes entre ces deux concepts peut aider à clarifier leurs rôles respectifs dans l'élaboration du droit. Pour commencer, examinons leurs définitions :

    La jurisprudence, également appelée droit jurisprudentiel ou précédent, désigne l'ensemble du droit établi par les décisions prises par les juges dans des cas individuels. Ces décisions servent de lignes directrices pour l'interprétation et l'application de la législation et des principes dans des cas futurs qui présentent des faits ou des questions juridiques similaires.

    La common law, quant à elle, désigne tout un système juridique qui a vu le jour dans l'Angleterre médiévale et qui a depuis évolué au fil des siècles. La common law est basée sur les principes et les pratiques qui ont été développés par les décisions judiciaires, par opposition aux lois statutaires ou écrites promulguées par les assemblées législatives, telles que le Parlement ou la législation déléguée.

    Compte tenu de ces définitions, les principales différences et similitudes entre la jurisprudence et la common law peuvent être résumées comme suit : Différences
    • Portée : La jurisprudence est une composante de la common law, mais elle n'englobe pas l'ensemble de la common law. Alors que la jurisprudence fait spécifiquement référence aux précédents établis par les décisions judiciaires, la common law comprend les principes et les pratiques élaborés grâce à ces décisions, ainsi que les normes coutumières et les traditions juridiques.
    • Autorité : Dans le contexte de la common law, la jurisprudence sert de source principale d'autorité et d'orientation pour la prise de décision dans les tribunaux. Elle établit des précédents contraignants et persuasifs que les juges doivent suivre ou prendre en compte dans leurs décisions. Cependant, les principes et les règles de la common law peuvent eux-mêmes être tirés d'un éventail de sources, y compris le droit jurisprudentiel, les textes juridiques, les coutumes et les conventions.
    • Évolution : La jurisprudence évolue continuellement grâce aux décisions des juges, tandis que la common law est un système plus stable qui évolue graduellement au fil du temps. Lorsque les juges rencontrent de nouveaux scénarios ou de nouvelles questions juridiques, ils peuvent créer de nouveaux précédents, qui peuvent ensuite être intégrés au système de common law.
    Les similitudes
    • Interdépendance : La jurisprudence et la common law sont fondamentalement liées, car la jurisprudence sert de mécanisme principal par lequel le système de common law se développe et s'adapte à de nouvelles situations. En outre, les deux sont essentiels pour comprendre et interpréter la loi au Royaume-Uni.
    • Le précédent : Un aspect clé de la jurisprudence et de la common law est la doctrine du précédent, ou stare decisis. Selon ce principe, les juges doivent suivre les décisions prises par des tribunaux supérieurs dans des affaires présentant des faits similaires, assurant ainsi la cohérence et la prévisibilité dans l'application de la loi.
    • Interprétation judiciaire : Dans la jurisprudence comme dans la common law, les juges jouent un rôle crucial en interprétant les principes juridiques et en les appliquant aux faits des cas individuels. Leurs interprétations et leurs décisions façonnent l'évolution du droit et peuvent avoir un impact durable sur les affaires futures.

    Le rôle de la jurisprudence dans l'élaboration des principes de la common law

    La jurisprudence influence grandement le développement et l'évolution des principes de la common law. Par leurs décisions, les juges ne se contentent pas de résoudre les litiges, ils créent également des règles juridiques, développent les principes existants et réinterprètent les lois et les règlements dans le contexte du système de common law. Le rôle de la jurisprudence dans l'élaboration des principes de la common law peut être vu à travers les éléments suivants :
    1. L'établissement de nouveaux principes : Lorsque les juges tranchent des affaires impliquant des questions juridiques inédites ou des territoires inexplorés, leurs décisions peuvent créer de nouveaux principes de common law. Ces principes font alors partie de la common law et servent de fondement aux affaires futures.
    2. S'adapter aux changements sociétaux : À mesure que les normes et les valeurs de la société évoluent, la jurisprudence permet au système de common law d'être flexible et de s'adapter à ces changements. Les juges peuvent réinterpréter les principes existants ou créer de nouvelles règles pour mieux répondre aux besoins et aux attentes de la société contemporaine.
    3. Résoudre les ambiguïtés : Dans les situations où la législation n'est pas claire ou est muette sur une question particulière, la jurisprudence peut apporter des éclaircissements en interprétant la législation à la lumière des principes de la common law. Ce processus d'interprétation permet d'harmoniser le droit législatif avec le système plus large de la common law.
    4. Affiner les concepts juridiques : La jurisprudence peut affiner les principes de common law existants, grâce à des jugements qui fournissent des analyses détaillées et des interprétations nuancées des concepts juridiques. Ces principes affinés sont ensuite réintégrés dans le système de common law, ce qui renforce encore sa cohérence et son homogénéité.
    Dans l'ensemble, la jurisprudence joue un rôle crucial dans l'élaboration des principes de la common law, en agissant comme une force motrice pour le développement et l'innovation juridiques. Grâce aux décisions judiciaires, le système de common law reste adaptable et sensible aux besoins changeants de la société, tout en préservant ses valeurs fondamentales d'équité, de cohérence et de prévisibilité.

    Jurisprudence - Points clés

    • Définition de la jurisprudence : Collection de décisions juridiques prises par les juges, interprétant les lois, les règlements et les décisions judiciaires antérieures afin de créer un précédent pour les affaires futures.

    • Importance dans le système juridique britannique : Complète la législation, favorise la cohérence et l'équité, et permet le développement juridique.

    • Jurisprudence vs common law : La jurisprudence est une composante de la common law, qui fait spécifiquement référence aux décisions judiciaires et aux précédents, tandis que la common law englobe un éventail plus large de principes et de pratiques juridiques.

    • Relation entre la jurisprudence et la législation : Comprend l'interprétation des lois, le développement juridique et la réponse du Parlement.

    • Exemples de jurisprudence célèbres : Carlill v Carbolic Smoke Ball Co (1893), Donoghue v Stevenson (1932), R v Dudley and Stephens (1884), et Entick v Carrington (1765).

    Jurisprudence Jurisprudence
    Apprends avec 18 fiches de Jurisprudence dans l'application gratuite StudySmarter

    Nous avons 14,000 fiches sur les paysages dynamiques.

    S'inscrire avec un e-mail

    Tu as déjà un compte ? Connecte-toi

    Questions fréquemment posées en Jurisprudence
    Qu'est-ce que la jurisprudence ?
    La jurisprudence est l'ensemble des décisions rendues par les tribunaux, qui servent de référence pour des cas similaires futurs.
    Pourquoi la jurisprudence est-elle importante ?
    La jurisprudence est importante car elle garantit la cohérence et la prévisibilité des décisions judiciaires.
    Comment la jurisprudence influence-t-elle la loi ?
    La jurisprudence influence la loi en guidant les juges et les avocats dans des interprétations cohérentes du droit.
    Quelle est la différence entre la jurisprudence et la législation ?
    La jurisprudence est basée sur des décisions judiciaires, tandis que la législation est composée de lois votées par le législateur.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Qu'est-ce que la jurisprudence dans le système juridique britannique ?

    Pourquoi la jurisprudence est-elle importante dans le système juridique britannique ?

    Quel est le principe de stare decisis dans le système juridique britannique ?

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Jurisprudence

    • Temps de lecture: 18 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !