StudySmarter: Flashcards, Note
4.5 • +22k évaluations
Plus de 22 millions de téléchargements
Gratuit
|
|
Fascisme

Tu connais le cliché de l'enfant qui dit « À moi, à moi ! » devant tout ce qu'il trouve ? C'est l'idée générale d'un leader fasciste. Le fascisme est une idéologie politique nationaliste dans laquelle l'État est tout-puissant, autoritaire et expansionniste.

Mockup Schule Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Fascisme

Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Tu connais le cliché de l'enfant qui dit « À moi, à moi ! » devant tout ce qu'il trouve ? C'est l'idée générale d'un leader fasciste. Le fascisme est une idéologie politique nationaliste dans laquelle l'État est tout-puissant, autoritaire et expansionniste.

Benito Mussolini est le co-auteur de La Doctrine du fascisme et son plus fervent adepte. Sa dictature se transforme en régime totalitaire fasciste en Italie durant l'entre-deux-guerres. Dans ce résumé de cours, tu sauras tout sur la doctrine du fascisme : caractéristiques, arrivée en Italie, règne et déclin.

  • Tu verras d'abord une définition de la doctrine du fascisme, ainsi que ses caractéristiques.
  • Après une brève chronologie de l'Italie fasciste, on reviendra en détail sur l'arrivée au pouvoir de Benito Mussolini et la mise en place du régime totalitaire.
  • Enfin, tu étudieras la chute du fascisme en Italie.

La doctrine du fascisme

La Doctrine du fascisme est un essai écrit par Giovanni Gentile et Benito Mussolini. Le texte présente à la fois le fascisme comme une réponse pratique à des problèmes politiques et presque comme une vision du monde religieuse ou spirituelle :

Le fascisme est une conception religieuse, qui considère l’homme dans son rapport sublime avec une loi supérieure, avec une Volonté objective qui dépasse l’individu comme tel et l’élève à la dignité de membre conscient d’une société spirituelle.1

Benito Mussolini - La Doctrine du fascisme

Qu'est-ce que le fascisme ?

Fascisme : idéologie collectiviste dans laquelle les droits individuels sont marginaux. Le fascisme rejette la démocratie et le libéralisme. L'État décide de la morale et du but de la vie : le bien commun. Le fascisme considère la politique en termes de loyauté et d'antagonisme et utilise la violence à des fins politiques.

Le collectivisme désigne tout type d'idéologie politique qui donne la priorité aux besoins du collectif, de la communauté ou de l'État, par rapport aux besoins de l'individu. Il s'oppose au libéralisme, une idéologie politique qui protège les droits individuels et dont l'individualisme dérive.

Sous un régime fasciste, chaque aspect de la vie devient subordonné aux besoins de l'État.

Le terme « fascisme » fait référence à un ancien symbole étrusque, ensuite repris notamment par la République romaine, la Révolution française et par des Siciliens à la fin du XIXᵉ siècle.

L'Italie fasciste : drapeau et origines


fascisme Drapeau Italie fasciste StudySmarterImage 1. Drapeau utilisé par les fascistes italiens de 1919–1924

Fascio signifie faisceau de bois, comme représenté sur le drapeau certains drapeaux de partis fascistes. Il symbolise la force du groupe.

En 1919, Mussolini crée les Faisceaux italiens de combat, surnommés les Chemises noires, majoritairement constitués d'anciens combattants déçus de la défaite de la Première Guerre mondiale. La locution « fasciste » rentre dans l'Histoire en 1921 avec la création du Parti national fasciste (PNF).

Le fascisme : caractéristiques

Le fascisme présente trois grandes caractéristiques :

  • le nationalisme ethnique ;

  • un parti unique autoritaire ;

  • un désir de revanchisme et d'expansionnisme.

Principes de nationalisme ethnique

La société fasciste est organisée selon les principes de nationalisme ethnique, qui considèrent le groupe ethnique dominant comme étant racialement supérieur. Ces principes se concrétisent par :

  • la défense de l'homogénéité ethnique ;
  • une aversion au pluralisme culturel ;
  • la volonté de reproduction du groupe ethnique dominant ;
  • la marginalisation et la persécution des minorités ethniques et culturelles.

Nationalisme : identification forte à sa propre nation et ses intérêts, souvent au détriment d'autres nations et nationalités.

Parti unique autoritaire

Dans les régimes fascistes, un parti nationaliste se maintient au pouvoir par l'usage de la violence.

Ainsi, on retrouve :

  • ordre et discipline ;
  • mépris du débat politique et d'un gouvernement démocratique ;
  • nationalisme extrême, où l'État ne peut pas être critiqué ;
  • considération de toute autre idéologie comme une menace existentielle ;
  • distinction dualiste entre ennemis et amis ;
  • promotion de la violence envers toute personne désapprouvant.

Revanchisme et expansionnisme

Les régimes fascistes ont tendance à pratiquer le revanchisme et l'expansionnisme. Ils chercher à étendre leur territoire, affirmant restaurer les jours glorieux d'un État ethno-nationaliste.

Revanchisme : politique de revanche, souvent en temps de guerre, ayant pour but de récupérer d'anciens territoires perdus précédemment

Ainsi, nostalgique de la puissance de l'Empire romain, Mussolini souhaite restaurer la grandeur de l'Italie. La dictature fasciste tente de récupérer les territoires perçus comme étant historiquement italiens, s'étendre aux Balkans et obtenir plus de régions en Afrique du Nord.

fascisme Empire italien fasciste StudySmarterImage 2. L'Empire italien fasciste2

Légende

Rouge

L'Italie et ses protectorats et colonies

Saumon

Territoires occupés par les troupes fascistes pendant la Seconde Guerre mondiale

Beige

Projection des territoires de l'Empire italien

L'Italie entre en guerre avec la Libye et envahit la France, l'Éthiopie, l'Albanie, la Grèce et la Yougoslavie. Tous les territoires obtenus à cette époque sont ensuite perdus à la victoire des Alliés à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Chronologie de l'Italie fasciste

Le fascisme dirige l'Italie de 1922–1945. Ce règne peut être divisé en 6 phases.3

Dates
Caractéristique
1922–1925
Arrivée de Mussolini au pouvoir et début de la dictature :
  • Organisation des Chemises noires.
  • Marche sur Rome.
  • Mussolini devient président du Conseil.
1925–1929
Lois fascistissimes :
  • Mussolini devient le Duce et n'est plus responsable devant le Parlement.
  • Le PNF devient l'unique parti autorisé.
  • L'adhésion au syndicat devient obligatoire et le contrôle de l'État est omniprésent dans la sphère économique grâce aux syndicats.
  • Création en 1927 de l'OVRA, une organisation de répression de l'antifascisme.
1929–1934Grande Dépression et économie interventionniste.Le régime fascisme et l'Église catholique deviennent des alliés politiques.
1935–1940
Politique étrangère agressive.
1940–1943
Début de la Seconde Guerre mondiale et défaite militaire.
1943–1945
Chute de Mussolini :
  • Invasion des Alliés au sud.
  • Invasion allemande au nord.
  • République de Salò.

La montée du fascisme en Italie

En 1918, la situation économique de l'Italie est catastrophique. Des années d'intense conflit social suivent. Les ouvriers rejoignent les parties socialistes et anarchistes et organisent grèves, manifestations et occupations. Les propriétaires et entrepreneurs réagissent en suivant le mouvement fasciste.

Après avoir été exclu du parti socialiste pour défense de l'intervention militaire pendant la Première Guerre mondiale, Mussolini fonde le PNF, qui obtient plusieurs sièges parlementaires.

Mussolini réussit ce que d'autres courants fascistes européens peinent à accomplir : il prend le pouvoir. La milice fasciste a une réputation violente et Mussolini organise la marche sur Rome en 1922 pour faire pression sur le gouvernement. Étant donné la popularité de Mussolini, le roi d'Italie Victor Emmanuel III intervient et le nomme président du Conseil pour éviter une guerre civile.

Le régime totalitaire mussolinien

Le totalitarisme désigne un système dans lequel la société entière est contrôlée par l’État, sans qu’aucune opposition ne soit tolérée. Elle se caractérise par un chef surpuissant, un parti unique, un État interventionniste et un contrôle violent de la population. Le fascisme que Mussolini établit en Italie constitue ainsi un régime totalitaire.

Jette un œil à notre résumé de cours sur la brutalisation dans l'entre-deux-guerres.

Dictature de Benito Mussolini

Dictature : forme de gouvernement, souvent régie par la force, où la personne à la tête de l'État a des pouvoirs presque illimités. Une dictature rend souvent l'autorité du dictateur permanente et supprime toute opposition.

Benito Mussolini est un journaliste et politique italien. Il est l'instigateur et le chef du mouvement fasciste. Il incarne le mâle suprême, l'homme nouveau, viril et athlétique que promeut le fascisme.

Propagande fasciste

L'État contrôle tous les médias et fait ainsi une propagande acharnée du régime mussolinien.

La jeunesse est elle aussi embrigadée :

  • les programmes scolaires sont retravaillés pour adhérer à l'idéologie fasciste et leur donner une éducation militaire ;

  • les jeunes apprennent à vénérer Mussolini ;

  • l'organisation de jeunesse l'Opera Nazionale Balilla tente de recruter en masse.

Surnom de Mussolini

Le surnom de Mussolini est Duce, littéralement le guide. Idolâtré par la propagande, soutenu par l'Église catholique, il est l'homme providentiel pour la majorité de la population, du moins pendant les premières années de son règne.

fascisme Benito Mussolini surnom Duce StudySmarterImage 3. Benito Mussolini, surnom : Duce

Économie interventionniste

Les efforts initiaux du régime fasciste sont d'abord dirigés vers l'amélioration des infrastructures, notamment rurales, et l'aide sociale.

Cependant, la dette nationale augmente. En 1925, Mussolini décide d'intensifier le contrôle étatique sur l'économie. Il force la nationalisation des syndicats et réprime ainsi l'opposition. Tout commerce est ensuite contrôlé par l'État.

En 1925, Mussolini lance la campagne de la « bataille du blé » pour rendre l'Italie autosuffisante. Il force les propriétaires terriens à privilégier la production de cette céréale. La production d'autres produits baisse, obligeant les familles à payer plus pour de la nourriture qui doit maintenant être importée.

Lors de la Grande Dépression (1929–1939), l'Italie, déjà en difficulté, est durement frappée. L'État crée trois institutions qui prennent le contrôle des entreprises que les banques ont rachetées. L'Italie devient alors le deuxième pays du monde après l'U.R.S.S. à avoir l'économie la plus contrôlée par l'État. Cependant, la situation ne s'améliore pas pour la population et ce contrôle étatique italien est juste une manière d'accumuler le pouvoir sans régler les problèmes.

Répression

La politique totalitariste n'est rendue possible que par l'instauration d'un régime de terreur. La police secrète de l'OVRA agit par la terreur et la torture pour réprimer les opposants politiques.

Giacomo Matteotti, député socialiste italien, est assassiné en 1924 pour avoir ouvertement accusé le parti fasciste de fraude électorale.

Malgré tout, la violence du régime fasciste n'atteint pas celles des premières années des Chemises noires.

La chute du fascisme en Italie

Le fascisme italien tombe sous les coups des Alliés et de la résistance italienne.

L'Italie fasciste pendant la Seconde Guerre mondiale

Même si la plupart de ses forces militaires sont occupées par l'expansion territoriale, l'Italie se lance dans la Seconde Guerre mondiale en 1940, aux côtés de l'Axe. L'objectif est de satisfaire ses ambitions impérialistes.

Malgré leurs similitudes, les régimes de Franco, de Mussolini, d'Hitler ou de Pétain ont des idéologies différentes. Tu peux en apprendre plus sur le général Franco, le nazisme ou le régime de Vichy dans nos résumés dédiés.

Pendant la guerre, avec le soutien allemand, l'Italie obtient le contrôle de la plupart de la Grèce et administre la France corse et la Tunisie. Elle envahit aussi la Croatie et la Yougoslavie, ainsi que d'autres territoires d'Europe de l'Est. Elle bombarde les territoires tenus par les Britanniques dans l'objectif de les occuper.

En 1943, les Alliés envahissent le sud de l'Italie. Sur ordre du roi Victor Emmanuel III, Mussolini est arrêté. Les actions militaires italiennes à l'étranger sont interrompues. Tous les territoires encore sous domination italienne passent sous contrôle allemand.

La République de Salò

En réaction de l'invasion alliée au sud de l'Italie, l'Allemagne nazie envahit le nord et le centre de l'Italie, prenant le contrôle de son armée et de ses ressources. Mussolini est secouru et redevient chef du gouvernement italien, sous la protection de Hitler. À la suite de la dissolution du PNF, Mussolini fonde en septembre 1943 le Parti fasciste républicain, qui dirige ensuite la nouvelle République sociale italienne ou République de Salò. Cet État, complètement dépendant du soutien allemand, est très peu reconnu à l'international.

fascisme Mussolini et Hitler StudySmarterImage 4. Mussolini et Hitler à Munich en 1940

L'Italie est alors divisée géographiquement et politiquement, ce qui entraîne une résistance intérieure conséquente soutenue par les forces alliées installées au sud. C'est la guerre civile italienne. Elle se termine par l'exécution de Mussolini le 25 avril 1945, ainsi que par la capitulation nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale.

L'Italie se reconstruit en devenant une république en 1946, dirigée par un gouvernement démocratiquement élu. C'est la fin du royaume d'Italie, en place depuis l'unification italienne de 1861.

Le fascisme - Points clés

  • L'idéologie du fascisme est développée par Benito Mussolini et Giovanni Gentile dans La Doctrine du fascisme.
  • Le fascisme défend le nationalisme italien, l'expansion territoriale agressive, le conservatisme social, le corporatisme économique et l'autarcie.
  • Les caractéristiques du fascisme sont : des principes ethno-nationalistes, un parti unique autoritaire, le revanchisme et des ambitions impériales.
  • Benito Mussolini met en place le fascisme en Italie et dirige le pays de 1922–1943.
  • La dictature de Mussolini est un régime totalitaire : la société est entièrement contrôlée par l'État, qui réprime violemment toute opposition et fait la propagande du chef.
  • Après l'arrivée des forces alliées en Italie du Sud en 1943, le régime fasciste survit dans la République de Salò sous la houlette nazie.
  • La guerre civile italienne qui suit met fin au régime fasciste de Mussolini qui meurt en avril 1945.

Références

  1. GENTILE, Giovanni, MUSSOLINI, Benito. La Doctrine du fascisme, traduction de BELIN, Charles. Première édition 1932.
  2. A globe map of the expansion zones of fascist Italy. (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Italian_Fascist_Empire_Globe.png?uselang=fr) Par Mundolopopular, Autorisé par CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)
  3. PAYNE, Stanley G., A History of Fascism, 1914–1945, Routledge, 1996.

Questions fréquemment posées en Fascisme

Le fascisme est défini par :

  • Idéologie collectiviste qui promeut le nationalisme, associé à un critère ethnique ou racial.
  • État tout-puissant dirigé par un parti unique, qui décide de la moralité.
  • Mépris des droits individuels.
  • Violence comme outil politique.
  • Expansion territoriale.

Le fascisme s'oppose au socialisme :

  • En plaçant le bien commun au niveau de l'intérêt de l'État, et non d'une classe sociale.
  • En systématisant l'usage de la violence.
  • En rejetant un système démocratique.

Les grands axes du fascisme sont le nationalisme italien, l'expansion territoriale agressive, le conservatisme social, le corporatisme économique et l'autarcie. 

Les symboles du fascisme sont des symboles militaires, nationaux et historiques, ainsi que toute image autour d'un chef.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Quelles sont les trois caractéristiques du fascisme ?

Qui a écrit la Doctrine du fascisme ?

L'Italie de Mussolini est un régime totalitaire.

Suivant

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

StudySmarter: la seule application d’apprentissage qu’il te faut pour tout savoir.

Inscris-toi ici gratuitement
Illustration

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App