Seconde Guerre mondiale

« La der des ders », vraiment ? Malgré son surnom, la Première Guerre mondiale n'est pas le dernier conflit mondial. Vingt ans après, une grande partie du monde est de nouveau en guerre. La Seconde Guerre mondiale de 1939–1945 constitue à ce jour le conflit armé le plus mortel et le plus étendu de l'Histoire.

Seconde Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale

Crée des supports d'apprentissage sur Seconde Guerre mondiale avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    En Europe, la montée en puissance du nazisme en Allemagne, sur fond de crise économique et de rancœur vis-à-vis du traité de Versailles, place Adolf Hitler au pouvoir. Voulant conquérir le continent, il déclenche le conflit par l'invasion de la Pologne le 1ᵉʳ septembre 1939. En Asie, la deuxième guerre sino-japonaise fait rage depuis 1937 et l'empire du Japon continue son expansion colonialiste. Après l'attaque sur la base américaine de Pearl Harbor en 1941, la guerre devient réellement mondiale. Axe contre Alliés, Wehrmacht contre Armée rouge, Blitzkrieg et guerre du Pacifique, génocide et bombe atomique, découvre tout sur l'horreur de la Seconde Guerre mondiale.

    • On abordera en détail le traité de Versailles, la crise économique, la montée de l'Allemagne nazie et de l'impérialisme japonais qui sont les causes principales de la guerre.
    • Puis, tu pourras étudier une chronologie de la Seconde Guerre mondiale.
    • On verra ensuite le début de la drôle de guerre et la Blitzkrieg, dans la partie sur la domination de l'Axe.
    • Tu apprendras aussi comment les Alliés gagnent la guerre en Europe, puis la guerre du Pacifique.
    • Enfin, on approfondira sur le génocide de l'Holocauste.

    Causes et déclenchement de la Seconde Guerre mondiale

    La Seconde Guerre mondiale fermente durant l'entre-deux-guerres, avant d'être déclenchée en Europe par l'invasion de la Pologne et en Asie par les conquêtes japonaises.

    Le traité de Versailles (1919)

    Seconde Guerre mondiale Traité de Versailles StudySmarterImage 1. Page de couverture du traité de Versailles

    La cicatrice que la Première Guerre mondiale laisse sur l'Europe est profonde et sanglante, le ressentiment anime les conditions de capitulation et de réconciliation. Le traité de Versailles est conclu entre les vainqueurs, soit la Grande-Bretagne, les États-Unis, le Japon et la France, et le vaincu, l'Allemagne, sans qu'elle ait voix au chapitre.

    Elle est tenue responsable de la guerre et doit :

    • réduire ses stocks d'armes et la taille de ses forces armées dans un processus de démilitarisation ;

    • payer des réparations aux pays concernés ;

    • céder plusieurs territoires à la France, à la Belgique, à la Pologne et à la Tchécoslovaquie, ainsi que ses colonies à l'étranger.

    L'Autriche perd aussi des territoires tels que les Sudètes au profit de la Tchécoslovaquie dans le cadre du traité de Saint-Germain (1919).

    Le traité de Versailles, vu comme un diktat outre-Rhin, entraine un puissant sentiment de revanchisme.

    La crise économique

    La République de Weimar est dans un état économique terrible et connaît une hyperinflation de sa monnaie au début des années 1920. Les plans Dawes (1924) et Young (1929) organisés par les Américains sont destinés à aider le pays par le biais de prêts et d'autres mécanismes financiers.

    Hyperinflation : dévaluation rapide d'une monnaie qui s'accompagne d'une hausse rapide des prix.

    Après la crise de 1929 aux États-Unis, la Grande Dépression frappe un pays déjà affaibli économiquement. Cela entraine faillites de banques et d'entreprises, explosion du nombre de personnes au chômage et sans domicile, et famines.

    Allemagne nazie et invasion de la Pologne

    Adolf Hitler arrive à la chancellerie d'Allemagne en 1933 et obtient les pleins pouvoirs. Après plusieurs années de militantisme au sein du parti nazi (national-socialiste), il peut mettre en application ses convictions, parmi lesquelles :

    • les griefs concernant les conditions injustes du traité de Versailles ;

    • la supériorité raciale de la « race aryenne » sur les autres, notamment les Juifs, les Slaves, les Roms et la communauté homosexuelle.

    • le Lebensraum (« espace vital ») : idéologie expansionniste visant à conquérir les terres des autres, notamment l'Union soviétique, pour les Allemands de souche ;

    • le militarisme.

    Le terme LGBTQI+, bien que plus correct pour désigner les personnes persécutées par les nazis, serait anachronique ici.

    Militarisme : idéologie selon laquelle l'armée est l'épine dorsale de l'État. Les chefs militaires occupent souvent des postes de premier plan au sein du gouvernement. L'Allemagne et le Japon impérialiste y souscrivent tous deux.

    Hitler, en violation du traité de Versailles, poursuit son objectif de créer un « super-État », le Troisième Reich, en établissant une armée puissante, la Wehrmacht. Il crée alors une force aérienne et constitue une flotte de sous-marins. Il remilitarise ensuite la Rhénanie, avant d'annexer l'Autriche en 1938.

    Seconde Guerre mondiale Ovation Reichstag annexion Autriche StudySmarterImage 2. Ovation du Reichstag à Hitler après l'annexion de l'Autriche, mars 1938

    Lorsqu'Hitler réclame le territoire historique allemand des Sudètes en Tchécoslovaquie, la Grande-Bretagne, la France et l'Italie reconnaissent l'annexion par le biais des accords de Munich de 1938, à condition que Hitler ne tente pas une nouvelle expansion. C'est la stratégie de l'apaisement.

    Deuxième guerre sino-japonaise

    En Asie, l'empire japonais dirigé par Hirohito (Shōwa Tennō) envahit d'autres pays de 1931–1945, après avoir déjà annexé la Corée en 1910.

    Seconde Guerre mondiale Empereur Hirohito StudySmarterImage 3. Empereur japonais Hirohito en tenue militaire, 1935

    18 septembre 1931. Accusant la Chine d'être responsable d'un attentat provoqué par les services japonais, l'armée japonaise envahit la Mandchourie chinoise, contre les ordres de leur propre gouvernement. La Mandchourie reste sous contrôle japonais jusqu'en 1945. La deuxième guerre sino-japonaise commence en juillet 1937.

    En 1940, l'empire du Japon adopte le principe de sphère de coprospérité de la grande Asie orientale, dans l'objectif de créer une entité autosuffisante rassemblant les pays asiatiques, indépendante des pays occidentaux et sous contrôle de l'empire. Ce principe lui sert de justification à la poursuite de son expansion coloniale.

    Chronologie de la Seconde Guerre mondiale

    DateÉvènement
    1ᵉʳ septembre 1939
    • Invasion de la Pologne
    • Début de la Seconde Guerre mondiale
    3 septembre 1939
    • La France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne.
    10—25 juin 1940
    • L'Italie envahit la France.
    22 juin 1940
    • Face à l'Allemagne, la France capitule et forme le gouvernement de Vichy.
    • Le gouvernement de la France Libre, dirigé par Charles de Gaulle, se forme en exil au Royaume-Uni.
    10 juillet–31 octobre 1940
    • La bataille d'Angleterre est la première grande campagne aérienne.
    7 septembre 1940–11 mai 1941
    • Le Blitz : l'Allemagne nazie bombarde stratégiquement le Royaume-Uni.
    7 décembre 1941
    • Le Japon attaque Pearl Harbor à Hawaï.
    8 décembre 1941
    • Les États-Unis déclarent la guerre au Japon.
    11 décembre 1941
    • L'Allemagne déclare la guerre aux États-Unis.
    8–16 novembre 1942
    • Opération Torch : le Royaume-Uni et les États-Unis envahissent l'Afrique du Nord. C'est la première intervention des États-Unis en dehors du Pacifique.
    22 juin 1941
    • Opération Barbarossa : l'Allemagne envahit l'Union soviétique. À l'automne, l'armée allemande est à 50 km de Moscou.
    Août 1941–mai 1945
    • 78 convois arctiques (Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Norvège) livrent du matériel à l'Union soviétique, selon le Lend-Lease Act (programme de prêt-bail américain).
    4–7 juin 1942
    • Bataille de Midway : victoire décisive des États-Unis.
    Été 1942–2 février 1943
    • Bataille de Stalingrad : victoire décisive de l'Union soviétique, mais une des batailles les plus sanglantes, avec un million de morts de chaque côté.
    6 juin 1944–30 août 1944
    • Opération Overlord (débarquement en Normandie) : début du front continental de l'Ouest, mené par les Anglo-Saxons.
    22 juin–19 août 1944
    • Opération Bagration : l'Union soviétique continue son avancée vers l'ouest, pour épuiser l'Allemagne sur les deux fronts.
    17 octobre–26 décembre 1944
    • Bataille de Leyte : dans le Pacifique, plus grande bataille navale de l'histoire.
    17 janvier 1945
    • L'Armée rouge libère les camps d'Auschwitz, Monowitz et Birkenau.
    25 avril 1945
    • Jour de l'Elbe : les troupes soviétiques et américaines se rejoignent.
    16 avril 1945–2 mai 1945
    • Bataille de Berlin : l'Armée rouge prend Berlin.
    8 mai 1945
    • Victoire des Alliés en Europe.
    6 et 9 août 1945
    • Les États-Unis lâchent des bombes atomiques sur les villes japonaises de Hiroshima et Nagasaki.
    8 août 1945
    • L'Union soviétique entre en guerre contre le Japon.
    2 septembre 1945
    • Le Japon capitule.

    La domination de l'Axe

    La politique de l'apaisement ne fonctionne pas longtemps. Le 1ᵉʳ septembre 1939, l'armée de Hitler envahit la Pologne. La Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l'Allemagne. La Seconde Guerre mondiale commence.

    Le 17 septembre, l'Union soviétique entre également en Pologne pour tenter d'éloigner le conflit de ses frontières.

    Au départ, les puissances de l'Axe sont victorieuses.

    Les principales forces de l'Axe sont l'Allemagne nazie, le Japon impérialiste et l'Italie fasciste, soutenues par la Roumanie, la Bulgarie, la Croatie, la Finlande, le régime de Vichy et d'autres.

    Seconde Guerre mondiale Mussolini Hitler StudySmarterImage 4. Benito Mussolini et Adolf Hitler, 1940

    La drôle de guerre

    On désigne par drôle de guerre la première période du conflit en Europe, pendant laquelle il y a peu de combats.

    Les autorités françaises se préparent comme pour la guerre de 1914–1918, établissant la ligne Maginot, un ensemble de lignes fortifiées supposées protéger le pays. Personne n'attaque vraiment et les seuls morts à déplorer sont ceux lors de missions de reconnaissance ou d'attaques aériennes.

    Blitzkrieg

    L'Allemagne adopte une tactique militaire appelée Blitzkrieg (« guerre éclair »), qui combine les éléments de vitesse, de surprise et de puissance militaire.

    Les tactiques allemandes impliquent :

    • Des bombardements surprises de quartiers généraux militaires, de centres de communication et des ponts.

    • De grandes brigades de chars et d'artillerie lourde.

    • Des parachutistes placés dans des positions stratégiques en territoire ennemi pour empêcher les replis ou interférer avec les lignes d'approvisionnement.

    Le 10 mai 1940, l'Allemagne viole ainsi les neutralités belge et néerlandaise. Après avoir conquis la Belgique le 28 mai, elle envahit la France. Le 22 juin 1940, le maréchal Philippe Pétain se rend et ses représentants signent l'armistice. La France est coupée en deux de 1940–1942 : au nord, la zone occupée par le régime nazi, au sud, la zone libre.

    Le 10 juillet 1940, le gouvernement français s'installe dans la ville de Vichy et les pleins pouvoirs sont accordés à Pétain. C'est le début du régime collaborationniste avec l'occupant allemand. On estime à environ 2 % la part de la population française qui prend part à la Résistance.

    Un autre gouvernement se forme en exil à Londres sous la houlette de Charles de Gaulle : la France libre.

    Plan Barbarossa

    Au milieu de l'année 1940, l'Allemagne nazie occupe ainsi une grande partie de l'Europe occidentale : France, Belgique, Pays-Bas. Elle se tourne vers l'est et envahit l'Union soviétique, une violation du pacte germano soviétique de non-agression de 1939. Le 2 juin 1941, le début du plan Barbarossa marque l'ouverture du front de l'Est.

    Seconde Guerre mondiale Armée nazie Moscou 1941 StudySmarterImage 5. Avancée de l'armée nazie sur Moscou, octobre 1941

    Attaque de Pearl Harbor et guerre du Pacifique

    En Asie, l'empire du Japon envahit le Tonkin, l'Indochine française, la Thaïlande, la Birmanie (Myanmar), la Malaisie britannique, les Philippines et certains littoraux chinois entre 1940–1942.

    Le 7 décembre 1941, l'empire attaque la base navale américaine de Pearl Harbor, à Hawaï, pour détruire la flotte et assurer sa domination sur le Pacifique. Le lendemain, les États-Unis entrent officiellement en guerre.

    Guerre du Pacifique : ensemble des opérations militaires opposant le Japon et les États-Unis, aidés de leurs alliés respectifs, entre 1941–1945

    La victoire des Alliés

    Au fil du conflit et après l'entrée en guerre des États-Unis, les Alliés reprennent le dessus.

    Alliés : Royaume-Uni, Union soviétique et États-Unis. On a aussi la Chine, le Canada, l'Australie, la Pologne, la France libre et d'autres.

    Les dirigeants alliés sont surnommés les Trois Grands : Joseph Staline (Union soviétique), Winston Churchill (Grande-Bretagne) et Franklin Roosevelt (États-Unis), remplacé par Harry Truman en avril 1945.

    Ils se réunissent à plusieurs reprises pour discuter de la stratégie commune ainsi que de l'ordre mondial après la guerre :

    • Conférence de Casablanca, 14–24 janvier 1943*.
    • Conférence du Caire, 22–26 novembre 1943*.
    • Conférence de Téhéran, 28 novembre–1ᵉʳ décembre 1943*.
    • Conférence de Yalta, 4–11 février 1945.
    • Conférence de Potsdam, 17 juillet–2 août 1945.

    *sans Staline.

    6 juin 1944 : débarquement en Normandie

    Après avoir anéanti l'Axe en Afrique du Nord, les forces anglo-saxonnes attaquent l'Italie par la Sicile en juin 1943. Mussolini est vaincu en septembre et l'Italie rejoint les Alliés.

    Le 6 juin 1944, 150 000 soldats alliés débarquent en Normandie. L'opération Overlord entraine le bombardement du littoral par l'Allemagne nazie pour empêcher l'avancée des troupes vers l'est.

    Paris est libérée le 25 août 1944 par les forces françaises de l'intérieur (la Résistance), l'Armée française de Libération et une division américaine.

    L'avancée de l'Armée rouge

    Jusqu'au débarquement en Normandie, l'Armée rouge combat seule sur le front de l'Est. Elle est alors responsable de presque 80 % des pertes allemandes.

    Certaines régions, comme à Varsovie le 1ᵉʳ août 1944, tentent de se soulever contre les nazis afin de retrouver leur souveraineté avant le passage de l'Armée rouge.

    L'URSS lance l'opération Bagration le 22 juin 1944, forçant l'Allemagne à combattre sur deux fronts en même temps. La machine de guerre nazie s'use. Les deux armées alliées se rejoignent en avril 1945 et l'Armée rouge libère Berlin le 2 mai 1945.

    Seconde Guerre mondiale Drapeau URSS Reichstag StudySmarterImage 6. Le drapeau de l'Union soviétique au-dessus du Reichstag à Berlin, 2 mai 19451

    La victoire en Europe est déclarée le 8 mai 1945 par les Alliés occidentaux et le 9 mai pour l'Union soviétique, en raison du décalage horaire.

    Bombe atomique et capitulation du Japon

    En Asie, l'empire du Japon enchaine les défaites, mais ne se rend pas officiellement.

    Le président américain Harry Truman ordonne l'utilisation de bombes atomiques sur les villes de Hiroshima et Nagasaki, respectivement les 6 et 9 août 1945. Leur utilisation fait jusqu'à 200 000 morts et provoque blessures, cancers et malformations congénitales dues aux radiations.

    Le 2 septembre 1945, le Japon signe les documents officiels de reddition et la Seconde Guerre mondiale prend fin.

    Le génocide de l'Holocauste

    La doctrine nazie est profondément antisémite : elle affirme l'infériorité de la « race juive » et la nécessité de son éradication. Dès son arrivée au pouvoir, Hitler applique des mesures de discrimination envers les juifs. Il intensifie ensuite sa politique en mettant en place des ghettos et des camps de concentration et d'extermination. Un véritable génocide se met en place, qu'on appelle Holocauste ou Shoah.

    Génocide : crime contre l'humanité s'employant à la destruction d'un groupe humain.

    Les Juifs représentent le groupe le plus affecté par la politique nazie, avec six millions de morts. Parmi les autres groupes minoritaires, le peuple des Roms est également lourdement visé. Des centaines de milliers de Roms sont tués dans des camps aux côtés de juifs, de Slaves, de personnes handicapées, d'individus homosexuels et d'autres personnes perçues par les nazis comme inférieures.

    Déportations

    Ce génocide s'établit avec des déportations massives et systématiques depuis les territoires occupés par l'Allemagne nazie. Ainsi, en France, après être exclue de certains métiers, la population juive doit d'abord porter l'étoile jaune pour être identifiée, avant d'être arrêtée et déportée en nombre.

    Lors de la rafle du Vél' d'Hiv', les 16 et 17 juillet 1942, plus de 13 000 personnes juives sont arrêtées et déportées à Auschwitz.

    Si certains aident les populations persécutées, d'autres s'emploient à la délation et le gouvernement de Vichy collabore activement.

    Camps de concentration et d'extermination

    Parmi les plus grands camps, on peut nommer Dachau, Auschwitz, Birkenau, Treblinka, Majdanek. Dans les camps, les gens meurent de surmenage, de famine et de maladie ou sont asphyxiés dans des chambres à gaz.

    Seconde Guerre mondiale Prisonniers camp Ebensee Mauthausen StudySmarterImage 7. Prisonniers à Ebensee, annexe du camp de Mauthausen, 7 mai 1945

    Des milliers de personnes sont également victimes d'expériences cruelles et souvent mortelles menées par des médecins allemands pour le compte de l'armée, de sociétés pharmaceutiques et parfois pour leurs propres intérêts.

    Le docteur Josef Mengele réalise des expériences médicales mortelles sur des personnes à Birkenau. Après la guerre, Mengele réussit à échapper au procès de Nuremberg et meurt au Brésil en 1979.

    Bilan du conflit

    La guerre de 1939–1945 est à ce jour le conflit le plus sanglant de l'histoire de l'humanité. Son bilan est difficile à déterminer avec précision, sans doute entre 50–70 millions de morts 2,3, la majorité étant des civils.

    Les plus grandes pertes humaines sont subies par l'Union soviétique (environ 27 millions) et la Chine (environ 20 millions).

    L'après-guerre devient un moment crucial de reconstruction, de dénazification et de maintien de la paix.

    Seconde Guerre mondiale - Points clés

    • La Seconde Guerre mondiale (1939–1945) constitue le conflit armé le plus sanglant à ce jour, entrainant la mort d'au moins 50 millions de personnes.
    • L'Axe est constitué de l'Allemagne, de l'Italie et du Japon.
    • Les Alliés sont formés de l'Union soviétique, du Royaume-Uni et des États-Unis.
    • Le traité de Versailles, la crise économique, le nazisme et l'impérialisme japonais sont les principales causes de la guerre.
    • Pendant les premières années, l'Allemagne nazie occupe une grande partie de l'Europe et le Japon une partie de l'Asie du Sud-Est.
    • À partir de 1942–1943, les Alliés reprennent le dessus.
    • La victoire des Alliés en Europe est déclarée le 8 et 9 mai 1945 et le 2 septembre 1945 en Asie.
    • L'Allemagne nazie organise le génocide de la population européenne juive.

    Références

    1. Image 6. Levée du drapeau communiste au-dessus du Reichstag (https://mil.ru/winner_may/history/more.htm?id=11925131@cmsArticle) par mil.ru Autorisé par CC BY 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/deed.fr)
    2. John Graham Royde-Smith, « Costs of the war », Britannica
    3. Aaron O'Neill, « Second World War: fatalities per country 1939-1945 », Statisca (18 août 2022)
    Questions fréquemment posées en Seconde Guerre mondiale

    Quelles sont les causes de la Seconde Guerre mondiale ? 

    Les causes de la Seconde Guerre mondiale sont multiples :

    • traité de Versailles de 1919 ;
    • crise économique des années 1920 et 1930 ;
    • échec de la Société des Nations ;
    • militarisme et expansionnisme allemand et japonais.

    Qui a gagné la guerre de 1945 ? 

    Ce sont les Alliés (Royaume-Uni, Union soviétique, États-Unis) qui ont gagné la guerre de 1945.

    Qui est responsable de la Seconde Guerre mondiale ? 

    Le responsable de la Seconde Guerre mondiale serait Adolf Hitler, qui envahit la Pologne le 1ᵉʳ septembre 1939.

    Qui a déclaré la guerre en 1939 ? 

    Le Royaume-Uni et la France déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939 après l'invasion de la Pologne le 1ᵉʳ septembre.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Vrai ou faux ? La Première Guerre mondiale est à ce jour le conflit armé le plus mortel de l'Histoire.

    Quelles sont les causes de la Seconde Guerre mondiale ?

    L'Holocauste est...

    Suivant
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Seconde Guerre mondiale

    • Temps de lecture: 16 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !