StudySmarter: Flashcards, Note
4.5 • +22k évaluations
Plus de 22 millions de téléchargements
Gratuit
|
|
Hiroshima

Savais-tu que seules 3 bombes nucléaires ont été créées par l'homme et que 2 d'entre elles ont été utilisées à uniquement 3 jours d'intervalle, tuant ainsi 140 000 Japonais ? Voici comment les États-Unis ont mis fin à la guerre du Pacifique en concentrant le savoir scientifique en arme plutôt qu'en solution sur Hiroshima, la première ville bombardée par les Américains le 6 août 1945.

Mockup Schule Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Hiroshima

Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Savais-tu que seules 3 bombes nucléaires ont été créées par l'homme et que 2 d'entre elles ont été utilisées à uniquement 3 jours d'intervalle, tuant ainsi 140 000 Japonais ? Voici comment les États-Unis ont mis fin à la guerre du Pacifique en concentrant le savoir scientifique en arme plutôt qu'en solution sur Hiroshima, la première ville bombardée par les Américains le 6 août 1945.

Le 7 décembre 1941, après des mois de tension croissante entre les États-Unis et le Japon, des avions de chasse japonais attaquent une base navale américaine à Hawaï appelée Pearl Harbor, endommageant plusieurs navires et avions et tuent plus de 2 000 personnes. Le lendemain, les États-Unis rejoignent officiellement la Seconde Guerre mondiale en déclarant la guerre au Japon. Le largage des bombes nucléaires Fat Man et Little Boy respectivement sur Nagasaki et Hiroshima le 6 et 9 août 1945 via le bombardier B-29 Enola Gay résulte en une explosion nucléaire qui signe la reddition du Japon le 2 septembre 1945.

  • D'abord, on recontextualise avec la tension croissante entre les États-Unis et le Japon et l'attaque de Pearl Harbor qui signe l'entrée officielle des Américains dans la Seconde Guerre mondiale.
  • Ensuite, on va décrypter l'explosion nucléaire sur Nagasaki et Hiroshima en abordant la différence entre bombe nucléaire et atomique, ainsi que les bombes mêmes (Little Boy & Fat Man) larguées par le bombardier B-29 Enola Gay.
  • Enfin, on présentera quelques statistiques et autres faits pour véritablement saisir le désastre de l'usage d'une bombe atomique.

Tension croissante entre les États-Unis et le Japon

Une tension croissante se fait sentir entre les États-Unis et le Japon avant la déclaration de guerre. Jusqu'en décembre 1941, les États-Unis maintiennent une neutralité formelle dans la Seconde Guerre mondiale. Toutefois, ils aident la Grande-Bretagne et l'Union soviétique à s'approvisionner contre l'Allemagne nazie. Les États-Unis imposent également des sanctions strictes au Japon impérialiste, qui envahit la Chine, s'étend en Asie du Sud-Est et menace la colonie américaine des Philippines. Les sanctions empêchent le Japon d'acheter du pétrole et de l'acier et leurs biens sont gelés en Amérique.

Tōjō Hideki, ancien ministre de la guerre et nouveau Premier ministre, réalise que pour étendre l'Empire japonais, il leur faut renverser l'obstacle américain. Pour diminuer la puissance militaire des États-Unis, le Premier ministre japonais jette son dévolu sur Pearl Harbor, une base navale américaine stationnée à Hawaï.

Pearl Harbor

Pearl Harbor est une base militaire située dans l'archipel d'Hawaï, à 3 220 km du continent américain et 6 435 km du Japon. Personne ne s'attend à ce que le Japon attaque un emplacement aussi éloigné, donc la plupart de la flotte américaine du Pacifique est restée à Pearl Harbor sans moyens particuliers de protection.

Hiroshima Pearl Harbor en feu StudySmarterImage 1. Pearl Harbor en feu, 7 décembre 1941

L'attaque commence le 7 décembre 1941 lorsque des avions japonais bombardent le cuirassé U.S.S. Arizona, tuant plus de 1 000 âmes à bord. En deux heures, les Japonais endommagent tous les cuirassés de Pearl Harbor par des tirs, des bombardements et des torpillages incessants. Les États-Unis ne parviennent à protéger que quelques navires.

Bien que Pearl Harbor fasse plus de 2 000 victimes et endommage de précieux équipements militaires, les Japonais ne parviennent pas à détruire la flotte du Pacifique. De nombreux porte-avions sont éloignés de la base pendant l'attaque et les ateliers de réparation, docks et entrepôts de pétrole de la base ne sont pas endommagés.

Date marquée par l'infamie

Le lendemain de l'attaque de Pearl Harbor, le président américain Franklin D. Roosevelt prononce le discours du « Jour de l'infamie »1. Il demande au Congrès de déclarer la guerre au Japon et qualifie l'attaque de « date qui restera marquée par l'infamie ».

En ma qualité de Commandement en chef de l’Armée et de la Marine, j’ai pris toutes les mesures nécessaires à notre défense. […] nous ferons en sorte que cette forme de traîtrise ne nous mette plus jamais en danger […] Je demande que le Congrès déclare […] qu'il existe un état de guerre entre les États-Unis et l’Empire du Japon.

Franklin D. Roosevelt, Congrès des États-Unis, 8 décembre 1941

Après ce discours, les États-Unis sont désormais officiellement engagés dans la Seconde Guerre mondiale et de nombreuses batailles de renom comme celle d'Iwo Jima, Midway ou Okinawa sont le théâtre d'atrocités dans les deux camps. Cela dit, le sujet qui nous intéresse aujourd'hui nous oblige à survoler ces étapes et reprendre quelques années plus tard au mois d'août 1945.

Hiroshima Affiche propagande anti-Japon Oncle Sam StudySmarterImage 2. Affiche de propagande par James Montgomery Flagg où l'Oncle Sam, une clé à molette à la main, retrousse sa manche et déclare : « Les Japs, vous êtes les prochains sur la liste... On va finir le boulot ! »

Histoire : Hiroshima et Nagasaki

Voici l'histoire de Hiroshima et Nagasaki, 2 victimes collatérales.

Bien que les États-Unis soient déjà proches de la victoire, le nouveau président Harry Truman veut démontrer la toute-puissance américaine et couper court à la guerre. Pour ce faire, après plusieurs années de développement secret dont le Projet Manhattan qui produit la première bombe atomique, il fait larguer la bombe nucléaire Little Boy sur la ville japonaise de Hiroshima le 6 août 1945. Face au refus des Japonais d'abdiquer, Truman fait larguer Fat Man sur Nagasaki trois jours plus tard.

Hiroshima image satellite Nagasaki avant après bombe atomique StudySmarterImage 3. Nagasaki avant et après le bombardement atomique, 9 août 1945

Bombe nucléaire ou bombe atomique ?

Bien qu'interchangeables et techniquement des synonymes, le terme « bombe nucléaire » est plus précis. Pourquoi ?

Toute la matière de l'univers est composée d'atomes, de minuscules grains que l'on ne peut même pas discerner avec un microscope. Chaque atome est composé d'un noyau et d'électrons qui gravitent autour.

Le mot « nucléaire » vient du latin nucleus qui veut dire noyau.

Si on associe tout ça, le principe d'une bombe nucléaire est de décomposer les noyaux des atomes en des noyaux plus petits : un processus connu sous le nom de fission nucléaire qui libère une énergie extraordinaire.

Ainsi, quand on parle de bombe atomique, on fait référence à l'explosion des noyaux puisque l'éclatement des noyaux les fait voler en éclat. À l'inverse, pour bombe nucléaire, on fait allusion au début du phénomène qui se passe au niveau des noyaux des atomes.

Une centrale nucléaire produit de l'électricité grâce à la chaleur dégagée par la fission d'atomes d'uranium

L'uranium est un élément constitué d'atomes lourds. Ces atomes possèdent un noyau capable de se casser en deux noyaux plus petits sous l'impact d'un neutron. Ce phénomène est appelé fission nucléaire. Le neutron n'ayant pas de charge électrique, il peut facilement s'approcher du noyau et le pénétrer sans être repoussé. La fission s’accompagne d’un grand dégagement d’énergie et en même temps, de la libération de deux ou trois neutrons. Les neutrons libérés peuvent à leur tour casser d'autres noyaux, dégager de l'énergie et libérer d’autres neutrons, et ainsi de suite. C'est ce que l'on appelle une réaction en chaîne.

Source ad verbatim site Web EDF

Qui sont Enola Gay, Little Boy & Fat Man ?

Voici les trois responsables de près de 140 000 morts à Hiroshima et d'une menace qui plane encore aujourd'hui entre les superpuissances.

Hiroshima bombes nucléaires fat man little boy enola gay StudySmarterImage 4. Bombe Little Boy larguée par le B-29 Enola Gay sur Hiroshima et la Fat Man sur Nagasaki

Le Enola Gay piloté par le colonel Paul Tibbets sera le premier bombardier à larguer Little Boy sur Hiroshima. Cette arme va embraser la ville, soulever les cours d'eau, faire fondre les toits et l'asphalte et déraciner tous les bâtiments dans un rayon de 2 km. La température dépasse plusieurs milliers de degrés, des vents incandescents se propagent à 1 000 km/h et en l'espace d'un instant, 70 000 personnes disparaissent de la surface de la Terre. On estime que 70 000 des 130 000 blessés décèdent ensuite des brûlures dans les heures et les jours qui suivent l'explosion.

Quelques jours plus tard, le 9 août 1945, les États-Unis recommencent avec la Fat Man sur Nagasaki qui va décimer 80 000 personnes. Le 15 août, l'empereur japonais Hirohito annonce la capitulation inconditionnelle du Japon, qui prend officiellement effet le 2 septembre.

Le nom Enola Gay du bombardier B-29 fait directement référence à la mère du pilote Paul Tibbets, elle-même nommée d'après l'héroïne du roman Enola; Or, Her Fatal Mistake par Mary Young Ridenbaugh en 1886.

Qui a créé la bombe atomique ?

Il faut savoir que ces bombes sont créées dans le cadre du Projet Manhattan, un projet de recherche secret de 2 milliards de dollars dirigé par Robert Oppenheimer qui crée la première bombe atomique au plutonium. Celle-ci, nommée Gadget, est testée lors de l'essai Trinity en juillet 1945 au Nouveau-Mexique. C'est la plus formidable machine de mort que le génie humain ait inventée.

Répercussions de l'explosion nucléaire

L'utilisation des deux bombes nucléaires ouvre une nouvelle ère marquée par le risque d'une guerre nucléaire aux conséquences inconcevables. C'est d'ailleurs ce qui a bien failli se passer avec la crise des missiles de Cuba. Outre le bilan humain désolant, d'autres facteurs terribles et durables s'ajoutent à la longue liste des horreurs d'une explosion nucléaire.

Nombre de morts Hiroshima : des chiffres terrifiants

HiroshimaNagasaki
Date de l'explosion6 août 19459 août 1945
Nature de la bombeUranium enrichiPlutonium
Puissance de la bombe16 kT21 kT
ExplosionEn altitudeEn altitude
Hauteur de l'explosion580 m 503 m
Lieu de l'explosionCentre-villeEn périphérie et zone vallonnéeà 1,5 km du centre-ville
Population estimée avant l'explosion de la bombe360 000250 000
Nombre de morts au 31 décembre 1945
90 000–140 000
60 000–80 000
Morts dues au souffle, à la chaleur, aux brûlures et au syndrome aigu d'irradiation

Nombre de ceux ayant survécu à l'explosion initiale souffrent immédiatement après de graves conséquences du bombardement : beaucoup ont été atteints de leucémie et d'autres cancers, notamment de l'estomac, du foie et du sein. Les enfants sont les plus touchés par les bombardements.

On appelle hibakushas les victimes des deux bombardements atomiques.

Radiations et pluie noire

L'explosion nucléaire de la fission engendre également son lot de sous-produits comme les poussières, les fumées et les suies qui s'ajoutent aux rayonnements directs ionisants et pénétrants (gamma et neutrons).

Comme la bombe explose en altitude, il n'y a pas de catastrophe radioactive comme à la centrale de Tchernobyl ou Fukushima. Voici les différentes catégories d'irradiations :

  • Irradiation instantanée : moment de l'explosion. Cela représente une dose létale pour 50 % des personnes exposées à l'extérieur dans un rayon de 1 km de distance de l'hypocentre.

  • Irradiation par radioactivité induite : l'explosion rend les matériaux des bâtiments radioactifs dans le rayon d'impact par formation de radionucléides. Celle-ci diminue rapidement jusqu'à devenir insignifiante les jours suivants.

  • Irradiation consécutive aux retombées radioactives : irradiation par les radionucléides lors de l'explosion qui retombent du nuage atomique sous forme de poussières ou pluie noire.

Le dernier bilan publié en 20152 ne montre pas de différence du taux de mortalité par cancer ou par toute autre maladie selon que les parents ont été fortement, faiblement ou pas du tout irradiés. […] On en arrive donc à la conclusion que les enfants de survivants irradiés ne présentent ni anomalie génétique décelable, ni altération physiologique susceptible de réduire leur espérance de vie […] cela ne signifie pas qu’il n’y ait aucun effet génétique, simplement que ce dernier est très faible et donc difficilement mesurable.

Source ad verbatim « Les survivants d’Hiroshima/Nagasaki et leur descendance »3

Hiroshima - Points clés

  • La guerre américaine contre le Japon résulte de l'attaque japonaise de Pearl Harbor, une base navale américaine située à Hawaï.
  • Seules 3 bombes nucléaires ont été créées et 2 sont utilisées : Little Boy et Fat Man. Cette première est larguée par le bombardier B-29 Enola Gay piloté par le colonel Tibbets.
  • La guerre du Pacifique prend fin lorsque le président Truman ordonne le largage de bombes atomiques sur Hiroshima le 9 août 1945 et Nagasaki le 9 août, causant près de 200 000 morts.
  • Le Japon capitule le 15 août et signe sa reddition officielle le 2 septembre.

Références

  1. Discours prononcé le 8 décembre 1941 par le président américain Franklin D. Roosevelt au Congrès des États-Unis - jmgleblog.eklablog, rapporté par Christophe BOUTIN, Les discours qui ont changé le monde. Paris, Le Monde / Flammarion, 2009 - Consulté le 24/01/2023
  2. Grant EJ, Furukawa K, Sakata R, et al. Risk of death among children of atomic bomb survivors after 62 years of follow-up: a cohort study. Lancet Oncol. 2015;; 16: :1316.-23.
  3. JORDAN, Bertrand, « Les survivants d’Hiroshima/Nagasaki et leur descendance. Les enseignements d'une étude épidémiologique à long terme. Med Sci (Paris). 34(2): 171–178. (2018)

Questions fréquemment posées en Hiroshima

Le nombre de victimes par la bombe de Hiroshima avoisine les 140 000 morts (70 000 morts sur le coup, et 70 000 des brûlures dans les heures et jours qui suivent).

Le site de Hiroshima en lui-même n’est plus radioactif, car la bombe a explosé à 580 m d’altitude et les retombées radioactives ont rapidement disparu.

Les conséquences de la bombe à Hiroshima sont la mort de 140 000 personnes, la destruction de la moitié de la ville et un coup fatal à l’Empire japonais qui envisage de capituler.

La bombe atomique sur Hiroshima est larguée par Paul Tibbets, sur ordre direct de Harry Truman, le président des États-Unis. Il affirme ne pas avoir visé le peuple japonais, mais bien la capacité du pays à faire la guerre. 

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Vrai ou FauxLe bombardier qui a largué Little Boy était conduit par Enola Gay.

Vrai ou FauxFukushima est le deuxième lieu où une bombe atomique fut larguée.

Quelles sont les dates du largage des bombes nucléaires ?

Suivant

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

StudySmarter: la seule application d’apprentissage qu’il te faut pour tout savoir.

Inscris-toi ici gratuitement
Illustration

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App