Se connecter Inscription gratuite
L'appli tout-en-un pour réviser
4.8 • +11k évaluations
Plus de 3 millions de téléchargements
Télécharger
|
|

Crise de 1929

Imagine-toi aux États-Unis, à la fin des années 1920. La vie est prospère, le travail coule à flots et tout le monde autour de toi investit en bourse et gagne de l'argent. Tu fais comme eux : tu empruntes pour investir. Mais voilà, le beau temps ne peut pas durer éternellement : l'orage gronde et le marché s'effondre. Ton entreprise fait faillite, tu perds ton emploi ; on te demande de rembourser tes prêts immédiatement, tu ne peux pas, tu perds ta maison. C'est la crise de 1929, un krach boursier à Wall Street qui a des conséquences financières et économiques dramatiques.

La crise économique qui frappe le monde en 1929 débute ainsi à la bourse de New York. Malgré certaines mesures comme la dévaluation de la monnaie, cette Grande Dépression dure plus d'une dizaine d'années.

  • Tu étudieras le fonctionnement de la bourse et la situation économique des États-Unis après la Première Guerre mondiale.
  • On abordera ensuite les raisons de l'effondrement de la bourse de New York en 1929.
  • On te présentera un déroulement du krach boursier.
  • Enfin, tu en apprendras plus sur la Grande Dépression qui suit.

Le fonctionnement du marché boursier

Une action est une propriété partielle des bénéfices et des actifs d'une entreprise, vendue sous forme de parts. Chaque action représente un certain pourcentage de la société, et sa valeur est censée être établie à partir de la valeur de ses actifs.

Crise de 1929 Certificat d'action 1920 StudySmarterImage 1. Certificat d'action de 1920

Lorsqu'une société réalise plus de bénéfices, la valeur de ses actions augmente. Si une société est rentable, elle peut reverser de l'argent à ses actionnaires (des dividendes), ou le réinvestir dans la croissance de l'entreprise. Les sociétés vendent des actions pour lever des fonds afin de faire tourner leur entreprise.

Les droits juridiques des entreprises

Sais-tu que les sociétés sont juridiquement des personnes ? Il s'agit d'un concept juridique appelé « personne morale ». Tout comme les personnes, les sociétés ont certains droits légaux. Au XIXᵉ siècle, les tribunaux américains déclarent officiellement que les sociétés bénéficient des mêmes protections constitutionnelles que les citoyens américains.

En outre, une société n'est pas légalement détenue par ses actionnaires, même si la plupart des entreprises choisissent de considérer ces derniers comme des propriétaires. Par conséquent, les sociétés peuvent laisser les actionnaires voter sur des questions spécifiques. Cependant, les actionnaires n'ont pas le droit légal d'entrer dans les bureaux d'une société et de prendre des biens d'une valeur égale à celle des actions qu'ils détiennent.

La bourse de New York : Wall Street

Les actions sont vendues sur des places de marché appelées bourses. Les bourses ne sont pas des magasins qui vendent les actions, mais des lieux où les acheteurs et les vendeurs peuvent échanger. La vente prend la forme d'une enchère, les vendeurs offrant les actions à celui qui paiera le plus cher. Parfois, une forte demande de la part d'un grand nombre de personnes désireuses d'acheter une action peut faire grimper le prix à un niveau supérieur à sa valeur.

La bourse la plus importante des États-Unis dans les années 1920 est la New York Stock Exchange, à Manhattan, qu'on surnomme parfois Wall Street en raison d'une rue adjacente du quartier financier. La bourse de New York constitue le principal centre financier du pays pour le commerce des actions.

Crise de 1929 Salle bourse New York StudySmarterImage 2. Une salle de la bourse de New York en 1920

De nombreuses autres bourses régionales existent à l'époque, comme la Baltimore Stock Exchange et la Philadelphia Stock Exchange.

L'économie américaine dans les années 1920

Au cours des années 1920, les Américains investissent davantage en bourse. Les actions augmentent sous l'effet de la spéculation. Beaucoup pensent alors que l'économie américaine va croître à l'infini. Pendant un temps, cela semble être le cas.

Économie forte

L'économie des années 1920 est robuste. Le chômage est non seulement faible, mais l'industrie automobile crée des emplois bien rémunérés. Le développement des chaînes de montage (fordisme) et l'utilisation de nouvelles énergies, comme le pétrole et l'électricité, rendent la production plus efficace, ce qui contribue aux bénéfices des entreprises.

Frénésie boursière

Avant les années 1920, les Américains de la classe ouvrière sont indifférents au marché boursier. Mais lorsqu'ils découvrent les gains substantiels, ils décident de tenter leur chance. Les courtiers en bourse facilitent l'achat d'actions en les vendant « sur marge » aux investisseurs : les acheteurs ne paient qu'un pourcentage du prix de l'action, le reste étant un prêt contracté auprès du courtier.

Lorsque le marché s'effondre, les gens perdent à la fois leurs économies et l'argent qu'ils n'ont pas et les sociétés de courtage se retrouvent avec des prêts qu'elles ne peuvent pas rembourser.

Tôt ou tard, un krach va se produire et il pourrait être terrible.

– Roger Babson, 5 septembre 19291

Les causes du krach boursier de 1929

À la fin des années 1920, les instruments qui permettent la mise en place d'une économie forte contribuent à sa disparition. L'économie commence à surchauffer à un point tel qu'elle n'est plus viable. Les spéculateurs jettent de l'argent sur les actions dans l'espoir de s'enrichir. Les entreprises produisent tant de biens qu'elles manquent de clients pour les acheter. L'offre excédentaire et la flambée des prix des actions se combinent pour provoquer le crash imminent.

Offre excédentaire

Avec autant de personnes achetant des actions et faisant grimper leur valeur, les entreprises disposent d'un énorme flux d'investissement. De nombreuses entreprises décident d'investir cet argent dans l'augmentation de la production. La production étant déjà beaucoup plus efficace, cet investissement supplémentaire conduit à une énorme production de biens. Bien que de nombreuses personnes se soient enrichies grâce à cette économie forte, il n'y a toujours pas assez de clients pour acheter toutes les marchandises. Lorsque les stocks restent invendus, de nombreuses entreprises liquident leurs articles à perte et licencient des travailleurs.

La spéculation

Dans les années 1920, comme les actions paraissent grimper sans fin, beaucoup pensent qu'on investit facilement : les actions semblent être un moyen fiable de gagner de l'argent. Les investisseurs commencent à acheter des actions en supposant qu'elles vont augmenter, sans prendre en compte les performances de l'entreprise.

Crise de 1929 Graphique chute indice Dow Jones octobre 1929 StudySmarterImage 3. Indice Dow Jones en 1929–1930La zone en orange indique la fin du mois d'octobre 1929 et le krach.

L'indice Dow Jones mesure la performance du marché boursier américain.

Le krach boursier

Au début du mois d'octobre 1929, les cours des actions commencent finalement à baisser, en fonction de la situation économique réelle des entreprises. À la fin du mois, la bulle spéculative éclate. Le krach boursier de 1929 se déroule sur plusieurs jours, les plus importants surnommés jeudi noir, lundi noir et mardi noir. Ces deux dernières journées voient l'implosion d'une décennie de prospérité économique américaine.

Bulle : en économie, on parle de bulle quand le prix de quelque chose augmente rapidement avant de chuter.

Parmi les bulles spéculatives connues, il y a la crise des tulipes aux Pays-Bas au XVIIᵉ siècle, la crise de 1929 ou encore les crises financières de 2007–2008.

Jeudi noir

Le krach commence le jeudi 24 octobre 1929, également connu sous le nom de jeudi noir. Le marché commence à baisser dès septembre, mais le jeudi matin, le marché ouvre 11 % plus bas qu'à sa fermeture le mercredi. Avant ce matin-là, le marché est déjà à 20 % de moins depuis septembre. Certaines grandes banques réunissent les fonds nécessaires pour acheter des actions et restaurer la confiance dans le marché. Leur plan fonctionne temporairement : les cours remontent en fin de journée et se maintiennent à niveau jusqu'au vendredi.

Lundi noir & mardi noir

Tout au long de la journée du lundi 28 octobre, la situation s'aggrave. Le marché boursier chute de près de 13 %. Le mardi 29 octobre, mardi noir, la panique s'installe chez la plupart des petits investisseurs. Le marché perd encore 12 % lors de ventes frénétiques de 16 millions d'actions. La situation financière est incontrôlable.

Selon un mythe populaire, des investisseurs se jettent par les fenêtres au cours du krach, l'un après l'autre, en un flot continu. En réalité, seules deux personnes sautent, mais les rumeurs sur une vague de suicides commencent dès le mardi noir à circuler à Wall Street.

Crise de 1929 Foule devant la bourse de New York 1929 StudySmarterImage 4. Foule devant la bourse de New York, le mardi 29 octobre 1929

La spirale de la dette

À l'époque, la plupart des actions sur le marché sont achetées sur marge. Lorsque la valeur des actions devient inférieure à la somme due aux courtiers, ceux-ci envoient des lettres aux emprunteurs pour qu'ils remboursent plus rapidement leurs prêts. Ces emprunteurs n'ont toujours pas la somme équivalente à leur achat, de nombreux prêts ayant en effet été accordés à des conditions trop souples, les courtiers pensant que le marché serait en perpétuelle hausse. Les actions de ces investisseurs sont ensuite vendues à perte, faisant encore baisser le marché.

Le creux du krach arrive finalement le 8 juillet 1932. Le marché boursier a perdu 90 % de sa valeur maximale de 1929. Il faut attendre 1954 pour qu'il retrouve complètement sa valeur.

La Grande Dépression

Par la suite, le système financier souffre pendant des années. L'économie est désormais plongée dans la Grande Dépression, qui se diffuse dans le monde entier.

Dépression : en économie, baisse forte et durable de la production et de la consommation2

Crise économique mondiale

La crise boursière américaine devient une crise économique nationale, puis mondiale. De grandes entreprises font faillite et de nombreuses personnes perdent alors leur emploi. La Grande Dépression frappe le monde. Il s'agit à ce jour de la crise économique la plus longue et sévère de l'histoire moderne. Elle dure une dizaine d'années.

La production industrielle américaine baisse de moitié de 1929–1932, tandis que le taux de chômage passe de 3,1 % à 24 %. Les États-Unis sont aussi frappés par le Dust Bowl, une série de tempêtes de poussière qui aggrave les conséquences agricoles de la crise économique.

L'Europe est particulièrement touchée. Les banques américaines, en manque de trésorerie, réclament le remboursement des prêts accordés pour la reconstruction après la Première Guerre mondiale.

Si la France semble au départ épargnée, elle est finalement affectée au début des années 1930. Comme ailleurs, l'activité économique chute, le chômage se généralise, les prix augmentent et la population s'appauvrit. L'économie française est l'une des dernières à reprendre pied, à l'aube de la Seconde Guerre mondiale. La crise est aussi politique : les gouvernements se succèdent et le nationalisme fleurit.

La crise économique des années 1930 contribue à la montée des nationalismes en Europe et donc à l'arrivée de certains totalitarismes, comme le nazisme en Allemagne ou le fascisme en Italie.

Dévaluation de la monnaie

Les pays en crise entrent dans une « guerre des monnaies » au cours des années 1930. Chaque nation dévalue sa monnaie, pour être plus compétitive sur le plan international.

Dévaluation : diminution volontaire de la valeur d'une monnaie par un État.3

Cela entraine une baisse du coût des exportations, pour relancer le commerce extérieur et une augmentation de l'apport des importations, pour remettre un peu d'inflation. Néanmoins, entre 1929–1933, une quarantaine de pays appliquent cette mesure dans l'espoir de relancer leur économie nationale, ce qui annule tout effet bénéfique sur les exportations et contribue seulement à une hausse massive des prix.

Crise de 1929 - Points clés

  • En octobre 1929, le marché boursier des États-Unis s'écroule.
  • Avant le krach, l'économie des États-Unis est en croissance permanente et de nombreuses personnes investissent sur marge, c'est-à-dire sans avoir les moyens immédiats de payer les actions.
  • En octobre 1929, la valeur des actions est supérieure à leur valeur réelle, du fait d'une surproduction et de la spéculation.
  • La bulle spéculative éclate quand les actions reprennent leur valeur réelle : de nombreuses entreprises et banques font faillite.
  • La crise financière américaine se transforme en crise économique, qui touche ensuite le reste du monde, en particulier l'Europe.
  • La Grande Dépression dure une dizaine d'années.

Références

  1. https://www.theguardian.com/business/2008/oct/04/useconomy
  2. https://www.vie-publique.fr/fiches/270204-recession-et-depression
  3. https://www.editions-ellipses.fr/index.php?controller=attachment&id_attachment=45676

Questions fréquemment posées en Crise de 1929

Les origines de la crise de 1929 sont liées à une spéculation en décalage avec la réalité économique des investisseurs et des entreprises et une surproduction des entreprises américaines.

Les pays les plus touchés par la crise de 1929 sont les pays les plus endettés auprès des États-Unis, notamment l'Allemagne, l'Autriche et la Hongrie.

La crise de 1929 a profité à certains investisseurs qui ont racheté des actions à bas prix, comme Jesse Livermore, J. Paul Getty, Joseph Kennedy et certains entrepreneurs comme Michael Cullen et Howard Hughes.

La crise de 1929 entraine une crise économique mondiale. Ainsi, des entreprises font faillite, le chômage explose, les prix sont en hausse et les populations s'appauvrissent.

Évaluation finale de Crise de 1929

Question

Comment appelle-t-on une propriété partielle des bénéfices et des actifs d'une entreprise ?

Montrer la réponse

Réponse

Une action

Montrer la question

Question

Quel est le surnom de la bourse de New York ?

Montrer la réponse

Réponse

Wall Street

Montrer la question

Question

Dans les années 1920, l'économie des États-Unis est...

Montrer la réponse

Réponse

florissante.

Montrer la question

Question

Quel jour est surnommé le jeudi noir ?

Montrer la réponse

Réponse

24 octobre 1929

Montrer la question

Question

Quelles sont les causes du krach boursier de 1929 ?

Montrer la réponse

Réponse

Spéculation

Montrer la question

Question

Comment appelle-t-on la crise économique des années 1930 ?

Montrer la réponse

Réponse

La Grande Dépression

Montrer la question

Question

La France ne subit pas la Grande Dépression.

Montrer la réponse

Réponse

Vrai

Montrer la question

Question

Pour relancer leurs économies, certains pays...

Montrer la réponse

Réponse

dévaluent leur monnaie.

Montrer la question

Question

Qu'est-ce qu'une dépression en économie ?

Montrer la réponse

Réponse

Une baisse forte et durable de la production et de la consommation.

Montrer la question

Question

Avant 1929, les Américains achètent des actions sans avoir les moyens de les payer.

Montrer la réponse

Réponse

Vrai

Montrer la question

60%

des utilisateurs ne réussissent pas le test de Crise de 1929 ! Réussirez-vous le test ?

lancer le quiz

Complète tes cours avec des thèmes et sous-thèmes disponibles pour chaque matière!

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !