IIIe Reich

Plonge dans l'histoire du Troisième Reich, une période importante de l'histoire allemande sous la direction d'Adolf Hitler et du parti nazi. Saisis la signification et l'importance du terme "Troisième Reich" tout en comprenant les facteurs qui ont conduit à son ascension et à sa chute éventuelle. Explore les aspects clés de l'Allemagne nazie à cette époque, notamment le rôle des femmes, la stabilité politique et le symbolisme derrière les drapeaux utilisés par le régime. Acquiers des connaissances sur la chronologie du Troisième Reich, de sa création aux incidents majeurs qui ont eu lieu pendant son existence, et enfin, à la fin de l'Allemagne nazie. Ce guide complet t'apportera des connaissances précieuses sur une époque charnière qui a façonné l'histoire moderne.

IIIe Reich IIIe Reich

Crée des supports d'apprentissage sur IIIe Reich avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Le Troisième Reich : Signification et importance

    Le terme Troisième Reich désigne le régime dirigé par Adolf Hitler et le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), qui a gouverné l'Allemagne de 1933 à 1945. Il est significatif car il représente une période sombre de l'histoire moderne ainsi que l'impact drastique que ce régime a eu sur le monde. Décortiquons la signification et le contexte historique du terme "Troisième Reich".

    Le mot "Reich" est un terme allemand qui se traduit par "empire" ou "royaume". Le Troisième Reich était considéré comme le troisième grand empire allemand, après le Saint Empire romain germanique (Premier Reich) et l'Empire allemand (Deuxième Reich) dirigé par Otto von Bismarck. Dans la propagande nazie, le Troisième Reich était idéalisé comme une société utopique combattant la pureté raciale et la supériorité du peuple aryen, pour redonner à l'Allemagne sa gloire d'antan.

    Il est essentiel de noter que l'utilisation des termes "Premier Reich" et "Deuxième Reich" a été popularisée par les nazis eux-mêmes. L'importance du chiffre trois dans l'expression "Troisième Reich" provient du propagandiste Arthur Moeller van den Bruck, qui pensait que l'ère suivante, après la fin de l'Empire allemand, devait être une période finale, supérieure et spectaculaire.

    Montée et chute du Troisième Reich en Allemagne

    L'ascension et la chute du troisième Reich peuvent être divisées en plusieurs étapes clés. Tout d'abord, examinons la montée du parti nazi et l'ascension d'Hitler au pouvoir.

    • 1920s : Le parti nazi émerge en tant que petit groupe politique gagnant en traction au milieu de l'instabilité socio-économique de l'Allemagne suite à la Première Guerre mondiale et au traité de Versailles.
    • 1933 : Adolf Hitler devient chancelier de l'Allemagne et la loi d'habilitation lui accorde des pouvoirs dictatoriaux.
    • 1934 : À la mort du président Paul von Hindenburg, Hitler fusionne les postes de chancelier et de président, devenant ainsi le seul dirigeant de l'Allemagne (Führer).

    À mesure que le pouvoir d'Hitler s'accroît, son régime applique des politiques discriminatoires et cherche à s'étendre sur le territoire, ce qui conduit finalement à la Seconde Guerre mondiale. La chute du Troisième Reich peut être résumée comme suit :

    1. 1941 : L'opération Barbarossa entraîne un déclin des succès militaires allemands après l'échec de l'invasion de l'Union soviétique.
    2. 1944-1945 : L'invasion du jour J, les forces alliées occidentales avancent vers l'Allemagne, tandis que les Soviétiques poussent depuis l'est et finissent par s'emparer de Berlin.
    3. 1945 : Adolf Hitler se suicide et l'Allemagne se rend sans condition, ce qui entraîne la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe et l'effondrement du Troisième Reich.

    Faits marquants sur l'Allemagne nazie pendant le Troisième Reich

    En guise d'aperçu, énumérons quelques aspects clés du Troisième Reich qui mettent en évidence son impact sur l'Allemagne et le monde au cours de ses douze années de règne.

    L'Allemagne nazie est connue pour son régime totalitaire, son militarisme, ses politiques antisémites et son rôle dans le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Examinons quelques faits précis qui mettent cela en évidence.

    La propagandeJoseph Goebbels, le ministre de la Propagande, a utilisé plusieurs supports comme les journaux, les films et les discours pour manipuler l'opinion publique, promouvoir l'idéologie nazie et créer une image d'Hitler en tant que leader héroïque.
    L'antisémitisme et l'HolocausteLes nazis ont persécuté systématiquement les juifs, ce qui a entraîné la mort de six millions d'entre eux au cours de l'Holocauste. Les Juifs, ainsi que d'autres groupes comme les Roms, les personnes LGBTQ+ et les personnes handicapées, ont été victimes de meurtres de masse, de camps de concentration et de ghettos.
    Politiques économiquesLe Troisième Reich a mis en œuvre des politiques économiques pour stimuler la production industrielle et réduire le chômage. Les Autobahns ont été construites pour améliorer l'infrastructure et promouvoir la construction automobile, tandis que l'initiative Volkswagen a permis de fournir des voitures abordables à la famille allemande moyenne.
    GleichschaltungIl s'agit du processus de "coordination" par lequel les nazis ont consolidé leur pouvoir en purgeant l'opposition, en supprimant les libertés civiles et en centralisant le contrôle politique entre les mains d'Hitler, créant ainsi un État totalitaire.
    Expansion et apaisementL'Allemagne nazie a occupé et annexé des territoires tels que l'Autriche, les Sudètes et la Tchécoslovaquie, en partie grâce à la politique d'apaisement menée par la Grande-Bretagne et la France. Ces actes agressifs ont finalement déclenché la Seconde Guerre mondiale.

    Les femmes dans l'Allemagne nazie

    Rôle des femmes dans le Troisième Reich

    Dans le Troisième Reich, les femmes étaient censées jouer un rôle traditionnel et conservateur axé sur l'amélioration de leur famille et de la nation allemande. Leurs rôles principaux étaient ceux d'épouses, de mères et de gardiennes, qui étaient glorifiés par le régime nazi. L'idéologie du Troisième Reich mettait l'accent sur l'importance des femmes au foyer et sur la nécessité d'élever les générations futures d'Allemands racialement purs. Le slogan "Kinder, Küche, Kirche" (enfants, cuisine, église) résume ce rôle.

    Les nazis mettant l'accent sur la pureté raciale et la procréation, ils ont mis en œuvre des politiques et des mesures incitatives pour augmenter les taux de natalité et renforcer la soi-disant race aryenne. Parmi les mesures clés, on peut citer :

    • Les prêts au mariage : Le gouvernement offrait des prêts aux jeunes mariés pour les encourager à fonder une famille et à avoir des enfants.
    • Honneurs à la maternité : La "Croix d'honneur de la mère allemande" récompense les mères distinguées ayant plusieurs enfants et les gratifie d'une médaille, d'avantages et d'une amélioration de leur statut.
    • Programme Lebensborn : Fondé par Heinrich Himmler en 1935, ce programme offrait aux femmes enceintes non mariées un soutien financier, l'anonymat et de l'aide pour trouver des parents adoptifs pour leurs enfants, souvent auprès d'officiers SS de haut rang.

    En outre, le Troisième Reich a cherché à éliminer les femmes de la population active afin de fournir des opportunités d'emploi aux hommes et de faire respecter les rôles traditionnels. On les décourageait de poursuivre des études supérieures et leurs choix de carrière étaient limités.

    Opportunités et limitations pour les femmes dans l'Allemagne nazie

    Bien que le Troisième Reich ait imposé aux femmes des rôles et des attentes traditionnels, certaines opportunités étaient disponibles. Cependant, le thème général de la création d'une société allemande racialement pure est resté au cœur des expériences des femmes dans l'Allemagne nazie.

    Opportunités :

    • Les femmes étaient encouragées à participer à des organisations affiliées aux nazis telles que la Ligue nationale socialiste des femmes (NS-Frauenschaft) et l'Entreprise des femmes allemandes (Deutsches Frauenwerk). Ces organisations dispensent une éducation à l'économie domestique, à l'éducation des enfants et aux compétences domestiques.
    • Avec l'avènement de la Seconde Guerre mondiale, le rôle des femmes a changé et on a de nouveau besoin d'elles sur le marché du travail. De nombreuses femmes ont accepté des emplois dans des usines, des bureaux et des fermes, contribuant ainsi à l'effort de guerre.
    • Les domaines de la médecine et des soins infirmiers sont devenus accessibles aux femmes, d'autant plus que l'Allemagne était confrontée à des pénuries en temps de guerre dans ces domaines.

    Limites :

    • Les possibilités d'enseignement supérieur pour les femmes ont été considérablement réduites, les universités devant limiter le nombre d'étudiantes et l'accent étant mis sur les compétences pratiques des femmes plutôt que sur les compétences académiques.
    • Les femmes sont victimes de discrimination sur le lieu de travail et sont souvent moins bien payées que leurs homologues masculins pour les mêmes tâches.
    • Le programme Lebensborn cherchait à encourager la naissance d'Allemands racialement purs, ce qui entraînait souvent la séparation forcée des mères de leurs enfants s'ils étaient jugés génétiquement indésirables.
    • Les femmes juives ont subi de graves persécutions, notamment la perte de leurs droits, de leurs biens, de leurs moyens de subsistance et, en fin de compte, de leur vie au cours de l'Holocauste.

    Dans l'ensemble, les femmes de l'Allemagne nazie avaient des possibilités limitées et étaient confrontées à de nombreux défis. Leurs droits et leurs expériences étaient principalement dictés par les idéologies raciales et traditionnelles du Troisième Reich, qui visaient à créer une utopie aryenne et à renforcer l'importance des valeurs familiales traditionnelles.

    Chronologie du Troisième Reich

    Pour suivre l'évolution du Troisième Reich, il faut comprendre les événements critiques qui ont conduit à la création de l'Allemagne nazie. La chronologie suivante met en évidence les étapes importantes de la montée au pouvoir des nazis.

    • 1919 : Le Parti des travailleurs allemands est fondé ; Adolf Hitler rejoint le parti plus tard dans l'année.
    • 1920 : Le parti est rebaptisé Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), ou Parti nazi, et expose son programme dans les "25 points".
    • 1923 : Le Beer Hall Putsch, qui échoue à Munich, conduit à l'emprisonnement d'Hitler, où il rédige Mein Kampf.
    • 1925 : La SS (Schutzstaffel), une organisation militaire d'élite fidèle à Hitler, est fondée.
    • 1930 : Le parti nazi obtient 107 sièges lors des élections législatives, devenant ainsi le deuxième plus grand parti d'Allemagne.
    • 1932 : Hitler se présente à l'élection présidentielle mais perd face à Paul von Hindenburg. Les nazis deviennent le plus grand parti au parlement, détenant 230 sièges.
    • 1933 : Hitler est nommé chancelier et le décret sur l'incendie du Reichstag suspend les libertés civiles. La loi d'habilitation accorde à Hitler des pouvoirs dictatoriaux, marquant ainsi l'établissement officiel du Troisième Reich.

    Principaux incidents survenus au cours de l'ère du Troisième Reich

    Tout au long du Troisième Reich, plusieurs incidents importants ont façonné le cours de l'Allemagne nazie, révélant la nature totalitaire du régime, leurs politiques violentes et leurs actions militaires. Les principaux événements sont les suivants :

    • 1934 : La nuit des longs couteaux, au cours de laquelle Hitler élimine les rivaux potentiels au sein du parti nazi et de sa faction paramilitaire SA (Sturmabteilung).
    • 1935 : Les lois de Nuremberg sont introduites, définissant l'ascendance juive, dépouillant les Juifs allemands de leur citoyenneté et interdisant le mariage entre Juifs et non-Juifs.
    • 1938 : Le violent pogrom antijuif Kristallnacht se produit, également connu sous le nom de Nuit du verre brisé.
    • 1939 : L'Allemagne envahit la Pologne, marquant le début de la Seconde Guerre mondiale.
    • 1941 : L'opération Barbarossa initie l'invasion de l'Union soviétique.
    • 1942 : La conférence de Wannsee expose les plans de la "solution finale" et de l'Holocauste.
    • 1943 : Les Alliés commencent à prendre l'avantage sur les fronts européen et pacifique ; les Allemands subissent une défaite décisive à Stalingrad.

    La chute de l'Allemagne nazie et la fin du Troisième Reich

    Alors que le vent de la Seconde Guerre mondiale se retourne contre l'Allemagne nazie, plusieurs événements marquent le déclin et l'effondrement final du Troisième Reich. Les moments clés de la chute du régime comprennent :

    • 1944 : L'invasion du jour J a lieu alors que les Alliés débarquent en Normandie, en France, et commencent leur avancée dans l'Europe occupée par les nazis.
    • 1945 : Les forces soviétiques atteignent les faubourgs de Berlin, et Hitler se réfugie dans un bunker sous la ville.
    • Avril 1945 : Adolf Hitler épouse Eva Braun avant de se suicider dans le bunker. Le chancelier Joseph Goebbels et d'autres nazis de haut rang lui emboîtent le pas.
    • Mai 1945 : Le général Alfred Jodl signe la capitulation inconditionnelle de l'Allemagne, mettant ainsi fin à la Seconde Guerre mondiale en Europe et marquant la disparition du Troisième Reich.
    • Octobre 1945-1946 : Le procès de Nuremberg a lieu ; 22 dirigeants nazis importants sont jugés pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et crimes contre la paix.

    Stabilité politique sous le Troisième Reich

    À l'époque du Troisième Reich, la stabilité politique était un facteur considérable pour assurer le contrôle du parti nazi sur l'Allemagne. Cette stabilité a été obtenue grâce à une combinaison de facteurs qui ont consolidé le pouvoir entre les mains d'Adolf Hitler et supprimé les forces opposées. L'évaluation des effets de la stabilité politique permet de comprendre comment l'Allemagne nazie s'est développée au cours de cette période.

    Facteurs contribuant à la stabilité politique de l'Allemagne sous Hitler

    Plusieurs éléments ont contribué à la stabilité politique de l'Allemagne nazie sous le régime d'Hitler. Ces facteurs ont permis aux nazis d'exercer leur autorité sur le pays de diverses manières, notamment en créant un État totalitaire, en contrôlant les médias, en manipulant la population et en éliminant l'opposition. Certains des facteurs clés sont :

    • Terreur et intimidation : La Gestapo, les SS et les SA ont été employés pour supprimer toute opposition politique ou dissidence par la peur, les arrestations et les tactiques violentes. Ces mesures ont permis d'éviter toute contestation importante du régime nazi en Allemagne.
    • Gleichschaltung : Comme indiqué précédemment, il s'agit du processus de "coordination" ou de consolidation du pouvoir entre les mains d'Hitler. Des lois et des décrets ont été adoptés pour centraliser le contrôle politique, interdire les autres partis politiques et renvoyer les membres de l'opposition des institutions publiques.
    • Propagande et contrôle des médias : Joseph Goebbels, en tant que ministre de la Propagande, a manipulé l'opinion publique et contrôlé le flux d'informations dans l'Allemagne nazie. En utilisant les journaux, les émissions de radio, les films et d'autres médias, les nazis pouvaient promouvoir leurs idéaux et se maintenir au pouvoir.
    • Système éducatif : Le régime nazi a réformé le système éducatif pour imposer l'idéologie national-socialiste, en veillant à ce que la jeune génération grandisse en soutenant le parti et ses objectifs. Les enseignants qui ne se conformaient pas à cette idéologie étaient renvoyés ou sanctionnés.
    • Soutien de masse et endoctrinement : Hitler et les nazis ont construit une large base de soutien grâce à des rassemblements de masse, des discours publics et des organisations orientées vers la jeunesse telles que les Jeunesses hitlériennes. Ces actions ont contribué à favoriser la loyauté envers le régime et son chef.
    • Élimination des syndicats : Les syndicats ont été dissous et remplacés par le Front allemand du travail (DAF), qui était sous le contrôle des nazis. Cela a permis au régime d'étouffer les menaces potentielles que les mouvements syndicaux organisés faisaient peser sur leur pouvoir.

    Impact de la stabilité politique sur le développement de l'Allemagne nazie

    La stabilité politique atteinte par le Troisième Reich a influencé le développement de l'Allemagne nazie de plusieurs façons, en façonnant son paysage socio-économique et en facilitant la mise en œuvre des politiques et des initiatives nazies. Considère les observations suivantes :

    • Reprise et croissance économiques : La stabilité politique a permis aux nazis de promulguer des politiques économiques qui ont réduit le chômage, augmenté les dépenses publiques dans les infrastructures et soutenu l'expansion militaire. En revitalisant l'économie allemande, le régime a cimenté sa légitimité aux yeux de nombreux Allemands.
    • Expansion militaire : La stabilité a permis à Hitler de poursuivre ses objectifs agressifs en matière de politique étrangère et d'expansion territoriale, ce qui a finalement conduit à la Seconde Guerre mondiale. Cette expansion militaire a renforcé l'image du régime, augmenté la croissance économique, mais a eu des conséquences désastreuses pour l'Allemagne et le monde.
    • Les politiques raciales et l'Holocauste : Le règne incontesté des nazis leur a permis d'introduire et d'appliquer des politiques raciales antisémites et discriminatoires, qui ont finalement abouti à l'assassinat systématique de six millions de Juifs pendant l'Holocauste.
    • Restriction des libertés individuelles : La stabilité politique a permis aux nazis d'appliquer des politiques répressives, portant atteinte aux droits et libertés des citoyens allemands. Cela a limité les libertés personnelles et créé une atmosphère de peur sous un régime totalitaire.
    • Accent mis sur les rôles traditionnels des hommes et des femmes : Comme mentionné plus tôt dans le texte, les femmes de l'Allemagne nazie devaient adhérer aux rôles traditionnels, en se concentrant sur la vie de famille et la maternité. Cet accent découle de la stabilité politique qui a permis au régime d'appliquer ses idéologies conservatrices en matière de genre.

    Dans l'ensemble, la stabilité politique du Troisième Reich a joué un rôle important dans la formation de l'Allemagne nazie, permettant aux nazis d'exécuter leurs politiques et de maintenir leur contrôle sur la nation. Si cette stabilité a permis la reprise et la croissance économiques, elle a également facilité le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et de l'Holocauste, causant d'immenses souffrances et dévastations.

    Les drapeaux du Troisième Reich

    Les drapeaux sont des symboles puissants de l'identité nationale, de la fierté et du pouvoir. Dans le Troisième Reich, les drapeaux ont joué un rôle important dans la promotion de l'idéologie nazie et la transmission de messages liés aux objectifs et aux ambitions du parti. Cette importance s'étendait à la fois à leur conception et aux occasions où ils étaient déployés.

    Importance et symbolisme des drapeaux dans l'Allemagne nazie

    Dans l'Allemagne nazie, les drapeaux avaient un poids symbolique profond, agissant comme des représentations visuelles des idéaux et des aspirations politiques du Troisième Reich. Les dessins et les éléments utilisés sur ces drapeaux avaient des significations spécifiques qui transmettaient l'idéologie nazie au public, renforçant l'image du parti et promouvant leur cause. Parmi les aspects clés du symbolisme des drapeaux dans l'Allemagne nazie, on peut citer :

    • La croix gammée : Le svastika, un symbole vieux de plusieurs siècles, a été coopté par les nazis pour représenter la pureté et la puissance présumées de la race aryenne. Elle est devenue synonyme du parti nazi et des objectifs du Troisième Reich, apparaissant de façon proéminente dans divers drapeaux.
    • Reichsadler (aigle impérial) : Ce puissant symbole de l'identité nationale allemande remonte au Saint Empire romain germanique. Les nazis se sont approprié le dessin, le modifiant en une version stylisée connue sous le nom de "Parteiadler" (aigle du parti), qui présentait la croix gammée tenue dans ses serres. L'utilisation de l'aigle symbolise la continuité de l'histoire et de la tradition allemandes ainsi que le pouvoir et l'autorité du Troisième Reich.
    • Couleurs : Le schéma de couleurs rouge, blanc et noir commun aux drapeaux nazis a été adopté à partir du drapeau de l'Empire allemand (1871-1918), et visait à évoquer des sentiments de fierté nationale, d'unité et de continuité historique. La couleur rouge signifiait également les racines socialistes du parti, tandis que le blanc représentait la pureté de la race aryenne.

    L'affichage et l'utilisation des drapeaux dans l'Allemagne nazie avaient également une signification lors de divers événements et dans divers lieux. Il s'agissait notamment de rassemblements et de cérémonies, de bâtiments publics et privés, et même de formations militaires. Les drapeaux étaient un outil visuel important pour affirmer le pouvoir et l'idéologie nazis, et leur affichage servait à promouvoir la loyauté, l'obéissance et l'allégeance au Troisième Reich.

    Différents drapeaux utilisés par le Troisième Reich tout au long de son existence

    Tout au long de l'existence du Troisième Reich, plusieurs drapeaux historiques, officiels et de parti ont été utilisés par le régime nazi, chacun ayant un design, un symbolisme et des objectifs qui lui sont propres. Une vue d'ensemble de ces drapeaux révèle à quel point ils ont contribué à façonner l'atmosphère politique et sociale de l'Allemagne nazie. La liste suivante fournit des exemples de certains des drapeaux les plus importants utilisés au cours de cette période :

    • Le drapeau national (Reichsflagge) : Le drapeau national de l'Allemagne nazie était le drapeau de l'Empire allemand, qui affichait un tricolore horizontal noir-blanc-rouge. Il a été officiellement réintroduit en 1933.
    • Drapeau à croix gammée (Hakenkreuzflagge) : Ce drapeau comportait une grande croix gammée sur un cercle blanc posé sur un champ rouge et est sans doute l'emblème le plus emblématique du régime nazi. Il a été adopté comme drapeau national en 1935, aux côtés du Reichsflagge, devenant ainsi le double symbole de l'État nazi et du parti lui-même.
    • Drapeau du parti (Parteiflagge) : Le drapeau du parti nazi, ce drapeau était utilisé lors des fonctions du parti et des événements politiques et était similaire dans sa conception au drapeau à croix gammée.
    • Reichskriegsflagge (Drapeau de guerre) : L'enseigne militaire allemande montrait une croix gammée et une version actualisée du Reichsadler. Ce drapeau a été utilisé par les forces armées allemandes (Wehrmacht) et diverses organisations paramilitaires pendant le Troisième Reich.
    • Drapeau SS : Le drapeau de la Schutzstaffel (SS) comportait un symbole Sig runes blanc (l'emblème de la SS) sur un champ noir. La SS était responsable de nombreuses atrocités commises pendant l'Holocauste et son drapeau était un puissant symbole de son autorité et de l'idéologie nazie.

    Comme le montre cet aperçu, les drapeaux ont joué un rôle essentiel dans la promotion et la consolidation de l'idéologie et du pouvoir du Troisième Reich. Leur symbolisme, leur conception et leur utilisation ont été soigneusement élaborés pour véhiculer l'image souhaitée du régime nazi et de ses objectifs, tout en évoquant des sentiments de fierté nationale, d'unité et de continuité historique. Les drapeaux utilisés tout au long de l'existence du Troisième Reich ont non seulement servi d'outils politiques, mais restent également des symboles largement reconnus d'une période troublée de l'histoire.

    Troisième Reich - Points clés

    • Signification du Troisième Reich : Le régime dirigé par Adolf Hitler et le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), au pouvoir en Allemagne de 1933 à 1945, considéré comme le troisième grand empire allemand.

    • Montée du Troisième Reich : Émergence du parti nazi pendant l'instabilité socio-économique de l'Allemagne, Adolf Hitler devient chancelier en 1933, et fusionne les postes de chancelier et de président en 1934.

    • La chute du Troisième Reich : Diminution des succès militaires après 1941, reddition de l'Allemagne en 1945 suite au suicide d'Hitler et à l'avancée des forces alliées occidentales vers la capitale allemande.

    • Les femmes dans l'Allemagne nazie : On attend d'elles qu'elles jouent les rôles traditionnels d'épouses, de mères et de gardiennes, avec des politiques et des incitations mises en œuvre pour augmenter les taux de natalité et renforcer la race aryenne.

    • Drapeaux du Troisième Reich : Utilisés pour promouvoir l'idéologie nazie, la croix gammée symbolisant la pureté et le pouvoir de la race aryenne, et les drapeaux affichés lors de divers événements et dans divers lieux pour promouvoir la loyauté et l'allégeance.

    IIIe Reich IIIe Reich
    Apprends avec 15 fiches de IIIe Reich dans l'application gratuite StudySmarter

    Nous avons 14,000 fiches sur les paysages dynamiques.

    S'inscrire avec un e-mail

    Tu as déjà un compte ? Connecte-toi

    Questions fréquemment posées en IIIe Reich
    Qu'est-ce que le IIIe Reich?
    Le IIIe Reich était le régime politique dictatorial allemand dirigé par Adolf Hitler de 1933 à 1945, marqué par le parti nazi et les idéologies antisémites et expansionnistes.
    Comment le IIIe Reich est-il arrivé au pouvoir?
    Le IIIe Reich est arrivé au pouvoir après l'élection d'Adolf Hitler en tant que chancelier en janvier 1933. Il a ensuite transformé l'Allemagne en un État totalitaire en utilisant la terreur et la propagande.
    Pourquoi le IIIe Reich a-t-il déclenché la Seconde Guerre mondiale?
    Le IIIe Reich a déclenché la Seconde Guerre mondiale en envahissant la Pologne en septembre 1939, poursuivant ainsi ses ambitions expansionnistes et son idéologie de suprématie aryenne.
    Comment s'est terminé le IIIe Reich?
    Le IIIe Reich s'est effondré en mai 1945 après la prise de Berlin par les forces alliées, la reddition inconditionnelle de l'Allemagne et le suicide d'Adolf Hitler.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Quels étaient les trois grands empires allemands appelés Premier, Deuxième et Troisième Reichs ?

    Quels sont les événements qui ont conduit à la montée d'Hitler et du Troisième Reich en Allemagne ?

    Quels sont les événements clés qui résument la chute du Troisième Reich ?

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants IIIe Reich

    • Temps de lecture: 22 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !