|
|
Guerre franco prussienne 1870

Cet article traite de la guerre franco-allemande, qui complète le thème de l'Empire allemand en histoire.

Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Guerre franco prussienne 1870

Want to get better grades?

Nope, I’m not ready yet

Get free, full access to:

  • Flashcards
  • Notes
  • Explanations
  • Study Planner
  • Textbook solutions
Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Cet article traite de la guerre franco-allemande, qui complète le thème de l'Empire allemand en histoire.

Tu apprendras ici tout ce qui est important sur le déroulement de la guerre. Nous répondons aux questions suivantes : comment la guerre a-t-elle été déclenchée ? Qui était impliqué ? Et quels étaient les objectifs des belligérants ? Nous te donnons également un bref aperçu des conséquences de la guerre franco-allemande. Amuse-toi bien en apprenant !

Voici déjà les dates clés :

  • La guerre franco-allemande a été déclenchée par une dispute sur la succession au trône d'Espagne.
  • Bismarck a manipulé une lettre, la dépêche d'Ems, pour que la France se sente provoquée et déclare la guerre le 19 juillet 1870.
  • La Prusse s'est alors battue contre la France avec le soutien des autres pays allemands.
  • Bien que l'Allemagne soit militairement supérieure, les Français ont longtemps résisté grâce à un nationalisme euphorique.
  • Le 10 mai 1871, les négociations de paix finales en faveur de l'Allemagne ont finalement été conclues.
  • L'unification allemande et la proclamation de la Troisième République française résultent toutes deux de la guerre franco-allemande.

Antécédents de la guerre franco-allemande

Avant d'examiner la cause de la guerre franco-allemande, il est utile de se pencher à nouveau sur le contexte, car la guerre franco-allemande fait partie des guerres d'unification allemande et explique l'unification en un empire allemand.

Bismarck était sur le chemin de l'unification allemande, mais les historiens se demandent si Bismarck avait vraiment pour objectif l'unification de l'empire dès le début. En effet, les guerres d'unification ont d'abord résulté des efforts de Bismarck pour rallier les libéraux prussiens à sa cause grâce à des succès en politique étrangère. La perspective de l'unification allemande était plutôt un effet secondaire des guerres.

Depuis 1860, les libéraux étaient en conflit avec le gouvernement prussien sur le plan constitutionnel. Alors que le gouvernement prévoyait une réforme de l'armée qui abolirait la Landwehr, les libéraux s'opposaient à cette réforme, car la Landwehr avait pour eux une valeur symbolique par rapport à la révolution de 1848/1849. Dans le cadre de ce conflit constitutionnel, Bismarck devint ministre-président de la Prusse et réfléchit à une tactique pour calmer les libéraux. Les succès mentionnés en politique étrangère constituaient cette tactique.

La première guerre d'unification, entre la Prusse et le Danemark, a permis, en plus de la victoire, de lier fermement le Lauenburg et le Schleswig à la Prusse. Avec la deuxième guerre d'unification, entre l'Autriche et la Prusse, le Holstein fut également annexé. Et, en raison des désaccords entre l'Autriche et la Prusse, la Confédération allemande a été dissoute. A partir de ce moment-là, la Prusse s'est unie avec les Etats du nord de l'Allemagne dans la Confédération de l'Allemagne du Nord. Ainsi, l'unification des États allemands avec la solution de la petite Allemagne (c'est-à-dire sans la participation de l'Autriche, mais sous la direction de la Prusse) n'était plus irréalisable.

Seuls les Etats du sud de l'Allemagne ne coopéraient pas encore avec la Prusse. De plus, une unification allemande était considérée comme une menace par les autres nations européennes. Enfin, une unification allemande signifiait aussi un renforcement de la Prusse et un changement de l'équilibre des puissances en Europe.

La prochaine étape vers l'unification allemande, la guerre franco-allemande, nécessitait donc une approche réfléchie de la part de Bismarck afin de ne pas être perçu comme un agresseur et une menace. L'approche intelligente de Bismarck se manifeste également dans les causes de la guerre.

Guerre franco-allemande de 1870 : les causes

Pour comprendre les causes de la guerre franco-allemande, il faut d'abord comprendre les motifs et les objectifs.

Comme nous l'avons déjà mentionné, Bismarck devait réussir à intégrer les États du sud de l'Allemagne, la Bavière, le Wurtemberg et le Bade. Bien qu'ils jouissent de leur indépendance et qu'ils s'opposent à la direction prussienne, ils ont conclu en 1866 des alliances secrètes de protection et de défense avec la Confédération d'Allemagne du Nord. Ces alliances prévoyaient une défense mutuelle en cas d'attaque.

En fait, les alliances de protection et de défense allaient à l'encontre des efforts pour préserver l'indépendance. Néanmoins, les alliances étaient nécessaires pour maintenir la souveraineté de l'Etat, car les Etats d'Allemagne du Sud étaient encerclés par trois grandes puissances (la France, l'Autriche et la Confédération d'Allemagne du Nord) suite à la création de la Confédération d'Allemagne du Nord. Avec la montée du nationalisme, le rapprochement avec la Confédération de l'Allemagne du Nord semblait être l'option la plus sûre. Aussi parce que la plupart des chevauchements nationaux se trouvaient entre les états du sud de l'Allemagne et la Confédération de l'Allemagne du Nord.

De plus, la souveraineté des États du sud de l'Allemagne n'était pas non plus négligeable pour la France, car ils étaient en partie directement adjacents au territoire français et contribueraient à des forces considérables en cas de guerre.

Succession au trône d'Espagne

Bismarck avait besoin d'un prétexte pour utiliser les alliances de protection et de défense. Ce prétexte s'est présenté avec la crise de succession au trône d'Espagne.

Un coup d'état militaire a renversé la reine d'Espagne, Isabelle II, du trône en septembre 1868. Comme il n'y avait pas d'héritier convenable en Espagne au début, les putschistes ont cherché un héritier au trône dans d'autres maisons royales européennes. L'Allemand Léopold de Hohenzollern fut finalement lui aussi considéré comme un candidat en 1870. En juillet 1870, les projets d'élever Léopold au rang de roi d'Espagne sont devenus publics par inadvertance.

Léopold de Hohenzollern appartenait à une ligne secondaire de la monarchie prussienne.

Un Hohenzollern sur le trône d'Espagne était inacceptable pour la France. La France aurait alors été encerclée par des Allemands, même si le trône d'Espagne n'était associé qu'à peu de pouvoir.

L'empereur français, Napoléon III, était de plus en plus contraint, car ne pas agir dans cette situation aurait pu entraîner sa chute. L'ambassadeur français fut donc envoyé pour discuter avec le roi de Prusse, Guillaume Ier. L'ambassadeur devait convaincre Guillaume Ier de refuser le trône d'Espagne.

Les négociations se sont avérées être un succès pour le moment. Guillaume Ier assura qu'un Hohenzollern sur le trône d'Espagne ne lui convenait que du point de vue de la dynastie Hohenzollern, mais pas du point de vue de la Prusse. Guillaume Ier a finalement convaincu le père de Léopold de Hohenzollern de signer une déclaration de renonciation au trône d'Espagne.

Le père de Léopold, Karl Anton von Hohenzollern, était issu de la lignée des Hohenzollern-Sigmaringen. Il était donc un haut prince prussien de la famille Hohenzollern. De plus, il a occupé le poste de ministre-président de la Prusse de 1858 à 1862.

La dépêche d'Ems

Même si la France était donc sûre au départ, le gouvernement français insistait pour que l'ambassadeur français convainque la Prusse de renoncer à l'avenir à une éventuelle revendication du trône d'Espagne. Mais Guillaume Ier ne pouvait pas céder à cette exigence, car cela aurait signifié une humiliation internationale pour la Prusse. Le roi de Prusse envoya alors une lettre à Bismarck décrivant son entretien avec l'ambassadeur français. Il fut demandé à Bismarck de publier cette lettre afin de clarifier la position allemande.

Cependant, Bismarck a modifié la lettre, ce qui a été considéré par la France comme une provocation ouverte.

La lettre est connue sous le nom de dépêche d'Ems, car l'ambassadeur français a rendu visite à Guillaume Ier dans la station thermale de Bad Ems. Tu trouveras plus d'informations sur les détails de la dépêche d'Ems dans notre article à ce sujet.

Même au sein de la population française, la dépêche d'Ems a été perçue comme si provocante que des manifestations ont été organisées en faveur d'une guerre contre la Prusse. Le 19 juillet 1870, la France a finalement déclaré la guerre à la Prusse.

Guerre franco-allemande de 1870 : déroulement

Avec la déclaration de guerre française, Bismarck se rapprochait un peu plus de son objectif d'intégrer les Etats d'Allemagne du Sud. En effet, la guerre ayant été déclarée par la France, les Etats d'Allemagne du Sud se sentaient menacés. De plus, les alliances de protection et de défense exigeaient qu'ils rejoignent la Prusse et la Confédération de l'Allemagne du Nord dans la guerre contre la France.

Comme la France était l'initiatrice de la guerre, les autres grandes puissances européennes restaient également neutres vis-à-vis de la Prusse - et ce, même si elles voulaient en fait prévenir un renforcement de la Prusse.

L'empereur français était maintenant sous une pression croissante : il n'avait pas d'alliés et il devait réussir dans la guerre contre l'Allemagne pour préserver à la fois la puissance de la France en Europe et son pouvoir en tant qu'empereur.

Mais en termes de nombre, l'armée allemande était bien supérieure à l'armée française, notamment parce que le service militaire obligatoire existait en Allemagne. Néanmoins, au début de la guerre, les Allemands ont subi plus de pertes que les Français.

Cependant, la situation a rapidement changé. Les troupes allemandes ont obtenu des avantages tactiques qui n'ont jamais permis d'unifier l'armée française. Après la bataille la plus meurtrière de la guerre franco-allemande à Gravelotte le 18 août 1870, une partie de l'armée française s'est retranchée à Metz. Quelques semaines plus tard, les troupes françaises ont connu une nouvelle défaite. A Sedan, des parties de l'armée française ont été encerclées et fortement bombardées. L'armée a finalement dû capituler le 2 septembre. De plus, l'armée prussienne a capturé l'empereur Napoléon III.

Guerre franco-allemande Peinture de Wilhem Camphausen StudySmarterIllustration 1 : Peinture de Wilhelm Camphausen : "Napoléon III sur le champ de bataille de Sedan"Source : dhm.de

Troubles français

La captivité de l'empereur a été considérée par la population comme une occasion de s'opposer définitivement à la monarchie, puisque le régime impérial n'était de toute façon pas très bien vu. Les protestations ont fait que dès le 4 septembre, la monarchie française a été abolie en faveur d'une république.

Cette république est appelée la troisième République française.

Avec la capitulation, l'armée française était de facto vaincue. Néanmoins, les négociations de paix n'étaient pas envisageables, car la partie allemande exigeait entre-temps l'Alsace et la Lorraine en compensation. Une revendication territoriale de cette ampleur était inacceptable pour la France.

C'est pourquoi la guerre a continué. L'armée allemande a réussi à pénétrer dans Paris. Cependant, Paris n'a pas pu être prise, car il n'y avait pas assez de troupes disponibles et le nationalisme français permettait un recrutement important de nouveaux soldats.

Les Allemands ont remporté de grandes batailles, mais le siège de Paris et la résistance française se sont prolongés. Ce n'est qu'en janvier 1871 que le gouvernement français s'est montré prêt à négocier. Le 28 janvier 1871, Paris se rendit. Cependant, la résistance informelle à Paris a persisté et la soi-disant "Commune de Paris" s'est formée : la Commune de Paris a rejeté le nouveau gouvernement français et a formé son propre conseil municipal dans le but de former une république autonome.

Dès le 26 février, les premières résolutions des négociations de paix ont été présentées. Mais les négociations se poursuivirent encore pendant des mois.

Ce n'est que le 10 mai 1871 que les accords de paix définitifs ont été rédigés à Francfort. Auparavant, la France avait fait durer les négociations le plus longtemps possible afin d'en atténuer les conséquences. Mais finalement, le gouvernement français a accepté, car cela a permis de libérer des prisonniers de guerre, nécessaires pour endiguer la Commune de Paris.

Guerre franco-allemande Conséquences

Les négociations de paix ont eu des conséquences importantes pour la France, notamment :

Le paiement de réparations d'un montant de 5 millions de francs or - jusqu'au paiement de cette somme, les soldats allemands restaient stationnés en France.

La cession de certaines parties de l'Alsace et de la Lorraine - la France a ainsi perdu environ 2 millions d'habitants et d'importantes régions ferreuses.

La perte de l'Alsace et de la Lorraine, en particulier, a laissé des dommages symboliques durables en France.

Ainsi, on a beaucoup insisté sur la récupération de ces territoires lors des négociations de paix de la Première Guerre mondiale.

La fondation de l'Empire allemand

Avant même la fin de la guerre, Bismarck s'est efforcé de travailler à une unification avec les Etats du sud de l'Allemagne. Les succès remportés par l'armée allemande unifiée depuis l'automne 1870 ont également motivé la population à s'unir. De plus, l'accord avec les Etats du sud de l'Allemagne pourrait dissuader la France de se venger de la guerre franco-allemande, pensait Bismarck. En novembre 1870, Bismarck s'était déjà mis d'accord avec les États du sud de l'Allemagne sur les conditions d'un accord : les États du sud de l'Allemagne rejoindraient une "Confédération allemande", mais pourraient conserver une autonomie administrative dans certains domaines.

Les traités que Bismarck a négociés avec les États d'Allemagne du Sud sont également appelés traités de novembre.

En décembre 1870, la diète prussienne a changé la formulation "Confédération allemande" en "Empire allemand". En outre, il a été établi que Guillaume Ier, c'est-à-dire le roi de Prusse, deviendrait empereur du nouvel empire allemand. Avec la constitution, le nouvel empire allemand est officiellement entré en vigueur le 1er janvier 1871.

Guerre franco-allemande Peinture d'Anton von Werner StudySmarterFig. 2 : Proclamation de Guillaume Ier comme empereur allemand à VersaillesPar Anton von Werner - Musées du Nord / Musée Bismarck : Picture, Domaine public, wikimedia.org

L'élévation de Guillaume Ier au rang d'empereur a eu lieu le 18 janvier 1871. La proclamation du nouvel empereur avait une grande valeur symbolique, car elle avait lieu en France occupée. La Galerie des Glaces de Versailles, l'ancien centre du pouvoir des rois français, a servi à mettre en scène le triomphe allemand.

De plus, Frédéric Ier s'était déjà couronné comme premier roi de Prusse dans la même salle exactement 170 ans plus tôt, le 1er janvier 1701.

La France a longtemps tenu rigueur aux Allemands de la provocation que représentait l'acte symbolique de la nomination de l'empereur à Versailles. La France obtint satisfaction avec le traité de Versailles, qui déclara l'Allemagne responsable de la Première Guerre mondiale et fut signé dans la même salle.

Mais la création de l'Empire a également eu des répercussions importantes sur l'Europe. L'Allemagne unifiée est devenue la deuxième plus grande nation d'Europe en termes de superficie et de population. En même temps, l'économie allemande a profité de la deuxième révolution industrielle qui s'est implantée en Allemagne. L'empire allemand est ainsi devenu la puissance la plus importante d'Europe continentale.

Avec le succès croissant de l'empire allemand, les autres pays européens sont devenus vigilants. Par exemple, le modèle de la conscription a été adopté par d'autres grandes puissances.

Le fait que l'unité allemande ait été réalisée grâce au succès militaire a continué à avoir une grande importance en Allemagne après la fondation de l'Empire. Le militarisme fut dès lors intégré dans la vie quotidienne.

Terminé ! Tu en apprendras plus sur les circonstances de l'Empire allemand dans nos articles sur la fondation de l'Empire et la politique étrangère de l'Empire.

Guerre franco-allemande - l'essentiel en un coup d'œil

  • Déclenchée par le conflit de succession au trône d'Espagne
  • Mise en scène par la manipulation de la dépêche d'Ems par Bismarck.
  • La France se présentait comme l'agresseur
  • Les États du sud de l'Allemagne rejoignent la Confédération de l'Allemagne du Nord
  • Supériorité de l'armée allemande défiée par le nationalisme français
  • Victoire des Allemands et conditions de paix difficiles pour la France
    • Réparations de 5 millions de francs or
    • Cession de parties de l'Alsace et de la Lorraine
  • Création de l'Empire allemand suit
  • Proclamation de la troisième République française

Questions fréquemment posées en Guerre franco prussienne 1870

Les causes de la guerre franco-prussienne de 1870 sont principalement les ambitions territoriales de l'Allemagne et le contexte diplomatique tendu entre la France et la Prusse.

La guerre franco-prussienne de 1870 a été remportée par la Prusse et ses alliés allemands.

Les conséquences de la guerre franco-prussienne de 1870 incluent la proclamation de l'Empire allemand, la perte de l'Alsace-Lorraine pour la France et l'éclatement de la Commune de Paris.

La guerre franco-prussienne de 1870 a duré environ 10 mois, de juillet 1870 à mai 1871.
AUTRES THÈMES LIÉS Guerre franco prussienne 1870

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App

Google Popup

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !