|
|
Terreur blanche

La Terreur peut être rouge et la Terreur peut être blanche... étrangement, c'était le cas lors de la Révolution française ! La Terreur blanche a explosé en réaction furieuse à la Terreur rouge, dans l'espoir de mettre fin à une violence insensée par une autre violence insensée.

Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Terreur blanche

Want to get better grades?

Nope, I’m not ready yet

Get free, full access to:

  • Flashcards
  • Notes
  • Explanations
  • Study Planner
  • Textbook solutions
Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

La Terreur peut être rouge et la Terreur peut être blanche... étrangement, c'était le cas lors de la Révolution française ! La Terreur blanche a explosé en réaction furieuse à la Terreur rouge, dans l'espoir de mettre fin à une violence insensée par une autre violence insensée.

La Terreur blanche a renversé de façon spectaculaire l'équilibre des pouvoirs, en purgeant violemment toute personne liée à la Terreur. Une deuxième phase de la Terreur blanche a eu lieu en 1815, lorsque les bonapartistes et les républicains présumés ont été purgés après la restauration de Louis XVIII sur le trône.

Terreur blanche Révolution française

La Terreur blanche était une réaction violente au règne de la Terreur, qui avait tenté de purger la France des antirévolutionnaires.

Signification de la Terreur blanche

La Terreur blanche, elle, visait les personnes aux idées révolutionnaires radicales qui avaient appelé à ces exécutions de masse. Il y a eu deux phases de la Terreur blanche, la première commençant fin 1794 après l'exécution de Maximilien Robespierre - le dirigeant qui a exercé une quasi-dictature pendant la Terreur. La deuxième vague a eu lieu en 1815 et était dirigée contre les sympathisants présumés de la Révolution française après la restauration du roi Louis XVIII au pouvoir.

Grande Terreur blanche Groupes clés

GroupeExplication
ThermidoriensNom donné à ceux qui se sont opposés à Maximilien Robespierre et ont participé au coup d'État qui a conduit à sa chute et à son exécution.
MonarchistesNom donné à ceux qui soutenaient la restauration de la monarchie.
GirondinsIl s'agit des membres d'une faction qui était un groupe dissident du club des Jacobins. Ils étaient révolutionnaires mais tenaient une position modérée.
JacobinsLe club des jacobins était une faction politique libre composée de personnes favorables à la révolution et politiquement à gauche. Il s'est finalement divisé en deux groupes : les Girondins et les Montagnards.
Sans-CulottesIl s'agit de la classe ouvrière de Paris. Ils étaient farouchement radicaux et militants dans leur soutien à la Révolution.
MuscadinsCe terme a été donné à des groupes de jeunes hommes qui se sont battus dans les rues pendant la réaction thermidorienne et la Terreur blanche. Ils étaient relativement aisés et bien habillés, d'où le nom de "muscadin" - il signifie quelqu'un qui porte un parfum musqué.
Compagnons de JéhuIl s'agit d'un groupe de Lyonnais en France qui s'est réuni en avril 1795 pour chasser les jacobins qui avaient participé au règne de la terreur.
BonapartistesC'est le terme utilisé pour décrire les partisans de Napoléon Bonaparte. Après sa défaite en 1815, ils espéraient restaurer l'Empire français et Napoléon au pouvoir.
Républicains

Ceux qui ont soutenu la Révolution, l'instauration d'une république en France et l'abolition de la monarchie.

Réaction thermidorienne

Maximilien Robespierre était l'un des révolutionnaires les plus puissants de 1794. Il a été l'architecte de la Terreur - lorsque les révolutionnaires français ont exécuté toute personne soupçonnée de près ou de loin d'être un traître à la révolution. Cependant, depuis le début du règne de la Terreur, les gens s'inquiétaient de plus en plus de ses actions et commençaient à s'indigner des nombreuses exécutions et de la violence généralisée. Le fait que Robespierre ait même exécuté ses partisans et ses amis, comme Georges Danton, n'a fait qu'aggraver la situation.

réaction thermidorienne robespierre StudySmarterFigure 1. Arrestation de Robespierre par Jean Joseph François Tassaert.

Le comportement de plus en plus erratique de Robespierre fait que les gens ont peur - ils ne savent pas qui sera le prochain sur la guillotine. C'est ainsi qu'ils se sont retournés contre Robespierre, ce qui a abouti à la réaction thermidorienne en juillet 1794. Cette réaction était une révolte contre la terreur et une manifestation de soutien aux droits de la Convention nationale. Robespierre et ses alliés sont arrêtés et exécutés.

Première Terreur blanche

Après que la réaction thermidorienne de 1794 a renversé Robespierre, les personnes qui avaient été visées par son terrorisme sanctionné par l'État ont souhaité mettre fin à la violence de la Terreur. Cependant, même après la mort de Robespierre, ils se sont heurtés à un pays profondément divisé, paranoïaque et amer face à la violence de la Terreur. Les Thermidoriens ont attaqué d'anciens partisans de la Terreur rouge, notamment :

  • Les fonctionnaires du gouvernement

  • Les prêtres qui ont prêté serment en vertu de la Constitution civile du clergé.

  • Ceux qui ont acheté des terres à l'État

  • Les sans-culottes

  • Les Montagnards restants qui avaient soutenu la Terreur

À Paris, les principaux auteurs de la Terreur blanche étaient les muscadins. Selon l'historien François Gendron, les Muscadins étaient au nombre d'environ 2000 à 3000, et ils étaient principalement les fils de marchands et d'administrateurs aisés. Ces jeunes formaient des bandes et harcelaient et battaient principalement toute personne liée au club des Jacobins ou qui avait des opinions jacobines.

Les compagnons de Jéhu

Les Compagnons de Jéhu sont des bandes de jeunes semblables aux Muscadins, mais qui s'organisent à Lyon. Des bandes similaires sont apparues autour de nombreuses zones régionales de France, une autre notable étant les Compagnons du Soleil en Provence.

Une association de traîtres s'est organisée à Lyon, regroupée dans le but de commettre des meurtres. Cette société, mêlant les idées religieuses aux massacres, l'appel au royalisme aux paroles de justice et d'humanité, est connue sous le nom de "Compagnons de Jésus". C'est cette société qui répand une nouvelle terreur dans cette commune..."

- Marie-Joseph Chenier, 25 juin 1795, Convention nationale2.

Des membres des Compagnons de Jéhu ont massacré des prisonniers jacobins à Lyon en mai 1795. Au cours des jours suivants, la violence s'est généralisée ; cette phase de la Terreur blanche s'est poursuivie jusqu'à ce que l'armée rétablisse le contrôle par la force.

Conséquences de la première Terreur blanche

La première Terreur blanche était plus une réaction au règne de terreur de Robespierre qu'une manifestation de soutien à la restauration de la monarchie. Néanmoins, la violence réactionnaire a eu plusieurs conséquences - voici les plus importantes.

Le soulèvement de Vendémiaire

Après le règne de la Terreur et la Terreur blanche, une nouvelle constitution, connue sous le nom de "Constitution de l'an III", était en cours d'élaboration et devait permettre de rétablir l'équilibre en France. Cependant, la Convention nationale a décidé d'inclure un "décret des deux tiers", ce qui signifie que les deux tiers du nouveau parlement doivent être remplis par les Thermidoriens.

Les thermidoriens

Il s'agit des membres de la faction qui a renversé Maximilien Robespierre lors de la réaction thermidorienne de 1794. Ils avaient une position politique modérée, contrairement aux Montagnards radicaux de Robespierre. Ils n'en ont pas moins soutenu la Révolution.

Bien qu'il ait été conçu pour assurer la continuité du gouvernement, le décret a indigné de nombreuses personnes, qui l'ont perçu comme un frein à la démocratie. De même, l'incapacité du gouvernement à mettre fin aux pénuries alimentaires n'a fait qu'exacerber la tension qui s'est finalement transformée en rébellion.

Le 5 octobre 1795, une foule d'environ 25 000 personnes se présente pour marcher sur la Convention et en prendre le contrôle. La foule était composée d'artisans, d'apprentis et de travailleurs manuels - des personnes qui soutenaient la Révolution mais qui étaient frustrées par la position modérée des thermidoriens et leur persécution des révolutionnaires plus radicaux .

soulèvement vendémiaire révolution française StudySmarterFigure 2. Insurrection de Vendémiaire par Charles Monnet.

Cependant, ils se sont heurtés à une forte résistance - une force de 7 800 soldats n'a pas eu de mal à étouffer le soulèvement à coups de canon. Environ 300 personnes ont été tuées ou blessées dans les combats, mais l'autorité de la Convention a été rétablie. Ce soulèvement a été appelé le soulèvement de la Vendémiairie.

Deuxième terreur blanche

La deuxième Terreur blanche s'est produite en 1815 en réponse au bref retour au pouvoir de Napoléon Ier pendant les Cent Jours, et visait principalement les républicains et les bonapartistes.

Qu'est-ce que les Cent Jours ?

Après les guerres napoléoniennes, Napoléon a été vaincu et envoyé en exil sur l'île d'Elbe. Néanmoins, Napoléon a réussi à revenir en France et à récupérer son siège de pouvoir, bien qu'il ait été vaincu une nouvelle fois 100 jours plus tard.

Après s'être échappé de l'île, Napoléon débarque à Cannes et commence à marcher vers Paris avec 1500 hommes. Le roi, Louis XVIII, s'enfuit en Belgique et Napoléon arrive à Paris et reprend le pouvoir.

Les puissances européennes réagissent immédiatement. Elles décident que le règne de Napoléon doit cesser une fois pour toutes. Le destin de Napoléon a été scellé par sa défaite face aux forces alliées lors de la bataille de Waterloo en juin 1815. Il abdique pour la deuxième fois en faveur de son fils, Napoléon II. Incapable de s'échapper, il est capturé et envoyé dans un exil permanent dont il ne reviendra jamais.

Après la restauration du roi Louis XVII, celui-ci arrête et exécute sans pitié tous les partisans de Napoléon. Ce règne de terreur est appelé la deuxième terreur blanche. Environ 70 000 fonctionnaires ont été démis de leurs fonctions, de nombreux alliés proches de Napoléon ont été exécutés et quelque 6 000 de ses partisans ont été traduits en justice. En outre, la violence populaire et les lynchages ont tué 300 personnes supplémentaires, principalement dans le sud de la France.

Conséquences de la deuxième Terreur blanche

Les sévères représailles de la monarchie nouvellement restaurée ont semé la terreur dans le cœur des gens. La violence dans les régions s'aggrave au moment des élections départementales du mois d'août ; à Nîmes, quinze personnes sont tuées la nuit précédant les élections. En conséquence, de nombreuses personnes ont peur de voter contre la faction royaliste, ce qui signifie que les nouvelles chambres législatives se remplissent de sympathisants de la cause royaliste.

L'augmentation du nombre de députés favorables à la cause royaliste a fait craindre que les progrès de la Révolution ne soient complètement annulés. En effet, Louis XVIII et ses héritiers ultérieurs essaieront d'inverser les changements apportés par la Révolution, mais n'y parviendront pas.

Terreur blanche - Points clés

  • La première Terreur blanche a eu lieu en 1795 en réponse au règne de la Terreur.
  • Elle a commencé après que la réaction thermidorienne a renversé Robespierre, et s'est traduite par des attaques brutales dirigées contre les anciens partisans de la Terreur rouge.
  • La Grande Terreur blanche n'avait pas de programme politique cohérent et n'était pas non plus uniforme dans toute la France. Sa principale caractéristique était le besoin de vengeance et le dégoût pour la tournure qu'avait prise la Révolution française.
  • Parmi les principaux groupes qui ont pris part à la première Terreur blanche, on trouve les Muscadins et les Compagnons de Jéhu.
  • La deuxième Terreur blanche est une réaction au retour au pouvoir de Napoléon pendant les Cent-Jours. Après sa destitution, les républicains et les bonapartistes ont été purgés de tous les secteurs de la vie politique et sociale.

1. François Gendron, La jeunesse dorée : épisodes de la Révolution française (Presses de l'Université du Québec, 1979).

2. Marie-Joseph Chénier et Antoine-Vincent Arnault, 'Oevres de M Chénier', Guillaume (1826) p.256.

3. Cité dans Ed. Peter McPhee, A Companion to the French Revolution (Wiley-Blackwell, 2015), p. 360.


Références

  1. Figure 2. 13Vendémiaire (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:13Vend%C3%A9miaire.jpg) Domaine public (https://creativecommons.org/share-your-work/public-domain/)
  2. Figure 1. L'arrestation de Robespierre recadrée (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:The_arrest_of_Robespierre_cropped.jpg) Domaine public (https://creativecommons.org/share-your-work/public-domain/)

Questions fréquemment posées en Terreur blanche

La Terreur blanche était une période de répression violente contre les partisans de la Révolution française, menée par les royalistes, entre 1795 et 1796.

Les causes de la Terreur blanche comprennent la réaction des royalistes à la fin de la Terreur, l'échec des républicains à contrôler la contre-révolution et le désir de vengeance des royalistes pour les exactions commises durant la Révolution.

Les principales victimes de la Terreur blanche étaient les partisans de la Révolution française, les républicains et les Jacobins, ainsi que ceux qui avaient soutenu la Terreur.

Les conséquences de la Terreur blanche incluent l'affaiblissement du gouvernement républicain, le renforcement du sentiment royaliste et l'aggravation des divisions politiques et sociales en France.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Quand la première terreur blanche a-t-elle eu lieu ?

Quand la deuxième terreur blanche a-t-elle eu lieu ?

Le second retour au pouvoir de Napoléon en 1815 a été appelé...

Suivant

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App

Google Popup

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !