Régime de Vichy

Quand on imagine un héros de guerre de 84 ans, on pense plutôt à un homme posé sur son fauteuil, profitant de la retraite, non ? Eh bien Philippe Pétain s'installe plutôt sur le siège de chef de l'État français : il arrive au pouvoir alors que la France perd la guerre contre l'Allemagne. Il établit alors le régime de Vichy, qui dirige le pays de 1940 à 1944.

Régime de Vichy Régime de Vichy

Crée des supports d'apprentissage sur Régime de Vichy avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    La Blitzkrieg contre la France débute le 10 mai 1940 et se termine par l'armistice de Compiègne le 22 juin 1940. Artisan de cette paix, le président du Conseil Pétain reste au pouvoir et établit le régime de Vichy dans la zone libre, tandis que son gouvernement assiste l'occupation allemande. Découvrons ensemble ces années noires de l'histoire de France, au rythme de la devise de Vichy : « Travail, famille, patrie ».

    • Tu verras la débâcle française face à l'armée allemande.
    • On abordera ensuite l'armistice, l'obtention des pleins pouvoirs de Philippe Pétain et l'établissement du régime de Vichy.
    • Tu découvriras plus en détail l'idéologie de « Travail, famille, patrie ».
    • Puis, on s'intéressera aux particularités du régime, notamment le culte de la personnalité et la collaboration d'État avec le Troisième Reich.
    • Enfin, tu auras un rapide aperçu de la Libération du pays de l'occupation allemande.

    La débâcle française

    Après l'invasion de la Pologne par Adolf Hitler, le Royaume-Uni et la France déclarent la guerre au Troisième Reich le 3 septembre 1939. La stratégie est défensive. La France reste notamment derrière la ligne Maginot et est engagée dans la « drôle de guerre » : l'attitude attentiste et les rares combats en font une guerre singulière.

    Hitler accélère la cadence au printemps 1940. Le 10 mai, son armée envahit Pays-Bas, Luxembourg et Belgique, puis encercle les troupes françaises. S'entame alors un exode massif : le gouvernement part pour Bordeaux et plus de six millions de personnes quittent leur domicile, perturbant les mouvements militaires français. En juin, l'Italie de Mussolini déclare la guerre à la France.

    Les hauts dignitaires se déchirent sur la question de continuer la guerre ou demander l'armistice. Ce sont les seconds qui obtiennent gain de cause, tandis que la plupart des premiers quittent le pays, comme Charles de Gaulle.

    La consécration de Philippe Pétain

    Philippe Pétain est un ancien héros de la bataille de Verdun pendant la Première Guerre mondiale. Élevé au rang prestigieux de maréchal, il est ensuite chef des armées. Il est nommé président du Conseil le 16 juin 1940, afin de mettre fin à la guerre, qu'il considère comme perdue. Il signe la paix avec Hitler et se désigne chef de l'État français.

    Armistice du 22 juin 1940

    L'armistice du 22 juin 1940 met officiellement fin aux combats entre la France et l'Allemagne.

    Régime de Vichy Philippe Pétain demande armistice StudySmarterImage 1. Une sur l'allocution de Philippe Pétain, président du Conseil, 1940

    Le lendemain de l'allocution de Philippe Pétain annonçant sa volonté de négocier la paix, le général de Gaulle prononce son célèbre appel du 18 juin 1940 depuis Londres, incitant la population française à continuer la guerre.

    6 jours après la nomination de Pétain, une délégation française signe l'acte de la fin des combats à la clairière de Rethondes à Compiègne. Ce lieu est un symbole de vengeance pour Hitler : l'armistice de 1918, vécu comme une humiliation par le peuple allemand, avait été signé au même endroit.

    Selon l'armistice, la France est coupée en quatre :

    • deux départements du Nord sont placés sous l'administration militaire allemande de Bruxelles ;

    • l'Alsace et la Lorraine sont de facto annexées par l'Allemagne ;

    • la moitié nord et le littoral atlantique sont occupés par le Troisième Reich, c'est la zone occupée ;

    • la moitié sud reste française, c'est la zone libre.

    La zone occupée et la zone libre sont séparées par une ligne de démarcation.

    Les deux zones restent sous l'autorité du gouvernement français. Les administrations de la zone occupée collaborent néanmoins à 100 % avec l'occupant allemand.

    Vote des pleins pouvoirs

    Le gouvernement de Philippe Pétain part s'installer à Vichy, au nord de la zone libre. La ville est choisie par élimination, possédant des structures assez grandes pour accueillir un gouvernement. Le 10 juillet 1940, l'Assemblée nationale restante (648 parlementaires sur 907) octroie les pleins pouvoirs à Pétain.

    L'objectif est de promulguer une nouvelle Constitution, ce qui n'est jamais fait. Ce qui devait être provisoire s'installe dans la durée : Philippe Pétain reste chef de l'État français et le Parlement est ajourné, plus tard remplacé par le Conseil national.

    Le premier article du texte adopté ce 10 juillet 1940 indique ainsi :

    Cette constitution devra garantir les droits du Travail, de la Famille et de la Patrie.

    Bien que la Constitution ne voie jamais le jour, cette trinité constitue la clé de voûte de la politique de Vichy.

    « Travail, famille, patrie »

    « Travail, famille, patrie » devient la devise du régime de Vichy. Elle doit permettre l'avènement de la Révolution nationale, le programme sociétal de Pétain. Il souhaite en effet rénover la société en s'appuyant sur des valeurs traditionnelles de la famille, de l'Église, de l'État.

    Le travail sous Vichy

    Vichy fait du travail un pilier de sa politique et tend vers l'instauration d'un esprit corporatiste, à la faveur des chefs d'entreprise. Ainsi, la charte du travail du 4 octobre 1941 établit des « comités sociaux » où patrons, cadres et ouvriers se réunissent pour discuter des conditions de travail. Il n'y a cependant plus de liberté syndicale et la représentation des travailleurs, en minorité, a peu d'impact. Le droit de grève est aussi supprimé.

    Le régime de Vichy a-t-il inventé la fête des mères ?

    La fête des mères n'a pas été inventée par le régime de Vichy, mais c'est bien lui qui va la systématiser en France.

    Plusieurs célébrations dans différentes civilisations depuis l'Antiquité rendent hommage à la maternité. Aux États-Unis, la fête des mères est instaurée au début du XXᵉ siècle. L'idée se développe sporadiquement en France dans le cadre d'une politique nataliste afin de faire remonter la démographie. En 1941, Philippe Pétain lui donne une nouvelle dimension, en utilisant la fête des mères comme élément de propagande. Il s'adresse directement aux enfants, désormais mis à contribution pour célébrer leurs mères.

    La propagande se fait via des affiches, des discours, des mobilisations de la presse et surtout des évènements organisés par les écoles.

    Cette propagande s'aligne sur la volonté du régime de Vichy de cantonner les femmes au seul rôle de mères au foyer.

    La savais-tu ? Sous Vichy :

    • les femmes mariées ne peuvent pas travailler dans le service public ;
    • les femmes de plus de 50 ans ne peuvent être embauchées nulle part ;
    • l'avortement est considéré comme « crime contre la sûreté de l'État » ;
    • le divorce n'est autorisé qu'après 3 ans de mariage.

    Régime autoritaire de Vichy

    Son fonctionnement fait du régime de Vichy un régime autoritaire : Philippe Pétain cumule les pouvoirs exécutif et législatif et nombre des mesures prises sont liberticides.

    Régime de Vichy Laval Bousquet régime autoritaire StudySmarterImage 2. Pierre Laval et René Bousquet passant en revue le Groupe Spécial de Protection, 1943

    Culte de la personnalité

    Tout le régime de Vichy repose initialement sur un seul homme : le maréchal Pétain, proclamé sauveur et protecteur de la France.

    Régime de Vichy Philippe Pétain chef de l'État français StudySmarterImage 2. Photographie officielle de Philippe Pétain, 1941

    La propagande pour Pétain et le régime bat son plein. Ainsi, dès 1941, le titre de secrétaire général de l'Information et de la Propagande est créé.

    L'embrigadement de la jeunesse étant un enjeu politique pour tout régime autoritaire, le régime de Vichy poursuit cet objectif. Ainsi, en 1940, il crée les Chantiers de la jeunesse française, une institution paramilitaire. Elle est obligatoire pour tous les garçons de 20 ans, afin de leur inculquer les valeurs de la Révolution nationale. Le régime parraine aussi de nombreux mouvements de la jeunesse, dont certains prennent un tournant fasciste, comme les Jeunes du Maréchal.

    Dans un contexte de fortes restrictions alimentaires, ces mouvements de la jeunesse attirent aussi, car ils offrent de la nourriture gratuite ou parfois des tickets de rationnement aux jeunes et à leurs familles.1

    La Révolution nationale est globalement un échec, car elle n'a pas su opérer un bouleversement idéologique et social. Ainsi, les Chantiers de la jeunesse sont vite impopulaires tandis que la propagande est peu efficace, sauf sur le mythe du maréchal Pétain.

    Collaboration d'État

    Collaboration : ici, adhésion, soutien ou acceptation plus ou moins intéressée de l'occupation nazie

    La collaboration avec l'occupant allemand est vue par le régime de Vichy comme un mal nécessaire et inévitable, compte tenu de la puissance du Troisième Reich en Europe. Le gouvernement est convaincu qu'il s'agit du seul moyen d’éviter la disparition de la France. L'idée est de préserver l'intégrité de l'État afin de sauver la patrie.

    C'est le premier vice-président du conseil, Pierre Laval, qui initie la collaboration jusqu'à son départ en décembre 1940, avant de la reprendre et de l'intensifier à son retour en avril 1942.

    De nombreux membres du gouvernement pétainiste sont issus des mouvances d'extrême droite de l'entre-deux-guerres et sont profondément antisémites. La collaboration avec l'État allemand pour la déportation de la population juive se fait rapidement et va croissant.

    Au total, plus de 70 000 personnes juives vivant en France meurent sous les coups de cette politique antisémite.

    En novembre 1942, le Troisième Reich franchit la ligne de démarcation, après le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord. La zone anciennement libre perd alors son autonomie. La Révolution nationale n'est plus à l'ordre du jour et laisse place à un dirigisme tourné vers l'économie de guerre et les exigences allemandes.

    Le gouvernement reste néanmoins français : c'est le début d'une certaine fascisation et de la collaboration d'État à outrance. Ainsi, en 1943, la Milice française est créée : police politique et force de maintien de l'ordre sous les ordres officieux de Joseph Darnand. Voulue par Hitler, elle vient en soutien à la Gestapo pour traquer juifs, résistants et réfractaires au Service du travail obligatoire.

    Service du travail obligatoire (STO) : dispositif mis en place par Vichy pour la réquisition et transfert vers l'Allemagne de centaines de milliers de travailleurs français afin de participer à l'effort de guerre

    L'alignement français sur la stratégie allemande de la Solution finale ainsi que l'autoritarisme croissant intensifient le rejet progressif de la population pour la politique de Vichy et la collaboration. Le peuple majoritairement attentiste espère rapidement la Libération par les troupes alliées.

    Libération de la France

    Après le débarquement du 6 juin 1944 en Normandie et celui de Provence le 15 août, les troupes alliées chassent progressivement l'occupant nazi du territoire français. Elles sont appuyées par les différents mouvements de la Résistance intérieure française, dont les rangs grossissent quand les Alliés prennent le dessus.

    Bien que les femmes aient constitué au minimum 10 % des rangs de la Résistance, elles ne sont que 6 sur 1038 à être reconnues parmi les Compagnons de la Libération.2

    La majorité du pays est libéré en août 1944 et le régime de Vichy est défait. Des mesures prises par le régime de Vichy, comme le Service national des statistiques, l'accouchement sous X, le salaire minimum, l'importance des allocations familiales ou encore la médecine du travail sont reprises par la République.

    Régime de Vichy - Points clés

    • Le régime de Vichy dirige la France de juillet 1940–août 1944.
    • Philippe Pétain, alors président du Conseil, signe l'armistice avec Hitler le 22 juin 1940 à Compiègne.
    • Son gouvernement s'installe à Vichy en zone libre et Pétain obtient les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940 : il devient chef de l'État français.
    • Son programme politique est la Révolution nationale et sa devise « Travail, famille, patrie ».
    • Sous l'impulsion d'hommes comme Pierre Laval ou Joseph Darnand, le régime de Vichy intensifie son autoritarisme, collabore avec le Troisième Reich et institutionnalise l'antisémitisme.
    • La Libération en août 1944 met fin au régime de Vichy.

    Références

    1. SOSZEWICZ Régine, Les étoiles cachées, Flammarion, 2007
    2. WIEVIORKA, Olivier « Sous l'Occupation, tous résistants ? », Sciences humaines, no 295,‎ août-septembre 2017
    Questions fréquemment posées en Régime de Vichy

    Comment définir le régime de Vichy ?

    Le régime de Vichy peut être défini comme :

    • autoritaire et antirépublicain (Pétain cumule les pouvoirs législatif et exécutif et ajourne le Parlement) ;
    • antisémite et collaborationniste (il aide l'occupant allemand à arrêter et déporter les Juifs présents en France).

    Quel est l'objectif du régime de Vichy ?

    L'objectif du régime de Vichy est double : 

    • conserver l'intégrité de l'État en collaborant avec le régime d'Hitler ;
    • promouvoir l'antirépublicanisme, le nationalisme, les valeurs traditionnelles et l'autoritarisme avec la Révolution nationale.

    Pourquoi Pétain a choisi Vichy ?

    Pétain a choisi Vichy, car c'est une ville en zone libre, proche de la ligne de démarcation, avec un bon réseau ferroviaire vers Paris et des structures assez grandes et nombreuses pour accueillir l'administration et les parlementaires.

    Comment a pris fin le régime de Vichy ?

    Le régime de Vichy a pris fin avec l'ordonnance du 9 août 1944 du Gouvernement provisoire de la République française qui nie toute légalité au régime et affirme la permanence en droit de la République sur le territoire français. 

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Trouve l'erreur.Quel poste n'a pas occupé Philippe Pétain ?

    Que se passe-t-il le 10 juillet 1940 ?

    Trouve le mot manquant.La ligne de __ sépare la zone occupée et la zone libre.

    Suivant
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Régime de Vichy

    • Temps de lecture: 12 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !