Fin de la Seconde Guerre mondiale

Tu vois cette sensation quand tu attends avec impatience qu'une journée horrible se termine en espérant que tout ira mieux le lendemain ? Imagine que jour après jour, plusieurs dizaines de millions d'individus ont espéré ça pendant 6 ans. La fin de la Seconde Guerre mondiale est officiellement proclamée le 8 mai en Europe et le 2 septembre 1945 après la capitulation du Japon.

Fin de la Seconde Guerre mondiale Fin de la Seconde Guerre mondiale

Crée des supports d'apprentissage sur Fin de la Seconde Guerre mondiale avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    La capitulation allemande du 8 mai 1945 est le premier domino à tomber et permet à l'Europe de respirer. Toutefois, l'Empire du Japon persiste, jusqu'aux dates tristement célèbres du 6 et 9 août, lorsque les États-Unis larguent deux bombes atomiques respectivement sur Hiroshima puis Nagasaki. Cet évènement traumatise la nation et contraint l'empereur japonais Hirohito à annoncer le 15 août sa capitulation qui prend effet le 2 septembre. La fin de l'un des conflits les plus meurtriers de l'histoire est également synonyme de la naissance d'autre chose : la mise en place d'un nouvel ordre mondial et de l'ONU pour éviter de répéter les erreurs du passé. C'est sans compter qu'une guerre froide a déjà commencé entre les deux superpuissances.

    • D'abord, on va passer en revue la fin du conflit en Europe avec la capitulation allemande du 8 mai 1945.
    • Ensuite, on abordera la fin du conflit dans le Pacifique avec la capitulation officielle du Japon le 2 septembre 1945 suite aux bombardements de Hiroshima et Nagasaki.
    • Enfin, on abordera la création d'un nouvel ordre mondial avec l'ONU et les prémices de la guerre froide entre les États-Unis et l'URSS.

    Fin du conflit en Europe

    La fin du conflit en Europe résulte d'une succession d'évènements majeurs qui permettent éventuellement la victoire des Alliés sur les forces de l'Axe.

    Opération Neptune et Bagration : une synchronisation salvatrice

    La synchronisation de l'opération Neptune (6 juin 1944) à l'ouest, soit le débarquement de Normandie, et de l'opération Bagration (22 juin–19 août 1944) de l'Armée Rouge à l'est, permet de mettre en déroute la Wehrmacht.

    Fin de la Seconde Guerre mondiale Opération Neptune StudySmarterImage 1. Opération Neptune, phase 1 de l'opération Overlord, 6 juin 1944

    En effet, l'étau des Alliés se resserre sur l'Axe et l'armée de Hitler est acculée sur tous les fronts. Le Führer enchaîne les erreurs de stratégie militaire comme à Stalingrad où ses troupes se font inutilement décimer 8 mois durant. En quelques mois, les Alliés se rapprochent du cœur du Troisième Reich : Berlin.

    En avril 1945, l'Armée rouge atteint le territoire de l'Allemagne actuelle en traversant la rivière de l'Oder. Les anciens territoires allemands de l'Est sont déjà majoritairement sous contrôle soviétique à ce moment-là. Par le sud, les premières troupes atteignent Berlin le 16 avril 1945. Peu après, d'autres unités pénètrent dans le nord de la ville depuis l'Oder. Lors de la bataille de Berlin, l'Armée rouge atteint assez rapidement le centre de la ville, où se trouvent encore à l'époque des hauts dignitaires nazis comme Adolf Hitler ou Joseph Goebbels.

    Capitulation allemande du 8 mai 1945

    Le Führer s'ôte la vie le 30 avril et après une vaine tentative d'alliance du nouveau gouvernement Dönitz avec les Alliés occidentaux contre l'URSS, l'Empire allemand capitule.

    Le 6 mai 1945, le chef de l'état-major de la Wehrmacht négocie avec le général de l'armée américaine de l'époque, Dwight D. Eisenhower. Il obtient, en cas de capitulation totale, 48 heures supplémentaires avant la mise en œuvre de celle-ci pour évacuer ses troupes avant l'arrivée de l'Armée rouge. Le 7 mai 1945 à 2 h 41, le colonel général Alfred Jodl signe l'acte de capitulation inconditionnelle de la Wehrmacht au quartier général des Alliés occidentaux, sur ordre de Dönitz.

    L'ordre de capitulation inconditionnelle de toutes les troupes allemandes est donné le 8 mai 1945 à 23 h 10, comme le prévoit l'accord. Cependant, comme aucun commandant soviétique ne participe à la signature, un nouvel acte de capitulation est signé le 9 mai 1945 à 0 h 16, à la demande de Joseph Staline.

    La conférence de Potsdam en juillet 1945 (précédée par celle de Téhéran en décembre 1943 et celle de Yalta en février 1945) est une conférence organisée entre Staline, Truman et Churchill pour décider du sort des nations ennemies. Essentiellement, l'objectif est d'empêcher la nation de faire une nouvelle guerre. Voici ce qui est décidé :

    • Création du conseil des ministres des Cinq Grands (avec la France et la Chine) ;
    • Division du territoire allemand entre eux ;
    • Dénazification et suppression du parti nazi ;
    • Établissement de ce que l'Allemagne devra payer des réparations de guerre (20 milliards de dollars) ;
    • Interdiction à l'Allemagne d'avoir une armée ;
    • Mise en place d'un tribunal pour crime de guerre et crimes contre l'humanité pour juger les dirigeants nazis.

    Fin du conflit dans le Pacifique

    Même si l'Europe peut désormais souffler, les yeux se tournent vers le conflit dans le Pacifique contre le dernier rempart des forces de l'Axe : l'Empire du Japon. Il s'avère que ce dernier va signer son arrêt de mort avec l'attaque de Pearl Harbor (7 décembre 1941) et entraîner l'entrée des États-Unis dans le conflit mondial. Ces derniers sont décisifs à bien des égards et mettent fin à la guerre en larguant deux bombes atomiques.

    Hiroshima et Nagasaki

    Bien que les États-Unis soient déjà proches de la victoire, le nouveau président Harry Truman veut démontrer la toute-puissance américaine et couper court à la guerre.

    Fin de la Seconde Guerre mondiale propagande anti-Japon Oncle Sam  StudySmarter

    Image 2. Affiche de propagande par James Montgomery Flagg où l'Oncle Sam, une clé à molette à la main, retrousse sa manche et déclare : « Les Japs, vous êtes les prochains sur la liste... On va finir le boulot ! »

    Après plusieurs années de développement secret, les États-Unis produisent la première bombe atomique grâce au Projet Manhattan. Truman fait larguer la bombe nucléaire Little Boy sur la ville japonaise de Hiroshima le 6 août 1945. Face au refus des Japonais d'abdiquer, il fait larguer Fat Man sur Nagasaki trois jours plus tard.

    L'utilisation des deux bombes nucléaires ouvre une nouvelle ère marquée par le risque d'une guerre nucléaire aux conséquences inconcevables. C'est d'ailleurs ce qui a bien failli se passer avec la crise des missiles de Cuba. Outre le bilan humain désolant, d'autres facteurs terribles et durables s'ajoutent à la longue liste des horreurs d'une explosion nucléaire.

    Capitulation officielle du Japon le 2 septembre 1945

    Le bilan total des deux bombardements atomiques s'élève à 103 000–220 000 morts. Jamais autant de gens n'ont péri en si peu de temps et cela change à tout jamais le modus operandi de la guerre entre les pays. Ainsi commence l'ère de la dissuasion nucléaire.

    Face à cet évènement d'une telle violence et aux pressions des forces armées soviétiques, l'empereur japonais Hirohito annonce lors d'une allocution radiophonique que le pays accepte les termes des accords de Potsdam. Ceci met fin à la guerre du Pacifique et la signature des actes de capitulation du Japon à Tokyo le 2 septembre 1945 marque la fin officielle de la Seconde Guerre mondiale.

    Un nouvel ordre mondial

    Les balbutiements du nouvel ordre mondial ont lieu avant la Seconde Guerre mondiale, notamment avec la Société des Nations (SDN), l'ancêtre de l'ONU et le début de la mondialisation. C'est néanmoins véritablement dans l'après-guerre que tout ça se met en place avec la conférence de Bretton Woods comme point de départ.

    Accords de Bretton Woods

    Les accords de Bretton Woods en 1944 sont une série d'accords signés en 1944 par 44 États et permettent la création de nouvelles institutions, comme le FMI et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) encore en activité aujourd'hui. Ils tendent à stabiliser le système monétaire international pour éviter des krachs boursiers et intensifier la collaboration interétatique.

    Fin de la Seconde Guerre mondiale White et Keynes StudySmarterImage 3. Harry Dexter White et John Maynard Keynes, 1946

    Harry Dexter White, économiste américain, et John Maynard Keynes, économiste britannique, sont souvent considérés comme les pères du système monétaire international d'après-guerre.

    Ces institutions sont ensuite incorporées à l'ONU en 1945. Ces accords sont les premiers pas vers une gouvernance mondiale institutionnalisée et à laquelle tous les pays peuvent participer.

    Au départ, la Banque mondiale a ainsi pour objectif d'aider les pays européens à se reconstruire après les destructions causées par la Seconde Guerre mondiale. Sa mission change avec le temps pour prêter assistance aux pays ne pouvant accéder à des crédits commerciaux.

    ONU

    Après l'échec de la Société des Nations, l'ONU est fondée le 24 octobre 1945. C'est la seule organisation intergouvernementale dont tous les États du monde peuvent potentiellement être membres. Il y en a actuellement 193. La fonction de l'ONU est de coordonner le nouvel ordre mondial à l'échelle planétaire.

    Les thèmes abordés par l'ONU sont nombreux et différents : pauvreté, sécurité, alimentation, santé, droits de l'homme ou le climat. Toutes ces questions donnent naissance à différentes agences, des sous-organes de l'ONU qui représentent tous les objectifs du monde. En voici quelques-uns :

    • OMS (Organisation mondiale de la Santé)

    • OMC (Organisation mondiale du commerce)

    • FMI (Fonds Monétaire International)

    • CIJ (Cour internationale de Justice)

    • GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat)

    Pour tout savoir sur ce sujet, n'hésite pas à découvrir de nouvelles choses dans nos résumés sur la Gouvernance mondiale ou le Conseil de Sécurité de l'ONU.

    Les prémices de la guerre froide

    Alors que ce nouvel ordre mondial semble être le premier chapitre d'une unité internationale exempte de querelles, un conflit inédit pointe le bout de son nez : la guerre froide.

    Fin de la Seconde Guerre mondiale Kennedy et Khrouchtchev StudySmarterImage 4. Kennedy et Khrouchtchev, un combat idéologique entre superpuissances

    La guerre froide est une rivalité géopolitique permanente entre deux pays et leurs alliés respectifs pour imposer leurs propres modèles. D’un côté les États-Unis avec le bloc de l’Ouest et de l’autre, le bloc soviétique à l’est. Elle débute au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

    La guerre froide ne dégénère jamais au point de provoquer une confrontation directe entre les États-Unis et l’URSS. En fait, hormis la course aux armements nucléaires, ce combat pour la domination du monde se déroule principalement par le biais de campagnes de propagande, d’espionnage, de guerres par procuration, de rivalités sportives aux Jeux olympiques et de la course à l’espace.

    Du début de la coexistence pacifique, à la détente et jusqu’à la guerre fraîche, on situe la date de la guerre froide entre 1947–1991. En effet, en raison de leurs différences idéologiques, la paix est impossible entre les deux camps. Malgré tout, la guerre directe est hautement improbable, car la dissuasion nucléaire fonctionne jusqu'à la dislocation de l'URSS en 1991 qui sonne la fin de la guerre froide.

    Fin de la Seconde Guerre Mondiale - Points clés

    • La défaite du Troisième Reich est le fruit d'un effort synchronisé entre les forces Alliés occidentales à l'ouest et celles de l'Armée à l'est qui l'acculent simultanément sur deux fronts jusqu'à atteindre Berlin.
    • Après le suicide de Hitler le 30 avril, la capitulation allemande du 8 mai 1945 permet d'interrompre le conflit mondial en Europe, mais la guerre se poursuit dans le Pacifique avec l'Empire japonais.
    • Responsable de l'entrée en guerre des États-Unis après leur attaque sur Pearl Harbor, le Japon va payer le prix fort : deux bombes atomiques sont larguées sur Hiroshima et Nagasaki le 6 et 9 août 1945.
    • La détresse de l'explosion nucléaire et la déclaration de guerre de l'URSS obligent l'empereur japonais Hirohito à accepter les accords de Potsdam le 15 août et capituler.
    • La signature des actes de capitulation du Japon à Tokyo le 2 septembre 1945 marque la fin officielle de la Seconde Guerre mondiale.
    • Le monde de l'après-guerre se reconstruit grâce à un effort commun et la mise en place d'un nouvel ordre mondial avec les accords de Bretton Woods et la création de l'ONU.
    • La fin de ce conflit mondial résonne avec la début d'un autre : la guerre froide entre les superpuissances de l'URSS et des États-Unis qui se battent pour imposer leur modèle au reste du monde.

    Références

    1. Image 4. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cold-war-jfk.jpg Par Ruby Jennings Autorisé par CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.fr)
    Questions fréquemment posées en Fin de la Seconde Guerre mondiale

    Qu'est-ce qui marque la fin de la Seconde Guerre mondiale ?

    Ce qui marque la fin de la Seconde Guerre mondiale est : 

    • Capitulation inconditionnelle de l'Allemagne le 8 mai 1945 (Europe).
    • Capitulation du Japon le 2 septembre 1945 après les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki (reste du monde).

    Qui a battu l'Allemagne en 1945 ?

    L'Allemagne est battue par les forces alliées (France, Grande-Bretagne, URSS, États-Unis, Chine) en 1945 après 6 années de conflit et un bilan de 50–60 millions de morts. Le territoire allemand est divisé en 4 entre les vainqueurs.

    Quels sont les 5 vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale ?

    Les 5 vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale sont :


    • France
    • États-Unis
    • URSS
    • Grande-Bretagne
    • Chine

    Qu'est-ce qui s'est passé le 2 septembre 1945 ? 

    Le 2 septembre 1945 marque la capitulation formelle du Japon après les bombardements de Hiroshima et Nagasaki, ce qui marque officiellement la fin de la Seconde Guerre mondiale dans le monde entier.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Vrai ou FauxLe bombardier qui a largué Little Boy était conduit par Enola Gay.

    Vrai ou FauxFukushima est le deuxième lieu où une bombe atomique fut larguée.

    Quelles sont les dates du largage des bombes nucléaires ?

    Suivant
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Fin de la Seconde Guerre mondiale

    • Temps de lecture: 12 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !