Contre exemple

Nous pouvons utiliser un contre-exemple en maths quand nous voulons démontrer qu'une affirmation est fausse. Contrairement aux autres méthodes de démonstration, il suffit de trouver un exemple qui nie l'affirmation. Par exemple, si quelqu'un dit que tous les élèves aiment les maths, il suffit d'en avoir un(e) qui n'aime pas les maths. Dans ce résumé de cours, nous définirions d'abord ce qu'est un contre-exemple et quand utiliser le raisonnement par contre-exemple. Par la suite, nous donnerons une méthode pour trouver des contre-exemples en maths et quelques exemples

Contre exemple Contre exemple

Crée des supports d'apprentissage sur Contre exemple avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Contre-exemple mathématique : définition

    Un contre-exemple est un cas spécifique qui contredit une affirmation plus générale.

    En mathématiques, les contre-exemples sont un élément clé à utiliser pour réfuter une affirmation. Comme son nom indique, il s'agit d'un exemple qui va contre l'affirmation en question. Ce n'est pas censé être une longue démonstration (a priori).

    Démonstration par contre-exemple

    Comment faisons-nous une démonstration par contre-exemple ? Une démonstration doit employer un raisonnement qui s'applique à tout élément concerné par l'affirmation. Comme un contre-exemple n'est qu'un exemple, nous ne pouvons pas effectuer une démonstration par contre-exemple.

    Pour démontrer une proposition, nous devons privilégier des méthodes telles que le raisonnement déductif, le raisonnement par récurrence ou le raisonnement par l'absurde. En revanche, le raisonnement par contre-exemple peut être utile dans certaines situations.

    Raisonnement par contre-exemple

    Quand utiliser le raisonnement par contre-exemple en maths ? Cette méthode est plus efficace si nous voulons réfuter l'affirmation ou démontrer qu'elle est fausse. Par contre, il n'est pas très utile si nous voulons montrer que quelque chose est vrai pour tous les nombres dans un certain ensemble.

    Dans ce cas, c'est mieux d'utiliser une démonstration par récurrence.

    Contre-exemple : méthode

    Même si nous pouvons simplement tester différents cas particuliers, c'est mieux d'utiliser une méthode systématique, qui nous permettra de plus efficacement trouver un contre-exemple. Il faut d'abord bien comprendre l'énoncé. Cela nous permettra de voir ce qui ne marche pas dans la proposition. Une fois que nous comprenons ce qui ne va pas avec la proposition, il faut trouver une condition qui fait que la proposition ne fonctionne pas. Nous devons ensuite trouver un cas spécifique qui vérifie cette condition.

    La partie importante c'est de tester pour s'assurer que l'énoncé donné ne marche pas.

    Exemples de contre-exemples

    Trouvons un contre-exemple à l'affirmation suivante : « tous les nombres premiers sont impairs ».

    Il faut examiner les nombres premiers et voir s'il en existe un qui n'est pas impair.

    Le nombre 2 est un contre-exemple (et le seul contre-exemple) car il est un nombre premier, mais il est pair.

    Trouvons un contre-exemple à l'affirmation suivante : \((a+b)^2 = a^2 + b^2\) pour tous nombres réels \(a\) et \(b\).

    Il faut déterminer deux nombres pour que l'égalité ne soit pas vraie. Comme cette égalité contient des carrés, il faut considérer les propriétés des puissances et racines.

    Nous pouvons choisir -1 et 1 pour le contre-exemple. En effet, \((1+(-1))^2 = 0\), mais \((-1)^2 + 1^2 = 2\).

    Notons également qu'il est possible de réfuter cette affirmation en développant le membre de gauche et vérifiant qu'il n'est pas égal au membre de droite.

    « Si \(f(x)\) est une fonction définie sur l'intervalle \([a, b]\), alors les valeurs de \(f(x)\) sont comprises entre \(f(a)\) et \(f(b)\). » Cette affirmation est-elle vraie ?

    En fait, l'affirmation est fausse. Dans ce cas, il serait utile de tracer les graphiques de quelques fonctions pour voir quand l'affirmation donnée est vraie ou fausse.

    Contre exemple en maths Graphique d'une fonction StudySmarterFig. 1 - La fonction carré est un contre-exemple à l'affirmation donnée ci-dessus

    La fonction \(f(x) = x^2\) est un contre-exemple à l'affirmation. En effet, si nous considérons l'intervalle \([a, b] = [-1,1]\), alors l'intervalle \([a, b]\) est réduit à une valeur : \([f(-1),f(1)] = [1,1] = \{1\}\). Or, nous pouvons voir du graphique que la fonction prend d'autres valeurs à part \(1\) dans l'intervalle \([-1,1]\).

    Contre-exemple - Points clés

    • Nous pouvons utiliser un contre-exemple quand nous voulons réfuter une affirmation.
    • Il faut trouver seulement un cas spécifique qui contredit l'affirmation.
    Questions fréquemment posées en Contre exemple

    Qu'est-ce qu'un contre-exemple en mathématiques ? 

    Un contre-exemple en maths est un cas spécifique qui contredit une affirmation plus générale.

    Quel est l'intérêt du raisonnement par contre-exemple ?  

    Le raisonnement par contre-exemple peut être très efficace si nous voulons réfuter une affirmation ou démontrer qu'elle est fausse. 

    Quand utiliser le raisonnement par contre-exemple ? 

    Il faut utiliser le raisonnement par contre-exemple quand nous voulons réfuter une affirmation plus générale. 

    Comment prouver une affirmation ? 

    Il y a plusieurs méthodes pour démontrer une affirmation, par exemple le raisonnement par l'absurde ou par récurrence. 

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Contre exemple

    • Temps de lecture: 4 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !