Se connecter Inscris-toi gratuitement !
L'appli tout-en-un pour réviser
4.8 • +11k évaluations
Plus de 3 millions de téléchargements
Télécharger
|
|

All-in-one learning app

  • Flashcards
  • NotesNotes
  • ExplanationsExplanations
  • Study Planner
  • Textbook solutions
Start studying

Immunité adaptative

Le système immunitaire est un réseau d'organes, de tissus et de cellules qui protège l'organisme contre les infections et les maladies. Il est principalement divisé en deux parties : l'immunité innée et l'immunité adaptative. La première ligne de défense contre l'infection est constituée de la peau et des muqueuses, qui forment une barrière pour empêcher les agents pathogènes d'entrer. Ensuite, il y a l'immunité innée, qui se compose de diverses cellules et protéines combattant l'infection. Finalement, le système immunitaire adaptatif produit des anticorps spécifiques pour combattre certains agents pathogènes.

Immunité innée

L'immunité innée est la deuxième ligne de défense contre l'infection (après la peau et les muqueuses) ; elle se constitue d'une variété de cellules, de protéines et de mécanismes. Le principal objectif de l'immunité innée est d'identifier et d'éliminer rapidement les agents pathogènes potentiels.

Le système immunitaire inné se compose de plusieurs types de cellules différentes, chacune ayant son propre rôle spécifique. Par exemple, les neutrophiles sont le type de globules blancs le plus abondant, et ils sont importants pour éliminer les bactéries de l'organisme. Les macrophages sont un autre type de globules blancs qui peuvent engloutir et détruire les agents pathogènes. Les cellules tueuses naturelles sont un type de lymphocytes qui peuvent tuer les cellules infectées et les virus.

Le système immunitaire inné s'appuie sur plusieurs mécanismes différents pour détruire les agents pathogènes. Un tel mécanisme est la phagocytose, qui consiste pour les cellules à engloutir et à détruire pathogènes. La dernière ligne de défense est le système immunitaire adaptatif, qui produit des anticorps ou des cellules spécifiques capables de détruire un agent pathogène particulier.

L'immunité innée est importante pour protéger l'organisme contre les infections. Cependant, elle n'est pas parfaite et certains agents pathogènes sont capables de se défendre contre l'infection. L'immunité innée est un type d'immunité non spécifique à un pathogène particulier, à l'instar de l'immunité acquise ou adaptative. Cette dernière fournit un niveau de défense supérieur contre ces agents pathogènes.

Immunité adaptative

L'immunité adaptative est un type d'immunité qui s'acquiert par l'exposition à des antigènes. Les antigènes sont des substances étrangères qui stimulent le système immunitaire à produire des anticorps. Le système immunitaire produit des anticorps en réponse à un antigène afin de protéger l'organisme contre les infections.

L'organisme produit des anticorps par un processus appelé présentation des antigènes. Les antigènes sont des éléments étrangers, tels que des bactéries ou des virus, que l'organisme reconnaît comme différents de lui-même. Pour produire des anticorps, l'organisme identifie d'abord un antigène. Ensuite, il produit des cellules spéciales appelées lymphocytes ou cellules B, qui produisent des anticorps spécifiquement conçus pour cibler cet antigène. Les anticorps se fixent à l'antigène et le détruisent, l'empêchant ainsi de nuire à l'organisme.

Ensuite, le système immunitaire produit des cellules mémoire qui se souviennent de l'antigène. Les cellules mémoire sont importantes, car elles permettent à l'organisme d'organiser une réponse rapide et plus efficace à une infection si le même antigène est rencontré à l'avenir.

Il existe deux types d'immunité adaptative : l'immunité humorale et l'immunité à médiation cellulaire.

L'immunité humorale est rendue possible grâce aux anticorps. Les anticorps sont des protéines qui se lient aux antigènes et les neutralisent. L'immunité à médiation cellulaire est assurée par les lymphocytes T. Les lymphocytes T sont des globules blancs qui tuent les cellules infectées ou stimulent d'autres cellules immunitaires pour qu'elles tuent les cellules infectées.

Les deux types d'immunité adaptative sont importants, car ils se complètent. L'immunité humorale est importante pour protéger l'organisme des agents pathogènes extracellulaires, tels que les bactéries. L'immunité à médiation cellulaire est importante pour protéger l'organisme contre les agents pathogènes intracellulaires, tels que les virus.

L'immunité adaptative est un processus lent, car il faut du temps au système immunitaire pour produire des anticorps ou des cellules mémoire. C'est pourquoi les vaccins sont si importants. Les vaccins contiennent des antigènes qui aident le corps à développer une immunité contre une maladie sans avoir à subir la maladie elle-même. L'immunisation par un vaccin est le meilleur moyen de se protéger contre les maladies.

L'immunité à médiation cellulaire

L'immunité à médiation cellulaire se produit lorsqu'un agent pathogène entre en contact avec un lymphocyte T.

Lymphocyte T

Un lymphocyte est un type de globule blanc. L'agent pathogène porte un marqueur de surface cellulaire spécifique appelé antigène. Cet antigène permet à l'organisme de reconnaître l'agent pathogène comme étranger.

Lorsqu'un lymphocyte entre en contact avec cet antigène, il s'active. Les lymphocytes sont complémentaires (spécifiques) à certains antigènes/pathogènes. Un lymphocyte T activé va ensuite former les cellules T suivantes :

  • Lymphocytes T à mémoire : ces cellules restent après l'infection afin de rendre la prochaine réponse immunitaire plus rapide si le même pathogène tente à nouveau d'envahir l'organisme.

  • Lymphocytes T régulateurs : ces cellules suppriment la réponse immunitaire en cas de besoin.

  • Cellules tueuses naturelles : ces cellules tuent les cellules infectées par un agent pathogène.

  • Lymphocytes T auxiliaires : ces cellules stimulent d'autres réponses immunitaires.

Ces cellules travaillent toutes ensemble pour détruire l'agent pathogène et prévenir autant que possible toute nouvelle infection.

L'immunité humorale

L'immunité humorale a lieu lorsqu'un lymphocyte B entre en contact avec un agent pathogène.

Lymphocyte B

Un lymphocyte B activé va ensuite former les cellules suivantes :

  • Plasmocytes : ces cellules vont ensuite produire des anticorps.

  • Cellules mémoires : ces cellules restent dans le sang pour garantir que toute infection future par le même pathogène aura une réponse immunitaire plus rapide.

Les anticorps sont des protéines globulaires. Cela signifie que ce sont des protéines ayant une forme sphérique en 3D. Les anticorps ont un site récepteur spécifique qui se lie à des antigènes/pathogènes spécifiques. Une fois liés, les anticorps créent un complexe anticorps-antigène. Ce phénomène est décrit comme une agglutination.

L'agglutination fait que les agents pathogènes se collent les uns aux autres et empêchent tout mouvement ; cela permet ensuite à d'autres globules blancs, comme les phagocytes, de détruire les agents pathogènes.

Immunité adaptative Anticorps StudySmarterFig. 1 - Schéma d'un anticorps

Mémoire immunitaire

La mémoire immunitaire est la capacité du système immunitaire à se souvenir d'une exposition antérieure à des antigènes et à réagir plus rapidement et plus efficacement lors de rencontres ultérieures. Cette « mémoire » permet au système immunitaire de distinguer le soi du non-soi, ainsi que les différents types d'envahisseurs étrangers. La mémoire immunitaire est une composante majeure de l'immunité adaptative, qui est vitale pour la survie dans un monde rempli de micro-organismes potentiellement dangereux.

La mémoire immunitaire existe grâce à une variété de cellules et de molécules, dont les lymphocytes T, les lymphocytes B, les cellules dendritiques, les anticorps et les cytokines. Ces composants travaillent ensemble pour fournir une réponse rapide et spécifique aux rencontres ultérieures avec des antigènes étrangers.

Immunité adaptative - Points clés

  • L'immunité adaptative est un type d'immunité qui s'acquiert par l'exposition à des antigènes. Le système immunitaire produit ensuite des anticorps en réponse à un antigène afin de protéger l'organisme contre les infections.
  • Il existe deux types d'immunité adaptative : l'immunité humorale et l'immunité à médiation cellulaire.
  • L'immunité à médiation cellulaire se produit lorsqu'un agent pathogène entre en contact avec un lymphocyte T.
  • L'immunité humorale a lieu lorsqu'un lymphocyte B entre en contact avec un agent pathogène.
  • Les lymphocytes T à mémoire sont des cellules qui restent après l'infection afin de rendre la prochaine réponse immunitaire plus rapide si le même pathogène tente à nouveau d'envahir l'organisme.
  • Les anticorps ont un site récepteur spécifique qui se lie à des antigènes spécifiques. Une fois liés, les anticorps créent un complexe anticorps-antigène. Ce phénomène est décrit comme une agglutination.

Références

  1. Fig. 1 : Schéma d'un anticorps. Wikimedia Commons (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Anticorps.png), par Yohan, sous licence GNU Free Documentation License

Questions fréquemment posées en Immunité adaptative

L'immunité adaptative est un type d'immunité qui s'acquiert par l'exposition à des antigènes. Le système immunitaire produit ensuite des anticorps en réponse à un antigène afin de protéger l'organisme contre les infections.

L'immunité humorale et l'immunité à médiation cellulaire.

L'immunité innée est la première ligne de défense contre l'infection. Elle se compose d'une variété de cellules qui attaquent les envahisseurs étrangers. L'immunité adaptative se développe au fil du temps en réponse aux infections et autres défis posés au système immunitaire. Elle se compose de lymphocytes qui se souviennent des infections passées et sont capables de réagir rapidement si elles se reproduisent, ainsi que d'anticorps qui peuvent neutraliser les agents pathogènes.

Les acteurs principaux de l'immunité adaptative sont les lymphocytes B et T.

Questionnaire final de Immunité adaptative

Question

Quel type de cellule sanguine sont les phagocytes ?

Montrer la réponse

Réponse

Les phagocytes sont un type de globules blancs.

Montrer la question

Question

A quoi fait référence une barrière non spécifique ?

Montrer la réponse

Réponse

Les barrières non spécifiques ne changent pas leur mode d'action en fonction de l'agent pathogène qu'elles rencontrent.

Montrer la question

Question

À quoi se réfère une barrière spécifique ?

Montrer la réponse

Réponse

Une barrière spécifique est une barrière qui agirait différemment en fonction de l'agent pathogène qu'elle rencontre.

Montrer la question

Question

La phagocytose est-elle spécifique ou non spécifique ?

Montrer la réponse

Réponse

La phagocytose est une forme non spécifique de réponse immunitaire.

Montrer la question

Question

Qu'est-ce qu'un antigène ?

Montrer la réponse

Réponse

Un antigène est une partie de l'agent pathogène qui se trouve à sa surface. Il est souvent constitué de protéines. L'antigène permet à l'organisme de reconnaître les agents pathogènes comme non-soi.

Montrer la question

Question

Qu'est-ce que l'immunité à médiation cellulaire ?

Montrer la réponse

Réponse

L'immunité à médiation cellulaire se produit lorsque les lymphocytes T entrent en contact avec des agents pathogènes dans les cellules du corps.

Montrer la question

Question

Qu'est-ce que l'immunité humorale ?

Montrer la réponse

Réponse

L'immunité humorale se produit lorsque les lymphocytes B entrent en contact avec des agents pathogènes présents dans les fluides corporels.

Montrer la question

Question

Lequel des éléments suivants n'est pas une forme de cellule T ?

Montrer la réponse

Réponse

Déchet

Montrer la question

Question

Lesquelles des cellules suivantes permettent une réponse immunitaire secondaire plus rapide ?

Montrer la réponse

Réponse

Cellules à mémoire

Montrer la question

Question

Les différents types de réponse immunitaire se produisent seuls, séparément (Vrai/Faux?)

Montrer la réponse

Réponse

Faux

Montrer la question

Question

Quel est le rôle des plasmocytes ?

Montrer la réponse

Réponse

Les plasmocytes produisent des anticorps dans le cadre de l'immunité humorale.

Montrer la question

Question

Qu'est-ce qu'un lymphocyte T ?

Montrer la réponse

Réponse

Un lymphocyte T est un type de globule blanc.

Montrer la question

Question

L'immunité humorale protège contre les pathogènes ____

Montrer la réponse

Réponse

extracellulaires (bactéries)

Montrer la question

Question

L'immunité à médiation cellulaire protège contre les pathogènes ____

Montrer la réponse

Réponse

intracellulaires (virus)

Montrer la question

Question

Quel est le type de globule blanc le plus abondant ?

Montrer la réponse

Réponse

Neutrophiles

Montrer la question

Question

L'immunité adaptative est un processus ____

Montrer la réponse

Réponse

lent

Montrer la question

Question

Que sont les lymphocytes T à mémoire ?

Montrer la réponse

Réponse

Les lymphocytes T à mémoire sont un type de globules blancs participant à la réponse immunitaire adaptative en se souvenant des pathogènes pour stimuler une réponse plus rapide et efficace.

Montrer la question

Question

Quel est le rôle des lymphocytes T CD4+ dans le système immunitaire ?


Montrer la réponse

Réponse

Ils reconnaissent les antigènes étrangers présentés par les cellules présentatrices d'antigènes, sécrètent des cytokines pour activer ou supprimer d'autres cellules immunitaires, et attaquent directement les cellules infectées.

Montrer la question

Question

Quel est le rôle des lymphocytes T régulateurs ?

Montrer la réponse

Réponse

Maintenir le système immunitaire en équilibre en reconnaissant quand le corps réagit de manière excessive à une menace et en supprimant la réponse immunitaire.

Montrer la question

Question

Quel est le rôle des cellules T CD8+ ?

Montrer la réponse

Réponse

Ils sont impliqués dans la réponse immunitaire aux infections virales et jouent un rôle dans la destruction des cellules infectées. Ces cellules peuvent également reconnaître et se souvenir d'agents pathogènes spécifiques.

Montrer la question

Question

Que fait le VIH aux cellules T CD4+ ? 

Montrer la réponse

Réponse

Le VIH infecte et détruit les cellules T CD4+.

Montrer la question

Question

Quelles maladies peuvent être causées par une déficience en cellules T CD4+ ?

Montrer la réponse

Réponse

Les lymphomes et les troubles de l'immunodéficience.

Montrer la question

Question

Les lymphocytes T CD8+ peuvent-ils se souvenir d'agents pathogènes spécifiques ?

Montrer la réponse

Réponse

Oui

Montrer la question

Question

Quelle est la différence entre les lymphocytes T CD4+ et CD8+ ?

Montrer la réponse

Réponse

Les cellules T CD4+ fonctionnent principalement comme des cellules présentatrices d'antigènes et des cellules sécrétrices de cytokines, tandis que les cellules T CD8+ fonctionnent principalement comme des cellules cytotoxiques qui attaquent les cellules infectées.

Montrer la question

Question

Les lymphocytes T CD4+ peuvent-ils également fonctionner comme des cellules cytotoxiques ? 

Montrer la réponse

Réponse

Oui, ils le peuvent, mais leur rôle principal est de présenter des antigènes et de sécréter des cytokines.

Montrer la question

Question

Les lymphocytes T se développent à partir de quoi ?

Montrer la réponse

Réponse

Cellules souches hématopoïétiques de la moelle osseuse.

Montrer la question

Question

Quelle est la fonction des cellules B dans le système immunitaire ?

Montrer la réponse

Réponse

Les cellules B sont responsables de la production d'anticorps qui marquent et détruisent les antigènes étrangers, tels que les virus et les bactéries. Elles jouent également un rôle dans l'activation d'autres cellules immunitaires et dans la création d'une immunité contre de futures expositions.

Montrer la question

Question

Comment les cellules B produisent-elles des anticorps ?

Montrer la réponse

Réponse

Les cellules B possèdent des caractéristiques uniques qui leur permettent de produire des anticorps spécifiques d'un antigène particulier. L'interaction avec l'antigène déclenche une série d'événements biochimiques qui conduisent à l'activation des cellules B et à la production d'anticorps.

Montrer la question

Question

Comment les cellules T jouent-elles un rôle dans l'activation des cellules B ?

Montrer la réponse

Réponse

Les cellules T sécrètent des cytokines, des protéines qui se lient aux récepteurs des cellules B et les activent. Cela permet Les cellules B à proliférer et à produire des anticorps plus efficacement.

Montrer la question

Question

Comment les cellules B à mémoire assurent-elles une immunité à long terme ?

Montrer la réponse

Réponse

Lorsqu'une personne est exposée pour la première fois à un agent pathogène, certaines cellules B survivent à la bataille initiale et deviennent des cellules B à mémoire. Ces cellules circulent dans le sang et peuvent rapidement reconnaître et répondre à de futures expositions au même pathogène qui assure une protection à long terme contre les réinfections.

Montrer la question

Question

Comment les vaccins fonctionnent-ils pour créer une immunité ?

Montrer la réponse

Réponse

Les vaccins introduisent une version affaiblie ou inactive de l'agent pathogène dans l'organisme, ce qui déclenche la production de cellules mémoire par les lymphocytes B sans provoquer de maladie. Cela procure une immunité contre les expositions futures à l'agent pathogène.

Montrer la question

Question

Les cellules B peuvent-elles reconnaître et répondre à tous les types d'antigènes étrangers ?

Montrer la réponse

Réponse

Non, chaque cellule B possède un récepteur de surface unique qui lui permet de reconnaître et de se lier à un seul type spécifique d'antigène.

Montrer la question

Question

Comment les lymphocytes B se différencient-ils en plasmocytes et en cellules mémoire ?

Montrer la réponse

Réponse

Les plasmocytes sont produits au cours d'une réponse immunitaire active, lorsque les lymphocytes B se divisent rapidement et se lient à un antigène pour produire des anticorps. Les cellules mémoire sont créées lorsque certaines cellules B survivent à la réponse immunitaire et circulent dans le sang pour assurer une immunité à long terme.

Montrer la question

Question

Comment les cellules B travaillent-elles avec les autres parties du système immunitaire ?


Montrer la réponse

Réponse

Les cellules B interagissent et communiquent avec d'autres cellules immunitaires, telles que les cellules T et les macrophages pour coordonner la réponse immunitaire et éliminer les antigènes étrangers.

Montrer la question

Question

En quoi les cellules B diffèrent-elles des cellules T ?

Montrer la réponse

Réponse

Les cellules B produisent des anticorps, tandis que les cellules T sécrètent principalement des cytokines et tuent les cellules infectées ou anormales.

Montrer la question

Question

Les lymphocytes B sont un type de ____. 

Montrer la réponse

Réponse

globule blanc

Montrer la question

Question

Les lymphocytes T auxiliaires produisent des _____.

Montrer la réponse

Réponse

cytokines

Montrer la question

Question

Un anticorps est 

Montrer la réponse

Réponse

une protéine

Montrer la question

Question

Quelles sont les 3 principales fonctions des anticorps ?

Montrer la réponse

Réponse

Agglutination, marquage et neutralisation

Montrer la question

Question

Quel type de molécule est un anticorps ?

Montrer la réponse

Réponse

Un anticorps est une protéine, plus précisément une immunoglobuline ou une glycoprotéine globulaire.

Montrer la question

Question

Comment les anticorps sont-ils produits ?

Montrer la réponse

Réponse

Les anticorps sont produits par les cellules B et les plasmocytes dans le cadre de la réponse immunitaire humorale. Ils sont produits en réponse à la présence de matériel non-soi dans le corps, comme un pathogène.

Montrer la question

Question

Quelle est la structure d'un anticorps ?

Montrer la réponse

Réponse

Un anticorps est composé de quatre chaînes, deux chaînes légères plus courtes et deux chaînes lourdes plus longues. Ces chaînes sont reliées par des ponts disulfures. La région variable de l'anticorps se trouve en haut de la forme en Y, et la région constante se trouve en bas de la forme en Y.

Montrer la question

Question

Où se trouve le site de liaison à l'antigène sur un anticorps ?

Montrer la réponse

Réponse

Le site de liaison à l'antigène se trouve aux deux extrémités de la forme en Y de l'anticorps, à l'extrémité de la région variable. Le site de liaison à l'antigène se trouve aux extrémités de la chaîne légère et de la chaîne lourde.

Montrer la question

Question

Pourquoi les régions variables et constantes sont-elles nommées ainsi ?

Montrer la réponse

Réponse

La région constante est appelée constante car elle est la même sur chaque anticorps, tandis que la région variable est appelée variable car elle a une forme spécifique qui change en fonction de la cellule qui l'a produite.

Montrer la question

Question

Qu'est-ce que l'agglutination ?

Montrer la réponse

Réponse

L'agglutination, c'est lorsque les anticorps se lient à plusieurs antigènes, ce qui fait que les cellules ou particules non-soi s'agglutinent en un seul endroit. Cela permet aux phagocytes d'engloutir et de détruire plus facilement les substances étrangères car elles se trouvent toutes en un seul endroit centralisé.

Montrer la question

Question

Comment les anticorps neutralisent-ils les toxines ?

Montrer la réponse

Réponse

Les anticorps peuvent neutraliser certaines toxines en se liant à elles. Cela forme un complexe anticorps-toxine.

Montrer la question

Question

Qu'est-ce que le complexe immun (ou antigène-anticorps) ?

Montrer la réponse

Réponse

Le complexe immun est le nom donné au moment où un anticorps se lie à un antigène complémentaire spécifique.

Montrer la question

Question

Comment les anticorps stimulent-ils la phagocytose ?

Montrer la réponse

Réponse

Les anticorps peuvent agir comme des marqueurs chimiques qui stimulent les phagocytes à se diriger vers eux et les antigènes agglutinés.

Montrer la question

Question

Comment la structure d'un anticorps rend-elle l'agglutination possible ?

Montrer la réponse

Réponse

Les anticorps ont deux sites de liaison à l'antigène au lieu d'un seul. Cela signifie que les anticorps peuvent s'attacher à deux antigènes à la fois, et peuvent donc maintenir deux cellules ou particules ensemble en même temps.

Montrer la question

Question

Que sont les anticorps monoclonaux ?

Montrer la réponse

Réponse

Les anticorps monoclonaux sont un type d'anticorps spécifique et unique, où tous les anticorps sont identiques les uns aux autres. Cela est dû au fait qu'ils sont des clones les uns des autres et qu'ils sont produits par la même cellule B.

Montrer la question

60%

des utilisateurs ne réussissent pas le test de Immunité adaptative ! Réussirez-vous le test ?

lancer le quiz

Complète tes cours avec des thèmes et sous-thèmes disponibles pour chaque matière!

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !