Martin Luther King

Certaines citations ont laissé une telle marque dans l'histoire qu'elles sont automatiquement associées à des noms dans notre esprit. C'est le cas de « I have a dream » de Martin Luther King Jr.

Welcome Laptop Welcome Mobile

Crée des supports d'apprentissage sur Martin Luther King avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Certaines citations ont laissé une telle marque dans l'histoire qu'elles sont automatiquement associées à des noms dans notre esprit. C'est le cas de « I have a dream » de Martin Luther King Jr.

    Savais-tu par ailleurs que le célèbre militant afro-américain est le fils de Martin Luther King Senior et qu'il a été nommé après son père ? Il est connu pour avoir activement lutté contre la ségrégation aux États-Unis. Ses actions de désobéissance civile avaient pour principe fondamental la non-violence. À l'ère où les personnes étaient discriminées légalement par leur couleur de peau, Martin Luther King a participé à changer le destin de millions d'Américains.

    Ce résumé de cours est dédié à son histoire et ses accomplissements. Nous allons dans un premier temps aborder le contexte de la ségrégation raciale et l'Amérique dans laquelle a grandi King. Puis, nous verrons en détail ses actions comme le boycott des bus de Montgomery, qui ont changé le cours de l'Histoire. Nous nous attarderons également sur l'emblématique discours de Martin Luther King en anglais. Enfin, tu auras l'opportunité de découvrir l'héritage du pasteur baptiste.

    Biographie de Martin Luther King

    Martin Luther King Portrait d'un militant StudySmarterImage 1. Martin Luther King Jr.

    Martin Luther King Junior est né le 15 janvier 1929 à Atlanta en Géorgie. Ses parents Alberta et Michael King Senior l'élèvent dans une Amérique divisée. Il est très tôt confronté à la réalité des lois Jim Crow.

    Les Jim Crow laws sont un ensemble de lois organisant la ségrégation raciale entre les Blancs et les Noirs dans le sud des États-Unis de 1877 à 1964.

    Martin Luther King voit très jeune la différence de traitement entre les membres de sa famille et les personnes blanches. Il est témoin de comment son père s'est parfois insurgé contre les lois de la ségrégation. Le père, Michael King, plus tard devenu Martin Luther King Senior est impliqué dans l'Église. Il dirige un ministère dont la communauté se compte en milliers. King Senior est membre de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), une organisation de défense des droits de la minorité noire.

    Jeunesse de Martin Luther King

    King Junior grandit dans une maison très pratiquante. Sa grand-mère a pour habitude de lui lire quotidiennement des versets de la Bible. La famille entière fréquente régulièrement l'église.

    La communauté afro-américaine, en particulier dans le sud, se concentre autour de l'Église. Elle est considérée comme un exutoire en Amérique qui les oppresse au quotidien.

    Dans son adolescence, Martin Luther King est attiré par les études de littérature anglaise et d'histoire. En tant que fils de pasteur, l'art oratoire et la prise de parole en public le fascinent. Il étudie également de près le christianisme. Pendant cette période, le futur militant est convaincu que l'Église n'en fait pas assez pour les pauvres. Et, ce constat est d'autant plus appuyé dans sa congrégation de classe moyenne.

    Le 13 avril 1944, le jeune Martin Luther King Jr. prononce son premier discours en public et remporte un concours d'éloquence à Dublin en Géorgie. Cette expérience est extrêmement formatrice pour King. Après cette victoire, il prend le bus de retour pour Atlanta. Le chauffeur exige alors que King et son accompagnateur cèdent leurs places à des Blancs. Ce souvenir est l'un des plus angoissants de sa vie.

    Éducation et famille de Martin Luther King

    Le parcours académique de Martin Luther King a joué un rôle important dans la construction de sa personnalité. Il saute plusieurs classes dans le système laïc tout en suivant une éducation religieuse. Il intègre l'université Morehouse College historiquement fréquentée par des afro-américains à seulement quinze ans. Pendant ses congés estivaux, il travaille dans une plantation de tabac dans le nord du pays. Là-bas, le climat est différent et le racisme systémique plus subtil. Il peut fréquenter tous types d'établissements sans se faire interpeller en raison de sa couleur de peau. Ce sentiment l'amène à rêver de nouvelles possibilités dans le sud. Il finit par obtenir un doctorat en théologie à l'université de Boston en 1951. Il y rencontre sa femme Coretta Scott. Ils ont quatre enfants et vivent à Montgomery dans l'Alabama.

    La ségrégation aux États-Unis

    Martin Luther King est au cœur du mouvement des droits civiques qui mena à la fin de la ségrégation aux États-Unis.

    La ségrégation correspond à la séparation raciale des personnes dans la vie publique. Elle s'appuie sur des lois dont l'idéologie raciste considère une population ou une ethnie comme inférieure sur la base de sa couleur de peau ou de sa culture. Aux États-Unis, la ségrégation raciale est à la base de décennies d'oppression des personnes noires.

    Martin Luther King Ségrégation StudySmarterImage 2. Ségrégation raciale

    Avant d'organiser des actions qui ont mené à d'importantes réformes dans le pays, le militant est avant tout un homme religieux.

    En 1957, Martin Luther King et d'autres dirigeants influents forment la South Christian Leadership Conference (SCLC). L'objectif de cette organisation est de consolider le pouvoir de la communauté religieuse afro-américaine. La SCLC a appuyé l'action de Martin Luther King dans les actes de désobéissance civile les plus importants de la fin de la ségrégation.

    Martin Luther King et le mouvement des droits civiques

    Martin Luther King a organisé des campagnes de défense des droits civiques qui ont affecté la vie de millions d'afro-américains et d'autres minorités.

    Les droits civiques désignent les droits accordés aux citoyens d'une nation et la protection garantie par la loi. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment le droit de vote.

    Le mouvement des droits civiques aspire à l'abolition de toute loi discriminante. Ce mouvement démarre en réalité dès le lendemain de la guerre de Sécession.

    La guerre civile ayant opposé les États ségrégationnistes du sud et les États abolitionnistes du nord se nomme la guerre de Sécession. Le pays était alors divisé sur la question de la fin de l'esclavage.

    Les figures les plus importantes sont Martin Luther King, Malcolm X, Rosa Parks, Angela Davis ou encore Ella Baker.

    Le militant King arrive en Alabama à un point culminant de la discrimination contre les Noirs dans le sud du pays. Le jeune Emmet Till est tué en 1955, un an après l'installation de Martin Luther King à Montgomery.

    L'histoire d'Emmet Till t'est-elle familière ? C'est un jeune originaire de Chicago de 14 ans qui a été torturé puis assassiné sur la base d'une accusation raciste plus tard révélée comme étant infondée. Son corps mutilé a suscité un émoi particulier dans le pays et galvanisé la lutte pour les droits civiques.

    Le boycott des bus de Montgomery

    L'une des campagnes du mouvement des droits civiques la plus connue est sûrement celle du boycott des bus de Montgomery.

    Martin Luther Kings boycott des bus de Montgomery StudySmarterImage 3. Rosa Parks

    Le 1er décembre 1955, Rosa Park, une couturière afro-américaine et secrétaire de la NAACP est à la source d'une importante controverse. L'activiste refuse de céder sa place dans le bus à des passagers blancs et finit par être arrêtée. Bien qu'il ne s'agisse pas du premier incident de ce type, la NAACP décide que l'affaire est suffisamment solide pour être défendue au tribunal. L'arrestation de Rosa Parks mène à un boycott de 385 jours. Les usagers noirs, qui constituaient la majorité des usagers des bus, refusent de prendre les bus, planifiant plutôt leur propre covoiturage. King Junior est sollicité par la NAACP pour mener ce boycott. Il devient alors la cible d'attaques physiques et même d'actes terroristes. Le 30 janvier 1956, sa maison est visée par une bombe incendiaire. Arrêté, Martin Luther King va en prison et cela le place sur le devant de la scène médiatique.

    Le Civil Rights Act et la marche de Washington

    La loi sur les droits civiques ou Civil Rights Act a rendu la discrimination totalement illégale.

    Plusieurs figures du mouvement des droits civiques organisent une marche pour l'emploi et la liberté. Appelée marche de Washington, elle a pour but de mettre une pression politique sur les personnes au pouvoir. Martin Luther King y représente le SCLC. Les cinq autres associations de défense des droits civiques ont plusieurs revendications. On souhaite entre autres la fin de la ségrégation raciale et la création d'une loi sur les droits civiques. C'est ainsi que naît le Civil Rights Act en 1964.

    Cette loi a mis effectivement fin à la ségrégation légale dans les États du sud. Qu'il s'agisse d'un emploi ou d'un commerce, rien ni personne ne pouvait interdire l'accès à une autre personne en raison de son ethnie, de son sexe et/ou de sa nation d'origine.Le Civil Rights Act est considéré comme un succès par les activistes du mouvement des droits civiques.

    Le discours de Martin Luther King en anglais

    Martin Luther King a écrit cinq livres au cours de sa vie. Cependant, ce que l'Histoire retient de lui est un discours contenant la fameuse phrase « I have a dream ».

    Quand Martin Luther King a-t-il dit « I have a dream » ?

    Savais-tu que cette phrase a été prononcée durant la marche de Washington le 28 août 1963 ?Le militant Martin Luther King, face à une foule de 250 000 manifestants, les a réunis pour ce discours devant le Lincoln Memorial.

    Le choix du Lincoln Memorial n'était pas un hasard pour l'orateur Martin Luther King. En effet, l'ancien président Abraham Lincoln a aboli l'esclavage. Son mandat a été marqué par la guerre de Sécession. C'est à Gettysburg qu'il prononça l'un des discours les plus importants des États-Unis : le Gettysburg Address. Le discours appelle à l'égalité et l'abolition de l'esclavage dans les États du sud.

    Le discours de Martin Luther King interpelle les Américains sur les concepts fondamentaux de la nation des États-Unis. Le militant y fait des références directes au Gettysburg Address et pour certains, il aura un effet tout aussi puissant.

    Il y a un siècle de cela, un grand Américain qui nous couvre aujourd’hui de son ombre symbolique signait notre Proclamation d’Émancipation. Ce décret capital se dresse, comme un grand phare illuminant d’espérance les millions d’esclaves marqués au feu d’une brûlante injustice. Ce décret est venu comme une aube joyeuse terminer la longue nuit de leur captivité.

    Mais, cent ans plus tard, le Noir n’est toujours pas libre. Cent ans plus tard, la vie du Noir est encore terriblement handicapée par les menottes de la ségrégation et les chaînes de la discrimination. Cent ans plus tard, le Noir vit à l’écart sur son îlot de pauvreté au milieu d’un vaste océan de prospérité matérielle. Cent ans plus tard, le Noir languit encore dans les coins de la société américaine et se trouve exilé dans son propre pays.

    Martin Luther King discours de Martin Luther King StudySmarterImage 4. Lincoln Memorial

    Plus loin dans son discours, Martin Luther King évoque à plusieurs reprises le mot rêve. Il dresse le parallèle avec l'American dream et dénonce une forme d'hypocrisie du pays. Il revendique l'égalité entre les citoyens et exprime son désir d'une société en harmonie.

    Le Voting Rights Act pour le droit de vote

    Le Voting Rights Act est une loi qui interdit toute discrimination dans le cadre du droit de vote.

    En 1965, les États-Unis connaissent une nouvelle avancée monumentale en matière de droits civiques.

    La pression exercée par les activistes des droits civiques dont Martin Luther King a mené à la signature du Voting Rights Act par Lyndon Johnson.

    Lyndon B. Johnson est le 36e président des États-Unis. En 1963, le démocrate était vice-président avant d'accéder à la présidence au moment de l'assassinat de John F. Kennedy.

    Martin Luther King : quel est l'héritage de ce militant pacifiste ?

    Si la nation américaine observe aujourd'hui un jour férié en l'hommage à Martin Luther King, c'est qu'elle salue l'héritage de ce militant des droits civiques.

    Martin Luther King et la non-violence

    L'homme qui n'a pas hésité à pointer du doigt la contradiction inhérente à l'Amérique ségrégationniste prônait la non-violence.

    Martin Luther King était convaincu que les actes de désobéissance civile étaient nécessaires face à des lois injustes. Il croyait fermement en l'efficacité de la voie pacifiste pour créer du changement.

    Martin Luther King a confié être inspiré par l'approche pacifique de Gandhi. L'activiste indien a mené l'Inde vers l'indépendance tout en menant des actions non violentes.

    Martin Luther King et le prix Nobel de la paix

    Le pasteur baptiste et activiste militant a été récompensé d'un prix Nobel de la paix en 1964. Martin Luther King considérait que l'injustice était l'affaire de tous. Son action pour l'égalité des citoyens américains a donc été rétribuée par cette distinction.

    Sa vie dédiée à ce combat fut interrompue de manière abrupte. King Junior est assassiné à 39 ans le 4 avril 1968. Le meurtrier James Earl Ray l'a atteint d'une balle alors qu'il se trouvait sur le balcon à l'extérieur de sa chambre d'hôtel.

    Le président Jimmy Carter a décerné à Martin Luther King la médaille présidentielle de la liberté à titre posthume. Lui et son épouse Coretta reçoivent également la plus haute distinction civile, la médaille d'or du Congrès au 50e anniversaire du Civil Rights Acts.

    Martin Luther King - Points clés

    • Martin Luther King Junior est né le 15 janvier 1929 à Atlanta en Géorgie dans une Amérique divisée par la ségrégation.
    • Le mouvement des droits civiques lutte contre le racisme systémique qui oppresse les afro-américains.
    • Le boycott des bus de Montgomery est un exemple marquant d'acte de désobéissance civile du mouvement. Le militant Martin Luther King participe à la pression politique sur le gouvernement.
    • Le Civil Rights Act de 1964 est une loi rendant illégale toute forme de discrimination. Accompagnée du Voting Rights Act sur le droit de vote en 1965, elle met un terme à l'ère de la ségrégation légale aux États-Unis.
    • Le discours de Martin Luther King le 28 août 1963, « I have a dream » a marqué l'histoire des États-Unis.
    • Martin Luther King a été assassiné à l'âge de 39 ans après avoir reçu un prix Nobel de la paix pour son action pacifiste.
    Questions fréquemment posées en Martin Luther King

    Quelle est la phrase la plus célèbre de Martin Luther King ?

    La phrase la plus célèbre de Martin Luther King est « I have a dream ». Elle a été prononcée pendant la marche de Washington le 28 août 1963.

    Pourquoi Martin Luther King a reçu le prix Nobel de la paix ?

    Martin Luther King a reçu un prix Nobel de la paix en 1964 pour avoir contribué à la fin de la ségrégation aux États-Unis. Son action pacifiste a contribué à changer le destin de million d'afro-américains, alors opprimés par les lois en place.

    Comment Martin Luther King a-t-il changé le monde ?

    Martin Luther King et ses actions ont changé les États-Unis et le monde. Le pays a été divisé par la ségrégation qui désigne la séparation légale des personnes selon leur couleur de peau. Les afro-américains ont vécu des décennies d'oppression institutionnalisée.
    Martin Luther King a mené des actes de désobéissance civile en prônant la non-violence. Son discours I have a dream a également eu un retentissement national. 

    Quelle est la thèse défendue par Martin Luther King ? 

    Martin Luther King était convaincu que l'injustice était l'affaire de tous. Pour lui le sort des afro-américains à l'ère de la ségrégation entrait en directe contradiction avec les valeurs du pays. Le militant considérait que tous les citoyens des États-Unis devaient être égaux devant la loi et avoir les mêmes chances. 

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Martin Luther King n'est jamais allé en prison.

    Quel président américain a inspiré en partie le discours de Martin Luther King ?

    Quel président américain a signé le texte de loi Civil Rights Act ? 

    Suivant
    About
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Martin Luther King

    • Temps de lecture: 14 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !