|
|
Révolution Verte

Savais-tu qu'il n'y a pas si longtemps, si tu avais une ferme dans les pays en voie de développement, toi (ou tes ouvriers) deviez appliquer les engrais à la main ? Peux-tu imaginer le temps qu'il fallait pour fertiliser une ferme de, disons, 400 acres ? Peut-être imagines-tu des temps anciens, mais la vérité est que ces pratiques étaient courantes dans le monde entier jusqu'à il y a environ 70 ans. Dans cette explication, tu découvriras comment tout cela a changé avec la modernisation de l'agriculture dans les pays en développement suite à la révolution verte.

Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Révolution Verte

Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Savais-tu qu'il n'y a pas si longtemps, si tu avais une ferme dans les pays en voie de développement, toi (ou tes ouvriers) deviez appliquer les engrais à la main ? Peux-tu imaginer le temps qu'il fallait pour fertiliser une ferme de, disons, 400 acres ? Peut-être imagines-tu des temps anciens, mais la vérité est que ces pratiques étaient courantes dans le monde entier jusqu'à il y a environ 70 ans. Dans cette explication, tu découvriras comment tout cela a changé avec la modernisation de l'agriculture dans les pays en développement suite à la révolution verte.

Définition de la révolution verte

La révolution verte est également connue sous le nom de troisième révolution agricole. Elle est apparue en réponse aux préoccupations croissantes, au milieu du 20e siècle, concernant la capacité du monde à se nourrir. Cela était dû aux déséquilibres mondiaux entre la population et l'approvisionnement en nourriture.

Larévolution verte fait référence à la diffusion des progrès de la technologie agricole qui a commencé au Mexique et qui a conduit à une augmentation significative de la production alimentaire dans les pays en voie de développement.

La révolution verte a permis à de nombreux pays de devenir autosuffisants en matière de production alimentaire et les a aidés à éviter les pénuries alimentaires et la faim généralisée. Elle a été particulièrement efficace en Asie et en Amérique latine, alors que l'on craignait une malnutrition généralisée dans ces régions (en revanche, elle n'a pas eu beaucoup de succès en Afrique). La révolution verte s'est déroulée des années 1940 à la fin des années 1960, mais son héritage se perpétue encore à l'époque contemporaine.1 En fait, on lui attribue l'augmentation de 125 % de la production alimentaire mondiale qui s'est produite entre 1966 et 2000.2

Norman Borlaug était un agronome américain connu comme le "père de la révolution verte". De 1944 à 1960, il a mené des recherches agricoles sur l'amélioration du blé au Mexique pour le Programme coopératif agricole mexicain, financé par la Fondation Rockefeller. Il a créé de nouvelles souches de blé et le succès de ses recherches s'est répandu dans le monde entier, augmentant la production alimentaire. Le Dr Borlaug a reçu le prix Nobel de la paix en 1970 pour sa contribution à l'amélioration de l'approvisionnement alimentaire mondial.

Révolution verte Dr. Norman Borlaug StudySmarterFig. 1 - Dr. Norman Borlaug

Techniques de la révolution verte

L'aspect essentiel de la révolution verte réside dans les nouvelles technologies qui ont été introduites dans les pays en développement. Nous allons en examiner quelques-unes ci-dessous.

Semences à haut rendement

L'un des principaux développements technologiques a été l'avènement de semences améliorées dans le cadre du programme de semences de variétés à haut rendement (H.VP.) pour le blé, le riz et le maïs. Ces semences ont été sélectionnées pour produire des cultures hybrides dont les caractéristiques ont permis d'améliorer la production alimentaire. Elles réagissaient plus positivement aux engrais et ne tombaient pas lorsqu'elles étaient chargées de grains mûrs. Les cultures hybrides produisaient des rendements plus élevés par unité d'engrais et par acre de terre. En outre, elles résistaient aux maladies, à la sécheresse et aux inondations et pouvaient être cultivées dans une vaste zone géographique car elles n'étaient pas sensibles à la durée du jour. De plus, leur temps de croissance étant plus court, il était possible de cultiver une deuxième, voire une troisième culture chaque année.

Le P.V.H. a été en grande partie couronné de succès et a permis de doubler la production de céréales, qui est passée de 50 millions de tonnes en 1950/1951 à 100 millions de tonnes en 1969/1970.4 Elle n'a cessé d'augmenter depuis lors. Le succès du programme a attiré le soutien d'organisations d'aide internationale et a été financé par des multinationales de l'agroalimentaire.

L'agriculture mécanisée

Avant la révolution verte, une grande partie des activités de production agricole dans de nombreuses fermes des pays en développement nécessitaient beaucoup de main-d'œuvre et devaient être effectuées à la main (par exemple, arracher les mauvaises herbes) ou à l'aide d'équipements de base (par exemple, un semoir). La révolution verte a mécanisé la production agricole, facilitant ainsi le travail de la ferme. La mécanisation fait référence à l'utilisation de différents types d'équipement pour planter, récolter et effectuer la transformation primaire. Elle comprend l'introduction et l'utilisation à grande échelle d'équipements tels que les tracteurs, les moissonneuses-batteuses et les pulvérisateurs. L'utilisation de machines a permis de réduire les coûts de production et de gagner en rapidité par rapport au travail manuel. Pour les exploitations agricoles à grande échelle, cela a permis d'augmenter leur efficacité et donc de réaliser des économies d'échelle.

Les économies d'échelle sont des avantages en termes de coûts que l'on constate lorsque la production devient plus efficace parce que le coût de production est réparti sur une plus grande quantité de produits.

L'irrigation

L'utilisation de l'irrigation est allée presque de pair avec la mécanisation.

L'irrigation fait référence à l'application artificielle d'eau aux cultures pour aider à leur production.

L'irrigation a non seulement augmenté la productivité de terres déjà productives, mais elle a également transformé en terres productives des zones où il était impossible de cultiver. L'irrigation a également continué à jouer un rôle important dans l'agriculture après la révolution verte, puisque 40 % de la nourriture mondiale provient des 16 % de terres irriguées de la planète.

La monoculture

La monoculture est la plantation à grande échelle d'une seule espèce ou variété de plantes. Elle permet de planter et de récolter de grandes étendues de terre en même temps. La monoculture facilite l'utilisation des machines dans la production agricole.

Produits agrochimiques

Une autre technique majeure de la révolution verte a été l'utilisation de produits agrochimiques sous forme d'engrais et de pesticides.

Les engrais

En plus d'avoir des variétés de semences à haut rendement, les niveaux de nutriments des plantes ont été artificiellement augmentés par l'ajout d'engrais. Les engrais étaient à la fois organiques et inorganiques, mais dans le cadre de la révolution verte, l'accent a été mis sur ces derniers. Les engrais inorganiques sont synthétiques et fabriqués à partir de minéraux et de produits chimiques. La teneur en éléments nutritifs des engrais inorganiques peut être adaptée aux besoins spécifiques des cultures fertilisées. L'application d'azote synthétique était particulièrement populaire pendant la révolution verte. Les engrais inorganiques permettaient aux plantes de pousser plus rapidement. De plus, tout comme l'irrigation, l'application d'engrais a facilité la conversion de terres improductives en terres agricoles productives.

Révolution verte : application d'engrais inorganiques StudySmarterFig. 2 - Application d'engrais inorganiques

Les pesticides

Les pesticides étaient également très importants. Les pesticides sont naturels ou synthétiques et peuvent être appliqués rapidement sur les cultures. Ils aident à se débarrasser des parasites, ce qui permet d'augmenter le rendement des cultures sur une surface réduite. Les pesticides comprennent les insecticides, les herbicides et les fongicides.

Pour en savoir plus sur certaines de ces techniques, lis nos explications sur les semences à haut rendement, l'agriculture mécanisée, la monoculture irriguée et les produits agrochimiques.

La révolution verte au Mexique

Comme indiqué précédemment, la révolution verte a commencé au Mexique. Au départ, la modernisation du secteur agricole du pays visait à lui permettre d'être autosuffisant en matière de production de blé, ce qui augmenterait sa sécurité alimentaire. À cette fin, le gouvernement mexicain a accueilli favorablement la création du Programme agricole mexicain (MAP), financé par la Fondation Rockefeller - aujourd'hui appelé Centre international d'amélioration du maïs et du blé (CIMMYT) - en 1943.

Le MAP a mis au point un programme de sélection végétale dirigé par le Dr Borlaug, dont tu as entendu parler plus haut, qui a produit des variétés de semences hybrides de blé, de riz et de maïs. En 1963, la quasi-totalité du blé mexicain était cultivée à partir de semences hybrides qui produisaient des rendements beaucoup plus élevés, à tel point que la récolte de blé du pays en 1964 était six fois supérieure à celle de 1944. À cette époque, le Mexique est passé du statut d'importateur net de cultures céréalières de base à celui d'exportateur, avec 500 000 tonnes de blé exportées chaque année en 1964.

Le succès du programme au Mexique a conduit à sa reproduction dans d'autres régions du monde confrontées à des pénuries alimentaires. Malheureusement, à la fin des années 1970, la croissance rapide de la population et la lenteur de la croissance agricole, associées à une préférence pour d'autres types de cultures, ont fait que le Mexique est redevenu un importateur net de blé.6

La révolution verte en Inde

Dans les années 1960, la révolution verte a commencé en Inde avec l'introduction de variétés de riz et de blé à haut rendement, dans le but d'augmenter la production agricole et d'enrayer la pauvreté et la faim. Elle a débuté dans l'État du Pendjab, qui est aujourd'hui considéré comme le grenier à blé de l'Inde, et s'est étendue à d'autres régions du pays. La révolution verte a été menée par le professeur M.S. Swaminathan, qui est considéré comme le père de la révolution verte en Inde.

L'un des principaux développements de la révolution en Inde a été l'introduction de plusieurs variétés de riz à haut rendement, dont la plus populaire était la variété IR-8, qui réagissait très bien aux engrais et donnait un rendement de 5 à 10 tonnes par hectare. D'autres variétés de riz et de blé à haut rendement ont également été transférées du Mexique vers l'Inde. Ces produits, associés à l'utilisation de produits agrochimiques, de machines (telles que les batteuses mécaniques) et de l'irrigation, ont fait passer le taux de croissance de la production céréalière de l'Inde de 2,4 % par an avant 1965 à 3,5 % par an après 1965. En chiffres bruts, la production de blé est passée de 50 millions de tonnes en 1950 à 95,1 millions de tonnes en 1968 et a continué à croître depuis. Cela a augmenté la disponibilité et la consommation de céréales dans tous les ménages de l'Inde.

Timbre de la révolution verte commémorant la production de blé en Inde StudySmarterFig. 3 - Timbre indien de 1968 commémorant les progrès importants de la production de blé entre 1951 et 1968

Avantages et inconvénients de la révolution verte

Comme on pouvait s'y attendre, la révolution verte a eu des aspects positifs et négatifs. Le tableau suivant en présente quelques-uns, mais pas tous.

Avantages de la révolution verteLes inconvénients de la révolution verte
Elle a rendu la production alimentaire plus efficace, ce qui a augmenté sa production. Elle a accru la dégradation des terres en raison des technologies associées à la révolution verte, y compris la réduction de la teneur en nutriments des sols sur lesquels les cultures sont cultivées.
Elle a réduit la dépendance aux importations et a permis aux pays de devenir autosuffisants.Augmentation des émissions de carbone en raison de l'agriculture industrialisée, qui contribue au réchauffement de la planète et au changement climatique.
Un apport calorique plus élevé et un régime alimentaire plus diversifié pour de nombreuses personnes.Accroissement des disparités socio-économiques car ses technologies favorisent les grands producteurs agricoles au détriment des petits propriétaires terriens qui n'ont pas les moyens de se les offrir.
Certains partisans de la révolution verte ont fait valoir que la culture de variétés à rendement plus élevé a permis d'éviter la transformation d'une partie des terres en terres agricoles. L'exode rural, car les petits producteurs sont incapables de rivaliser avec les grandes exploitations et ont donc migré vers les zones urbaines à la recherche de moyens de subsistance.
La révolution verte a réduit les niveaux de pauvreté en créant plus d'emplois. Réduction de la biodiversité agricole. En Inde, par exemple, il existait traditionnellement plus de 30 000 variétés de riz. Aujourd'hui, il n'y en a plus que 10.
La révolution verte permet d'obtenir des rendements constants quelle que soit la situation environnementale.L'utilisation de produits agrochimiques a augmenté la pollution des cours d'eau, empoisonné les travailleurs et tué la flore et la faune bénéfiques.
L'irrigation a augmenté la consommation d'eau, ce qui a réduit la nappe phréatique dans de nombreuses régions.

Révolution verte - Points clés

  • La révolution verte a commencé au Mexique et a propagé les progrès technologiques de l'agriculture dans les pays en développement dans les années 1940-1960.
  • Parmi les techniques utilisées dans le cadre de la révolution verte figurent les variétés de semences à haut rendement, la mécanisation, l'irrigation, la monoculture et les produits agrochimiques.
  • La révolution verte a été couronnée de succès au Mexique et en Inde.
  • Parmi les avantages de la révolution verte, on peut citer l'augmentation des rendements, l'autosuffisance des pays, la création d'emplois et un apport calorique plus élevé, entre autres.
  • Les impacts négatifs sont l'augmentation de la dégradation des sols, l'accroissement des inégalités socio-économiques et la réduction du niveau de la nappe phréatique, pour n'en citer que quelques-uns.

Références

  1. Wu, F. et Butz, W.P. (2004) The future of genetically modified crops : lessons from the Green Revolution. Santa Monica : RAND Corporation.
  2. Khush, G.S. (2001) 'Green revolution : the way forward', Nature Reviews, 2, pp. 815-822.
  3. Fig. 1 - Dr. Norman Borlaug (https://wordpress.org/openverse/image/64a0a55b-5195-411e-803d-948985435775) par John Mathew Smith & www.celebrity-photos.com (https://www.flickr.com/photos/36277035@N06) sous licence CC BY-SA 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/)
  4. Chakravarti, A.K. (1973) ' Green revolution in India', Annals of the Association of American Geographers, 63(3), pp. 319-330.
  5. Fig. 2 - application d'engrais inorganiques (https://wordpress.org/openverse/image/1489013c-19d4-4531-8601-feb2062a9117) par eutrophisation&hypoxie (https://www.flickr.com/photos/48722974@N07) Licensed by CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/?ref=openverse)
  6. Sonnenfeld, D.A. (1992) 'Mexico's Green Revolution'. 1940-1980 : towards an environmental history', Environmental History Review 16(4), pp28-52.

Questions fréquemment posées en Révolution Verte

La Révolution Verte est un mouvement agricole initié dans les années 1960 visant à augmenter la production agricole mondiale par l'adoption de nouvelles technologies, pesticides, engrais et variétés de plantes.

Les avantages de la Révolution Verte incluent une augmentation significative de la production agricole, une réduction de la faim et de la pauvreté, une amélioration de la sécurité alimentaire et un stimulus économique pour les pays en développement.

Les inconvénients de la Révolution Verte comprennent la dégradation des sols, la pollution de l'eau et de l'air, la perte de diversité génétique, une dépendance accrue aux engrais chimiques et la concentration de la production agricole entre quelques grands acteurs.

Les conséquences environnementales de la Révolution Verte incluent l'épuisement des ressources naturelles, l'érosion des sols, la pollution de l'eau et de l'air due aux engrais et pesticides chimiques, ainsi que la réduction de la biodiversité agricole et des écosystèmes environnants.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Dans quel pays la révolution verte a-t-elle commencé ?

Tous les éléments suivants étaient des caractéristiques des cultures hybrides SAUF :

Vrai ou faux :La mécanisation de l'agriculture a conduit à la création d'économies d'échelle dans les petites exploitations.

Suivant
AUTRES THÈMES LIÉS Révolution Verte

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App

Google Popup

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !