|
|
Conservatisme

Le conservatisme est un terme général utilisé pour décrire une philosophie politique qui met l'accent sur la tradition et le changement social progressif. Les idées fondamentales du conservatisme ont été établies dans les années 1700 et sont nées en grande partie en réaction aux changements politiques radicaux résultant de la Révolution française. Cet article adoptera une approche plus étroite du sujet, en se concentrant sur les applications américaines contemporaines du conservatisme.

Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Conservatisme

Want to get better grades?

Nope, I’m not ready yet

Get free, full access to:

  • Flashcards
  • Notes
  • Explanations
  • Study Planner
  • Textbook solutions
Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Le conservatisme est un terme général utilisé pour décrire une philosophie politique qui met l'accent sur la tradition et le changement social progressif. Les idées fondamentales du conservatisme ont été établies dans les années 1700 et sont nées en grande partie en réaction aux changements politiques radicaux résultant de la Révolution française. Cet article adoptera une approche plus étroite du sujet, en se concentrant sur les applications américaines contemporaines du conservatisme.

La définition du conservatisme

Le conservatisme est une philosophie politique qui met l'accent sur les valeurs traditionnelles et rejette les changements politiques et sociaux rapides. Aux États-Unis, le conservatisme est surtout, mais pas toujours, associé au Parti républicain. Les conservateurs sont généralement préoccupés par des questions telles que la liberté, l'économie de marché, la loi et l'ordre, les valeurs traditionnelles, le soutien à une armée forte et l'importance d'une société sûre et ordonnée.

Il est important de noter qu'il n'existe pas de modèle unique de conservatisme ; il n'y a pas d'individu, de parti ou d'organisation qui représente tous les aspects du conservatisme. En fait, certains conservateurs défendent des valeurs qui sont contradictoires ou complètement opposées à d'autres valeurs conservatrices.

Histoire du conservatisme

Edmund Burke peinture à l'huileEdmund Burke Photo : Flickr (sans restriction de droits d'auteur)

Pour nous aider à mieux comprendre le conservatisme sous sa forme moderne, il est important de comprendre le contexte historique dans lequel cette philosophie a été établie pour la première fois. Les premières manifestations de ce que nous appelons aujourd'hui le conservatisme sont nées de la Révolution française en 1790. En fait, bon nombre des premières théories du conservatisme remontent aux écrits du parlementaire britannique Edmund Burke, dont le livre Réflexions sur la Révolution en France a jeté les bases de certaines des premières idées du conservatisme.

Non seulement Burke s'opposait avec véhémence à la violence révolutionnaire exercée en France au nom de la liberté, mais il considérait également que la nature radicale de la révolution était destructrice pour la société. Il pensait que ces actions nuiraient aux traditions établies de longue date de la société sans présenter d'alternative viable.

Bien que le conservatisme aux États-Unis soit influencé par la pensée conservatrice européenne, il possède ses propres caractéristiques en raison de l'histoire unique des États-Unis. En l'absence de nombreuses institutions plus anciennes et plus profondément enracinées, telles que l'église, les oligarchies et une classe dirigeante bien établie, les conservateurs américains sont généralement plus modérés dans leurs croyances et défendent les droits des États plutôt que le pouvoir centralisé et puissant du gouvernement fédéral. Ce concept est largement enraciné dans les États du Sud qui voulaient protéger leurs intérêts. Cependant, cette modération a commencé à se déplacer plus à droite dans les années 2000, lorsque le mouvement conservateur aux États-Unis a commencé à adopter une position populiste plus radicale.

Valeurs conservatrices

Les conservateurs ont tendance à favoriser les normes sociales traditionnelles ainsi que les pratiques éprouvées en matière de gestion de l'argent, de mariage et de relations familiales. Ils croient au respect de la Constitution et s'opposent aux changements sociaux rapides.

Les conservateurs sont plus intéressés par le maintien de leurs libertés et par le fait que le gouvernement ne devienne pas trop grand et ne prenne pas le contrôle de leur vie. Sur de nombreux sujets, les conservateurs préfèrent que le gouvernement n'intervienne pas du tout. Par exemple, de nombreux conservateurs pensent que le gouvernement ne devrait pas réglementer la vente d'armes à feu.

Les conservateurs soutiennent également une économie de marché libre avec une réglementation gouvernementale minimale et des impôts moins élevés. Par exemple, les conservateurs sont moins enclins à soutenir les dépenses du gouvernement pour des programmes sociaux tels que l'aide sociale et les logements subventionnés. À l'inverse, les conservateurs préfèrent financer la police et l'armée afin de limiter la criminalité et de maintenir l'ordre dans la société.

Certains conservateurs estiment que la morale doit être appliquée par le biais de la législation. Un chrétien évangélique, par exemple, qui souhaite que la prière fasse partie du programme scolaire est prêt à permettre au gouvernement d'intervenir et de créer une loi qui aiderait à promouvoir cette idée. Les conservateurs ont également tendance à favoriser le choix de l'école, car ils veulent pouvoir jouer un rôle décisif dans la qualité et le contenu de l'apprentissage de leurs enfants.

Valeurs des libéraux

Les libéraux sont généralement, mais pas exclusivement, des démocrates. Ils ont tendance à prendre plus de risques, sont plus enclins à essayer de nouvelles idées et sont moins intimidés par le changement. Ils ne partagent pas l'accent mis par les conservateurs sur le maintien des choses telles qu'elles ont toujours été et croient souvent que de nombreux aspects de la société devraient changer.

Les libéraux préfèrent une approche plus concrète de la part du gouvernement, appréciant les réglementations, les interventions économiques et les dépenses sociales. Les libéraux sont notamment favorables à l'avortement, au contrôle des armes à feu, à la réforme de la justice pénale, à la réglementation de l'économie par le gouvernement, à l'imposition de taxes pour financer les programmes sociaux et à la fourniture de ressources aux personnes dans le besoin.

Conservateurs et libéraux

L'examen des valeurs conservatrices et libérales aux États-Unis nous aide à mieux comprendre le conservatisme et ses valeurs fondamentales.

EnjeuConservateursLibéraux
Économie/GouvernementDépenses Soutenir un système capitaliste, préférant une interférence minimale du gouvernement dans le flux du marché. L'armée et la police doivent être bien financées pour assurer la sécurité des États-Unis. À part cela, les dépenses du gouvernement devraient être réduites au minimum. Tu crois qu'il est de la responsabilité du gouvernement d'intervenir dans les affaires économiques. Le gouvernement doit dépenser de l'argent pour essayer d'aider les gens dans le besoin et faire ce qu'il peut pour créer une plus grande égalité économique dans la société.
FiscalitéPréfère que les impôts restent basPréfère que les impôts soient plus élevés afin de financer les programmes sociaux et l'aide aux nécessiteux.
ÉducationDéfend le choix de l'écoleContre le choix de l'école, estimant qu'il prive les écoles publiques de leurs ressources.
SantéUn système de santé privatisé est celui qui profitera le plus aux gens.Soins de santé universels pour tous
L'immigrationAccepte les immigrants légaux mais veut que les frontières soient protégées et que des limites strictes soient imposées à l'immigration. Les ressources des États-Unis doivent aller aux citoyens.Immigration légale, augmentation de l'immigration et acceptation des immigrants illégaux qui se trouvent actuellement aux États-Unis. Le gouvernement devrait financer des programmes qui profitent aux citoyens non américains.
Le crimeAugmenter les peines afin de décourager la criminalité.Décriminaliser les délits mineurs, améliorer la qualité de vie des prisonniers, réduire ou éliminer les prisons et permettre plus d'indulgence.

Exemples de conservatisme

Il existe d'innombrables exemples de conservatisme aux États-Unis aujourd'hui. Dans cette section, nous mettrons en lumière quelques-uns des exemples les plus marquants.

Roe contre Wade

Roe v Wade est une décision historique de la Cour suprême datant de 1973 et portant sur les droits reproductifs des femmes. L'arrêt de la Cour a rendu constitutionnellement légale la possibilité pour une femme d'avorter si elle le souhaite. Cette décision a eu un effet d'entraînement sur la politique électorale pendant près de 50 ans. Des millions d'Américains conservateurs pensent que l'avortement est moralement et éthiquement mauvais. Leur opinion sur l'avortement est généralement basée sur leurs croyances et valeurs religieuses. C'est pourquoi de nombreux politiciens conservateurs (mais pas tous) plaident en faveur de restrictions sur cette procédure, et certains appellent à une interdiction pure et simple. Le débat sur l'avortement, en particulier dans l'arène politique, offre un exemple typique de l'une des principales croyances socialement conservatrices de la politique américaine contemporaine.

* Par une décision de la Cour suprême (6-3), l'arrêtRoe v Wade a été officiellement annulé le 24 juin 2022.

Ronald Reagan et le conservatisme fiscal

Pendant les huit années de la présidence de Reagan (1981-1989), son administration a réduit le taux de l'impôt sur le revenu des plus hauts revenus du pays de 70 % à 28 %. Cette importante réduction d'impôt de l'ère Reagan s'inscrit parfaitement dans l'un des principes les plus fondamentaux du conservatisme moderne : la baisse des impôts.

Loi sur les soins abordables (ACA)

Les politiciens conservateurs américains tentent d'abroger l'Affordable Care Act (ACA) depuis sa promulgation en 2010. L'ACA, également appelé "Obama Care", était un programme créé pour fournir des soins de santé abordables subventionnés par le gouvernement aux Américains à faible revenu. Les conservateurs du Congrès américain se sont opposés à ce programme parce qu'ils croient en un marché libre avec un minimum d'ingérence gouvernementale. L'ACA va à l'encontre de l'idéologie conservatrice qui prône un gouvernement restreint. Un autre point d'achoppement avec les politiciens conservateurs et les électeurs est que l'ACA exige que tous les citoyens aient une assurance maladie. Ceux qui ne le font pas reçoivent une pénalité fiscale.

Le conservatisme en Amérique

Aux États-Unis, le mouvement conservateur a connu une croissance. Cette tendance a commencé avec la candidature conservatrice du candidat républicain Barry Goldwater en 1964 et l'élection du président Ronald Reagan. La victoire présidentielle de Reagan en 1980, en particulier, a été un énorme succès pour les républicains et le mouvement conservateur.

Le rôle de Reagan dans la lutte contre le communisme, son économie de l'offre, connue sous le nom de " Reaganomics", et sa position socialement conservatrice lui ont valu l'affection de ses partisans, qui ont considéré la présidence de Reagan comme une transition puissante qui a contribué à restaurer les valeurs traditionnelles aux États-Unis. La présidence de Reagan allait également contribuer à ouvrir les portes à d'autres présidents américains conservateurs, comme George W. Bush et, plus récemment, Donald Trump.

L'économie de l'offre

L'économie de l'offre est une théorie économique basée sur la croyance qu'en réduisant les impôts des riches, leur capacité à épargner et à investir augmentera. Les défenseurs de cette théorie pensent que l'augmentation de la capacité d'investissement entraîne un "effet de ruissellement", ce qui se traduit par une augmentation de l'offre de biens et de la croissance économique.

Types de conservatisme

Les conservateurs ne sont pas un monolithe et comprennent des membres de diverses confessions religieuses, races et ethnies. Dans cette section, nous explorons les trois types de conservatisme les plus importants aux États-Unis.

Libertarianisme (conservatisme économique)

Les libertariens sont économiquement conservateurs mais peuvent être socialement libéraux. Les libertariens croient aux droits et libertés individuels au-delà de l'autorité du gouvernement et adoptent une approche non interventionniste lorsqu'il s'agit de l'implication du gouvernement dans la société. Ils soutiennent une économie de marché libre de toute intervention gouvernementale et préfèrent que le gouvernement ne se mêle pas de la plupart des affaires. La liberté est sacrée et toute intervention excessive du gouvernement constitue une menace pour la liberté. Les libertariens souhaitent que le gouvernement n'intervienne que lorsque les droits d'une personne empiètent sur ceux d'une autre. En ce qui concerne les valeurs sociales et morales, les libertariens maintiennent leur préférence pour une ingérence minimale du gouvernement. Ils souhaitent que le gouvernement ne se mêle pas des affaires humaines, sauf lorsque les droits fondamentaux de l'homme sont bafoués.

Conservatisme social

Comme les libertariens, les conservateurs sociaux sont favorables à une économie de marché et à la liberté individuelle. Cependant, ce qui les différencie des libertariens, c'est leur conviction que le gouvernement a un rôle important à jouer dans la régulation morale de la société.

Les conservateurs sociaux ont des valeurs traditionnelles, respectent l'ordre social, la moralité absolue et ont généralement une vision du monde basée sur la foi. Convaincus que l'ordre social est le fondement d'une société saine, ils considèrent qu'il incombe au gouvernement d'intervenir et d'établir des lois qui promeuvent leur idée d'une société morale. Les mouvements socialement conservateurs, comme la droite chrétienne, envisagent une société morale qui inclut le retour de la religion dans la sphère publique, en particulier dans les écoles, et ils sont presque toujours opposés à l'avortement.

La droite chrétienne

La droite chrétienne est un exemple de mouvement socialement conservateur qui a eu une influence notable sur la politique américaine depuis les années 1970. Ils ont promu une législation conservatrice autour de questions telles que les droits des personnes LGBTQ+, l'avortement et les programmes scolaires. Billy Graham, pasteur évangélique et télévangéliste, qui a travaillé sans relâche pour faire le lien entre les valeurs chrétiennes évangéliques et la politique, est un exemple frappant de leader de la droite chrétienne.

Le néoconservatisme

Le néoconservatisme est une forme de conservatisme qui croit en l'exceptionnalisme américain. Les néoconservateurs pensent que les valeurs américaines d'une économie de marché et d'un gouvernement démocratique sont idéales et doivent être promues dans le monde entier. Ils estiment qu'il incombe aux États-Unis de promouvoir les valeurs occidentales par le biais d'opérations militaires et secrètes, en particulier dans les pays dirigés par des gouvernements communistes et autoritaires.

Les administrations des présidents Ronald Reagan, George H. W. Bush et George W. Bush ont adopté les convictions néoconservatrices. Paul Wolfowitz, secrétaire d'État adjoint de Reagan pour les affaires de l'Asie de l'Est et du Pacifique, est un exemple de la pensée néoconservatrice. Ses voyages dans les pays à majorité musulmane d'Asie l'ont incité à réfléchir à la façon dont l'armée pouvait être utilisée pour faire progresser la démocratie. Il a ensuite occupé le poste de sous-secrétaire à la défense sous George H. W. Bush et a joué un rôle dans l'élaboration des plans de la guerre du Golfe persique.

L'exceptionnalisme américain

L'exceptionnalisme américain est la croyance selon laquelle l'histoire, les valeurs et le progrès des États-Unis les rendent exceptionnellement supérieurs aux autres nations.

Drapeau américain de Ronald ReaganRonald Reagan au rassemblement Durenberger par Michael Evans, 1982 (NARA/Reagan Library) Photo : Flickr (sans restriction de droit d'auteur).

Le trumpisme

Le trumpisme est une autre forme de conservatisme qui s'est imposée parallèlement à la présidence de Donald J. Trump de 2016 à 2020. Le trumpisme décrit les qualités et la politique spécifiques du président Trump.

La marque populiste de la politique de Trump présente quelques caractéristiques qui la distinguent du conservatisme traditionnel. Tout d'abord, la renommée de Trump en tant qu'homme d'affaires et célébrité est arrivée avant son engagement en politique. Cela l'a aidé à avoir une présence déjà établie dans la mentalité américaine. La deuxième est sa position nativiste. Trump a mis l'accent sur les différences entre les citoyens nés aux États-Unis et légalement naturalisés et les autres personnes qui sont venues aux États-Unis. Cela a façonné ses opinions et ses politiques autour de l'immigration. Enfin, la présidence de Trump a été caractérisée par le populisme. Ses politiques et sa vision du monde ont trouvé un écho auprès de millions d'Américains, en particulier parmi les classes populaires et les travailleurs. L'intersection entre le fait d'être une célébrité connue, un Américain fier et protecteur, et celui qui peut gagner l'attrait de masse des classes laborieuses dans certaines parties du pays, tout cela a contribué à son succès.

Conservatisme - Points clés

  • Le conservatisme est une idéologie politique qui préfère les valeurs traditionnelles et n'aime pas les changements sociaux rapides.
  • Les conservateurs croient en la liberté, l'économie de marché, la loi et l'ordre, la morale traditionnelle et une police et une armée fortes.
  • Le conservatisme est le plus souvent associé au Parti républicain.
  • Les libertariens sont des conservateurs économiques qui préfèrent que le gouvernement ne se mêle pas de la plupart des affaires économiques.
  • Les conservateurs sociaux apprécient le rôle du gouvernement dans la création de lois qui soutiennent les comportements moraux dans la société.
  • Les néoconservateurs croient en une armée forte et en la promotion d'un point de vue occidental dans le monde entier.

Questions fréquemment posées en Conservatisme

Le conservatisme en sciences politiques est une idéologie politique qui valorise la préservation des traditions, des institutions existantes, et de la continuité sociopolitique.

Les principales caractéristiques du conservatisme incluent la promotion de l'ordre social, le respect des traditions et des valeurs culturelles, et une aversion face aux changements radicaux.

Les principaux partis conservateurs varient selon les pays. En France, on peut citer Les Républicains et, en partie, le Rassemblement National. Aux États-Unis, on trouve le Parti Républicain.

Le conservatisme est souvent associé à la droite politique, mais ils ne sont pas synonymes. Le conservatisme est une idéologie spécifique alors que la droite politique englobe un éventail plus large de positions et de croyances.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Tous les conservateurs sont membres du parti républicain

Un conservateur est plus susceptible de croire ce qui suit

Un conservateur est susceptible de croire toutes les choses suivantes, sauf

Suivant
AUTRES THÈMES LIÉS Conservatisme

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App

Google Popup

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !