|
|
Giorgio Agamben

Les puissances occidentales se considèrent souvent comme des bastions de valeurs universelles telles que la paix, la justice, la démocratie et la liberté. En même temps, l'Occident a souvent été responsable de certaines des violations les plus flagrantes de ces mêmes principes : Guantanamo Bay, la prison d'Abu Ghraib, les cadavres de réfugiés noyés échoués sur les plages de la Méditerranée et d'innombrables autres scandales et abus horribles qui ont fait frémir le monde entier.

Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Giorgio Agamben

Want to get better grades?

Nope, I’m not ready yet

Get free, full access to:

  • Flashcards
  • Notes
  • Explanations
  • Study Planner
  • Textbook solutions
Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Les puissances occidentales se considèrent souvent comme des bastions de valeurs universelles telles que la paix, la justice, la démocratie et la liberté. En même temps, l'Occident a souvent été responsable de certaines des violations les plus flagrantes de ces mêmes principes : Guantanamo Bay, la prison d'Abu Ghraib, les cadavres de réfugiés noyés échoués sur les plages de la Méditerranée et d'innombrables autres scandales et abus horribles qui ont fait frémir le monde entier.

Comment des sociétés supposées justes peuvent-elles être responsables d'injustices ? Comment certains groupes de personnes passent-ils à travers les mailles du filet de la protection sociale et juridique ? Que se passe-t-il lorsqu'un État suspend certaines de ses propres règles dans des circonstances exceptionnelles ? Voilà quelques-unes des questions qui intéressent le philosophe italien Giorgio Agamben. Découvrons-en plus !

Biographie de Giorgio Agamben

Giorgio Agamben Photographie de Giorgio Agamben en train de parler StudySmarterFig. 1 - Giorgio Agamben, Et Sic in Infinitum.

Giorgio Agamben est un philosophe italien né à Rome en19421. Il a étudié le droit et la philosophie à l'université de Rome, rédigeant sa thèse de doctorat sur les convictions politiques de Simone Weil. Il a également étudié Hegel et Héraclite dans le cadre de ses études post-doctorales.

Simone Weil était une philosophe française célèbre pour ses travaux sur la justice sociale, Dieu, l'État et le totalitarisme.

G.W.F. Hegel est un philosophe allemand qui s'est concentré sur les concepts politiques de liberté et de raison et sur l'idée de réalité.

Héraclite était un philosophe grec de l'ère pré-socratique. Il croyait fermement que la réalité et la vérité changeaient constamment. Il pensait également que l'union de contraires complets permettait d'atteindre l'harmonie dans le monde.

Agamben a été professeur aux universités de Macerata, Vérone et Paris, ainsi que professeur invité dans plusieurs collèges prestigieux aux États-Unis.

La philosophie de Giorgio Agamben

Agamben est l'un des philosophes les plus influents en vie aujourd'hui. Il fait des recherches sur la rhétorique classique, la théologie chrétienne et la philosophie moderne et écrit sur les questions de souveraineté, de droit et de sécurité.

Son ouvrage le plus influent, Homo Sacer : Sovereign Power and Bare Life, a été publié pour la première fois en19952. Ce livre reprend les études de Hannah Arendt, Michael Foucault et Carl Schmitt sur la souveraineté, le totalitarisme et la biopolitique et développe ces concepts.

Le nom Homo Sacer provient d'un terme obscur tiré de l'ancien droit romain. Il désigne un homme mis à l'écart de la société, sans droits, qui peut être tué sans que le tueur soit qualifié de meurtrier, mais qui ne peut pas être sacrifié dans le cadre de rituels religieux.

Influences sur la philosophie de Giorgio Agamben

Bien qu'Agamben ait étudié plusieurs personnalités politiques pendant ses études et en tant que professeur, il penche pour la philosophie occidentale, avec des figures telles que Michael Foucault, Hegel, Hannah Arendt, Aristote et Walter Benjamin qui influencent sa pensée. Voici une brève explication des idées qu'Agamben emprunte à ces figures.

Philosophe

Principales idées empruntées par Giorgio Agamben

Pensée classique

  • Le concept de la vie en tant que zoe vs bios (vie politique vs vie nue)

  • Les droits qui accompagnent la citoyenneté

  • Le concept de l'Homo Sacer, qui est à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la loi.

Hannah Arendt

  • Les réfugiés en tant que groupe sans droits

  • L'analyse de l'étendue de la loi

  • Le lien entre les droits de l'homme et l'État-nation

Michael Foucault

  • La rationalisation des problèmes posés à la pratique gouvernementale par les phénomènes propres à un ensemble d'êtres vivants constitués en population.

  • L'idée que la souveraineté et le pouvoir émergent d'un cadre juridique

  • La biopolitique

Walter Benjamin

  • Négation du passé comme continuation du progrès

  • Conception de l'histoire comme un combat entre l'humanité et le nihilisme

Carl Schmitt

  • Le concept d'état d'exception et de souveraineté.

  • Le souverain comme quelqu'un qui fait partie de l'ordre juridique, mais qui lui est aussi extérieur.

Tableau 1 - Brève explication des principales idées empruntées par Agabem.

Si tu souhaites en savoir plus sur ces figures et leurs travaux, consulte nos entrées sur chacune d'entre elles.

L'état d'exception de Giorgio Agamben

Depuis longtemps, les théoriciens politiques s'intéressent au concept de souveraineté, et à la question de savoir qui détient le pouvoir ultime et comment. Le philosophe Carl Schmitt estimait que le pouvoir souverain était celui qui décidait quelles devaient être les règles dans les situations où les règles sont suspendues, en temps de guerre ou dans une autre situation d'urgence. Il qualifiait cette suspension des règles ordinaires d'état d'exception.

L'état d'exception est un concept créé par Carl Schmitt selon lequel un souverain peut contourner la loi pour protéger le public en cas d'urgence.

Si tu veux en savoir plus sur Carl Schmitt, parcours notre entrée, où tu pourras en apprendre davantage sur ces concepts.

Dans Homo Sacer, Agamben développe la critique de Benjamin Walter à l'égard du travail de Carl Schmitt. Il affirme que l'état d'exception est une constante de la politique contemporaine et que la loi est devenue de plus en plus dénuée de sens ou arbitraire pour un nombre croissant de personnes au fur et à mesure que les crises se succèdent.

Agamben voit dans le climat politique actuel une convergence entre la démocratie et le totalitarisme. La loi est censée limiter le pouvoir du gouvernement, mais au lieu de cela, c'est le gouvernement qui décide de la façon dont la loi est appliquée. Agamben estime que cela porte atteinte à la souveraineté de la loi.

Ces concepts sont développés dans Homo Sacer : Sovereign Power and Bare Life, et plus particulièrement dans l'ouvrage ultérieur d'Agamben intitulé State of Exception. Tout en citant Schmitt, il établit également une comparaison entre ces concepts et l'Allemagne nazie, arguant que l'ensemble du Troisième Reich pourrait être considéré comme un état d'exception d'une durée de 12 ans3.

Analyse de la biopolitique de Giorgio Agamben

L'une des contributions les plus importantes d'Agamben à la théorie politique provient de son travail sur la biopolitique, élaboré dans Homo Sacer : Sovereign Power and Bare Life. Ce concept a été introduit pour la première fois par Michael Foucault pour décrire un phénomène historique de gouvernance et de domination.

La biopolitique est la logique politique qui se concentre sur l'administration de la vie et de la population pour l'aider à prospérer. Elle décrit les politiques visant à gouverner la vie.

Foucault distingue deux types de pouvoir. Le premier type emprunte à Schmitt sa définition du souverain. Foucault considère qu'il s'agit d'un concept judiciaire du pouvoir et le caractérise comme restrictif et nuisible, car il décide du pouvoir de laisser vivre ou d'ôter la vie. Le deuxième type de pouvoir est souvent caché derrière le pouvoir négatif et il appelle ce type le biopouvoir parce qu'il se concentre sur le maintien et la gestion de la vie à travers une série d'arrangements juridiques et politiques globaux.

Le biopouvoir est un terme défini par Michael Foucault comme l'application du pouvoir politique à tous les aspects de la vie humaine. Habituellement, les gouvernements agissent ainsi avec le plein consentement et la compréhension de leurs sujets.

Pour illustrer la dynamique entre ces deux types de pouvoir, Foucault analyse l'histoire du contrôle de la population. Il note qu'au 16ème siècle, l'accent du pouvoir était mis sur la défense du souverain. À partir du 18e siècle, cependant, l'accent se déplace vers la protection de la société par l'application du pouvoir politique aux vies humaines.

Deux facteurs ont influencé ce changement dans la vie politique du 18e siècle. Le premier est l'influence croissante du libéralisme et le second est la révolution industrielle. À cette époque, dans les pays en voie d'industrialisation, des millions de travailleurs décident de quitter leur mode de vie rural pour travailler dans les villes.

Dans ces nouveaux environnements, les travailleurs sont soumis à de nouveaux régimes biopolitiques en matière d'éducation, de soins de santé et d'emploi, conçus pour rendre leur vie (et plus tard leur corps) à la fois productive et docile.

Agamben vise à compléter le travail de Foucault, car il estime que Foucault n'a pas identifié avec précision où le pouvoir souverain et le biopouvoir se chevauchent. Agamben affirme que les deux pouvoirs sont intégrés et qu'un corps administratif biopolitique résulte de la présence du pouvoir souverain. Par conséquent, le pouvoir souverain et le pouvoir biopolitique ne peuvent être séparés. Il a également répondu au concept d'appareil de Foucault, que ce dernier utilise de façon très vague pour désigner tout ce qui peut influencer ou modifier le comportement ou l'opinion d'une personne.

Le point de vue de Giorgio Agamben sur les questions contemporaines

Giorgio Agamben ne s'est jamais privé de commenter les questions contemporaines et de donner son avis sur la gestion (ou la mauvaise gestion) des différentes crises survenues au cours des années de son travail actif.

Critique des réponses au 11 septembre et de l'entrée aux États-Unis

Giorgio Agamben Bush signe le Patriot act en 2001 StudySmarterFig 2 - Bush signant le Patriot Act en 2001, Bureau des photos de la Maison Blanche.

Après les attentats terroristes de 2001 contre le World Trade Center, Agamben s'est montré très critique à l'égard de l'administration de Bush et de sa réponse au terrorisme. Il estime que le concept de sécurité est devenu le seul critère de légitimité politique et la seule tâche du gouvernement.

Selon lui, ce fait brouille la distinction entre le pouvoir de l'État et le terrorisme. Toute mesure de sécurité est justifiée comme une lutte contre le terrorisme, tandis que le terrorisme est justifié comme une opposition à l'intervention du gouvernement. Ce cycle aboutit à un état d'exception sans fin qui érode la démocratie et exclut la société de la vie politique.

Agambenpense que le gouvernement américain utilise la situation pour créer un état d'urgence permanent afinde se donner un pouvoir supplémentaire sur la population, notamment par le biais de lois telles que le Patriot Act de 2001. Agamben soutient qu'un tel contrôle n'est pas nécessaire et que les autorités devraient plutôt utiliser leurs pouvoirs pour anticiper les menaces sans imposer de contrôles stricts à la société.

En 2004, il a été invité à donner une conférence aux États-Unis. En vertu d'une nouvelle législation, il aurait été tenu de soumettre ses propres informations biométriques au contrôle des frontières. Agamben a refusé de le faire, ce qui signifie qu'il n'a pas pu entrer aux États-Unis pour donner sa conférence.

Le Patriot Act est une loi signée par le président George W. Bush pour lutter contre le terrorisme après les attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center et le Pentagone. La nouvelle loi a été justifiée comme un moyen d'assurer la sécurité nationale et impliquait principalement des pouvoirs accrus pour les forces de l'ordre afin qu'elles puissent surveiller les civils. Cette loi a été très controversée, de nombreux citoyens estimant qu'elle violait leur vie privée.

La réponse du gouvernement italien à la pandémie de coronavirus

Pendant la pandémie mondiale de coronavirus, le gouvernement italien a imposé une série d'enfermements progressivement restrictifs pour lutter contre la propagation du virus. En mars 20200, le gouvernement italien a enregistré 35 000 nouveaux cas et plus de 5 000 décès sur une population de 10 millions d'habitants4.

La gestion de la crise a suscité son propre débat, mais la réponse d'Agamben a pris la forme d'un billet de blog, intitulé "L'invention d'une épidémie". Il estime que la réponse du gouvernement italien au virus a été frénétique et trompeuse. Elle a également donné à l'État une excuse pour se doter de pouvoirs supplémentaires afin d'exercer un contrôle social par le biais du confinement. Il a également critiqué la volonté des gens d'accepter la perturbation de leur vie afin d'empêcher la propagation d'un virus qui, selon lui, n'est pas plus grave que la grippe.

L'article du blog d'Agamben a suscité un tollé de la part des universitaires et des citoyens ordinaires. Ses déclarations ont été considérées comme déconnectées de la réalité, trop philosophiques face à la crise, certains critiques affirmant que "la philosophie nous a fait défaut "5.

Malgré cette atteinte significative à la réputation d'Agamben, son travail reste influent et il continue d'être sollicité en tant que voix critique pour donner un contexte plus large aux nombreuses crises auxquelles la société humaine est confrontée et à la façon dont les gouvernements y font face.

Giorgio Agamben - Principaux enseignements

  • Giorgio Agamben est un philosophe italien, connu pour son mélange particulier de pensée philosophique classique et contemporaine sur le sujet du pouvoir, du contrôle social, de la souveraineté et de la loi.
  • Il cite Aristote et Walter Benjamin comme ses principales influences.
  • À travers ses ouvrages Homo Sacer, State of Exception et What is an Apparatus, il aborde les questions du droit, du pouvoir et du contrôle. Son travail complète l'élaboration de l'État d'exception par Carl Schmitt et l'illustre par des exemples tirés de la politique contemporaine.
  • Il prolonge également les travaux de Michael Foucault sur la biopolitique, en établissant un lien entre la souveraineté et le biopouvoir.
  • Tout au long de sa vie, Agamben a vivement critiqué de nombreuses politiques gouvernementales. Il a notamment critiqué sévèrement le Patriot Act et la réponse de l'administration Bush aux attentats du 11 septembre 2001.
  • Il a également fortement critiqué la réponse de l'Italie à la pandémie de coronavirus.

Références

  1. Archives de l'European Graduate School : Faculté. Giorgio Agamben.
  2. G. Agamben, Homo Sacer : Le pouvoir souverain et la vie nue. 1998.
  3. G. Agamben, L'état d'exception, 2005.
  4. G. Pisano, R. Sadun, M. Zanini. Les leçons de la réponse italienne au coronavirus, 2020.
  5. B. Bratton, Comment la philosophie a échoué face à la pandémie, 2021.
  6. Fig. 1 - Agamben (https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/da/Agamben.png) par Et sic in infinitum (https://www.youtube.com/watch?v=IiaUXNjeAHM) sous licence CC-BY-SA-4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.en).
  7. Tableau 1 - Brève explication des principales idées empruntées par Agamben.
  8. Fig. 2 - Le président George W. Bush signe le Patriot Act (https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3e/President_George_W._Bush_Signs_Patriot_Act.jpg) par Series : Photographs Related to the George W. Bush Administration, 1/20/2001 - 1/20/2009 (https://catalog.archives.gov/id/5997381) sous licence PD US Government (https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:PD_US_Government).

Questions fréquemment posées en Giorgio Agamben

Giorgio Agamben est un philosophe italien, né en 1942, connu pour ses travaux en sciences politiques, esthétique et philosophie.

Les principaux travaux de Giorgio Agamben en Sciences politiques comprennent le cycle Homo Sacer et la série consacrée au concept d'état d'exception.

Chez Agamben, Homo Sacer est une figure du droit romain archaïque représentant un individu exclu de la protection juridique, dont la vie n'a pas de valeur.

L'apport de Giorgio Agamben en Sciences politiques se situe dans ses réflexions sur la souveraineté, la biopolitique, l'état d'exception et la relation entre vie et droit.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

En ce qui concerne l'affirmation suivante, choisis vrai ou faux : Agamben pensait que le travail de Foucault était incomplet, car le biopouvoir et la souveraineté sont liés, et la souveraineté est biopolitique.

Lequel des ouvrages suivants n'est PAS une œuvre de Giorgio Agamben ?

Pourquoi Foucault a-t-il refusé de se rendre aux États-Unis après les attentats du 11 septembre ?

Suivant
AUTRES THÈMES LIÉS Giorgio Agamben

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App

Google Popup

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !