Holisme

Va dans la cuisine et ouvre ton placard. Tu y trouveras peut-être de la farine, du sucre et, avec un peu de chance, du chocolat, de la poudre de cacao et de la levure chimique. Si tu as aussi du lait, du beurre et des œufs dans le réfrigérateur, nous pourrions être sur la bonne voie.

Holisme Holisme

Crée des supports d'apprentissage sur Holisme avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Considérons ces ingrédients comme des "pièces" avec lesquelles nous pourrions préparer une sélection de délicieux produits de boulangerie. Ce n'est qu'en les mélangeant, en les fouettant, en les tamisant et en les faisant cuire que nous obtenons un "tout". Le tout peut être une génoise au chocolat, des brownies, des biscuits ou une tarte. Le "tout" dépend des parties et de la façon dont elles interagissent les unes avec les autres selon la recette, ou "système". L'œuf et la farine se lient, le sucre adoucit, le beurre et le cacao rendent le tout gluant, et la levure chimique et la chaleur du four le font lever.

    Le holisme est la perspective qui considère que le tout est plus que les parties, de la même façon qu'un brownie fondant est bien plus que les ingrédients utilisés pour le fabriquer.

    Explorons ce concept un peu plus en détail dans cet article. Nous verrons également les principes du holisme, en quoi il diffère du réductionnisme et quel est son rapport avec l'écologisme.

    Explication du holisme

    Le terme "holisme" dérive du mot grec "holos" qui signifie "entier". Le holisme est l'idée que tout système, des recettes à la planète Terre, ne peut être considéré que comme un tout et non comme un simple regroupement de tous les éléments séparés. Le concept de holisme peut être appliqué à divers domaines.

    Leholisme est le concept selon lequel tous les systèmes doivent être considérés comme un tout plutôt que comme des composants individuels.

    Le holisme peut s'appliquer à de nombreux domaines d'étude, tels que la politique, la psychologie, la sociologie et la biologie.

    Principes du holisme

    Le concept de holisme remonte à la Grèce antique, lorsque le philosophe grec Aristote a résumé son principe principal en disant :

    Le tout est plus que la somme de ses parties1".

    Le terme holisme a été introduit à l'époque moderne en 1926 par le philosophe et homme d'État sud-africain Jan Smuts dans son livre "Holism and Evolution2". Smuts a utilisé le terme et son adjectif, "holistique", pour décrire la tendance qu'il a observée dans les systèmes naturels.

    Smuts a remarqué que les éléments individuels de tout système naturel étaient si étroitement liés les uns aux autres qu'ils ne pouvaient être compris qu'en relation les uns avec les autres. Et que le "tout" qui en résulte est constitué des éléments et de la dynamique complexe et créative qui les unit.

    Le holisme repose sur le principe selon lequel l'étude des composants individuels d'un système ne permet pas d'obtenir une compréhension exacte du système lui-même. C'est plutôt le système dans son ensemble qui nous donnera un aperçu de la complexité des relations de renforcement mutuel entre les parties. Comme dans l'exemple du brownie ci-dessus.

    Réductionnisme et holisme

    Le holisme est généralement considéré en opposition au réductionnisme.

    Leréductionnisme est un concept qui interprète ou "réduit" les systèmes en une série de parties et leurs interactions plutôt qu'en un tout interconnecté.

    Le réductionnisme remonte également à la Grèce antique, au philosophe Démocrite et à sa théorie de l'atomisme.

    L'atomisme, du grec "atomon", incassable, indivisible, est la théorie selon laquelle tout ce qui existe dans l'univers est constitué d'atomes. À l'époque de Démocrite, les atomes étaient considérés comme les plus petites unités de matière et, par conséquent, indivisibles.

    Descartes a ensuite développé l'atomisme au 17ème siècle. Il soutenait que le monde, et tout ce qu'il contient, était semblable à une machine et que les animaux non humains étaient des automates, des appareils mécaniquesmobiles3. Pour les comprendre, il suffisait de les démonter, d'étudier leurs composants et de les remonter.

    Regarde cette représentation d'un canard mécanique. On l'appelle le canard de Vaucanson, du nom de l'inventeur, Jacques de Vaucanson, qui l'a créé en 1739 pour représenter l'idée des automates de Descartes.

    Qu'en penses-tu ? Est-ce que c'est tout ce qu'il y a à savoir sur les canards et les autres animaux ? Si ce n'est pas le cas, que manque-t-il ?

    Holisme Rendu imaginaire du canard digestif de Vaucanson dans l'étude Scientific AmericanSmarterReprésentation imaginaire du canard digestif de Vaucanson dans Scientific American A. Konby PD Wikimedia Commons

    L'une des principales différences entre le holisme et le réductionnisme est leur compréhension des propriétés émergentes.

    Lespropriétés émergentes désignentles phénomènes qui se produisent à la suite d'un ensemble complexe d'interactions entre des composants qui, seuls, ne produisent pas ces phénomènes.

    La vie, par exemple, est la propriété émergente de la chimie entre tous les éléments qui constituent les êtres vivants. Les flocons de neige sont les propriétés émergentes de l'interaction entre l'eau et des conditions atmosphériques particulières.

    Holisme Les flocons de neige complexes illustrent l'émergence d'un système physique StudySmarterFig. 1 Les flocons de neige complexes illustrent l'émergence d'un système physique.

    Comme les propriétés émergentes n'apparaissent qu'à partir des interactions des éléments d'un système complexe, elles soutiennent la perspective holiste de ce système. Le réductionnisme, quant à lui, tente d'expliquer l'émergence en examinant les propriétés des composants du système. Il peut donc se heurter à des difficultés lorsque l'événement émergent est très différent et apparemment imprévisible par rapport aux parties de l'ensemble.

    Un exemple de modèle émergent qui peut être difficile à comprendre d'un point de vue réductionniste est la façon dont la conscience se produit simplement en regardant les composants du cerveau.

    Holisme écologique

    Comme nous l'avons mentionné, le holisme peut s'appliquer à différents domaines d'étude. Examinons-le, en relation avec le concept d'écologie.

    L'écologie, de "oikos", maison et "logia", étude, est l'étude des relations entre l'environnement physique et les organismes vivants qui y existent.

    Le holisme écologique considère donc l'ensemble de la nature comme une unité unique et indivisible.

    Holisme La terre en tant qu'unité indivisible StudySmarterFig. 2 La terre en tant qu'unité indivisible

    Le holisme écologique affirme que l'on peut attacher de la valeur à d'autres espèces que l'homme, car tous les aspects de l'environnement sont aussi importants les uns que les autres. Il s'agit là d'une affirmation importante. En effet, traditionnellement, la valeur n'est attachée qu'aux êtres humains. Cette affirmation introduit le concept d'éthique environnementale.

    L'éthique se concentre sur ce qui est bon et mauvais ou bien et mal en termes d'êtres humains. L'éthique environnementale englobe une approche de la moralité et de l'éthique qui n'est pas centrée sur l'être humain. L'éthique environnementale étend les questions de moralité aux générations futures d'êtres humains, aux autres espèces et au monde matériel qui nous entoure.

    Le holisme écologique montre que nous ne pouvons pas comprendre correctement l'environnement dans son ensemble en examinant les parties de l'environnement individuellement.

    Nous ne pouvons pas expliquer les effets du changement climatique sur l'environnement en isolant des problèmes spécifiques tels que la consommation de combustibles fossiles, la déforestation ou la surexploitation agricole. Le changement climatique s'explique plutôt par l'effet cumulatif de ces phénomènes au sein d'un système global.


    Exemple d'holisme

    Jetons un coup d'œil à quelques exemples d'approches holistiques.

    La théorie Gaia

    La théorie Gaia est une façon de comprendre la planète Terre et les formes de vie qui y existent. Elle a été élaborée dans les années 1960 par le scientifique et inventeur britannique James Lovelock et la microbiologiste américaine Lynn Margulis. Ils ont stipulé que la Terre, avec tous ses composants organiques et inorganiques, est un être vivant et autorégulé qui a évolué pour maintenir ses propres conditions d'habitabilité et sa propre survie par le biais d'une série de boucles de rétroaction.

    L'autorégulation, également appelée homéostasie, est la capacité à maintenir un environnement stable et équilibré.

    Lesboucles de rétroaction sont des systèmes par lesquels les sorties sont remises en circulation pour devenir des entrées et maintenir l'équilibre général.

    Selon la théorie Gaïa, les composants de la Terre interagissent pour autoréguler tous les éléments nécessaires au maintien de la vie sur la planète, y compris des éléments tels que la salinité des océans, la température globale et la teneur en gaz de l'atmosphère. Plus précisément, malgré l'apport constant de sels dans les océans par l'érosion des roches et d'autres processus, la salinité des océans est restée à un niveau relativement constant d'environ 3,4 %4.

    Depuis que la théorie a été popularisée, elle a été critiquée pour son manque de précision. Cependant, la communauté scientifique dans son ensemble reconnaît la valeur de l'affirmation selon laquelle l'environnement - et les êtres vivants qui y vivent - ont coévolué5.

    Connaissances indigènes

    Gleb Raygorodetzky, chercheur en gouvernance écologique, estime que les peuples autochtones :

    maintiennent 80 % de la biodiversité de la planète dans, ou à proximité de, 85 % des zones protégées dumonde6"

    Comme les autochtones vivent beaucoup plus près de l'environnement naturel et en dépendent plus directement pour leur survie, ils détiennent des connaissances inestimables sur leurs paysages d'origine et sur les interactions entre toutes les formes de vie qui s'y trouvent.

    Les autochtonesou indigènes sont des populations qui conservent les traditions et la culture des premiers habitants d'une région donnée.

    Souvent appelées IK (Indigenous knowledge) ou TEK (Traditional Ecological Knowledge), ces formes de connaissances diffèrent souvent de la science occidentale.

    La science occidentale peut être définie par son objectivité supposée et ses qualités quantitatives. À l'instar de la science occidentale, les IK et TEK sont fondés sur l'observation in situ et l'interaction avec les êtres vivants et les écosystèmes. Cependant, elles comprennent également des connaissances culturelles et spirituelles transmises par de nombreuses générations et basées sur les relations entre les êtres humains et l'environnement.

    En raison de leur portée plus large et de leur approche plus holistique, les CET et les CI sont de plus en plus souvent inclus dans les approches de la conservation de l'environnement et sont aujourd'hui considérés comme complémentaires de la science occidentale.

    En 2014, une étude de surveillance7 des grizzlis en Colombie-Britannique a combiné les connaissances traditionnelles des membres de la Première Nation Haílzaqv avec des approches scientifiques standard pour suivre les ours de manière non invasive. Grâce aux connaissances des IK sur la répartition des ours et la dynamique des populations, l'étude a remis en question la politique gouvernementale existante et a permis d'élaborer une nouvelle stratégie de conservation et de gestion de la faune et de la flore.

    Des chercheurs ont observé des oiseaux de proie déclencher des incendies de forêt en laissant tomber un bâton enflammé dans une forêt non brûlée. Les indigènes australiens ont été les premiers à remarquer cette technique de chasse, qui fait sortir de nombreux petits rongeurs et lézards du couvert forestier et les rend plus faciles à attraper. Les indigènes australiens ont traditionnellement utilisé le feu "froid" ou contrôlé pour défricher les terres, améliorer la chasse et accroître la biodiversité8. Ces techniques sont aujourd'hui enseignées pour les mêmes raisons, ainsi que pour la prévention des vastes dégâts causés par les incendies incontrôlés et accidentels.

    Holisme - Points clés à retenir

    • L'élément le plus fondamental du holisme est que le tout est plus grand que la somme de ses parties.
    • Le holisme est le contraire du réductionnisme, qui interprète les systèmes comme une série de parties et leurs interactions, plutôt que comme un tout interconnecté.
    • Le holisme écologique montre que nous ne pouvons pas comprendre correctement l'environnement dans son ensemble en examinant les parties de l'environnement individuellement.
    • Les connaissances indigènes sur l'environnement sont complémentaires de la science occidentale.
    • La combinaison des connaissances indigènes et de la science occidentale peut produire des approches holistiques de la conservation de l'environnement.

    Références

    1. Aristote, Métaphysique, 4e siècle avant notre ère
    2. Jan Smuts, Holisme et évolution, 1926
    3. René Descartes, De Homine, 1662
    4. La régulation du système terrestre, site Wordpress de l'élève Sceintific
    5. Toby Tyrell, Sur Gaia : une enquête critique sur la relation entre la vie et la Terre, 2013
    6. Gleb Raygorodetzky, L'archipel de l'espoir, de la sagesse et de la résilience à l'orée du changement climatique 2018.
    7. Housty W, Noson A, Scoville G, et al, La surveillance des grizzlis par le peuple Heiltsuk comme creuset des pratiques de conservation des Premières Nations, 2014.
    8. Rebecca Bliege Bird, Nyalangka Tayor, Brian F. Codding et Douglas W. Bird, Niche construction and Dreaming logic : aboriginal patch mosaic burning and varanid lizards (Varanus gouldii) in Australia 2013.
    9. Fig. 2 La terre en tant qu'unité indivisible (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Earth_from_Space_with_Stars_(6143809369).jpg) par DonkeyHotey (https://www.flickr.com/people/47422005@N04) sous licence CC-BY-2.0 (https://spdx.org/licenses/CC-BY-2.0.html) sur Wikimedia Commons.
    Questions fréquemment posées en Holisme
    Qu'est-ce que l'holisme en sciences politiques ?
    L'holisme en sciences politiques est une approche théorique qui considère les phénomènes politiques comme des systèmes intégrés, en examinant les interactions entre les différents éléments, plutôt que de les analyser individuellement.
    Pourquoi l'holisme est important en sciences politiques ?
    L'holisme est important en sciences politiques car il permet d'appréhender la complexité des phénomènes politiques, en tenant compte des interconnexions et interdépendances entre les différents acteurs, institutions et processus.
    Quelles sont les principales critiques de l'holisme en sciences politiques ?
    Les principales critiques de l'holisme en sciences politiques concernent sa tendance à négliger les différences individuelles et locales, ainsi que son accent sur la structure systémique au détriment de la compréhension des comportements et motivations individuels.
    Quels sont les exemples d'application de l'holisme en sciences politiques ?
    Des exemples d'application de l'holisme en sciences politiques incluent l'étude des relations internationales, des systèmes électoraux et des processus de décision politique, où l'analyse intégrée des différents éléments permet de mieux comprendre les dynamiques et les enjeux politiques.
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Holisme

    • Temps de lecture: 13 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !