|
|
Anticléricalisme

Qu'est-ce que l'anticléricalisme ? Pourquoi Karl Marx a-t-il qualifié la religion d'"opium du peuple" ? Pourquoi de nombreux mouvements révolutionnaires de l'histoire moderne sont-ils entrés en conflit avec les représentants de la religion organisée ? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles nous répondrons dans cet article, en incluant quelques exemples historiques de politiques anticléricales en pratique.

Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Anticléricalisme

Want to get better grades?

Nope, I’m not ready yet

Get free, full access to:

  • Flashcards
  • Notes
  • Explanations
  • Study Planner
  • Textbook solutions
Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Qu'est-ce que l'anticléricalisme ? Pourquoi Karl Marx a-t-il qualifié la religion d'"opium du peuple" ? Pourquoi de nombreux mouvements révolutionnaires de l'histoire moderne sont-ils entrés en conflit avec les représentants de la religion organisée ? Ce sont quelques-unes des questions auxquelles nous répondrons dans cet article, en incluant quelques exemples historiques de politiques anticléricales en pratique.

Signification de l'anticléricalisme

En termes simples, l'anticléricalisme est une opposition au pouvoir des autorités religieuses - réelles ou supposées - sur les affaires sociales, politiques et économiques. Le terme anticléricalisme a d'abord été utilisé pour désigner l'opposition au clergé - ou "clercs", d'où "anticléricalisme" - de l'Église catholique romaine, mais il peut également être utilisé pour décrire l'opposition à n'importe quelle organisation religieuse.

L'anticléricalisme désigne l'opposition aux clercs d'une organisation religieuse particulière, souvent désignés sous le terme général de " clergé" d'une foi ou d'un groupe particulier. Un clerc est une personne qui détient une certaine forme d'autorité ou de titre au sein d'une communauté religieuse, comme les évêques et les prêtres dans les églises chrétiennes, les imams et les mollahs dans les sociétés islamiques et les rabbins dans les communautés juives.

L'anticléricalisme et la laïcité vont souvent de pair, il est donc important que tu comprennes la différence entre ces deux termes.

Lalaïcité fait référence à la séparation de la religion des questions sociales et politiques dans la société et à la neutralité de l'État en ce qui concerne les questions de religion. La laïcité ne signifie pas nécessairement l'opposition à la religion, mais plutôt le désir de retirer la religion de la sphère publique. En fait, une personne ou un État peut être laïque sans s'opposer à la religion organisée. La laïcité naît souvent en réponse à l'anticléricalisme.

Bien qu'il y ait eu des moments au cours de l'histoire où le pouvoir des institutions religieuses sur les affaires civiles a été contesté, l'anticléricalisme historique est le plus souvent associé à la Révolution française à la fin du 18ème siècle. Avant la Révolution, l'Église catholique romaine était le plus grand propriétaire terrien de France. De nombreux membres du clergé étaient considérés comme corrompus, ayant acquis d'importantes richesses du simple fait de leur position au sein de l'Église.

La Révolution française a entraîné l'abolition de la monarchie catholique et la redistribution des terres appartenant à l'Église entre les mains de la République française nouvellement formée. L'anticléricalisme des révolutionnaires a parfois été très violent et a entraîné l'exécution de nombreux religieux français qui refusaient de prêter allégeance au gouvernement français. La Révolution française est souvent considérée comme un mouvement nationaliste, mais il est important de se rappeler qu'au cœur de ce mouvement nationaliste se trouvaient de forts éléments d'anticléricalisme. Dans le sillage de la Révolution française, les idées anticléricales se sont répandues dans d'autres parties du monde, notamment en Espagne, en Italie et en Amérique latine.

Anti-cléricalisme Représentation de la chute de l'Église dans la Révolution française StudySmarterReprésentation de la chute de l'Église lors de la Révolution française, Wikimedia Commons.

L'anticléricalisme au sein du gouvernement

Au cours de la propagation des idées marxistes et révolutionnaires en Europe au 19ème siècle, les autorités ecclésiastiques ont été identifiées comme l'un des principaux défenseurs de l'ordre capitaliste. Marx lui-même, dans son Introduction à la critique de la philosophie du droit de Hegel (1844), qualifie la religion d'"opium du peuple". Selon Marx, la religion est un ensemble de croyances construites par l'homme pour expliquer et justifier la souffrance et l'oppression. Marx pensait que la lutte contre le bonheurillusoire bonheur offert par la religion permettrait à la société de poursuivre le vrai bonheur.

Représentation anticléricale de la nature exploiteuse du système capitaliste en France StudySmarterReprésentation de la nature exploiteuse du système capitaliste en France, Wikimedia Commons.

Lorsque les mouvements révolutionnaires socialistes et communistes ont commencé à gagner du terrain en Europe et en Amérique au début du 19e siècle, de nombreux nouveaux gouvernements ont commencé à mettre en œuvre des politiques anticléricales au sein de leurs propres sociétés. La révolution d'octobre 1917 en Russie et la formation de l'Union soviétique bolchevique qui s'en est suivie ont entraîné une persécution sans précédent des personnalités et des institutions religieuses qui a duré tout au long des années 1920 et 1930. De nombreux religieux ont été arrêtés et envoyés dans des camps de travail dans des régions isolées de Russie, et de nombreuses églises, mosquées et autres édifices religieux ont été détruits ou bien affectés à un usage laïc, comme des granges, des espaces de stockage, des cinémas, des théâtres ou des musées. Les autorités ont mené des campagnes de propagande pour décourager les gens de pratiquer toute forme de religion. Seule une poignée d'églises, de monastères, de mosquées, de temples et de séminaires religieux ont été autorisés à rester ouverts.

Exemple d'anticléricalisme

L'anticléricalisme a accompagné les mouvements révolutionnaires en Amérique latine également. Au Mexique, des tensions sont apparues après l'adoption, en 1917, d'une nouvelle constitution qui prévoyait d'importantes restrictions aux activités de l'Église catholique romaine. Dans les années 1920, un conflit a éclaté entre les partisans du gouvernement anticatholique et les partisans de l'Église catholique romaine. Ce conflit est connu sous le nom de guerre des Cristeros, d'après le cri de ralliement des rebelles catholiques : "Viva Cristo Rey" - ou "Vive le Christ Roi !".

Anti cléricalisme Cristeros armés StudySmarterCristeros armés, Wikimedia Commons

Il est important de noter que l'anticléricalisme peut se référer à l'opposition de toute autorité religieuse et n'est pas spécifique au catholicisme. Un autre exemple d'anticléricalisme peut être trouvé dans le pays islamique d'Iran. En 1925, sous la direction du Shah (roi) Reza Khan Pahlavi, l'Iran est devenu extrêmement anticlérical. Dans le but d'occidentaliser l'Iran, le Shah a mis en place une administration dans laquelle les écoles islamiques ont été laïcisées, la charia (loi islamique) a été abolie et les femmes ont été interdites de porter le hijab (couvre-chef) en public. Ces réformes ont ensuite été annulées après la révolution islamique iranienne des années 1970.

L'anticléricalisme dans la littérature

L'auteur britannique Graham Greene a écrit un livre de fiction intitulé The Power and the Glory (1940) qui s'inspire de véritables persécutions anticléricales au Mexique dans les années 1920. Dans le roman, l'État de Tabasco est dirigé selon des principes socialistes anticléricaux et la vente d'alcool y est également strictement interdite. Tous les prêtres de l'État se sont échappés, ont été arrêtés et abattus, ou ont accepté d'enfreindre leur règle de célibat sacerdotal en se mariant. Le personnage principal est un prêtre sans nom qui tente d'éviter d'être capturé par les soldats de l'État. Avant les persécutions, il menait une vie privilégiée en tant que curé de paroisse, bénéficiant de l'adoration de ses paroissiens, buvant beaucoup de whisky et ayant même une liaison illicite avec une femme de la région et engendrant une fille. Alors que les soldats se rapprochent de lui, le prêtre finit par accepter son destin, trouvant un esprit de sacrifice et d'abnégation qu'il n'avait jamais développé dans sa vie précédente. En tant qu'auteur catholique, Graham Greene a cherché à dépeindre le prêtre comme un martyr moderne de la foi catholique, bien qu'il soit très imparfait. Le roman est largement considéré comme un chef-d'œuvre de la littérature du 20e siècle.

L'anticléricalisme et la Réforme

La Réforme protestante, qui a débuté dans les années 1500, a été considérée par beaucoup comme le premier mouvement anticlérical en Europe. La Réforme a entraîné la création d'églises chrétiennes protestantes de différents types, dont certaines sont devenues des églises nationales, en marge de l'Église catholique romaine. Bien que la Réforme n'ait pas rejeté la religion dans son intégralité, d'éminents réformateurs ont remis en question et rejeté de nombreuses pratiques de l'Église catholique romaine, notamment en ce qui concerne l'accumulation de richesses au sein du clergé. Malgré cette opposition à l'Église catholique et à ses abus de pouvoir, dans de nombreux cas, les nouvelles Églises protestantes nationales fondées après la réforme jouissaient des mêmes privilèges que l'Église catholique romaine. Ainsi, bien que le protestantisme ait apporté un changement dans la façon dont le christianisme était pratiqué, l'Église jouissait toujours d'une position privilégiée au sein de la société.

Quel est le lien entre l'anticléricalisme et l'anarchisme ?

L'anarchisme est une famille d'idéologies politiques qui s'articule autour du rejet de toutes les relations coercitives, des hiérarchies et des autorités, en particulier de l'État. De nombreux anarchistes considèrent la religion comme une force coercitive, car les personnalités religieuses utilisent souvent des concepts eschatologiques tels que le "paradis" et l'"enfer" pour forcer les gens à changer de comportement. Pour de nombreux anarchistes, la religion soutient également l'inégalité des classes, encourageant la croyance que malgré leurs luttes sur Terre, les travailleurs pauvres pourront recevoir leur récompense au paradis. De nombreux anarchistes soutiennent également que l'acceptation de l'idée d'un Dieu omnipotent facilite l'acceptation de l'idée d'un État omnipotent et que, par conséquent, la prévalence de la religion conduit naturellement à l'acceptation du pouvoir de l'État.

Cependant, tous les anarchistes ne rejettent pas la religion d'emblée. L'anarcho-pacifisme est une forme d'anarchisme qui prône l'utilisation de moyens pacifiques et non violents pour s'opposer à l'autorité de l'État. De nombreux penseurs anarcho-pacifistes, dont Léon Tolstoï, ont été influencés par leurs croyances religieuses et ne voient pas de tension fondamentale entre l'anarchisme et la foi religieuse, surtout lorsqu'elle est pratiquée dans l'humilité et la pauvreté matérielle. Pour certains anarcho-pacifistes, les idéaux religieux - notamment l'abnégation, la charité, la solidarité et la vie simple - constituent la base de leur vision d'une société sans État.

Révolution anticléricale

Dans la célèbre citation par laquelle nous avons commencé cette explication, Karl Marx a établi un lien entre ce qu'il considérait comme l'illusion de la religion et la persistance de l'ordre mondial capitaliste. Depuis Marx, de nombreux mouvements révolutionnaires ont également vu le même lien, et ont donc cherché à limiter ou restreindre le pouvoir du clergé une fois au pouvoir. Les arguments de ces révolutions peuvent être caractérisés comme suit :

  • Les concepts eschatologiques tels que le "ciel" et l'"enfer", le "châtiment" et la "récompense" peuvent être utilisés par des chefs religieux de confiance pour forcer les croyants à se conformer à l'ordre social existant. Le clergé étant souvent chargé d'interpréter les écritures et les dogmes religieux, les croyants sont susceptibles de leur faire confiance lorsqu'ils enseignent que leur situation actuelle est la volonté de Dieu, et que se rebeller contre elle serait un péché. Dans une société où une religion commande l'allégeance d'une majorité ou d'une partie importante de la population, le pouvoir qu'ont les religieux d'influencer le comportement social est énorme.

  • Étant donné que les organisations religieuses sont souvent hiérarchisées et qu'elles ne comportent souvent aucun mécanisme démocratique de sélection des chefs religieux, il est peu probable qu'elles enseignent l'opposition à la hiérarchie elle-même. Les croyants peuvent être réticents à contester l'autorité lorsqu'ils pensent qu'elle est accordée directement ou indirectement par Dieu. Ce respect implicite de l'autorité s'étend souvent aux monarques et autres chefs d'État.

Pour ces raisons, l'anticléricalisme a été une caractéristique des mouvements révolutionnaires tout au long de l'histoire, et c'est encore le cas aujourd'hui.

L'anticléricalisme - Principaux points à retenir

  1. L'anticléricalisme est l'opposition au pouvoir des autorités religieuses -réel ou supposé - sur les affaires sociales, politiques et économiques.

  2. La laïcité fait référence à la séparation de la religion des affaires sociales et politiques et à la neutralité de l'État en ce qui concerne les questions de religion.

  3. L'anarchisme est une idéologie politique qui rejette toutes les relations coercitives, les hiérarchies et l'autorité - en particulier l'État.

  4. Certains anarchistes considèrent la religion comme une forme de hiérarchie qui soutient le capitalisme et l'État, et pour cette raison, ils sont souvent opposés à la croyance et à la pratique religieuses.

  5. L'anarcho-pacifisme, cependant, est une école de pensée anarchiste qui est souvent influencée par les idéaux religieux.

  6. L'anticléricalisme est un terme utilisé dans toute l'Europe depuis des siècles, mais son émergence est le plus souvent associée à la Révolution française du XIXe siècle.

  7. L'anticléricalisme peut se référer à l'opposition de toute autorité religieuse et n'est pas spécifique au catholicisme. Le régime du Shah d'Iran, qui régnait avant la révolution islamique dans ce pays en 1979, est un bon exemple d'anticléricalisme dans un contexte islamique.

Questions fréquemment posées en Anticléricalisme

L'anticléricalisme est une idéologie critique ou hostile envers les institutions religieuses, le clergé et leur influence dans la société et la politique.

L'anticléricalisme a des origines diverses, notamment les Lumières, la Révolution française, le rationalisme, et le socialisme dans la sphère des Sciences politiques.

L'anticléricalisme a influencé la politique en favorisant la séparation de l'Église et de l'État, la laïcité, le respect des droits individuels et la liberté de pensée, entre autres.

La laïcité consiste en la séparation de l'Église et de l'État et la neutralité religieuse, tandis que l'anticléricalisme est une opposition plus critique envers les institutions religieuses et le clergé.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Quelle révolution est souvent associée aux débuts de l'anticléricalisme moderne ?

À quel type d'influence religieuse le shah d'Iran s'opposait-il ?

Qui étaient les plus grands propriétaires terriens en France avant la Révolution française du 19ème siècle ?

Suivant

Qu'est-ce que l'anticléricalisme ?

L'anticléricalisme peut être décrit comme l'opposition à l'autorité religieuse, cette opposition se produit généralement en relation avec des questions sociales et/ou politiques.

La Révolution française

Qu'est-ce que la laïcité ?


La laïcité désigne la séparation de la religion des questions sociales et politiques dans la société et la neutralité de l'État en ce qui concerne les questions de religion.

Que pensent de nombreux anarchistes (en particulier les anarchistes révolutionnaires) de la religion ?


Les anarchistes considèrent la religion comme une force coercitive, car elle utilise souvent les concepts d'enfer et de paradis pour forcer les gens à obéir contre leur propre volonté. Elle soutient également l'inégalité des classes car elle maintient les pauvres et la classe ouvrière dans la désillusion en leur faisant croire qu'en dépit de leurs luttes sur terre, ils peuvent recevoir la grandeur au paradis s'ils suivent les commandements de Dieu. Cette désillusion empêche de nombreuses personnes de découvrir la nature véritablement coercitive de la religion et de s'élever contre cette forme de coercition et de contrôle.

Qu'est-ce que l'anarchisme ?

L'anarchisme est une idéologie politique qui place en son centre le rejet de toutes les relations coercitives, des hiérarchies et de l'autorité.

Quelles politiques anticléricales ont été menées à la suite de la Révolution française ?

À la suite de la Révolution française, la monarchie catholique a été abolie et de nombreuses terres appartenant à l'Église ont été transférées à l'État.

AUTRES THÈMES LIÉS Anticléricalisme

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App

Google Popup

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !