Causes du chômage

On entend toujours parler du chômage et de la manière dont l'état peut limiter sa présence. Mais, il est d'autant plus important de comprendre les causes du chômage afin de régler le problème à sa source. Les causes sont multiples et peuvent varier selon les théories. Le chômage se définit par une situation dans laquelle un individu qui cherche un travail n'en trouve pas. Nous allons voir que les principales causes de ce phénomène s'expliquent par le chômage conjoncturel ou le chômage structurel

Causes du chômage Causes du chômage

Crée des supports d'apprentissage sur Causes du chômage avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères
    • Dans un premier temps, nous allons présenter les causes du chômage. Nous différencierons le chomage volontaire et involontaire.

    • Puis, nous distinguerons deux types de chômage : le chômage conjoncturel et le chômage structurel.

    • Nous verrons ensuite les sources du chômage structurel : cout du travail trop élevé ou problème d'appariement sur le marché du travail entre offre et demande.

    • Pour finir, nous déterminerons certaines causes du chômage conjoncturel : la délocalisation et le progrès technique.

    Les causes du chômage

    Le terme chômage est utilisé pour les situations où une personne est sans emploi, mais dans la capacité de travailler et en recherche active.

    Le chômage est l'un des éléments les plus importants à suivre pour déterminer le bien-être d'une économie. Les causes du chômage peuvent être variées. Mais pour les comprendre, distinguons dans un premier temps deux types de chômages : le chomage volontaire et involontaire.

    Le chomage volontaire

    On parle de chômage volontaire lorsqu'une personne choisit d'être au chômage alors qu'elle est capable de travailler.

    Le chômage volontaire représente ainsi les individus qui pourraient travailler s'ils le souhaitaient mais restent au chômage. Les raisons peuvent être nombreuses.

    Un étudiant termine son master et est à la recherche de son premier emploi. Il ne souhaite pas travailler pour moins de 2 500 euros par mois.

    L'exemple ci-dessous signifie que si les offres d'emplois proposées au travailleur son en dessous de son salaire de réserve, il restera au chômage. Il préférera attendre de trouver un emploi avec une meilleure rémunération.

    À l'inverse, on trouve le chômage involontaire.

    Le chomage involontaire

    Le chomage involontaire intervient lorsqu'une personne est prête à travailler, mais n'est pas en mesure de le faire en raison de facteurs indépendants de sa volonté.

    Dans le cas du chomage involontaire, les personnes souhaitent travailler, et acceptent le salaire proposé. Cependant, elles ne parviennent pas à le faire. Il n'arrive pas à se faire embaucher par une entreprise.

    En général, le chômage involontaire s'explique par les causes du chomage classique.

    Le chomage classique

    Le chomage classique s'explique par la présence d'un salaire réel trop élevé. Les personnes sont prête à accepter un emploi au salaire minimum en vigueur mais n'y parviennent pas. La raison est que les employeurs éventuels ne cherchent pas à embaucher car la faiblesse de la rentabilité ne les y incite pas.

    Maintenant que tu connais les différents types de chômages, regardons les raisons de cette situation économique. Il en existe beaucoup, toutefois les deux sur lesquels on se concentre le plus sont : le chômage conjoncturel et le chômage structurel.

    Le chômage conjoncturel

    On parle de chômage conjoncturel lorsque des individus perdent leur emploi en raison d'un ralentissement de l'économie. Comme il y a moins de demandes de biens/services par les consommateurs, il en est de même pour la production de ces biens/services. Il s'ensuit qu'une diminution de la demande de production entraîne une diminution de la demande de travailleurs. C'est pourquoi de nombreuses personnes finissent par être licenciées ou renvoyées.

    Cependant, ce type de chômage est généralement temporaire et se produit sur le court terme. Les individus finissent souvent par retrouver leur emploi lorsque l'économie revient à la normale.

    Le chômage conjoncturel apparaît lorsque des personnes sont sans emploi en raison d'un ralentissement de l'économie, et de la demande globale.

    Le chômage conjoncturel a néanmoins tendance à se répéter compte tenu de sa propre nature cyclique. Les personnes qui perdent leur emploi ont moins de revenus et dépensent en conséquence moins d'argent. Cela entraîne une baisse encore plus importante de la demande, ce qui fait perdre leur emploi à encore plus de personnes. Ce phénomène se répète jusqu'à ce qu'une force extérieure intervienne pour le contrôler. Par exemple, l'État, qui peut mettre en œuvre des dispositifs pour relancer l'économie.

    Le chômage structurel

    Qu'advient-il à une économie lorsque les offres d'emploi sont nombreuses, mais que peu de personnes ont les compétences nécessaires pour occuper ces postes ? Il s'agit là d'un des problèmes majeurs du chômage structurel, que nous allons découvrir maintenant.

    Le chômage structurel apparaît lorsque des personnes cherchent un emploi, mais ne parviennent pas à en trouver, car elles ne possèdent pas les compétences requises. Il peut aussi subvenir lorsque le nombre d'emplois disponibles dans une économie est inférieur au nombre de personnes à la recherche d'un emploi.

    Contrairement au chômage conjoncturel, le chômage structurel est beaucoup plus persistant et a des effets sur le long-terme. Ce type de chômage peut résulter de différents facteurs.

    Par exemple, en raison de la croissance récente de l'innovation et des nouvelles technologies, les économies manquent de main-d'œuvre qualifiée capable de répondre à la demande d'emplois. En effet, peu d'individus sur le marché du travail ont des connaissances en robotique où sont susceptibles de créer un algorithme.

    Il s'agit là d'un exemple parmi tant d'autres. Nous allons voir plus en détail les différentes sources du chômage structurel, que nous pouvons comparer au chômage classique.

    Les sources du chômage structurel

    Il existe de nombreux facteurs qui conduisent au chômage structurel. Les principales causes du chômage structurel que tu dois connaître sont : le cout du travail, le salaire d'efficience et le problème d'appariement sur le marché du travail entre offre et demande. Voyons cela de plus près.

    Le coût du travail

    Pour les économistes, le chômage structurel peut largement s'expliquer par un coût du travail trop élevé. En effet, les institutions régulent le niveau du salaire minimum, ce qui peut affecter la situation d'équilibre sur le marché du travail.

    Le salaire minimum désigne le montant minimum qu'un travailleur est autorisé à recevoir en échange du travail fourni. Le salaire minimum est fixé par le gouvernement et toutes les entreprises sont tenues par la loi de payer leurs travailleurs au moins à ce niveau.

    Le marché du travail répond au phénomène de l'offre et de la demande, comme n'importe quel marché. Cela signifie que l'offre de travail par les travailleurs est croissante en fonction du salaire. Plus le salaire est élevé, plus les individus voudront travailler. En revanche, la demande de travail par les employeurs est décroissante selon le salaire. De ce fait, dans les secteurs où il y a un surplus de travailleurs, les entreprises aimeraient diminuer les salaires des employés. Mais, elles ne peuvent pas le faire en raison du cout du travail, soit du salaire minimum imposé par le gouvernement.

    Dans un tel scénario, il y a plus de personnes qui offrent du travail qu'il n'y a d'entreprises qui en demande. Certains individus trouveront un emploi, tandis que d'autres resteront au chômage. C'est cette catégorie que l'on qualifie de chômage structurel. Selon cette approche, le chômage crée est involontaire.

    Une entreprise est prête à embaucher un travailleur pour 8€ de l'heure. Un salarié est également prêt à travailler pour ce salaire. Cependant, le salaire minimum est fixé à 10€ de l'heure.

    Dans l'exemple ci-dessus, l'employeur ne souhaitera probablement pas embaucher. Car le salaire minimum est plus élevé que ce qu'il est en mesure d'offrir. Le potentiel salarié se retrouve donc au chômage.

    Le salaire d'efficience

    Le salaire d'efficience est plus important que le salaire d'équilibre. Il peut créer du chômage involontaire, de la même manière qu'un salaire minimum fixé par les institutions.

    Les entreprises choisissent souvent de payer les travailleurs plus que le salaire minimum. Elles le font pour inciter les travailleurs à fournir de meilleures performances dans leur travail. Cela présente de nombreux avantages pour les entreprises, car même si le cout du travail augmente, il contribue à une augmentation de la productivité lors du processus de production.

    De ce fait, si beaucoup d'entreprises offrent des salaires importants, elles deviennent très attrayantes. Cela augmente le nombre de personnes cherchant un emploi dans l'une de ces entreprises, mais seul un nombre limité de travailleurs sera embauché. Cela provoque alors une augmentation du chômage structurel.

    Marché du travail et offre et demande — problème d'appariement

    Comme nous l'avons expliqué, le chômage structurel s'explique en grande partie par un déséquilibre entre l'offre et la demande sur le marché du travail. C'est pourquoi on parle de problème d'appariement entre les deux. Attention, tu ne dois pas confondre le chômage structurel, qui dure sur le long terme, avec le chômage frictionnel, En effet, ce dernier prend place lors du court laps de temps où l'individu se trouve au chômage, mais recherche un emploi. Il s'agit d'un dysfonctionnement temporaire.

    L'appariement est l'aptitude du marché du travail à faire coïncider l'offre et la demande. Il y aura un problème d'appariement dès lors que l'offre de travail est supérieure à la demande de travail.

    L'appariement doit permettre de trouver un point d'entente entre les déterminants des emplois et celles des travailleurs. Par exemple, en termes de localisation géographique et de compétences. C'est pourquoi, lorsque l'offre et la demande ne s'accordent pas, on parle d'inadéquation spatiale et d'inadéquation de compétences. Il s'agit d'une des causes du chômage structurel.

    Dans beaucoup de cas, le chômage structurel s'explique par des faibles qualifications de la part des chômeurs. Pour s'adapter au système productif, ils vont devoir suivre des formations afin de retrouver un emploi. Certains chômeurs doivent également opter pour la délocalisation dans le but de trouver plus facilement un emploi.

    Pôle emploi propose des formations gratuites pour aider les travailleurs dans leur démarche.

    Les sources du chômage conjoncturel

    Nous avons vu plus haut que le chômage conjoncturel était causé par une baisse de la demande en raison d'un ralentissement économique. Nous allons découvrir la nature de ces phénomènes conjoncturels. En effet, certains changements tels que la délocalisation ou le progrès technique peuvent affecter l'économie d'un pays, et par conséquent être l'une des causes du chômage.

    La délocalisation

    La délocalisation est un terme employé lorsqu'une entreprise déménage son lieu de production vers un autre pays où le coût du travail et de la production est plus faible.

    Dans la continuité de cette démarche, certaines entreprises vont chercher à éviter les charges sur les salaires. On parle du dumping social. Pour éviter des charges supplémentaires, les entreprises vont changer de pays en fermant leurs usines. Cela explique aussi la montée du chômage conjoncturel en France.

    Le dumping social désigne une pratique qui consiste à employer des travailleurs étrangers à un salaire plus bas que celui dans le pays où se situe initialement l'entreprise.

    En France, dans le secteur de l'électroménager, le groupe Seb a délocalisé beaucoup de ses marques (Téfal, Rowenta, Calor, Moulinex, Krups) en Chine.

    Cet exemple montre que certaines entreprises favorisent l'établissement de leur production où le droit du travail est le moins contraignant. Notamment, dans le cas de la Chine, où le travail des enfants est autorisé et les heures supplémentaires ne sont pas surtaxées.

    Il existe aussi d’autres motivations pour délocaliser, notamment en termes de fiscalités pour les entreprises. La délocalisation a donc tendance à dégrader le droit social d'un pays ou d'une entreprise pour en tirer un bénéfice économique. Ce comportement peut se manifester de façon plus ou moins assumée, en contournant le droit ou en violant totalement la loi.

    Le progrès technique

    Pour terminer sur les causes du chômage, nous pouvons aussi évoquer le développement des nouvelles technologies, et ainsi le progrès technique. Ce dernier est apparu lors des Trente Glorieuses. Il s'agit d'une période historique en France où la croissance économique a explosé suite à la Seconde Guerre mondiale.

    Le progrès technique représente les avancées et innovations qui apportent des perfectionnements aux produits ou aux processus de production. Par conséquent, il permet d'augmenter la productivité pour les facteurs de production (capital et travail).

    Le progrès technique est l'une des stratégies phares de n'importe quelle entreprise. En effet, miser sur l'innovation permet de réduire les coûts de production, les risques et les charges. Parce que les innovations technologiques comme la robotisation assure d'effectuer la même tâche que la main d’œuvre classique sans devoir payer les charges associées. Ainsi, il s'agit d'un point positif pour les entreprises, mais pas pour les chômeurs à la recherche d'un emploi.

    Les causes du chômage - Points clés

    • On parle de chômage conjoncturel lorsque des individus sont au chômage en raison d'un ralentissement de l'économie.
    • Le chômage structurel apparaît lorsque des individus cherchent un emploi, mais ne parviennent pas à en trouver, car elles ne possèdent pas les compétences requises.
    • Le chômage structurel a des effets sur le long-terme, contrairement au chômage conjoncturel.
    • Les principales causes du chômage structurel sont : le cout du travail, le salaire d'efficience et le problème d'appariement sur le marché du travail entre offre et demande.
    • Le chômage conjoncturel peut s'expliquer par la délocalisation des entreprises dans d'autres pays et par le progrès technique.
    Questions fréquemment posées en Causes du chômage

    Quelles sont les causes du chômage en France ?

    Les causes du chômage en France sont conjoncturelles (délocalisation, progrès technique), ou structurelles (cout du travail, salaire d'efficience, problème d'appariement sur le marché du travail). 

    Quelles sont les solutions du chômage ?

    Les solutions du chômage classique ou structurel sont nombreuses. C'est en effet le rôle des institutions de mettre en place des mesures de lutte contre le chômage. Il peut s'agir par exemple de réduire les cout du travail, afin d'inciter les entreprises à embaucher. Il peut aussi s'agir de flexibiliser le marché du travail afin de retrouver un équilibre entre l'offre et la demande. 

    Quel sont les différents types de chômage ?

    Les différents types de chômage sont : 

    Le type de chomage conjoncturel, structurel, frictionnel et saisonnier. 

    Quelles sont les causes du chômage chez les jeunes ?

    Les causes du chômage chez les jeunes sont principalement dues à un manque de qualifications. Le manque d'éducation est donc l'un des facteurs les plus importants. 

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Le chômage conjoncturel s'explique par

    Lorsque l'économie traverse une phase de récession, la demande globale 

    L'augmentation du taux de chômage après la crise économique de 2008 est un exemple

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Sciences économiques et sociales

    • Temps de lecture: 13 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner