Se connecter Inscription gratuite
L'appli tout-en-un pour réviser
4.8 • +11k évaluations
Plus de 3 millions de téléchargements
Télécharger
|
|

Défaillance du marché

T'est-il déjà arrivé qu'un article que tu souhaites acheter ne soit pas disponible ou que son prix soit bien supérieur à sa valeur ? Je suppose que oui. Eh bien, en économie, on appelle cette situation une défaillance du marché. Ce phénomène a lieu lorsque la distribution des biens ou des services sur le marché n'est pas efficace. Nous allons voir dans ce résumé de cours quelles sont les causes de ces défaillances.

  • Dans un premier temps, nous allons définir la défaillance du marché.
  • Nous verrons ensuite des exemples de défaillances dues aux biens collectifs et aux biens communs.
  • Puis, nous montrerons que ces défaillances peuvent aussi s'expliquer par la présence d'externalités.
  • Finalement, nous présenterons le dernier phénomène à l'origine de cette situation de marché : l'asymétrie d'information. Nous découvrirons deux de ses formes dérivées, la sélection adverse et l'aléa moral.

Qu'est-ce que la défaillance du marché ?

Il y a défaillance du marché lorsque le mécanisme des prix ne parvient pas à allouer correctement les ressources, ou lorsqu'il ne fonctionne pas du tout.

Les opinions relatives à la défaillance du marché divergent selon les individus. Pour certains économistes, la distribution inégale de la richesse est un exemple de défaillance. Celle-ci serait causée par une mauvaise allocation des ressources au sein du marché.

Ainsi, le marché fonctionne de manière inefficace lorsqu'il y a une mauvaise répartition des ressources. Cela entraîne un déséquilibre entre l'offre et la demande, et rend les prix soit trop élevés, soit trop bas. Par conséquent, cela entraîne une surconsommation ou une sous-consommation de certains biens.

La défaillance du marché peut être soit :

- Complète, lorsqu'il n'y a pas d'offre pour les biens demandés. On parle alors de "marché manquant" ;

- Partielle, lorsque le marché fonctionne encore, mais que la demande n'est pas égale à l'offre, ce qui entraîne une fixation erronée des prix des biens et des services.

En résumé, la défaillance du marché est due à une allocation inefficace des ressources qui empêche les courbes de l'offre et de la demande de se rencontrer au point d'équilibre.

Les défaillances attribuables aux biens collectifs et aux biens communs

Cette section va te fournir quelques exemples sur la façon dont les biens collectifs et les biens communs peuvent provoquer une défaillance du marché.

Les biens collectifs sont non-rivaux et non-excluables. La non-rivalité signifie que la consommation d'un bien par une personne n'empêche pas une autre personne de le consommer. La non-exclusion signifie que personne n'est exclu de la consommation du bien, même les consommateurs qui ne paient pas.

La défense nationale, l'éclairage d'une chaussée, un phare, une digue, sont tous des exemples de biens collectifs.

Comme nous l'avons expliqué, le facteur non-excluable des biens collectifs et communs signifie que tout le monde peut accéder à ce bien, même le consommateur qui ne paie pas d'impôt. C'est cela qui peut causer une défaillance de marché. Parce que l'on assiste au phénomène du passager clandestin.

Le problème du "passager clandestin" se produit lorsque trop de consommateurs ne paient pas. Supposons que le bien collectif ou commun soit fourni par des entreprises privées, les coûts d'approvisionnement deviennent potentiellement trop élevés pour que l'entreprise continue de l'approvisionner. Cela entraîne ainsi une pénurie de l'offre.

La protection policière dans un quartier illustre le phénomène du passager clandestin. Si seulement 20 % des habitants du quartier sont des contribuables de ce service, il devient inefficace et coûteux de le fournir en raison du grand nombre de consommateurs qui ne paient pas. Les effectifs de la police pour protéger le quartier vont devoir diminuer compte tenu du manque de financement.

Un autre exemple est celui d'une station de radio gratuite. Si seuls quelques auditeurs font des dons, la station de radio va devoir compter sur d'autres sources de financement, tel que le gouvernement, sinon elle ne survivra pas. Il y a trop de demande, mais pas assez d'offres pour ce bien.

Tu en sais désormais davantage sur les biens collectifs et leurs implications sur la défaillance du marché. Regardons maintenant la définition des biens communs, aussi à l'origine de défaillances, pour que tu établisses bien la distinction.

Les biens communs, à l'inverse des biens collectifs, peuvent être rivaux, même s'ils sont également non-excluables. De ce fait, l'utilisation d'un bien ou d'un service par un individu peut affecter son utilisation par d'autres acteurs dans le temps ou l'espace.

Les ressources naturelles sont un exemple de bien communs. Tout le monde peut faire la cueillette de champignons, en revanche, une fois consommé par un individu, il ne pourra plus l'être par les autres.

Si tu veux en savoir plus sur les biens collectifs, je t'invite à regarder notre résumé de cours sur le sujet !

Pour conclure, la défaillance du marché peut s'expliquer par l'absence de biens collectifs et communs en raison du "problème du passager clandestin". Cela signifie que trop de personnes utilisent certains biens sans payer. On fait alors face à une pénurie de l'offre sur certains secteurs.

Les externalités négatives et positives, sources de défaillances

Les externalités négatives sont des coûts indirects pour les individus et la société. Lorsqu'une personne consomme un certain bien, il ne nuit pas seulement à lui-même, mais également aux autres.

Une usine de production contribue à l'activité économique, mais elle peut rejeter dans l'air des produits chimiques dangereux pour la santé et polluants.

L'exemple ci-dessus représente une défaillance du marché. En effet, l'action économique de cette usine provoque un dommage, même si non intentionnel, sans qu'ils doivent en payer le coût. Il s'agit là du principe même des externalités négatives. Les prix ne seront pas attribués à leur juste valeur étant donné les coûts supplémentaires qu'ils impliquent pour la communauté en termes de pollution de l'environnement et de risques pour la santé.

Le coût social de leur activité est ainsi supérieur à leur coût privé. Cela signifie que l'effet de certaines productions à un coût plus important pour la collectivité que pour celui qui commet des externalités.

À l'inverse, les externalités positives sont des avantages indirects pour les individus et la société. Lorsqu'une personne consomme ce bien, elle améliore, non seulement sa condition, mais encore celle de la société.

Mettre des guirlandes sur la façade de sa maison pour les fêtes de Noël.

L'exemple ci-dessus représente une externalité positive dans la mesure ou cette action bénéficiera gratuitement aux passants. Cependant, le marché n'arrive pas toujours à encourager ces démarches pour le bien-être collectif. Parce que dans notre société régit par la consommation, une grande partie des acteurs économiques cherchent surtout à générer un maximum de profit.

Toutefois, on assiste à un développement des industries sociales, qui souhaitent favoriser les démarches résultant en externalités positives. On peut, par exemple, mentionner les sociétés équitables et solidaires. Ces dernières ont d'ailleurs tout intérêt à véhiculer cette image, puisqu'elles vont grâce à cela se démarquer de la concurrence.

Ça y est, tu sais tout sur les externalités. Désormais, si nous terminions ce résumé de cours par notre dernière source de défaillance du marché ? J'ai nommé : l'asymétrie d'information !

L'asymétrie d'information à l'origine des défaillances

L'asymétrie d'information est une situation qui implique qu'un acteur dispose de plus de connaissances qu'un autre acteur. Cela conduit à une défaillance du marché.

L'asymétrie d'information peut résulter de l'aléa moral (action cachée) ou de la sélection adverse (caractéristique cachée). Regardons ensemble la différence entre ces deux formes.

L'Aléa moral

L'aléa moral se produit lorsqu'un agent économique modifie son comportement après la signature d'un contrat, ce au détriment et à l'insu de l'autre agent.

La relation employeur-employé. L'employé dispose d'informations sur la quantité d'efforts qu'il fournit dans son travail. L'employeur ne peut pas toujours accéder à ces informations.

Si l'employé a connaissance de la quantité de travail nécessaire pour ne pas être licencié, il choisira de ne pas fournir un effort maximal. Il peut être difficile pour l'employeur de savoir quel est l'effort maximal réel que l'employé peut fournir. Ce niveau d'effort sous-optimal de la part de l'employé va ainsi créer une défaillance du marché.

On assiste au phénomène de l'aléa moral dans certains secteurs plus que d'autres. Par exemple, dans le domaine des assurances et des mutuelles. En effet, se sachant assuré, l'individu va être enclin à prendre davantage de risques. Il s'agit d'une asymétrie d'information, car l'assureur n'est pas au courant des risques pris par l'individu.

Dans ce contexte de l'assureur-assuré, on peut également voir apparaitre une défaillance du marché. En effet, l'assureur choisit potentiellement de ne pas signer le contrat, même si celui-ci est bénéfique aux deux parties concernées, pour ne pas risquer l'aléa moral.

La sélection adverse

La sélection adverse se produit lorsqu'un vendeur possède plus d'informations sur un bien que l'acheteur intéressé. Cela peut inciter les vendeurs à retirer les biens de qualités supérieures, et le marché entier finit potentiellement par disparaitre.

Le marché des voitures d'occasions. Le consommateur peut ne pas avoir une connaissance totale des caractéristiques d'une voiture d'occasion. Il peut seulement se fier aux informations données par le vendeur. De ce fait, il peut en profiter en choisissant de vendre des voitures d'occasion défectueuses. Par exemple, en camouflant certains défauts par des réparations de bases et en vendant au prix fort.

L'exemple cité ci-dessus a été rendu célèbre par l'économiste américain George Akerlof en 1970. En effet, il fut le premier à mettre en lumière la sélection adverse dans son article intitulé « The market for lemons »

Sur le long-terme, cette situation pose un problème, car les produits de bonnes qualités auront tendance à disparaitre. Par conséquent, les acheteurs se retirent et l'on assiste à une autre forme de défaillance du marché.

La défaillance du marché - Points à retenir

  • Il y a une défaillance du marché lorsque les ressources sont réparties inégalement. Cela entraîne un déséquilibre entre l'offre et la demande, et rend les prix soit trop élevés, soit trop bas.
  • L'absence de biens collectifs et de biens communs peut s'expliquer par le phénomène du "passager clandestin" et générer des défaillances.
  • Les externalités négatives sont des coûts indirects pour les individus et la société. À l'inverse, les externalités positives leur profitent indirectement.
  • L'asymétrie d'information peut résulter de l'aléa moral (action cachée) ou de la sélection adverse (caractéristique cachée). Cela signifie qu'un acteur dispose de plus de connaissances qu'un autre acteur.

Références

  1. "Quelles sont les principales défaillances du marché". Kartable.fr

Questions fréquemment posées en Défaillance du marché

Le marché est défaillant lorsqu'il y a une mauvaise répartition des ressources. Cela entraîne un déséquilibre entre l'offre et la demande, et rend les prix sont soit trop élevés, soit trop bas. Par conséquent, cela entraîne une surconsommation ou une sous-consommation de certains biens.

Une défaillance en économie a lieu lorsque la distribution des biens ou des services sur le marché n'est pas efficace. C'est-à-dire qu'il y a une mauvaise répartition des ressources.

Pour lutter contre les défaillances du marché il faut laisser la production de certains biens à l'État. De ce fait, ils seront financés par la collectivité nationale. De plus, le gouvernement peut décider de mettre en place certaines mesures telles que la taxation, les subventions. ou la réglementation.

Les principales défaillances du marché sont les externalités négatives. Il s'agit de coûts indirects pour les individus et la société. Lorsqu'une personne consomme un certain bien, il ne nuit pas seulement à lui-même, mais également aux autres. 


Évaluation finale de Défaillance du marché

Question

Les biens collectifs répondent au principe de 

Montrer la réponse

Réponse

Non exclusion 

Montrer la question

Question

Le principe de non-rivalité signifie 

Montrer la réponse

Réponse

Qu'il est impossible d’exclure l’usage d'un bien par le prix

Montrer la question

Question

Parmi les exemples ci-dessous, lequel est un bien collectif ? 

Montrer la réponse

Réponse

Le service d'éducation national 

Montrer la question

Question

Un bien public est un bien collectif. 

Montrer la réponse

Réponse

Vrai

Montrer la question

Question

Les biens privatifs sont 

Montrer la réponse

Réponse

Rivaux 

Montrer la question

Question

Les biens communs sont 

Montrer la réponse

Réponse

Exclusifs 

Montrer la question

Question

Les biens de clubs sont 

Montrer la réponse

Réponse

Rivaux 

Montrer la question

Question

Parmi les exemples ci-dessous, lequel est un bien de club ? 

Montrer la réponse

Réponse

Péage de l'autoroute 

Montrer la question

Question

Le principe de non exclusion d'un bien signifie que 

Montrer la réponse

Réponse

L'usage d'une unité de bien n'en prive pas les autres

Montrer la question

Question

Le phénomène du passager clandestin est une 

Montrer la réponse

Réponse

Défaillance de marché 

Montrer la question

Question

Le phénomène du passager clandestin apparait en raison de la nature _________ de certains biens

Montrer la réponse

Réponse

Non exclusive

Montrer la question

Question

Les biens collectifs sont une perte d'argent pour le gouvernement 

Montrer la réponse

Réponse

Vrai 

Montrer la question

Question

La tragédie des biens communs suppose 

Montrer la réponse

Réponse

que les individus agissent toujours dans leur propre intérêt 

Montrer la question

Question

Quel phénomène peut s'expliquer par la tragédie des biens communs ? 

Montrer la réponse

Réponse

Les problèmes environnementaux 

Montrer la question

Question

La défaillance du marché entraine une surconsommation ou une sous-consommation de certains biens.

Montrer la réponse

Réponse

Vrai

Montrer la question

Question

La défaillance du marché est due 

Montrer la réponse

Réponse

à une allocation inefficace des resources 

Montrer la question

Question

Lorsque le marché fonctionne encore, mais que la demande n'est pas égale à l'offre, on parle de 

Montrer la réponse

Réponse

défaillance complète du marché 

Montrer la question

Question

Lorsqu'il n'y a pas d'offre pour les biens demandés, on parle de 

Montrer la réponse

Réponse

défaillance complète du marché 

Montrer la question

Question

Le problème du "passager clandestin" se produit lorsque trop de consommateurs ne paient pas.

Montrer la réponse

Réponse

trop de consommateurs ne paient pas

Montrer la question

Question

Le principe de non-exclusion signifie 

Montrer la réponse

Réponse

que personne n'est exclu de la consommation du bien, même les consommateurs qui ne paient pas.

Montrer la question

Question

Le principe de non-rivalité signifie 

Montrer la réponse

Réponse

que la consommation d'un bien par une personne n'empêche pas une autre personne de le consommer.

Montrer la question

Question

Les biens collectifs sont 

Montrer la réponse

Réponse

non-rivaux 

Montrer la question

Question

Parmi ces exemples, lesquels sont des biens collectifs ? 

Montrer la réponse

Réponse

Un phare 

Montrer la question

Question

Les biens communs sont 

Montrer la réponse

Réponse

non-rivaux

Montrer la question

Question

Comment explique-t-on la rivalité pour l'utilisation d'un bien ? 

Montrer la réponse

Réponse

L'utilisation d'un bien ou d'un service par un individu peut affecter son utilisation par d'autres acteurs dans le temps ou l'espace. 

Montrer la question

Question

Parmi ces exemples, lequel est un bien commun

Montrer la réponse

Réponse

L'éclairage dans la rue 

Montrer la question

Question

Lorsque la consommation ou la production d'un bien par un agent nuit involontairement aux autres, on parle 

Montrer la réponse

Réponse

d'externalités négatives 

Montrer la question

Question

Une personne consomme un bien et elle améliore non seulement sa condition, mais aussi celle de la société.

De quel phénomène s'agit-t-il ? 

Montrer la réponse

Réponse

d'une externalité positive 

Montrer la question

Question

Quelles situations peuvent être à. l'origine des défaillances du marché ? 

Montrer la réponse

Réponse

L'asymétrie d'information 

Montrer la question

AUTRES THÈMES LIÉS Défaillance du marché
60%

des utilisateurs ne réussissent pas le test de Défaillance du marché ! Réussirez-vous le test ?

lancer le quiz

Complète tes cours avec des thèmes et sous-thèmes disponibles pour chaque matière!

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Get FREE ACCESS to all of our study material, tailor-made!

Over 10 million students from across the world are already learning smarter.

Get Started for Free
Illustration