Interventionnisme

Il arrive que le marché libre ne fonctionne pas de manière efficace. Que se passe-t-il dans ce cas ? La plupart du temps, le gouvernement intervient pour corriger la situation et aider le marché à fonctionner à nouveau sans heurts. C'est ce que l'on appelle l'interventionnisme. Dans ce résumé de cours, tu vas apprendre comment les dépenses publiques interviennent, quels sont les différents types d'intervention et quels sont les avantages et les inconvénients de leur intervention.

Interventionnisme Interventionnisme

Crée des supports d'apprentissage sur Interventionnisme avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères
    • Dans un premier temps, nous allons définir l'interventionnisme.
    • Nous découvrirons ensuite la politique interventionniste et ses moyens d'actions, comme les politiques monétaires.
    • Pour finir, nous verrons les avantages et les inconvénients d'un état interventionniste.

    Gouvernement et intervention : définition

    On parle d'intervention gouvernementale lorsqu'un gouvernement s'implique dans le marché libre.

    Un marché libre est un système économique dans lequel les prix des biens et des services sont déterminés par l'offre et la demande, soit les vendeurs et les acheteurs.

    L'offre est la quantité de biens et services disponibles sur le marché libre (les vendeurs). La demande est la quantité de biens et services nécessaires pour répondre aux besoins du marché (les acheteurs).

    ll arrive que les forces de l'offre et de la demande sur le marché libre ne parviennent pas à allouer les ressources et produire efficacement. En effet, lorsque le marché se trouve sur une situation d'équilibre, l'allocation des ressources est optimale et tous les agents économiques sont satisfaits. En dehors de cet équilibre, certains auront plus de ressources et d'autres moins.

    Dans ce cas, le gouvernement décide d'intervenir. Il mène des actions pour tenter de remédier à la défaillance du marché. Son objectif est de modifier les décisions prises par les individus, les groupes et les organisations sur des questions sociales et économiques afin d'influencer l'équilibre du marché libre.

    Regardons ceci plus en détail.

    Quel est l'intérêt de la politique interventionniste ?

    La politique interventionniste préconise l'intervention des gouvernements dans l'économie dans pays. On peut mesurer le niveau d'interventionnisme d'un état grâce aux dépenses publiques allouées (en % du PIB) et aux types de régulations économiques instaurées.

    Il y a quatre raisons principales pour lesquelles les gouvernements doivent intervenir sur le marché libre. Elles sont les suivantes :

    - Corriger les défaillances du marché.

    - Maximiser le bien-être social.

    - Minimiser les problèmes macroéconomiques.

    - Réduire les inégalités socio-économiques.

    Corriger les défaillances du marché

    On parle de défaillance du marché lorsqu'il y a une distribution inefficace des biens et des services sur le marché libre.

    La défaillance du marché peut se manifester sous différentes formes, telles que la surproduction de biens inaptes pour la consommation, la présence d'externalités négatives et un accès à l'information dit imparfait.

    Si tu souhaites en apprendre plus sur ces notions, je t'invite à découvrir nos résumés sur "les externalités" et "les asymétries d'informations".

    Le tabac, les boissons alcoolisées, les drogues récréatives, les jeux d'argent sont des exemples de biens inaptes à la consommation.

    On entend par biens inaptes le fait qu'une consommation excessive de ces produits peut porter préjudice au consommateur.

    C'est pourquoi la défaillance du marché sous toutes ses formes entraîne une perte de bien-être social.

    Le bien-être social caractérise un état où des individus évoluant au sein d'une société bénéficient de conditions de vie qui leur assurent la satisfaction de leurs besoins.

    Une perte de bien-être social va avoir un impact négatif sur les consommateurs. Sans l'intervention des pouvoirs publics, le marché resterait bloqué dans cette situation. Mettre en place une politique interventionniste est alors judicieux, car elle permet au marché de fonctionner plus efficacement, ce qui profite à tous les agents économiques.

    Maximiser le bien-être social

    Sur les marchés non réglementés, les organisations risquent d'exercer un pouvoir de monopole. Il peut en résulter une tarification anormalement élevée des produits et un manque de concurrence saine sur le marché. Tout cela conduit en fin de compte à une baisse du pouvoir d'achat du consommateur et ainsi du bien-être pour la société.

    Pour en savoir plus sur le pouvoir de monopole, jette un oeil sur notre résumé de cours "les monopoles".

    Il est important que le gouvernement intervienne et s'attaque directement à ces problèmes en mettant en place des réglementations qui contrôlent les actions et les conséquences des marchés. De cette manière, le gouvernement peut améliorer et maximiser le bien-être total de la société.

    Minimiser les dommages macroéconomiques

    La macroéconomie étudie les problèmes globaux tels que l'inflation, le chômage ou la récession économique.

    Ainsi, pour minimiser les dommages causés par des événements économiques naturels tels que la récession ou l'inflation, le gouvernement intervient pour s'assurer que l'économie de marché fonctionne efficacement.

    Le gouvernement utilise des subventions et des réglementations pour encourager la production, l'achat et la vente de produits dans l'économie afin d'obtenir une croissance du PIB.

    Réduire les inégalités socio-économiques

    Face à des situations d'inégalités, le gouvernement peut intervenir pour promouvoir l'équité économique. Il peut par exemple réaffecter certaines ressources financières à travers les dépenses publiques, comme les programmes d'aide sociale. En 2022, les dépenses sociales publiques représentaient 31,6 % du PIB en France. On compte parmi ces dépenses les aides à l'emploi, à la retraite, à la santé ou encore à la famille.

    Parfois, le gouvernement peut même décider d'intervenir sur les marchés pour promouvoir des objectifs nationaux et gouvernementaux, tels que le progrès et l'unité nationale.

    Regardons maintenant plus en détail quels types de mesures peuvent être prise pour réguler une économie. .

    Régulation économique : les différentes mesures de l'interventionnisme.

    L'intervention des pouvoirs publics peut soit affecter les conditions de l'offre et de la demande, soit affecter directement le marché.

    Nous examinerons les quatre principales outils de régulation économique qu'un gouvernement peut mettre en place pour remédier à la défaillance du marché :

    - Les taxes

    - Les subventions

    - Le contrôle des prix

    - La réglementation

    Ces différentes recettes publiques vont permettre de financer les dépenses publiques. Celle-ci va à son tour permettre à l'État d'influencer l'activité économique et de réduire les inégalités. Elle s'effectue par le biais de l'aide sociale, de l'aide au logement, des allocations familiales et la fiscalité. Regardons tout de suite les différentes sources de son financement.

    Les taxes

    Dans le contexte de l'intervention sur le marché, les taxes sont utilisées pour influencer les comportements des producteurs et des consommateurs sur le marché. Les taxes peuvent être indirectes ou directes. Dans ce résumé, nous nous concentrerons sur la fiscalité indirecte.

    L'impôt indirect est une taxe imposée sur les biens et les services (la TVA, les droits de douane).

    Il a un effet indirect sur le coût de production, qui à son tour affecte le prix de vente.

    La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est un exemple d'impôt indirect. Ce type d'impôt a une incidence sur le coût de production, qui est généralement répercuté sur les consommateurs par le biais du prix de vente.

    En France, le taux normal de TVA est de 20 %.

    Les subventions

    Les subventions sont des avantages octroyés par l'état afin de promouvoir le bien-être social. Elles peuvent être directes (paiements en espèces) ou indirectes (allègements fiscaux).

    Au lieu de taxer les biens et services et possiblement entraîner une baisse du bien-être social, les gouvernements peuvent introduire des subventions. Ces dernières vont récompenser les entreprises produisant des biens et services positifs à la consommation.

    Le gouvernement peut accorder des subventions dans les domaines des soins de santé publique, de la recherche et du développement (R&D), de l'éducation, des matières premières, etc. Il peut en résulter des retombées positives, notamment pour les consommateurs, car les subventions réduisent la charge pesant sur les ménages.

    Le gouvernement peut accorder une aide financière aux entreprises qui produisent et installent des panneaux solaires.

    Cette aide réduit les coûts de l'entreprise et leur permet d'augmenter leur offre de panneaux solaires aux consommateurs.

    Le contrôle des prix

    Le gouvernement utilise le contrôle des prix pour influencer l'offre et la demande et corriger les défaillances du marché. Pour ce faire, il a recours à la fixation d'un prix maximum (ou prix-plafond) ou d'un prix minimum (ou prix plancher).

    Le prix plafond

    Le prix maximum est également connu sous le nom de "prix plafond". Essentiellement, le gouvernement intervient en fixant un prix maximum pour empêcher le prix du marché de dépasser un certain niveau. Les pouvoirs publics ont tendance à y recourir lorsqu'ils veulent aider les consommateurs qui estiment que les prix sont trop élevés.

    Les prix maximums sont utilisés dans le cadre du contrôle des loyers afin de rendre les logements plus abordables.

    Cette mesure est particulièrement bénéfique pour les ménages à faibles revenus. Dans ce cas, le gouvernement fixe un prix maximum pour protéger les locataires contre les propriétaires qui essaieraient de les extorquer.

    Pour que le prix maximum soit efficace, il doit être inférieur au prix d'équilibre normal du marché. Ce n'est qu'à cette condition qu'il pourra influencer le prix et la production du produit.

    Le prix plancher

    Le prix minimum est également appelé "prix plancher". Essentiellement, le gouvernement intervient en fixant un prix minimum pour empêcher que le prix du marché soit vendu en dessous d'un certain prix. Le gouvernement a tendance à utiliser cette mesure lorsque le marché est inéquitable pour les producteurs. Cependant, il peut aussi être utilisé pour aider les consommateurs.

    Le salaire minimum est un exemple de prix minimum.

    Sur le marché du travail, le salaire minimum est la rémunération la plus basse qu'un employeur puisse payer. Il a pour but d'empêcher les employeurs de sous-payer les travailleurs et de permettre aux individus de maintenir un certain niveau de vie.

    La réglementation

    Le gouvernement peut également intervenir en adoptant des réglementations sur le marché afin d'encourager ou de décourager la consommation de biens et de services.

    Le gouvernement rend obligatoire, par le biais de réglementations, la scolarisation des personnes âgées de 6 à 18 ans.

    En effet, l'éducation est considérée comme un bien d'intérêt général et produit des externalités positives. D'autre part, le gouvernement réglemente les drogues et les substances illégales en les interdisant. Cela permet d'éviter leur consommation, car elles sont considérées comme des biens inaptes et produisent des externalités négatives. L'objectif des réglementations gouvernementales est de promouvoir le bien-être social.

    Les avantages et inconvénients de l'état interventionniste

    L'État interventionniste présente certains avantages, mais aussi des conséquences négatives involontaires. Les interventionnistes sont ceux en faveur de l'intervention des pouvoirs publics. Ils ont tendance à affirmer que l'intervention gouvernementale est une bonne chose. À l'inverse, Les économistes du marché libre sont opposés à l'intervention de l'État et considère ceci comme une mauvaise chose.

    Avantages de l'interventionnisme

    Voici quelques raisons pour lesquelles les interventionnistes sont favorables à l'intervention de l'État :

    - Empêche la formation de monopoles. L'intervention de l'État limite le pouvoir de monopole qui existerait autrement sur le marché libre.

    - Mise à disposition de biens publics. Les biens publics ne sont pas fournis par le marché libre car les entreprises ne peuvent pas en retirer des bénéfices. Ils sont donc fournis par le gouvernement et financés par les recettes fiscales (taxes, cotisations, impôts sur le revenu).

    Les biens publics comprennent notamment la sécurité nationale, l'éclairage public, etc.

    - Corriger les externalités négatives. Si un bien particulier est considéré comme préjudiciable à la fois à l'individu et à la société, comme l'alcool ou le tabac, le gouvernement peut en réduire la production (l'offre) et l'achat (la demande), soit par la fiscalité, soit par la réglementation, soit par la fixation d'un prix minimum (prix planchers).

    - L'égalité. L'intervention de l'État a permis d'ajuster le marché de manière à réduire le taux et le niveau d'inégalité et de pauvreté dans l'économie. C'est ce qui s'est passé avec les allocations de chômage, qui contribuent à accroître le bien-être économique d'une personne.

    - Protection de l'environnement. Le marché libre a tendance à ignorer les coûts externes des activités commerciales et ne tient pas compte des impacts sur le long terme. C'est pourquoi le gouvernement peut mettre en œuvre certaines réglementations pour décourager les activités défavorables à l'environnement.

    Inconvénients de l'interventionnisme

    Les économistes du marché libre sont opposés à l'intervention de l'État pour les raisons suivantes :

    - Cela fausse l'information. Sur le marché libre, les producteurs savent ce qu'ils doivent produire en fonction de la demande. L'intervention de l'État risque de fausser cette fonction. Cela pourrait conduire à une mauvaise affectation des ressources et donc à des gaspillages.

    - Échec du gouvernement. Le gouvernement n'est pas non plus à l'abri d'une défaillance. L'intervention du gouvernement peut parfois causer encore plus de problèmes. C'est le cas lorsque l'intervention ne produit pas de meilleurs résultats et rend le marché inefficace dans l'allocation des ressources.

    - Manque d'incitations. Sur le marché libre, les entreprises sont fortement incitées à faire des bénéfices, à innover et à trouver des moyens de réduire les coûts. Seulement, dans le secteur public (où le gouvernement intervient par le biais de prestations publiques), il n'y a pas de telles incitations. Cette situation est particulièrement problématique. Elle peut conduire à une production inefficace de biens et de services.

    - Choix limité de produits. Le choix est un élément important de la liberté économique et de la maximisation du bien-être individuel. Toutefois, certaines mesures prises par le gouvernement peuvent décourager les fabricants de produire certains biens et services.

    L'interventionnisme - Points clés

    • Il arrive que l'offre et la demande sur le marché libre ne soit pas suffisante pour allouer les ressources et produire efficacement.
    • La politique interventionniste préconise l'intervention des gouvernements dans l'économie dans pays.
    • On peut mesurer le niveau d'interventionnisme d'un état grâce aux dépenses publiques allouées (en % du PIB) et aux types de régulations économiques instaurées.
    • L'État interventionniste présente certains avantages, mais aussi des conséquences négatives involontaires.
    Questions fréquemment posées en Interventionnisme

    Qu'est-ce qu'une politique interventionniste ?

    La politique interventionniste préconise l'intervention des gouvernements dans l'économie dans pays. On peut mesurer le niveau d'interventionnisme d'un état grâce aux dépenses publiques allouées (en % du PIB) et aux types de régulations économiques instaurées. 

    Quels sont les limites de l'intervention de l'État dans l'économie ?

    Les limites de l'intervention de l'État dans l'économie sont que ce dernier n'est pas à l'abris de l'échec. Il arrive parfois que son intervention ne produise pas de meilleurs résultats et rende le marché inefficace dans l'allocation des ressources. 

    Pourquoi l'intervention de l'État est-elle nécessaire ?

    L'intervention de l'État est nécessaire, car elle peut permettre de résoudre les défaillances de marché. Il peut par exemple empêcher la formation de monopoles, financer des biens publics et corriger les externalités négatives comme celles causant préjudices à l'environnement. 

    Comment peut intervenir l'État dans l'économie ?

    L'État peut intervenir dans l'économie en récoltant des recettes grâce aux taxes et cotisations sociales qui permettront de financer les dépenses publiques. Il peut également mettre en place des subventions ou contrôler les prix grâce à certaines réglementations. 

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    On parle d'intervention gouvernementale lorsqu'un gouvernement s'implique dans le ____ libre. 

    Vrai/Faux. Une politique interventionniste est instaurée pour régler les défaillances du marché. 

    La consommation de tabac par un individu dans la rue est un exemple

    Suivant
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Interventionnisme

    • Temps de lecture: 14 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !