Intégration européenne

Tu as surement déjà entendu parler de la ligue des champions ? Chaque année, les meilleures équipes européennes de football s'affrontent pour gagner la coupe. Cet événement permet de générer des millions d'euros, et ce, grâce au processus d'intégration européenne. Ce dernier a permis à l'Union européenne de voir le jour, en regroupant plusieurs économies distinctes afin de développer une zone de marché commun plus compétitive. Les politiques économiques des pays ayant adhéré à cette intégration sont désormais interdépendantes et dirigées par des institutions supranationales. 

Intégration européenne Intégration européenne

Crée des supports d'apprentissage sur Intégration européenne avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Ainsi, si tu souhaites être incollable sur l'histoire de l'intégration européenne et ses enjeux, je t'invite à poursuivre ta lecture !

    • Dans ce résumé de cours, nous te présenterons les étapes de l'intégration européenne.
    • Puis, nous découvrirons pourquoi l'économie européenne à comme axe central la monnaie unique.
    • Pour finir, nous verrons en quoi la politique économique européenne présente certaines limites.

    Les étapes de l'intégration européenne

    Le 9 mai 1950, peu de temps après la Seconde guerre mondiale, le projet français de création d'une communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) est révélé. Cette déclaration est faite par le ministre des Affaires étrangères de l'époque, Robert Schumann. Cependant, c'est le commissaire Jean Monet qui est à l'origine de cette idée de construction européenne.

    Selon lui,

    Il s’agit de recréer le bassin naturel dont les hommes ont limité le développement. Ce bassin par la densité de ses ressources minières et par la richesse de son industrie constitue un ensemble unique au monde.

    Les raisons de cette intégration économique sont d'ordres économiques et politiques. Économiques, car le charbon et l'acier sont des matières indispensables au développement de l’industrie en France et en Allemagne. Politiques, parce que la CECA associe les deux États auparavant ennemis, permettant ainsi d'empêcher l’éclatement d’un nouveau conflit.

    Le traité instituant la CECA est officiellement signé par six pays (La France, l'Allemagne, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Belgique) le 18 avril 1951. Ces premiers signataires constituent alors une zone de libre-échange.

    Une zone de libre-échange est instaurée afin de faciliter la fabrication et l'expédition des marchandises à l'étranger sans l'intervention des agences en douane.

    La définition d'un tarif extérieur commun entre les membres de la CECA permet alors la mise en place d'une union douanière en 1968. De ce fait, un marché commun caractérisé par une monnaie unique est en voie d'être créé.

    Une union douanière correspond à un accord entre deux ou plusieurs pays pour éliminer les barrières commerciales en réduisant ou en éliminant les droits de douane.

    L'Union européenne : l'ouverture d'un marché commun

    L'ouverture des marchés du travail et des capitaux permet l'entrée en vigueur d'un marché intérieur unique, aussi appelé marché commun, en 1993.

    En 1999, la mise en place de l'Euro, pour désormais 11 pays membres, permet d'approfondir cette configuration européenne en instaurant une union économique et monétaire.

    L'Union économique et monétaire (UEM) est un espace économique constitué par des membres choisissent d'abandonner leur souveraineté monétaire au profit d'une souveraineté commune (la monnaie unique).

    C'est le Traité de Maastricht, signé le 7 février 1992, qui vient officialiser la mise en place de l’Union économique et monétaire européenne. Cette politique économique européenne a permis la construction d'un grand marché unique d'environ 500 millions de consommateurs.

    Le marché commun est alors une source de croissance économique par ses effets sur l'offre et la demande. Tout d'abord, il permet, grâce à la spécialisation des pays, ainsi que de la hausse de la taille des marchés, d'engendrer une diminution des coûts de production des entreprises.

    La spécialisation est le fait pour un pays de se concentrer sur la production de biens ou de services pour lesquels il dispose d'un avantage comparatif. C'est-à-dire ceux où sa production est la plus forte comparée à la concurrence étrangère.

    La diminution des coûts de production à l'échelle européenne favorise une hausse de l'offre par les entreprises. C'est cette dernière qui va permettre une hausse de la croissance. Par ailleurs, la hausse de la concurrence privilégie la baisse des prix et l'innovation, qui stimulent tous deux la demande. La croissance est une nouvelle fois stimulée. Les effets attendus du système économique européen sont donc une stimulation de la croissance.

    Environ 2/3 des échanges opérés au sein de l'UE (union européenne) sont réalisés avec d'autres pays membres. Les échanges commerciaux s'opèrent ainsi principalement entre eux, plutôt qu'avec le reste du monde.

    Nous allons voir maintenant comment la monnaie unique a permis de faciliter la mise en place de l'économie européenne.

    Économie européenne : les atouts de la monnaie unique

    Au sein de l'Union européenne, c'est la mise en place d'une monnaie unique, l'Euro, qui a permis de faciliter les échanges. Cette monnaie unique rassemble aujourd'hui 19 pays de l'Union européenne sur 27.

    L'Euro a été mis en place à partir de 2002 selon les critères de convergences du traité de Maastricht de 1992. Ces critères érigent des règles économiques que doivent respecter les pays membres de l'Union européenne.

    Le premier critère est la maîtrise de l'inflation à 2%.

    L'inflation est caractérisée par la hausse générale des prix d'une économie.

    Le second critère est que le niveau du déficit budgétaire d'un État ne peut être supérieur à 3% de son PIB.

    Le déficit budgétaire représente le déficit annuel du budget prévu par l'État.

    Le troisième critère à respecter est celui du niveau de la dette publique. Celle-ci ne peut être supérieure à 60% du PIB d'un État.

    La dette publique est calculée en faisant la somme des déficits budgétaires accumulés années après années.

    Pour finir, le quatrième critère de convergence du traité de Maastricht est la stabilité du taux de change et la convergence des taux d'intérêt.

    Le taux de change correspond au prix d'une monnaie étrangère.

    Maintenant que tu en sais plus sur ces critères de convergences, regardons les atouts de la monnaie unique. Celle-ci permet :

    - La suppression des coûts de transactions ;

    Ici, les coûts de transactions sont réduits. En effet, lorsque la France utilisait encore des francs, elle devait lors de chaque échange commercial les changer en une autre monnaie. Le coût d'importation de marchandises européenne était alors bien plus élevé.

    - L'élimination des fluctuations du taux de change

    Le cours du taux de change des différentes monnaies fait l'objet de fluctuations permanentes, ce qui peut engendrer des pertes pour les entreprises. En éliminant les fluctuations du taux de change grâce à la monnaie unique, on assiste à la fin des dévaluations compétitives. Il s'agit d'une stratégie qui favorise les exportations en diminuant la valeur d'une monnaie par rapport à une autre.

    - Le contrôle de l'inflation ;

    La monnaie unique permet de mieux contrôler l'inflation. C'est la Banque Centrale Européenne (BCE) qui a pour objectif premier de préserver l'inflation à travers la politique monétaire européenne.

    - La transparence des prix ;

    Il est plus facile de comparer les prix des produits du marché européen. Cela permet d'améliorer la concurrence et d'engendrer une baisse des prix pour les consommateurs.

    Si la monnaie unique présente de nombreux bénéfices pour les pays membres de l'union européenne, cette économie fait tout de même l'objet de certaines limites. Nous allons voir cela maintenant.

    Les limites de la politique économique européenne

    Comme nous l'avons vu, la politique économique européenne ne dépend plus des États membres, mais de la Banque centrale européenne (BCE) basée à Francfort. Cependant, la multiplicité des politiques budgétaires menées par chaque État associée à une politique monétaire commune conduit souvent à un manque de cohérence et d'efficacité des politiques économiques menées. On parle ici de la crise de la gouvernance européenne.

    Dès lors, la politique monétaire instaurée par la BCE fait fréquemment l'objet de critiques. Pour cause, en souhaitant lutter contre l'inflation, elle risquerait surtout de ralentir la croissance économique. Parce que celle-ci pourrait être favorisée par l'inflation. Il est ainsi très difficile de trouver un point d'entente entre la politique monétaire menée par la BCE et les politiques budgétaires des États, qui peuvent être très différentes les unes des autres.

    L'intégration européenne - Points clés

    • Les raisons de l'intégration européenne sont d'ordres économiques et politiques.
    • La création de l'Euro et d'une union économique et monétaire en 1999 permet de bonifier l'économie européenne.
    • Au sein de l'Union européenne, c'est la mise en place d'une monnaie unique qui a permis de faciliter les échanges.
    • La politique économique européenne ne dépend pas des États membres, mais de la Banque centrale européenne (BCE).
    Questions fréquemment posées en Intégration européenne

    Quelles sont les étapes de l'intégration européenne ?

    Les étapes de l'intégration européenne fondamentales sont les suivantes :   

    En 1951, l'institution du traité de la communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) 

    En 1957, le Traité de Rome créant la communauté économique européenne (CEE).

    En 1986, la signature de l'Acte unique européen. 

    En 1992, le Traité de Maastricht instituant l'Union Européenne. 

    En 1993, la mise en place du marché unique. 

    En 1999, l'adoption de l'Euro comme monnaie unique par 11 pays européens. 

    Pourquoi l'intégration européenne ?

    L'intégration européenne a vu le jour pour des raisons économiques et politiques. Le marché commun qu'elle instaure est une source de croissance économique pour ses pays membres. Elle permet, grâce à la spécialisation des pays, ainsi que de la hausse de la taille des marchés, d'engendrer une diminution des coûts de production des entreprises. 

    Quelles sont les six pays à l'initiative de l'intégration européenne ?

    Les six pays à l'initiative de l'intégration européenne sont  la France, l'Allemagne, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Belgique. 

    Quelles sont les caractéristiques de l’intégration européenne ?

    Les caractéristiques de l'intégration européenne sont l'ouverture d'un marché commun et la mise en place de l'Euro. Cette politique économique européenne a permis la construction d'un grand marché unique d'environ 500 millions de consommateurs. 

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Qui est à l'origine de l'idée de la création européenne ? 

    Une union douanière correspond 

    L'ouverture du marché commun est instaurée en 

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Intégration européenne

    • Temps de lecture: 9 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !