StudySmarter: Flashcards, Note
4.5 • +22k évaluations
Plus de 22 millions de téléchargements
Gratuit
|
|
Libre échange

Que penses-tu du fait que les pays commercent entre eux ? S'agit-il à ton avis d'un processus laborieux, criblé de réglementations strictes ? Ou peut-être est-ce le processus le plus simple de toute l'économie ! En réalité, il peut s'agir des deux. Selon les accords de libre-échange conclus entre les pays, les échanges commerciaux peuvent être rapides et efficaces, ou lent et fastidieux. Le libre-échange désigne l'opération du commerce international sans restrictions. Il permet plus d'interdépendances entre les pays, car aucune barrière au commerce n'existe. 

Mockup Schule Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Que penses-tu du fait que les pays commercent entre eux ? S'agit-il à ton avis d'un processus laborieux, criblé de réglementations strictes ? Ou peut-être est-ce le processus le plus simple de toute l'économie ! En réalité, il peut s'agir des deux. Selon les accords de libre-échange conclus entre les pays, les échanges commerciaux peuvent être rapides et efficaces, ou lent et fastidieux. Le libre-échange désigne l'opération du commerce international sans restrictions. Il permet plus d'interdépendances entre les pays, car aucune barrière au commerce n'existe.

Alors souhaites-tu comprendre ce qui rend le commerce entre les pays plus efficace ? Eh bien, continue de lire ce résumé de cours pour en savoir plus sur les zones de libre-échange !

  • Dans un premier temps, nous allons découvrir le système du libre échange. Nous verrons que ce dernier promeut la liberté de circulation des marchandises.
  • Ensuite, nous allons présenter les avantages du libre échange.
  • Finalement, nous verrons le concept opposé au libre-échange : le protectionnisme.

Le système du libre échange

Ne faites pas un pas en arrière. N'ayez pas peur de prendre de la place dans le monde. Ne supposez pas que vous êtes trop novice ou que les gens sont trop occupés. Allez vers les autres et développez vos réseaux.

Cette citation provient de Ngozi Okonjo-Iweala, la dirigeante de l'Organisation mondiale du commerce, qui souhaite ouvrir le commerce au profit de tous.

Le libre-échange promeut un commerce international sans restrictions. Il permet de réduire voir de supprimer les obstacles aux importations et aux exportations de biens et de services entre les pays. Il peut s'agir, par exemple, des droits de douane, des quotas, des subventions, des embargos et des réglementations sur les normes applicables pour les produits.

L'embargo est une sanction économique opérée à l'encontre d'un État dans le cadre des échanges commerciaux. Il s'agit de restreindre, voir d'empêcher certaines importations et/ou exportations d'un État.

Ainsi, comment peut-on instaurer le système du libre échange entre les pays ? Eh bien, pour pouvoir opérer des échanges commerciaux sans restrictions, les membres vont devoir signer un accord de libre-échange.

L'accord de libre échange

Un accord de libre échange ou ALE est un traité signé entre deux ou plusieurs pays pour faciliter les échanges et éliminer les obstacles au commerce.

- AELE (Association européenne de libre-échange) : accord de libre-échange entre la Norvège, l'Islande, la Suisse et le Liechtenstein.

- New Zealand-China Free Trade Agreement : accord de libre-échange entre la Chine et la Nouvelle-Zélande.

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) constitue également un lieu favorisant la négociation des accords de libre-échange entre les pays. Cette institution cherche à réduire les obstacles au commerce international et à garantir des conditions de concurrence équitables, contribuant ainsi à la croissance économique et au développement pour tous.

Les zones de libre échange - liberté de circulation

Une zone de libre-échange est une zone formée entre des pays par des accords de libre-échange.

Les zones de libre-échange permettent d'accroître les échanges commerciaux entre différents pays. Regardons ensemble des exemples de zones privilégiant la libre circulation de leurs biens et services.

L'accord États-Unis-Mexique-Canada (ACEUM), anciennement appelé ALENA, est une zone de libre-échange située en Amérique du Nord. Cette zone permet une liberté de circulation des marchandises entre les États-Unis, le Mexique et le Canada. Elle facilite le commerce en réduisant les droits de douane et autres barrières commerciales entre les trois pays.

Attention, ne confonds pas une zone de libre-échange avec une union douanière. Ici, chaque pays détermine ses propres restrictions au commerce avec les pays non membres.

Les unions douanières sont constituées de pays appliquant un système commun de procédures, de règles et de tarifs pour la totalité ou la quasi-totalité de leurs importations et exportations de marchandises.

L'Union européenne et le Marché commun du sud (Brésil, Uruguay, Argentine, etc.) sont des exemples d'unions douanières.

Dans l'exemple cité ci-dessus, la zone initiale de libre-échange est devenue une union douanière. Pourquoi ? Parce qu'il y a une liberté de circulation des marchandises (pas de droit de douane) entre les pays membres de l'UE. De plus, tous les membres de l'UE facturent les mêmes tarifs aux pays non membres pour les marchandises importées.

Les unions douanières vont instaurer des tarifs douaniers qui précisent le montant des droits de douane prélevés à l'entrée d'un territoire sur les marchandises importées.

Il existe également un autre type de zones de libre-échange, que l'on appelle les zones franches. Ces dernières bénéficient grandement au commerce international. Regardons maintenant de quoi il s'agit.

Les zones franches, interfaces du commerce international

Une zone franche est l'aménagement d'un territoire au sein des pays bénéficiant de politiques qui facilitent l'exportation. Ces zones peuvent, par exemple, instaurer des politiques commerciales dérogatoires en matière de fiscalité.

En France, les zones franches urbaines (ZFU) sont des quartiers constitués de plus de 10 000 habitants, situés dans des zones dites sensibles ou défavorisées.

C'est dans les zones franches que l'on trouve des ports francs. Ces derniers sont non soumis au service des douanes, et on y trouve de nombreuses usines ou entrepôts, où les marchandises fabriquées sont toutes exportées.

En général, la politique commerciale est minimale au sein des zones franches. Rappelons que l'objectif des zones de libre-échange est de limiter l'intervention des autorités pour accélérer le processus commercial. En France, la mise en place de zones franches urbaines vise aussi à inciter des entreprises à s'installer dans des quartiers urbains touchés par un chômage élevé.

Ces zones étant exonérées de droits de douane, elles sont très profitables pour les usines, qui peuvent exporter leurs marchandises à l'international à moindre coût. Voici un des bienfaits du libre-échange, regardons plus en détail ses nombreux avantages.

Les bienfaits du libre échange pour les échanges commerciaux

L'intérêt des zones de libre-échange provient principalement des échanges commerciaux qui en résulte. Nous allons voir que par ce commerce, les pays vont devoir se spécialiser afin d'augmenter leur productivité et de bénéficier d'une croissance économique plus rapide. Examinons de plus près chacun de ces points pour déterminer comment le libre échange possède de nombreux avantages !

- La spécialisation ;

Lorsque des pays acceptent de faire partie d'une zone de libre-échange, chaque pays se spécialise dans un bien ou un service particulier. Au lieu que chaque pays produise tout pour ses citoyens, l'engagement dans le commerce international permet à chaque pays de maximiser sa productivité en se concentrant sur quelques produits. Cela nous amène à la productivité.

- La maximisation de la productivité ;

La productivité est augmentée, car chaque pays peut se spécialiser dans la production de biens ou services pour lesquels il détient un avantage comparatif.

On parle d'avantage comparatif lorsqu'un producteur peut produire des biens ou des services à un coût d'opportunité inférieur à celui d'autres producteurs.

Le coût d'opportunité mesure les bénéfices qu'un producteur ou pays aurait pu recevoir d'une production alternative.

Par exemple, au lieu d'utiliser toutes leurs ressources et produire tout ce qui possible dans le pays, un pays utilise ses ressources à meilleur escient en se focalisant sur quelques industries. La productivité se verra ainsi augmenter. Ils n'auront pas à consacrer des ressources à d'autres industries dans lesquelles ils ne disposent pas d'avantage comparatif.

- La croissance économique ;

Un pays va se spécialise et se concentre sur les industries pour lesquels il est compétitif,. A partir de là, il peut se tourner vers d'autres pays pour entamer les échanges commerciaux. Désormais, le pays en question va "combler ses lacunes" en commerçant avec d'autres pays. L'augmentation des échanges entraînera une croissance économique puisque les pays augmentent tous la production des biens pour lesquels ils ont un avantage comparatif. Le libre-échange est ainsi lié à une plus forte croissance du produit intérieur brut (PIB) des pays !

Le produit intérieur brut ou PIB est la valeur de tous les biens et services produits dans un pays pendant une période donnée.

Si tu souhaites en apprendre plus sur le PIB, je t'invite à découvrir notre résumé de cours sur le sujet !

À première vue, les avantages des zones de libre-échange sont nombreux. Cependant, pour mieux les souligner, nous devons examiner ce qui arriverait aux pays qui ne désire pas s'engager dans ce type de sytème. Il s'agit du protectionnisme, que nous allons découvrir maintenant.

Le protectionnisme, politique commerciale à l'opposé du libre échange

Qu'implique le protectionnisme en matière de commerce international ? Plus de barrière tarifaire et non tarifaire telles que le quota d'importation, davantage de droits de douane et de nombreuses réglementations gouvernementales. L'idée générale est de devenir moins dépendant d'autres pays et plus autosuffisant avec ses industries et ses emplois nationaux.

Nous pouvons examiner plus en détail les raisons des politiques protectionnistes par rapport aux politiques de libre-échange.

- Industries naissantes ;

Les industries naissantes sont des nouvelles industries qui n'ont pas eu le temps de se développer et de concurrencer les industries préexistantes. Par exemple, tout concurrent d'Amazon peinera beaucoup à lui faire concurrence, surtout s'il s'agit d'une nouvelle entreprise. Néanmoins, une fois que cette entreprise a eu le temps de se développer et de croître, il y a plus de chances qu'elle puisse rivaliser avec un géant comme Amazon.

C'est l'idée derrière le protectionnisme qui souhaite préserver les industries naissantes. Les barrières commerciales donnent aux petites entreprises le temps de se développer sans avoir à affronter des concurrents étrangers. Une fois que les petites entreprises sont développées, elles ont plus de chances de concurrencer les entreprises étrangères et peuvent autoriser davantage d'importations.

- Autosuffisance ;

Un pays qui importe la plupart de ses biens dépend nécessairement d'autres pays pour ses opérations quotidiennes. Par exemple, si le pays A importe 80 % de ses ressources du pays B, il perd un semblant d'autonomie. Que se passera-t-il si le pays B subit une catastrophe naturelle qui l'empêche d'exporter pendant une semaine ? Le pays A souffrira énormément du manque d'importations dont il a besoin puisque la plupart de ses ressources proviennent du pays B.

C'est l'un des arguments majeurs du protectionnisme qui privilégie l'autonomie. Il permet aux pays plus d'autosuffisances et de ne pas dépendre des autres, ceci en limitant les importations.

- Main-d'œuvre étrangère bon marché ;

La main-d'œuvre étrangère bon marché peut entraîner une baisse des salaires et de la qualité des produits importés dans les pays plus riches. L'argument est que les pays riches ne seront pas en mesure de concurrencer les pays plus pauvres. Les pays pauvres paieront moins leurs travailleurs et vendront leurs produits à un prix inférieur.

Les pays riches préfèrent acheter des biens à un prix inférieur plutôt que de les produire dans leur pays. En effet, ils doivent payer leurs travailleurs à un salaire plus élevé. Par conséquent, les travailleurs nationaux seront licenciés et des produits moins chers seront importés à la place. Au contraire, le protectionnisme permet de protéger les emplois et les produits nationaux contre la main-d'œuvre étrangère bon marché grâce à des barrières commerciales.

Concrètement, il existe deux écoles concernant les avantages du libre-échange et de son rival, le protectionnisme. Il conviendra ainsi à chaque pays de déterminer quelle politique commerciale lui sera la plus profitable.

Le libre-échange - Points à retenir

  • Le système du libre échange permet de réduire, voir de supprimer les obstacles aux importations et aux exportations de biens et de services entre les pays.
  • Les zones de libre échange assurent une liberté de circulation des marchandises.
  • L'Organisation mondiale du commerce (OMC) constitue un lieu favorable à la négociation des accords de libre-échange entre les pays.
  • L'engagement dans le commerce international permet à chaque pays de maximiser sa productivité en se concentrant sur quelques produits. Il s'agit de la spécialisation.
  • Les avantages des zones de libre-échange proviennent principalement des échanges commerciaux qui en résultent.
  • Le protectionnisme est le système opposé au libre échange. Ce dernier instaure davantage de barrières commerciales pour protéger l'économie nationale.

Questions fréquemment posées en Libre échange

On peut définir le libre-échange comme un commerce international sans restrictions. Il permet de réduire voir de supprimer les obstacles aux importations et aux exportations de biens et de services entre les pays. 

Le but du libre-échange est d'opérer un commerce international sans restrictions. Il permet plus d'interdépendances entre les pays, car aucune barrière au commerce n'existe.

Les avantages et les inconvénients du libre-échange sont les suivants. En termes d'avantages, il permet de maximiser la production grâce à la spécialisation de chaque pays, ce qui génère une croissance économique. En revanche, il peut présenter des désavantages pour les industries naissantes. Car ces dernières auront des difficultés à concurrencer les industries étrangères préexistantes. 

Le libre-échange commence lorsque des accords de libre-échange sont instaurés entre deux pays. Ce dernier permet de faciliter les échanges en éliminant les barrières (tarifaires notamment) au commerce. 

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Qui est l'actuelle dirigeante de l'Organisation Mondiale du Commerce ? 

Le libre-échange permet un commerce international sans restrictions. Il permet de réduire voir de supprimer les obstacles aux importations et aux exportations de biens et de services entre les pays.

Un accord de libre échange ou ALE est un traité signé entre deux ou plusieurs pays pour faciliter les échanges et éliminer les obstacles au commerce.

Suivant
AUTRES THÈMES LIÉS Libre échange

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

StudySmarter: la seule application d’apprentissage qu’il te faut pour tout savoir.

Inscris-toi ici gratuitement
Illustration

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App