Ligue arabe

Dans le monde entier, il existe des organisations intergouvernementales qui promeuvent la sécurité régionale, la coopération politique et la croissance économique. La Ligue arabe est l'une de ces nombreuses organisations intergouvernementales. Elle représente les nations liées à la culture et à l'histoire arabes sur la scène politique mondiale.

Ligue arabe Ligue arabe

Crée des supports d'apprentissage sur Ligue arabe avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Nous allons explorer ce club régional exclusif, examiner ses objectifs généraux, évaluer son importance politique sur la scène mondiale et analyser les forces et les faiblesses de l'organisation.

    Qu'est-ce que la Ligue arabe ?

    La Ligue arabe est une organisation régionale composée de 22 membres. La Ligue a été fondée en mars 1945 et son siège se trouve au Caire, en Égypte. Les États membres sont géographiquement situés en Afrique et en Asie, et beaucoup d'entre eux se trouvent dans la région appelée Moyen-Orient.

    La Ligue a été créée pour faciliter la promotion de l'unité et de la collaboration entre les nations arabes. Comme beaucoup d'organisations régionales ou internationales apparues au 20e siècle, telles que l'Union européenne, la Ligue africaine et les Nations Unies, la Ligue arabe a cherché à protéger la souveraineté et l'indépendance de ses États membres.

    La Ligue arabe représente plus de 407 millions de personnes dans chaque État membre et couvre plus de 5 millions de kilomètres carrés.

    Ligue arabe Un drapeau vert avec une inscription blanche au-dessus d'un croissant de lune dans un cercle de chaîne et tout autour d'une couronne blanche StudySmarterwith a ribbon at the base.Fig. 1 - Drapeau de la Ligue arabe

    Les fondateurs de la Ligue arabe

    Fondée en mars 1945, la Ligue arabe était initialement composée de six États membres. Il s'agissait de :

    1. L'Égypte,

    2. l'Arabie Saoudite,

    3. le Liban,

    4. la Syrie,

    5. la Transjordanie (aujourd'hui la Jordanie)

    6. Irak.

    Le Yémen a également rejoint la Ligue arabe, deux semaines seulement après sa création.

    La Ligue arabe a été fondée après la Seconde Guerre mondiale, l'alliance ayant pour but de maintenir l'indépendance des nations arabes face à la crainte de voir le territoire divisé entre les puissances coloniales telles que la France et la Grande-Bretagne.

    La menace coloniale

    La menace qui pèse sur l'indépendance des nations arabophones d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient ne date pas d'hier, en raison des actions des puissances coloniales telles que la Grande-Bretagne et la France dans ces régions.

    Après la Première Guerre mondiale, la Grande-Bretagne et la France avaient déjà découpé le Moyen-Orient en revendiquant des territoires par le biais de l'accord Sykes-Picot (1916) et de la déclaration Balfour (1917). Après la Seconde Guerre mondiale, la Ligue arabe a été créée pour résister à la menace de nouvelles revendications territoriales coloniales.

    Tu veux en savoir plus sur les tentatives d'unification du monde arabophone ? Jette un coup d'œil à cet article sur le panarabisme.

    Objectifs de la Ligue arabe

    L'objectif principal de la Ligue arabe est d'encourager la coopération entre les États membres, de protéger leur indépendance et leur souveraineté individuelles et collectives et de représenter les pays arabes au Moyen-Orient et en Afrique. La Charte de la Ligue arabe énonce les objectifs suivants :

    • Réaliser une relation plus étroite entre les pays arabes.

    • Maintenir l'indépendance des États membres

    • Coordonner les plans et les politiques des États membres

    • Promouvoir la coopération sociale, sanitaire et économique, ainsi que la coopération dans des domaines plus vastes.

    • Examiner les intérêts et les affaires des États arabes

    • Réglementer les relations économiques et sociales avec les organisations internationales afin d'assurer la paix et la sécurité.

    Afin d'atteindre ses objectifs et de réguler sa charge de travail, la structure de la Ligue arabe permet de déléguer des tâches à un certain nombre d'organisations et de conseils. Le Conseil de la Ligue arabe a le plus d'autorité au sein de la Ligue, et les sommets ont lieu chaque année au mois de mars en présence des dirigeants arabes. Les membres de la Ligue arabe disposent chacun d'une seule voix au Conseil de la Ligue arabe.

    Conformément à la Charte de la Ligue arabe, les objectifs du Conseil de la Ligue arabe sont les suivants :

    1. S'assurer que les États membres respectent leurs accords dans divers domaines.

    2. Prendre les mesures appropriées pour s'assurer que l'hostilité entre les États membres est dissuadée.

    3. Résoudre les différends entre les États membres par des méthodes pacifiques.

    4. Préserver la paix et la sécurité dans le monde en coopérant avec les organismes internationaux.

    Le Conseil économique et social (CES) est chargé d'organiser le sommet annuel du Conseil de la Ligue arabe et de superviser la création et les activités des conseils ministériels spécialisés.

    Il existe un certain nombre de conseils ministériels spécialisés où les tâches sont déléguées.

    Par exemple, le Conseil de l'unité économique arabe (CAEU) ou l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences (ALESCO).

    Ces conseils permettent à la Ligue arabe de couvrir tous les domaines politiques et toutes les spécialités nécessaires à la réalisation de ses objectifs organisationnels.

    Tous les secrétaires généraux de la Ligue arabe, à l'exception d'un seul, ont été égyptiens. Le siège de la Ligue arabe étant situé en Égypte, la préférence pour un secrétaire général égyptien mérite d'être débattue.

    Pays de la Ligue arabe

    Tu trouveras ci-dessous un tableau des 22 membres de la Ligue arabe et la date à laquelle ils ont rejoint la Ligue.

    Membres de la Ligue arabe
    Égypte - 1945Liban - 1945Maroc - 1958Oman - 1971Djibouti - 1977
    Syrie - 1945Yémen - 1945Koweït - 1961Qatar - 1971Comores - 1993
    Jordanie - 1945Libye - 1953Algérie - 1962Mauritanie - 1973
    Arabie Saoudite - 1945Soudan - 1956Bahreïn - 1971Somalie - 1974
    Irak - 1945Tunisie - 1958Emirats Arabes Unis -1971Palestine - 1976

    Tableau 1 - Membres de la Ligue arabe

    Carte du monde de la Ligue arabe avec les États membres de la Ligue arabe en vert StudySmarterFig. 2 Carte de la Ligue arabe

    La Charte de la Ligue arabe stipule que

    Tout État arabe indépendant a le droit de devenir membre de la Ligue"1.

    Mais qu'entendons-nous par "États arabes indépendants" ?

    Bien que la majorité des États membres de la Ligue arabe aient une population à majorité musulmane, une affiliation islamique stricte n'est pas une condition d'adhésion à la Ligue arabe. L'admission est plutôt basée sur le fait que la nation est arabophone, que l'arabe est l'une des langues officielles ou que la population est d'origine arabe.

    C'est ce que l'on constate au Liban, où, bien que la population soit majoritairement musulmane, une grande partie de la population libanaise est chrétienne. En Somalie, la population parle essentiellement le somali, mais l'arabe est une langue officielle. Par conséquent, les deux nations peuvent être classées comme des États arabes indépendants.

    En outre, la Ligue arabe compte également un certain nombre d'États observateurs, à savoir :

    1. l'Arménie

    2. l'Erythrée

    3. Tchad

    4. le Brésil

    5. le Venezuela

    6. Inde

    7. Grèce

    Les observateurs n'ont pas le droit de vote mais peuvent exprimer leurs opinions, beaucoup de ces nations ont une population arabe importante.

    Le Tchad est une nation où l'arabe est une langue officielle et en 2014, le Tchad a demandé à devenir membre à part entière de la Ligue arabe, bien que cela n'ait pas encore été accordé.

    Malgré ces exigences, tous les pays ayant une population arabe importante ne sont pas des États membres. Par exemple, l'Iran, la Turquie et Israël ne sont notamment pas affiliés à la Ligue arabe en tant que membres à part entière ou en tant qu'observateurs. Les raisons en sont généralement politiques, et souvent dues à des conflits dans la région.

    Suspension de l'adhésion

    Seuls trois membres de la Ligue arabe ont été suspendus : l'Égypte, la Libye et la Syrie. L'Égypte a été suspendue pendant 12 ans après avoir conclu un accord de paix avec Israël, et la Libye et la Syrie ont été suspendues en 2011 en raison de la réaction violente des gouvernements syrien et libyen aux événements des printemps arabes.

    Sommet de la Ligue arabe

    Les sommets annuels de la Ligue arabe consistent en des réunions avec tous les membres de la ligue au cours desquelles les questions d'actualité sont discutées et un certain nombre de résolutions sont adoptées. Tu trouveras ci-dessous quelques exemples de sommets importants qui ont eu lieu tout au long de l'existence de la Ligue arabe.

    Sommet de Khartoum en 1967

    Ce sommet a eu lieu au lendemain de la guerre israélo-arabe des six jours, un conflit qui s'est soldé par la défaite des Arabes face à Israël.

    Le sommet a abouti à la résolution de Khartoum. Dans cette résolution, les membres de la Ligue arabe acceptent de ne pas négocier avec Israël, de ne pas reconnaître officiellement Israël et de ne pas établir la paix avec Israël.

    Le sommet a également souligné le soutien des membres de la Ligue arabe à la Palestine et a soutenu la campagne palestinienne pour reprendre le contrôle des territoires contestés.

    Sommet de Casablanca de 1989

    Comme indiqué précédemment, l'Égypte avait déjà été suspendue de la Ligue arabe en raison de son implication dans un traité de paix avec Israël. D'après l'exemple précédent, tu peux comprendre pourquoi cette action a conduit à la suspension de l'Égypte de la Ligue.

    Le sommet de Casablanca de 1989 a vu la réadmission de l'Égypte au sein de la Ligue arabe.

    Succès et échecs de la Ligue arabe

    La Ligue arabe et son efficacité sont souvent examinées de près, un large consensus se dégageant sur le fait que les querelles intestines et les désaccords entre les États arabes nuisent à l'efficacité de la Ligue. Nous examinerons ci-dessous quelques-uns des succès et des échecs de la Ligue arabe.

    Succès

    La Ligue arabe a connu de nombreux succès depuis sa création. En voici quelques-uns parmi les plus importants.

    • L'intervention rapide de la Ligue arabe dans les événements du printemps arabe a permis de condamner les actions du dictateur libyen Mouammar Kadhafi et les violences édictées à l'encontre des manifestants en Libye.

    • Après la guerre israélo-arabe des six jours, la Ligue arabe a imposé un embargo sur le pétrole aux États qui soutenaient Israël dans la guerre, soit directement, soit en lui fournissant des armes, comme les États-Unis, le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Les nations arabes étant les plus grands fournisseurs de pétrole au monde, l'embargo a eu des effets dévastateurs sur le coût du pétrole pour les nations qui soutenaient Israël. Cela a entraîné la tristement célèbre crise pétrolière des années 1970, où le prix du baril de pétrole a augmenté de 400 % pour des pays comme les États-Unis.

    • La Ligue arabe a également réussi à apporter à la Palestine une certaine reconnaissance et un certain soutien. Alors que le conflit israélo-palestinien persiste, la Ligue arabe a créé un espace dans lequel la Palestine peut être représentée grâce à l'admission de la Palestine en tant que membre de la Ligue et à l'intérêt constant porté à l'État de Palestine dans les affaires de la Ligue arabe.

    Les échecs

    Malgré cela, elles ont également connu des échecs. En voici quelques exemples marquants.

    • Un échec structurel de la Ligue arabe est le fait que les décisions et les résolutions adoptées par la Ligue ne sont pas contraignantes, sauf si le vote a été unanime. Cela donne l'image d'une Ligue arabe qui ne fait que parler et dont les membres n'ont pas l'obligation de donner suite aux décisions.

    • Les membres de la Ligue arabe n'accordent pas non plus souvent la priorité à leur rôle au sein de la Ligue arabe. Chaque année, de nombreux membres ne paient pas à temps, voire pas du tout, les dons qu'ils doivent verser pour aider à financer la Ligue. Cela peut être préjudiciable à l'organisation et au travail de la Ligue et entrave sa capacité à entreprendre des programmes humanitaires.

    • Enfin, un autre échec de la Ligue arabe se traduit par des querelles intestines constantes sur la façon de réagir, le roi d'Arabie saoudite ayant lui-même déclaré que "la réalité arabe n'a jamais été aussi éloignée de l'unité".2 De nombreux membres de la Ligue arabe sont constamment en désaccord les uns avec les autres, par exemple, l'invasion du Koweït par l'Irak a mis en évidence le manque d'unité entre les membres de la Ligue arabe.

    Ligue arabe - Points clés

    • La Ligue arabe est une organisation régionale du monde arabe qui compte 22 membres.
    • Les premiers membres de la Ligue étaient l'Égypte, l'Irak, la Transjordanie (aujourd'hui connue sous le nom de Jordanie), le Liban, l'Arabie saoudite et la Syrie.
    • Le rôle et les principaux objectifs de la Ligue arabe sont d'encourager la coopération entre les États membres, de protéger leur indépendance et leur souveraineté individuelles et collectives et de représenter les pays arabes au Moyen-Orient et en Afrique.
    • Le conflit israélo-palestinien est au cœur de nombreux débats et questions abordés par la Ligue arabe.
    • Pour atteindre ses objectifs et réguler sa charge de travail, il existe un certain nombre de conseils ministériels rattachés à la Ligue arabe, tels que le Conseil de l'unité économique arabe.
    • L'une des faiblesses structurelles de la Ligue arabe réside dans le fait que les décisions et les résolutions adoptées par la Ligue ne sont pas contraignantes.

    Références

    1. Charte de la Ligue arabe, 1945.
    2. Asa-El Amotz, The Jerusalem Post, 2007.
    3. Fig. - 2 Carte de la Ligue arabe (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Arab_League-Map-WS.PNG) Par Arab Hafez (https://en.wikipedia.org/wiki/User:Arab_Hafez) sous licence CC-BY-SA-3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en)
    4. Tableau 1 - Membres de la Ligue arabe
    Questions fréquemment posées en Ligue arabe
    Qu'est-ce que la Ligue arabe en Sciences politiques?
    La Ligue arabe est une organisation régionale composée de 22 pays arabes, fondée en 1945 pour promouvoir la coopération, préserver la souveraineté et l'indépendance des pays membres, et résoudre les conflits dans la région.
    Quels sont les objectifs principaux de la Ligue arabe?
    Les objectifs principaux de la Ligue arabe sont de faciliter la coopération économique, culturelle, sociale et politique entre les pays membres, de préserver leur souveraineté et l'indépendance, et d'assurer la sécurité et la stabilité dans la région.
    Quels pays sont membres de la Ligue arabe?
    La Ligue arabe compte 22 pays membres, dont l'Algérie, l'Arabie saoudite, l'Égypte, l'Irak, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Libye, le Maroc, la Mauritanie, Oman, la Palestine, le Qatar, la Somalie, le Soudan, la Syrie, la Tunisie, les Émirats arabes unis et le Yémen.
    Comment fonctionne la Ligue arabe?
    La Ligue arabe fonctionne grâce à ses organes principaux, dont le Conseil de la Ligue, les Comités sectoriels et techniques, et le Secrétariat général. Les décisions sont prises par consensus ou majorité, et chaque pays membre dispose d'une voix égale lors des prises de décision.

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Ligue arabe

    • Temps de lecture: 13 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !