Psychopathologie

Comment définissons-nous la santé mentale ? Quelles sont les causes des maladies mentales ? Même si les psychopathologies ont toujours existé, notre compréhension de celles-ci évolue constamment.

Psychopathologie Psychopathologie

Crée des supports d'apprentissage sur Psychopathologie avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Il y a quelques siècles, la maladie mentale était considérée comme une forme de possession démoniaque ; Freud voyait la maladie mentale comme le résultat de conflits inconscients, souvent liés au développement psychosexuel. Puis la perspective médicale est apparue, et nous avons commencé à considérer la maladie mentale comme un déséquilibre chimique. Actuellement, une grande partie du discours sur la santé mentale se concentre sur la perspective cognitive, qui propose que la façon dont nous pensons et donnons un sens à nos expériences peut affecter notre santé mentale.

    • Nous commencerons par définir le sens de la psychopathologie et présenterons la façon dont l'anormalité est comprise.
    • Ensuite, nous examinerons des études de cas de psychopathologie illustrant des troubles courants tels que les phobies, la dépression et les troubles obsessionnels compulsifs.
    • Ensuite, nous décrirons brièvement ce qu'est la psychopathologie du développement.
    • Nous discuterons ensuite des causes de la psychopathologie.
    • Enfin, nous explorerons le modèle de psychopathologie diathèse-stress.

    Psychopathology, the words "mental health matters" spelled out with black squares with letters on them, StudySmarterFig. 1 - La façon dont nous comprenons la psychopathologie est également liée à la façon dont nous comprenons la santé mentale et le bien-être et à la façon dont nous traitons les personnes qui éprouvent des difficultés en matière de santé mentale.

    Lasignification de la psychopathologie

    Lapsychopathologie est l'étude scientifique des états mentaux, des comportements et des pensées anormaux. La progression de la recherche en psychopathologie a révolutionné la psychiatrie moderne.

    Elle étudie les troubles psychologiques tels que la dépression, l'anxiété, les troubles obsessionnels compulsifs ou les phobies. Le diagnostic des troubles psychologiques est basé sur le comportement d'une personne ; chaque condition est associée à un modèle particulier de comportement anormal.

    Mesurer la psychopathologie

    Mais comment déterminer quel comportement est anormal ?

    L'une des façons de comprendre un comportement anormal est la rareté statistique. Si des comportements s'écartent suffisamment de la population, ils peuvent alors être considérés comme anormaux. Bien que certains puissent affirmer que de nombreux troubles psychologiques ne remplissent pas cette condition, car ils peuvent se produire fréquemment au sein d'une population.

    Seulement 1 % des personnes peuvent toucher leur nez avec leur langue ; ce comportement est statistiquement peu fréquent. Cependant, nous ne le considérons pas nécessairement comme anormal. Le QI est un autre exemple ; un QI extrêmement bas ou élevé peut être considéré comme anormal. Cependant, ceux qui ont un QI plus élevé ne sont pas considérés comme anormaux.

    Ces exemples nous permettent de comprendre pourquoi la rareté statistique n'est pas un outil de mesure concret de la psychopathologie.

    Un comportement anormal peut également être défini comme un écart par rapport aux normes sociales. Les normes sociales ne sont pas écrites et diffèrent largement d'une culture à l'autre.

    Une autre façon de définir le comportement anormal est de dire qu'il s'agit d'un comportement qui empêche de fonctionner correctement. Un tel comportement peut entraver la capacité d'une personne à faire partie de la société ou à faire face aux défis quotidiens.

    Les personnes souffrant de dépression peuvent ne pas se sentir suffisamment bien pour maintenir leurs relations, leur travail ou leurs engagements académiques.

    Un comportement anormal est également identifié lorsqu'il s'écarte de la santé mentale typique, comme le fait de devenir anxieux chaque fois que tu quittes la maison.

    Cette perspective idéale de la santé mentale est basée sur des valeurs individualistes et peut différer d'une culture à l'autre.

    Études de cas de psychopathologie

    Voyons à quoi peuvent ressembler les problèmes de santé mentale dans la vie réelle.

    Psychopathologie : Phobies

    La peur devient un trouble mental lorsqu'elle affecte notre vie et notre capacité à fonctionner. Nous pouvons déterminer si la peur est devenue une phobie en identifiant les caractéristiques comportementales, émotionnelles et cognitives.

    Une caractéristique comportementale d'une phobie serait l'évitement de l'objet, une caractéristique émotionnelle serait un niveau d'anxiété élevé autour de l'objet, et une caractéristique cognitive serait des croyances irrationnelles à propos de l'objet.

    Voici un exemple de phobie :

    L'arachnophobie, la peur des araignées.

    Dépression

    La dépression se caractérise par une humeur maussade qui dure longtemps et affecte la vie quotidienne. Il existe de nombreux types de dépression et différentes méthodes de traitement, telles que les médicaments et la thérapie.

    Là encore, l'identification de la dépression implique des caractéristiques comportementales, émotionnelles et cognitives.

    Par exemple, les changements dans le sommeil et l'alimentation sont des comportements qui pourraient indiquer une dépression, la mauvaise humeur pourrait être une caractéristique émotionnelle, et une mauvaise concentration pourrait être une caractéristique cognitive de la dépression.

    Voici un exemple de dépression :

    La dépression saisonnière est une forme de dépression qui survient souvent après l'heure d'été, le temps plus froid et la diminution de la lumière du soleil sont associés à la dépression.

    Psychopathologie, femme triste assise par terre près d'une fenêtre et buvant du thé, StudySmarterFig. 2 - Le trouble affectif saisonnier est une forme de dépression associée aux changements de temps et de lumière.

    Psychopathologie : Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

    Le TOC est une maladie mentale qui provoque des pensées récurrentes et des compulsions qui interfèrent avec les activités quotidiennes. Celles-ci échappent au contrôle de la personne et interfèrent de manière significative avec sa vie quotidienne.

    Par exemple, la vérification excessive est une caractéristique comportementale, l'anxiété causée par ces comportements de vérification excessive est une caractéristique émotionnelle, et les pensées récurrentes des pires scénarios sont des caractéristiques cognitives.

    Voici un exemple de TOC :

    Penser que si tu n'allumes et n'éteins pas les lumières de ta maison avant d'aller te coucher, ta famille va mourir est un exemple de TOC.

    Psychopathologie du développement

    La psychopathologie du développement étudie la façon dont la psychopathologie se développe, progresse et change tout au long de la vie. Elle tente de faire la distinction entre ce que nous considérons comme un développement typique et anormal, et de déterminer si nous devons considérer les problèmes de santé mentale comme des identités catégorielles (quelqu'un est déprimé ou ne l'est pas) ou dimensionnelles (basées sur la présence de symptômes).

    L'hypothèse critique est que la psychopathologie résulte de processus qui commencent tôt dans la vie d'un individu. La discipline suggère que le fait de cibler les individus vulnérables à des stades plus précoces peut empêcher la progression de la psychopathologie.

    Causes de la psychopathologie

    Il existe trois approches principales pour comprendre et traiter la psychopathologie ; chacune se concentre sur un domaine spécifique associé au trouble (comportement, cognition ou biologie).

    Psychopathologie Phobies : approche comportementale

    L'approche comportementale pour expliquer les phobies considère que les phobies sont le résultat du conditionnement classique et opérant (modèle à deux processus). Le conditionnement classique se produit lorsque nous apprenons à associer une réponse physiologique à un certain stimulus environnemental.

    Par exemple, si tu es resté coincé dans un ascenseur, ce qui t'a causé beaucoup de peur et de stress, tu as appris à associer la peur aux espaces clos. Cette peur peut ressurgir lorsque tu voudras utiliser l'ascenseur à l'avenir.

    La réaction de peur pousse les gens à éviter le stimulus à l'avenir - l'évitement entraîne un soulagement temporaire de l'anxiété, ce qui renforce la phobie par le biais du conditionnement opérant.

    Chaque fois que tu évites l'ascenseur et que tu choisis plutôt l'escalier, ta peur diminue, te récompensant ainsi de ton évitement.

    Les traitements comportementaux comme la désensibilisation systématique ont été mis au point en partant du principe que les phobies s'apprennent. La désensibilisation systématique expose progressivement les personnes au stimulus tout en leur apprenant à se détendre, en remplaçant la réaction de peur du corps par une réaction de relaxation.

    La désensibilisation systématique commence par l'apprentissage de techniques de relaxation et se poursuit par une exposition graduelle aux stimuli, de celui qui cause le moins d'anxiété à celui qui en cause le plus. Il peut s'agir d'exposer d'abord une personne à la photo d'un ascenseur et de pratiquer la relaxation. Une fois que la personne ne ressent plus d'anxiété en réponse à la photo, un autre stimulus est introduit, par exemple le bruit d'un ascenseur.

    Parmi les autres approches comportementales du traitement des phobies, il y a l'inondation.

    Psychopathologie Dépression : L'approche cognitive

    L'approche cognitive pour comprendre la dépression part du principe que les comportements et les pensées inutiles entretiennent les symptômes dépressifs. Il existe deux théories cognitives de la dépression :

    • Latriade négative de Beck - Beck a proposé que la dépression soit associée à un biais cognitif, une façon déformée de percevoir et de penser les situations. Ce biais cognitif affecte la façon dont les individus se sentent eux-mêmes, le monde et l'avenir ; les trois composantes se renforcent mutuellement, ce qui augmente les symptômes dépressifs.
    • Lemodèle ABC d'Ellis - Selon ce modèle, la dépression se développe en raison d'une pensée irrationnelle, qui provoque une détresse émotionnelle.

    Partant du principe que les symptômes dépressifs sont entretenus par une cognition déformée, la dépression peut être traitée par une thérapie cognitivo-comportementale (TCC). La TCC vise à remettre en question les pensées irrationnelles des personnes, afin qu'elles puissent développer une vision plus réaliste de leur réalité, ce qui a pour but de changer leurs schémas de pensée et de comportement inutiles et d'améliorer leur fonctionnement.

    Psychopathologie TOC : L'approche biologique

    Les explications génétiques et neuronales du trouble expliquent l'approche biologique de la compréhension des TOC. Plusieurs gènes ont été associés à la vulnérabilité au développement des TOC, ce qui indique qu'il s'agit d'une maladie polygénique.

    Les gènes COMT et SERT, impliqués dans la production et la transmission des neurotransmetteurs, ont été associés à une vulnérabilité accrue au développement des TOC.

    Les explications neuronales des TOC mettent en évidence des différences potentielles dans les circuits cérébraux, en particulier le cortex orbitofrontal chez les personnes atteintes de TOC ou la transmission de la dopamine et de la sérotonine.

    Les traitements médicamenteux permettent de comprendre que les TOC sont un problème biologique. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), qui augmentent le taux de sérotonine disponible pour la transmission entre les neurones, constituent l'un des types de médicaments prescrits pour les TOC.

    Psychopathologie, une variété de médicaments et de comprimés, StudySmarter.Fig. 3 - Les traitements des TOC, basés sur l'approche biologique de la compréhension du comportement, comprennent la thérapie médicamenteuse.

    Modèle de stress diathésique Psychopathologie

    Le modèle diathèse-stress de la psychopathologie tente d'offrir une vision plus holistique des troubles en tenant compte de l'influence de la nature (facteurs génétiques) et de l'éducation (comportement, expériences passées et apprentissage).

    Le modèle diathèse-stress soutient que la psychopathologie se développe en raison d'une vulnérabilité combinée à des facteurs de stress.

    Chaque personne a un niveau de vulnérabilité différent à l'égard des troubles ; cette vulnérabilité peut être biologique (gènes) ou environnementale (expériences négatives au début de la vie).

    Nous nous engageons tous dans des activités qui peuvent agir comme des facteurs de stress et déclencher des problèmes de santé mentale. Cependant, le nombre de facteurs de stress entraînant une psychopathologie varie en fonction de la vulnérabilité de chacun.

    Philip et Jess fument tous les deux du cannabis. Fumer du cannabis est considéré comme un facteur de stress qui peut déclencher un épisode de psychose chez les personnes vulnérables. Jess a une grande vulnérabilité génétique au développement de la schizophrénie, ce qui l'expose à un risque beaucoup plus élevé de psychose. Alors que Philippe, qui a une faible vulnérabilité sous-jacente, court un risque beaucoup plus faible.

    À partir de cet exemple, tu peux voir comment les acteurs environnementaux et biologiques peuvent interagir dans le développement de la psychopathologie.

    Psychopathologie - Points clés

    • La psychopathologie est l'étude scientifique des états mentaux, des comportements et des pensées anormaux. La progression de la recherche en psychopathologie a révolutionné la psychiatrie moderne.
    • L'anormalité peut être définie en termes d'infréquence statistique, d'écart par rapport aux normes sociales, d'interférence avec le bon fonctionnement ou d'écart par rapport à la santé mentale idéale.
    • Les phobies, la dépression et les troubles obsessionnels compulsifs sont des exemples de psychopathologie.
    • La cause de la psychopathologie a été liée aux approches comportementale, cognitive et biologique.
    • Le modèle de psychopathologie diathèse-stress met en évidence la façon dont les facteurs biologiques et environnementaux contribuent aux maladies mentales.
    Questions fréquemment posées en Psychopathologie
    Qu'est-ce que la psychopathologie en psychologie?
    La psychopathologie est l'étude des comportements anormaux, des troubles psychiques et des expériences similaires dans le contexte de la psychologie. Elle examine les causes, l'évolution et les traitements de ces phénomènes.
    Quelles sont les principales catégories de troubles en psychopathologie?
    Les principales catégories de troubles en psychopathologie comprennent les troubles de l'humeur, les troubles anxieux, les troubles psychotiques, les troubles de la personnalité et les troubles du développement.
    Comment diagnostique-t-on un trouble psychique?
    Pour diagnostiquer un trouble psychique, les professionnels de la santé mentale utilisent des outils standardisés, tels que le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) ou la CIM (Classification Internationale des Maladies), pour identifier et classer les symptômes.
    Quelles sont les principales approches thérapeutiques en psychopathologie?
    Les principales approches thérapeutiques en psychopathologie comprennent la psychothérapie (par ex. TCC, psychanalyse), la pharmacothérapie (médicaments), les approches biologiques (stimulation cérébrale), et les interventions basées sur le mode de vie (alimentation, activité physique).

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    La psychopathologie est toujours statistiquement peu fréquente.

    Les comportements sains sont-ils perçus de la même façon d'un pays à l'autre ?

    Lequel des éléments suivants est une caractéristique cognitive de la dépression ?

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Psychopathologie

    • Temps de lecture: 13 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !