|
|
Guerre du Vietnam

Comment la théorie des dominos d’Eisenhower conduit-elle à l’une des guerres les plus tristement célèbres de l’histoire des États-Unis ? Pourquoi la guerre du Vietnam suscite-t-elle tant d'émois ? Et pourquoi les États-Unis y étaient-ils impliqués ?  La guerre du Vietnam, qui a duré plus de vingt ans, est l’un des conflits les plus meurtriers de la guerre froide

Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Guerre du Vietnam

Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Comment la théorie des dominos d’Eisenhower conduit-elle à l’une des guerres les plus tristement célèbres de l’histoire des États-Unis ? Pourquoi la guerre du Vietnam suscite-t-elle tant d'émois ? Et pourquoi les États-Unis y étaient-ils impliqués ? La guerre du Vietnam, qui a duré plus de vingt ans, est l’un des conflits les plus meurtriers de la guerre froide.

Dans cet article, nous présenterons les causes de la chasse au communisme au Vietnam avec notamment la guerre d’Indochine, l’offensive du Têt et la réponse Vietcong. On abordera également les conséquences de ce conflit avec les accords de Paris, de Genève et la création de Hô Chi Minh-Ville après la chute de Saïgon.

  • Tout d’abord, on commencera par un résumé de la guerre du Vietnam.
  • Ensuite, nous verrons les causes du conflit comme la guerre d’Indochine et la réponse Vietcong.
  • Après coup, on décryptera les raisons de l’entrée des États-Unis dans cette guerre pour endiguer le communisme.
  • On passera aussi en revue une brève chronologie des évènements majeurs avec l'Offensive du Têt, les accords de Paris, la chute de Saïgon et la naissance de Hô Chi Minh-Ville
  • Enfin, on dressera le bilan des conséquences de cette guerre, aussi bien au Vietnam que sur le monde d’aujourd’hui.

Guerre du Vietnam : résumé

La guerre du Vietnam est un conflit long, coûteux et meurtrier entre le nord et le sud du Vietnam qui commence vers 1954 et dure jusqu’en 1975. Bien que d’autres pays soient impliqués, il y a essentiellement deux forces en action :

Forces en action
Viêt-minh (gouvernement communiste du Nord-Vietnam)Vietcong (guérilla communiste du sud-Vietnam) VERSUSGouvernement du Sud-Vietnam (République du Vietnam) Les États-Unis (allié principal)
Objectifs
Un Vietnam unifié et régi par un seul régime communiste comme celui de la Chine ou de l’Union soviétique VERSUSLa préservation d’un Vietnam davantage aligné sur le modèle capitaliste occidental.

Fondamentalement, le conflit porte sur le désir du gouvernement nord-vietnamien d’unifier l’ensemble du pays sous un seul régime communiste et sur la résistance du gouvernement sud-vietnamien à cet égard. Le leader du sud, Ngo Dinh Diem, veut préserver un Vietnam plus proche de l’Occident. Les États-Unis interviennent, car ils craignent que le communisme ne se propage dans toute l’Asie du Sud-Est.

Les efforts du gouvernement sud-vietnamien et des États-Unis ne parviennent pas à empêcher une prise de pouvoir par les communistes : en 1976, le Vietnam est unifié sous le nom de République socialiste du Vietnam.

Causes de la guerre du Vietnam

Les causes de la guerre du Vietnam font partie d’un conflit régional plus vaste appelé « guerres d’Indochine », qui implique le Vietnam, le Laos et le Cambodge. On divise souvent ces guerres en deux : la première et la deuxième guerre d’Indochine, connues sous le nom de guerre d’Indochine française (1946-54) et de guerre du Vietnam (1954-75). Pour comprendre les causes de la guerre du Vietnam, nous devons d’abord nous informer sur cette guerre d’Indochine.

Guerre du Vietnam Carte des conflits au début de la guerre StudySmarterImage 1. Carte des conflits au début de la guerre du Vietnam1

Guerre d’Indochine : résumé

La guerre d'Indochine résulte de la colonisation française du Vietnam, Cambodge et Laos à la fin du XIXᵉ siècle. Elle fonde la colonie française d’Indochine en 1877 regroupant :

  • Tonkin (nord du Vietnam) ;

  • Annam (centre du Vietnam) ;

  • Cochinchine (sud du Vietnam) ;

  • Cambodge ;

  • Laos (à partir de 1899) ;

  • Guangzhouwan (territoire chinois, de 1898 à 1945).

Guerre du Vietnam Carte de la division française Indochine StudySmarterImage 2. Division de l’Indochine française2

Le désir d’indépendance des Vietnamiens colonisés augmente tout au long des années 1900, et cela engendre la création du parti nationaliste vietnamien en 1927. Après l’assassinat des fonctionnaires français, une mutinerie ratée en 1930 affaiblit fortement le parti. Il est supplanté par le Parti communiste indochinois que Hô Chi Minh crée à Hong Kong en 1930.

Indépendance Vietnam : Viet Minh et Vietcong

En 1941, Hô-Chi-Minh fonde le Viet Minh (Ligue pour l’indépendance du Vietnam) nationaliste et communiste dans le sud de la Chine (les Vietnamiens se réfugient souvent en Chine pour échapper à l’État colonial français). Il dirige ses membres contre les Japonais qui occupent le Vietnam pendant la Seconde Guerre mondiale.

À la fin de 1943, le Viet Minh lance des opérations de guérilla au Vietnam sous la direction du général Vo Nguyen Giap. Ils libèrent de grandes parties du nord du Vietnam et prennent le contrôle de la capitale Hanoï après la reddition des Japonais aux Alliés.

En 1945, ils proclament l’indépendance de la République démocratique du Vietnam. Pourtant, les Français y résistent, ce qui entraîne le début de la première guerre d’Indochine en 1946 entre les Français au sud et le Viêt Minh au nord. Cela engendre l’apparition des forces de guérilla pro-Viet Minh au Sud-Vietnam (connues plus tard sous le nom de Vietcongs). La tentative des Français de regagner leur soutien en établissant un État indépendant dans le sud en 1949, sous la direction de l’ancien empereur du Vietnam Bao Dai, se solde par un échec.

Conférence de Genève de 1954

Lors de la conférence de Genève de 1954, qui marque la fin de la domination française en Asie du Sud-Est, un accord de paix aboutit à la division du Vietnam entre le nord et le sud au niveau du 17ᵉ parallèle. Cette division est temporaire et doit aboutir à des élections sur l’unification en 1956. Cependant, cela ne se produit jamais en raison de l’émergence de deux États distincts :

  • La République démocratique du Vietnam (RDV) au nord, dirigée par Hô Chi Minh. Cet État est communiste et soutenu par l’Union soviétique et la République populaire de Chine.

  • La République du Vietnam (RVN) au sud, dirigée par Ngo Dinh Diem. Cet État est aligné sur l’Occident et soutenu par les États-Unis.

Les luttes pour l’indépendance ne cessent pas et le Vietcong continue sa guérilla dans le sud. Ngo Dinh Diem est un dirigeant impopulaire qui devient de plus en plus dictatorial, ce qui alimente les tentatives du sud de renverser le gouvernement et de rallier le Vietnam au communisme. Cela conduit à la deuxième guerre d’Indochine qui débute en 1954, avec une participation américaine beaucoup plus importante. C'est ce qu'on connait aussi sous le nom de guerre du Vietnam.

Pourquoi la guerre du Vietnam a-t-elle eu lieu ?

Une question brûle les lèvres de beaucoup d'individus : pourquoi la guerre du Vietnam a-t-elle eu lieu ? Les États-Unis sont impliqués au Vietnam bien avant leur intervention directe dans la guerre du Vietnam en 1965. Le président Eisenhower apporte son aide aux Français pendant la première guerre d’Indochine. Après la division du Vietnam, les États-Unis proposent un soutien politique, économique et militaire au gouvernement du sud de Ngo Dinh Diem. Leur engagement ne fait que croître tout au long de la guerre, mais qu’est-ce qui les pousse à s’impliquer dans une guerre civile à l’autre bout du monde ?

Guerre froide et communisme

Alors que la guerre froide se développe et que le monde se divise entre le bloc de l’Est et de l’Ouest, les États-Unis commencent à voir l’intérêt de soutenir les Français contre une armée nationaliste aux influences communistes.

L’Union soviétique et la République populaire de Chine s’unissent pour reconnaître officiellement le gouvernement communiste de Hô Chi Minh en 1950 et soutiennent activement le Viet Minh. Le soutien des États-Unis aux Français entraîne une guerre par procuration entre les superpuissances.

La théorie des dominos

Guerre du Vietnam Théorie des dominos StudySmarterImage 3. Théorie des dominos3

La théorie des dominos est l’une des raisons les plus citées pour justifier l’engagement des États-Unis dans la guerre du Vietnam.

On a la possibilité que de nombreux êtres humains passent sous une dictature qui est hostile au monde libre… On a des considérations plus larges qui pourraient suivre ce qu'on appelle le principe du "domino tombant". [...] On pourrait donc avoir un début de désintégration qui aurait les influences les plus profondes…

Eisenhower lors d’une conférence de presse en 1954.4

Le 7 avril 1954, le président Dwight D. Eisenhower invente l’une des phrases qui va définir la politique étrangère état-unienne pour les années à venir : « le principe du domino tombant ». Il suggère que la chute de l’Indochine française pourrait entraîner un effet domino en Asie du Sud-Est, où tous les pays environnants tomberaient, comme des dominos, dans le giron du communisme.

Cependant, la théorie du domino n’est pas nouvelle. En 1949 et 1952, la théorie (sans la métaphore) figure dans un rapport du Conseil national de sécurité sur l’Indochine. La théorie du domino fait également écho aux convictions exprimées dans la doctrine Truman de 1947, dans laquelle le président Harry S. Truman affirme que les États-Unis doivent contenir l’expansionnisme communiste.

En plus d’une grande partie de l’Asie du Sud-Est, les États-Unis craignent également de perdre le Japon au profit du communisme, car, grâce à la reconstruction américaine, le pays dispose des infrastructures et des capacités commerciales nécessaires pour être utilisées comme force militaire. Si la Chine ou l’URSS prend le contrôle du Japon, l’équilibre de la puissance mondiale peut basculer au détriment des États-Unis.

Guerre du Vietnam : chronologie des évènements majeurs

Voici une chronologie des évènements majeurs qui ont lieu.

Accords de Genève

21 juillet 1954

À la suite de la Conférence de Genève, le Vietnam est divisé au 17ᵉ parallèle entre le nord et le sud et deux gouvernements sont établis : la République démocratique du Vietnam et la République du Vietnam.

Assassinat de Ngo Dinh Diem

2 novembre 1963

Le président Eisenhower, puis Kennedy, soutiennent le gouvernement anticommuniste du sud-Vietnam dirigé par le dictateur Ngo Dinh Diem. Ils apportent un soutien financier et envoient des conseillers militaires pour aider son gouvernement à combattre le Vietcong. Cependant, l’impopularité de Ngo Dinh Diem et l’aliénation d’une grande partie du peuple sud-vietnamien commencent à gêner.

En 1963, après avoir été encouragées par des responsables américains, les forces sud-vietnamiennes assassinent Ngo Dinh Diem et renversent son gouvernement. Sa mort entraîne des célébrations au Sud-Vietnam, mais aussi un chaos politique. Les États-Unis s’impliquent davantage pour stabiliser le gouvernement, craignant que le Vietcong n’utilise l’instabilité à son avantage.

Incident du golfe du Tonkin

Août 1964

L’intervention militaire directe n’a lieu qu’après ce qui est considéré comme le tournant majeur de ce conflit : l’incident du golfe du Tonkin.

En août 1964, des torpilleurs nord-vietnamiens attaquent deux navires de guerre américains (les destroyers U.S.S Maddox et U.S.S Turner Joy). Tous deux sont stationnés dans le golfe du Tonkin (mer de l’est du Vietnam) et effectuent des reconnaissances et interceptent les communications nord-vietnamiennes pour soutenir les raids sud-vietnamiens sur la côte.

Cela permet aux États-Unis de faire passer la Résolution du Golfe du Tonkin le 7 août 1964, qui autorise le président Lyndon Johnson à :

[…] prendre toutes les mesures nécessaires pour repousser toute attaque armée contre les forces américaines et prévenir toute nouvelle agression.

Offensive du Têt

Guerre du Vietnam Offensive du Têt StudySmarterImage 4. Offensive du Têt - Soldats de l’armée sud-vietnamienne

31 janvier- 24 février 1968

Pendant le Nouvel An vietnamien, connu sous le nom de Têt, le Nord-Vietnam et le Vietcong lancent des assauts surprises contre les zones du Sud-Vietnam tenues par les États-Unis. Ils prennent le contrôle de Saïgon et percent un trou dans le mur d’enceinte de l’ambassade américaine.

En fin de compte, l’offensive du Têt est un échec pour le Vietcong, car il n’a conservé aucun des territoires qu’il a gagnés, mais c’est l’impact à long terme qui compte. La brutalité contre les civils et le nombre de soldats américains tués (autour de 58 000) sont un moment charnière de la guerre. L’opposition des foyers américains augmente de façon exponentielle.

Johnson accepte de ne plus bombarder le Nord-Vietnam en échange de pourparlers de paix à Paris.

Accords de Paris

27 janvier 1973

Le président Nixon met fin à l’implication directe des États-Unis dans la guerre du Vietnam en signant les accords de paix de Paris. Les Nord-Vietnamiens acceptent un cessez-le-feu, mais continuent à comploter pour envahir le Sud-Vietnam.

Chute de Saïgon et naissance de Hô Chi Minh-Ville

Avril-juillet 1975

Les forces communistes s’emparent de Saïgon, la capitale du Sud-Vietnam, obligeant le gouvernement à se rendre. En juillet 1975, le Nord et le Sud-Vietnam sont officiellement unifiés pour former la République socialiste du Vietnam sous le régime communiste : le communisme a gagné.

Pourquoi les Américains ont-ils perdu la guerre du Vietnam ?

Multiples facteurs expliquent pourquoi les Américains ont perdu la guerre du Vietnam :

  • Les troupes américaines sont jeunes et inexpérimentées, contrairement aux combattants expérimentés du Vietcong. 43 % des soldats sont morts au cours de leurs trois premiers mois, et environ 503 000 soldats désertent entre 1966 et 1973. Cela entraîne des troubles mentaux et des traumatismes que beaucoup tenteront vainement de traiter avec des narcotiques.

  • Les Vietcongs bénéficient de l’aide et du soutien des villageois sud-vietnamiens, qui leur mettent à disposition des cachettes et des provisions.

  • Les troupes américaines ne sont pas bien adaptées au combat dans la jungle, contrairement aux Vietcongs qui connaissent particulièrement bien le terrain. Les Vietcongs se servent de systèmes de tunnels et des pièges en utilisant la couverture de la jungle à leur avantage.

  • Avec la corruption et l’oppression du gouvernement de Diem, il est difficile pour les États-Unis de convaincre les Sud-Vietnamiens de leur légitimité. Dans le sud, beaucoup rejoignent les Vietcongs.

Qui a gagné la Guerre du Vietnam ?

Certains historiens considèrent le Vietnam comme la première grande défaite de l’hégémonie américaine. Alors que les États-Unis quittent le Vietnam sur la base d’un accord de paix, l’unification ultérieure du pays sous le régime communiste est l’incarnation de l’échec de leur intervention.

Conséquences de la guerre du Vietnam

Les conséquences de la guerre du Vietnam sont durables pour le Vietnam, les États-Unis et les relations internationales. Elle change le visage de la guerre froide et détruit la réputation de propagande de l’Amérique comme « sauveur du monde » face aux régimes communistes.

Guerre du Vietnam : nombre de morts

Le nombre de morts est effarant. On estime qu’environ 2 millions de civils vietnamiens sont tués, ainsi qu’environ 1,1 million de soldats nord-vietnamiens et 200 000 soldats sud-vietnamiens.

Bombes non explosées

Guerre du Vietnam Bombardements du Vietnam StudySmarterImage 5. Bombardements du Vietnam par les forces américaines

La campagne de bombardement américaine a des conséquences durables au Vietnam et au Laos. De nombreuses bombes n’ont pas explosé au moment de l’impact, de sorte que la menace des bombes non explosées subsiste longtemps après la fin de la guerre. Les bombes non explosées tuent environ 20 000 personnes après la fin de la guerre, dont de nombreux enfants.

Guerre du Vietnam - Points clés

    • La guerre du Vietnam oppose le gouvernement communiste du Nord-Vietnam (le Viet Minh) et les forces de guérilla communistes du sud (Vietcongs) au gouvernement du Sud-Vietnam (la République du Vietnam) et à leur principal allié, les États-Unis.
    • Le conflit commence avant la guerre du Vietnam, lorsque les forces nationalistes vietnamiennes (Viet Minh) tentent de gagner l’indépendance du Vietnam contre la domination coloniale française durant la première guerre d’Indochine.
    • Lors de la conférence de Genève, le Vietnam est divisé en deux parties, le nord et le sud. La République démocratique du Vietnam, dirigée par Hô Chi Minh et la République du Vietnam, dirigée par Ngo Dinh Diem. Les combats pour l’indépendance ne cessent pas, et la deuxième guerre d’Indochine débute en 1954.
    • La théorie des dominos est l’une des principales raisons de l’intervention des États-Unis dans la guerre du Vietnam. Eisenhower suggère que si un État devient communiste, les États voisins « tomberaient » comme des dominos vers le communisme.
    • L’assassinat de Ngo Dinh Diem et l’incident du golfe du Tonkin sont deux des principaux facteurs responsables de l’intervention active des États-Unis dans la guerre.
    • La guerre se termine par les accords de Paris en 1973 qui ouvrent sur un traité de paix. Deux ans plus tard, les forces communistes s’emparent de Saïgon qui devient Hô Chi Minh-Ville et le Vietnam s’unifie en République socialiste du Vietnam sous le régime communiste.
    • La défaite des États-Unis s’explique par des troupes mal préparées contre les forces expérimentées du Viet Minh et du Vietcong et d’un manque de soutien généralisé.
    • La guerre a des conséquences dévastatrices pour le pays. Le nombre de morts est effarant et les bombes non explosées affectent encore aujourd’hui la région.
    • La théorie des dominos est discréditée après le Vietnam, car son passage au communisme n’a pas entraîné la « chute » de tous les autres pays d’Asie.


Références

  1. Image 1. Carte des conflits au début de la guerre du Vietnam (https://en.wikipedia.org/wiki/File:Vietnam_war_1957_to_1960_map_english.svg) par Don-kun, NordNordWest (no profile) Autorisé par CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en)
  2. Image 2. Division de l'Indochine française (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:French_Indochina_subdivisions.svg) par Bearsmalaysia (https://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=User:Bearsmalaysia&action=edit&redlink=1) Autorisé par CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en)
  3. Image 3. Théorie des dominos (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Domino_theory.svg) Par : Nyenyec (https://commons.wikimedia.org/wiki/User:Nyenyec) Autorisé par CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en)
  4. Site internet Alpha History - Guerre froide : Einsenhower explique la théorie des dominos lors d'une conférence en 1954 - Consulté le 14/02/2023

Questions fréquemment posées en Guerre du Vietnam

La raison de la guerre du Vietnam est due au désir du gouvernement nord-vietnamien d’unifier l’ensemble du pays sous un seul régime communiste et de la résistance du gouvernement sud-vietnamien à cet égard.  

Les Français ont fait la guerre au Vietnam, car après leur colonisation du Vietnam, Cambodge et Laos, ils fondent la colonie d'Indochine en 1877. Hô-Chi-Minh fonde le Viet Minh en 1943 et les chasse du territoire pour promouvoir leur indépendance.

Les Américains ont perdu la guerre du Vietnam en raison de : 

  • Troupes jeunes et non adaptées au combat dans la jungle contrairement aux vietnamiens.
  • Soutien des populations.
  • Modèle occidental de liberté moins intéressant que celui du communisme.

La République démocratique du Vietnam (RDV) au nord dirigée par Hô Chi Minh affronte la République du Vietnam au sud dirigée par Ngo Dinh Diem. Cette dernière est soutenue militairement et financièrement par les États-Unis pour empêcher l'expansion du communisme.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Qui est à l'origine de la théorie des dominos ? 

En 1976, le Vietnam est unifié sous le nom de :

Que marquent les accords de Genève en 1954 ?

Suivant

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App

Google Popup

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !