Loi sur les droits civils de 1964

Pense aux grandes étapes de ta vie comme l'entrée au lycée, la victoire à un concours ou l'entrée dans une équipe recherchée. Certains changements ont un tel impact et une telle ampleur qu'ils ont une large répercussion sur l'ensemble de la société. Après presque un siècle de ségrégation légalisée dans certaines parties de l'Amérique, une nouvelle loi a été adoptée pour protéger les droits du plus grand nombre. La loi sur les droits civiques a été l'une des lois les plus impactantes et les plus ambitieuses qui ont provoqué une transformation généralisée. Dans ce résumé, nous examinons l'histoire, les détails et l'impact de cette loi majeure.

Loi sur les droits civils de 1964 Loi sur les droits civils de 1964

Crée des supports d'apprentissage sur Loi sur les droits civils de 1964 avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Résumé de la loi sur les droits civiques

    Sans doute la loi sur les droits civiques la plus ambitieuse jamais adoptée par le Congrès depuis la Reconstruction, la loi sur les droits civiques de 1964 a interdit la discrimination raciale dans les établissements publics. Cette loi a effectivement mis fin à la ségrégation légale "Jim Crow" dans le Sud des États-Unis. La discrimination fondée sur la religion, le sexe, la couleur et l'origine nationale était expressément interdite. En outre, la loi autorisait les poursuites judiciaires dans les cas où la déségrégation des écoles était contestée publiquement.

    Après son adoption, le Dr Martin Luther King Jr. a considéré la loi comme une "seconde émancipation" qui a été élargie par la suite pour protéger les personnes handicapées, les athlètes universitaires féminines et les personnes âgées américaines.

    photo d'un bus de tourisme au Washington Monument Civil Rights Act StudySmarterFigure 1, Marche sur Washington, Source : Unsplash

    Histoire de la loi sur les droits civiques

    Après la guerre civile et la fin de l'esclavage en Amérique (1865), les droits civiques étaient encore violés de bien des façons. La discrimination publique légale et appliquée dans les États du Sud était très répandue et omniprésente. Les lois "Jim Crow" qui séparaient les citoyens entre Blancs et Noirs dans les écoles, les restaurants et les salles d'attente étaient régulièrement contestées, mais maintenues par les tribunaux des États.

    La Cour suprême et la loi sur la Maison Blanche

    Les ségrégationnistes ont fait obstacle à une véritable égalité raciale et ont limité les droits protégés par les 14e et 15e amendements. La décision de la Cour suprême dans l'affaire Plessy v. Ferguson (1896) a perpétué les conditions "séparées mais égales" qui soutenaient la discrimination fondée sur la race dans les installations publiques et les entreprises privées.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, le président Franklin Roosevelt a pris un décret interdisant la discrimination dans l'industrie de la défense. Son successeur, Harry Truman, a pris la décision importante de déségréger les forces armées. Le président Eisenhower a ensuite proposé la loi sur les droits civils de 1957, qui s'est heurtée à l'opposition des démocrates du Sud au Congrès ainsi qu'à celle de nombreux gouverneurs du Sud qui n'ont pas voulu en appliquer les dispositions.

    L'arrêt historique de la Cour suprême dans l'affaire Brown v. Board of Education (1954) marque le début de la déségrégation des écoles "à toute vitesse", mais l'application de la loi est lente dans le Sud. Les avancées en matière de droits civiques se multiplient, mais ne sont pas satisfaisantes pour le mouvement qui se développe. King et d'autres activistes de premier plan ont pressé le président Kennedy et le Congrès de prendre de nouvelles mesures.

    photo du président américain Lyndon Johnson signant la loi sur les droits civiques, StudySmarterFigure 2- Le président Johnson signe la loi sur les droits civiques, Pixabay.

    Marche sur Washington

    Le 28 août 1963, plus de 200 000 partisans et militants des droits civiques ont convergé vers la capitale du pays pour plaider en faveur d'une réforme des droits civiques. L'orateur principal, le Dr Martin Luther King Jr, a prononcé son célèbre discours "I Have a Dream" devant le Lincoln Memorial. Le succès de la marche de Selma et la tragédie publique des manifestations de Birmingham, en Alabama, ont donné un aperçu frappant de la violence sanctionnée localement à l'encontre des militants. Les manifestations pacifiques d'une ampleur inédite ont fait de cette question un sujet législatif de premier plan au Congrès.

    Adoption des lois sur les droits civiques

    Proposée en 1963, la mort du président John F. Kennedy deux mois plus tard a entraîné une accélération de la législation au Congrès. Le comité des règles de la Chambre était dirigé par Howard Smith, un démocrate de Virginie, à la tête d'une large coalition de ségrégationnistes. Après la mort de J.F.K., le président Lyndon B. Johnson fait passer la mesure devant le Congrès. Johnson, ancien leader de la majorité au Sénat, s'est néanmoins heurté à une forte résistance de la part des démocrates du Sud. Le vote de la Chambre des représentants a été décisif.

    Au Sénat, un bloc de 19 sénateurs (1 républicain et 18 démocrates) a mené la résistance, ce qui a ralenti le processus de vote. Le recours à l'obstruction par les démocrates pendant 54 jours et un discours solitaire de 14 heures du sénateur Robert Byrd de Virginie-Occidentale ont bloqué le processus avant l'adoption finale le 2 juillet 1964.

    Le projet de loi final était un compromis législatif qui n'a été adopté par le Sénat qu'après 83 jours de débats qui ont occupé 3 000 pages dans les archives officielles du Congrès.

    Vote de la Chambre des représentants des États-Unis - Civil Rights Act of 1964 (loi sur les droits civils)

    Parti démocrateParti républicain
    Votes pour 153 136
    Votes négatifs9135
    Votes "présents22
    Ne votant pas75

    Figure 3- StudySmarter Original.

    Vote du Sénat américain - Loi sur les droits civiques de 1964

    Parti démocrateParti républicain
    Votes pour 4627
    Votes négatifs216

    Figure 4- StudySmarter Original.

    Vote du Sénat par parti Vote de la Chambre par parti

    Graphique du vote du Sénat américain sur la loi sur les droits civiques, StudySmarterFigure 5. Vote de la loi sur les droits civiques, GovTrack.

    Graphique du vote de la Chambre des représentants des États-Unis sur la loi sur les droits civiques, StudySmarterVote de la loi sur les droits civils, Govtrack.

    bleu foncé = démocrates oui bleu clair = démocrates non

    rouge clair = Républicains Nay rouge foncé = Républicains Yea

    Dispositions de la loi sur les droits civils

    Une loi : Pour faire respecter le droit constitutionnel de vote, pour conférer aux tribunaux de district des États-Unis la compétence de prononcer des injonctions contre la discrimination dans les logements publics, pour autoriser le procureur général à intenter des procès pour protéger les droits constitutionnels dans les équipements publics et l'éducation publique, pour étendre la Commission des droits civils, pour prévenir la discrimination dans les programmes bénéficiant d'une aide fédérale, pour établir une Commission sur l'égalité des chances en matière d'emploi, et pour d'autres raisons." -Congrès américain

    Adopté le 2 juillet 1964 Le Congrès a adopté une mesure législative historique qui a fait ce qui suit :

    • interdit au niveau fédéral la discrimination fondée sur la religion, la race, la couleur, le sexe ou l'origine nationale.

    • interdit l'application inégale des lois relatives à l'inscription sur les listes électorales.

    • interdit la ségrégation dans les écoles et les établissements publics, y compris les hôtels.

    La base juridique de la loi sur les droits civiques était ancrée dans :

    • La clause de commerce interétatique de la Constitution américaine accorde au gouvernement fédéral le pouvoir de réglementer les déplacements (et les conditions) des citoyens entre les déplacements entre les États.
    • Le 14e amendement accorde aux citoyens une protection égale en vertu de la loi.
    • Le 15e amendement - Le Congrès est chargé de garantir l'égalité en matière d'inscription sur les listes électorales, appliquée par le biais du pouvoir exécutif.

    Savais-tu qu'en plus des Noirs américains, d'autres groupes minoritaires et les femmes, en général, bénéficiaient grandement des dispositions de la loi ? En particulier, la discrimination à l'embauche était expressément interdite.

    Essentiellement, la loi sur les droits civils garantissait que les Américains ne se verraient pas refuser l'accès aux institutions américaines sans que cela ne donne lieu à des poursuites judiciaires. La ségrégation, que ce soit dans les hôtels, les bus, les comptoirs de restauration ou les écoles, était interdite.

    Impact de la loi sur les droits civils

    Cette loi a redynamisé le mouvement des droits civiques aux États-Unis et a alimenté la campagne en faveur du droit de vote dans le Sud des États-Unis. Les efforts du Dr Martin Luther King Jr et d'autres activistes de premier plan pour faire campagne en faveur de l'égalité de vote se sont concentrés sur la pratique de la désobéissance civile. Plus de 3 millions d'électeurs noirs non inscrits ne pouvaient pas participer aux élections. Cette inégalité a été ciblée par des manifestants qui ont fait pression sur le Congrès et ont initié la marche de Selma, au cours de laquelle 35 000 militants ont accompagné le Dr King dans cette campagne médiatisée.

    Le résultat fut la loi sur les droits de vote de 1965 qui garantissait que tous les citoyens pouvaient voter, en suspendant les tests d'alphabétisation et les taxes de vote. En fin de compte, la loi sur les droits civiques a donné naissance au cadre de la loi sur les Américains handicapés. Adoptée en 1990, cette loi interdit la discrimination fondée sur le handicap.

    Loi sur les droits civiques de 1964 - Principaux points à retenir

    • La loi sur les droits civiques interdit principalement la discrimination dans les lieux publics, y compris les écoles, les transports et les installations.
    • La discrimination fondée sur la race, la religion, le sexe ou l'origine nationale était interdite.
    • La loi a été contestée par de nombreux membres du Congrès, notamment par les démocrates du Sud et les ségrégationnistes convaincus.
    • La loi a conduit à la loi sur le droit de vote de 1965 ainsi qu'à la loi sur les Américains handicapés de 1990.
    • La loi sur les droits civils a été défendue pour la première fois par le président John F. Kennedy, un démocrate, et signée par son successeur, Lyndon B. Johnson.

    Références

    1. Senate.gov
    2. National Park Service
    3. Govtrack.us
    4. Fig. 1. Bus partant près du Washington Monument, après la Marche sur Washington, 1963]. / MST". Négatif original en noir et blanc de Marion S. Trikosko. Pris le 28 août 1963 à Washington D.C., États-Unis (@libraryofcongress). Colorisé par Jordan J. Lloyd. Library of Congress Prints and Photographs Division Washington, D.C. 20540 USA https://www.loc.gov/item/2011648313/ Utilisation libre sous la licence Unsplash (https://unsplash.com/license)
    5. Fig. 2, Président Johnson signant la loi sur les droits civiques (https://pixabay.com/photos/president-lyndon-b-johnson-63219/) Licence Pixabay (https://pixabay.com/service/license/)
    Questions fréquemment posées en Loi sur les droits civils de 1964
    Qu'est-ce que la Loi sur les droits civils de 1964 ?
    La Loi sur les droits civils de 1964 est une législation américaine qui interdit la discrimination fondée sur la race, la couleur, la religion, le sexe ou l'origine nationale.
    Quels sont les objectifs de la Loi sur les droits civils de 1964 ?
    Les objectifs de la Loi sont de protéger les droits civils, de lutter contre la discrimination, d'assurer l'égalité des droits et de favoriser l'intégration sociale aux États-Unis.
    Quelles étaient les conditions avant la Loi sur les droits civils de 1964 ?
    Avant cette loi, la ségrégation raciale était largement pratiquée, surtout dans les États du Sud, et les personnes la subissant étaient souvent privées de droits civiques et économiques.
    Quel est l'impact de la Loi sur les droits civils de 1964 ?
    L'impact de la Loi inclut la fin de la ségrégation raciale, l'amélioration de l'égalité des chances et la création d'organismes pour lutter contre la discrimination et protéger les droits civils.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    La loi sur les droits civiques a été promulguée par quel président ?

    La loi sur les droits civiques a été défendue pour la première fois par le président ___ .

    La loi a conduit à la__ __ ___ de 1965 ainsi qu'à la loi sur les Américains handicapés de 1990.

    Suivant
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Loi sur les droits civils de 1964

    • Temps de lecture: 11 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !