Accords de Bretton Woods

À l'échelle géopolitique, l'effet papillon provoque parfois de terribles conséquences. Par exemple, la crise de 1929 contribue par ricochets à l'avènement de la Seconde Guerre mondiale dix ans plus tard. Pour assurer stabilité économique et paix dans le monde, on cherche alors dans l'après-guerre à changer la donne. Les accords de Bretton Woods, signés en 1944 et ratifiés en 1945, établissent un nouveau système monétaire international, qui favoriserait la coopération interétatique et le commerce international. 

Accords de Bretton Woods Accords de Bretton Woods

Crée des supports d'apprentissage sur Accords de Bretton Woods avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Deux organisations sont créées à l'occasion : le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque Internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), ancêtre de la Banque mondiale. Le système de Bretton Woods contribue aux Trente Glorieuses, avant de toucher à sa fin en 1971, causant partiellement une crise économique.

    • Tu découvriras d'abord une définition et une mise en contexte des accords de Bretton Woods.
    • On abordera ensuite les deux organisations du nouveau système monétaire international : le FMI et la BIRD, premier fondement de la Banque mondiale.
    • On présentera ensuite la période des Trente Glorieuses.
    • Enfin, tu verras comment le système de Bretton Woods prend fin et ses conséquences, dont une crise économique.

    Que sont les accords de Bretton Woods ?

    Les accords de Bretton Woods sont une série d'accords économiques signés en juillet 1944 par 44 États et ratifiés en décembre 1945 par 28 d'entre eux. L'objectif est d'établir une plus grande stabilité politique et économique, afin d'empêcher l'éclatement de nouvelles guerres mondiales et de promouvoir la paix par le biais d'une coopération financière mondiale.

    Ces accords sont issus de la Conférence de Bretton Woods, officiellement nommée Conférence monétaire et financière des Nations Unies. Cette conférence a eu lieu du 1ᵉʳ au 22 juillet 1944 à l'hôtel Mount Washington, à Bretton Woods aux États-Unis.

    Elle réunit 730 représentants de 44 nations, dont l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). Bien que l'URSS signe les accords en 1944, elle ne les ratifie pas l'année suivante.

    Accords de Bretton Woods Bretton Woods hôtel Washington StudySmarterImage 1. Hôtel Mount Washington, Bretton Woods, États-Unis1

    Contexte historique

    Après la Première Guerre mondiale (1914-1918), le traité de Versailles (1919) impose à l'État allemand de payer 132 milliards de marks-or de réparations de guerre.

    132 milliards de marks-or équivalent à environ 33 milliards de dollars en 2023.

    Le coût des réparations de guerre et la Grande Dépression entrainent l'effondrement de l'économie allemande pendant l'entre-deux-guerres, ce qui est un facteur clé de la montée du nazisme et de la Seconde Guerre mondiale.

    Grande Dépression : crise économique qui frappe le monde entre 1929–1939. Elle débute par une chute spectaculaire des cours des actions américaines.

    Consulte notre article sur la crise de 1929 pour en savoir plus.

    Des nations telles que les États-Unis et la Grande-Bretagne cherchent alors à mettre en place un nouveau système économique international afin de prévenir de nouvelles crises économiques et géopolitiques de cette ampleur.

    Principes pour favoriser le commerce international

    Les accords de Bretton Woods partent du principe que les échanges commerciaux entrainent la coopération internationale, la paix et la prospérité. Le libre-échange constitue un outil central pour faciliter le commerce international, et dépend lui-même de la convertibilité des monnaies.

    Libre-échange : absence de restriction sur les importations et les exportations

    Convertibilité des monnaies : capacité de changer librement une monnaie contre une autre sans l'autorisation d'une banque ou d'une autorité.

    Pour préparer la conférence, John Maynard Keynes, conseiller du Trésor britannique, et Harry Dexter White, économiste international en chef du département du Trésor des États-Unis, rédigent alors des plans qui comprennent notamment :

    • des accords de coopération financière internationale et d'assistance aux pays déficitaires (y compris les déficits d'après-guerre) ;

    • une entité qui servirait de médiateur pour les échanges de devises et empêcherait la dévaluation compétitive des devises tout en permettant aux pays de conserver leur autonomie économique.

    Échange de devises : conversion d'une devise (monnaie étrangère différente de celle de son pays) en une autre

    Dévaluation compétitive : diminution volontaire de la valeur d'une monnaie par un État pour être plus compétitif sur le plan international. Si cela entraine initialement un avantage pour le pays, elle tend à nuire aux relations commerciales avec ses autres partenaires commerciaux. En effet, ils peuvent à leur tour introduire des politiques protectionnistes, annulant alors tout effet bénéfique et contribuant seulement à une inflation générale.

    Autonomie économique : capacité d'un État de gérer son économie sans l'influence ou interférence d'autres pays

    Accords de Bretton Woods White Keynes StudySmarterImage 2. Harry Dexter White et John Maynard Keynes, 1946

    Lors de la conférence de Bretton Woods, les représentants des États sont répartis en trois groupes de travail ou commissions :

    • Discussion sur le Fonds monétaire international (FMI) ;
    • Discussion sur la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) ;
    • Discussion sur toute autre idée de coopération internationale.

    Les trois groupes de travail prennent généralement leurs décisions par consensus, à l'issue d'un vote. Chaque État-nation représenté dispose d'une voix sur chaque question.

    Nouveau système monétaire international

    À l'issue de la conférence, les accords de Bretton Woods établissent un nouveau système monétaire international pour faciliter le commerce, les échanges et les investissements entre les pays, selon la vision de White.

    Le système de change de Bretton Woods instaure une parité fixe entre les monnaies et le dollar américain, qui devient l'unique devise convertible en or, selon une parité fixe elle aussi.

    Parité fixe, ou cours pivot : taux de change « de référence » autour duquel une certaine marge de fluctuation est permise

    On parle d'étalon-dollar. Cela signifie concrètement que le dollar devient la monnaie de référence par rapport à laquelle toutes les autres se mesurent.

    Ce système permettrait de prévenir toute inflation par dévaluation, ainsi que toute instabilité, la variation des taux de change et la spéculation à court terme étant limitées.

    On parle de spéculation monétaire à court terme lors d'opérations boursières qui ont pour but un profit individuel de l'évolution des taux de change (évolution des cours d'une devise par rapport à une autre) sur quelques semaines.

    Organisations issues des accords de Bretton Woods

    Le 27 décembre 1945, 28 pays ratifient les accords de Bretton Woods, créant ainsi les deux premières organisations de ce nouveau système monétaire international :

    • le Fonds monétaire international (FMI) ;

    • la Banque Mondiale, sous le nom de Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD).

    Ce sont encore aujourd'hui de puissantes institutions économiques.

    Fonds monétaire international (FMI)

    Le Fonds monétaire international (FMI) est une institution créée pour servir de médiateur dans les transactions économiques entre les pays afin d'éviter les crises économiques telles que la Grande Dépression.

    Accords de Bretton Woods FMI StudySmarterImage 3. Plaque commémorative à l'hôtel Washington2« Les articles de l'accord créant le Fonds monétaire international furent signés dans cette pièce en juillet 1944. »

    L'objectif du FMI est de promouvoir la stabilité des taux de change internationaux. C'est donc le FMI qui fixe les taux de change en fonction de la valeur du dollar, elle-même liée à l'or. Une certaine flexibilité est intégrée à ce système, permettant aux pays de modifier les taux de change en cas de déséquilibre fondamental.

    Le terme déséquilibre fondamental n'est jamais défini de manière plus précise, mais d'un point de vue financier, cela signifie que le déficit est profond.

    Tous les membres s'engagent à assurer la convertibilité de leur monnaie pour permettre le libre-échange et doivent obtenir l'autorisation du FMI s'ils souhaitent modifier le taux de change de plus de 10 %. Le FMI est financé par les cotisations obligatoires de ses membres.

    En 1992, la Fédération de Russie adhère au FMI afin de bénéficier d'un soutien pour réintégrer le commerce international et stabiliser son économie après la dissolution de l'URSS.3

    Avec le temps, l'objectif du FMI évolue vers le soutien et la promotion du commerce international et du développement économique en encourageant les politiques qui facilitent le libre-échange international et la coopération économique.

    Depuis 1950, le FMI accorde des prêts au Pakistan à plusieurs reprises dans le but de soutenir son économie en difficulté.

    Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), premier jalon de la Banque mondiale

    La Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) est une banque internationale créée pour financer la reconstruction de l'Europe d'après-guerre. Sa mission évolue pour promouvoir le développement économique et l'éradication de la pauvreté. La BIRD est aujourd'hui un des cinq organes du Groupe de la Banque mondiale, auprès duquel les pays à revenu intermédiaire et les pays à faible revenu solvables peuvent obtenir des prêts et des conseils économiques.

    En 2022, la Banque mondiale soutient financièrement la distribution du vaccin COVID-19 dans 78 pays.4

    Les pays ne peuvent être membres de la BIRD que s'ils adhèrent au FMI. L'influence de chaque État au sein des deux organisations est basée sur des quotes-parts.

    Les quotes-parts du FMI et de la BIRD correspondent au montant que chaque pays verse à l'une ou l'autre institution en fonction de son économie (plus l'économie est importante, plus la quote-part est élevée). Les quotes-parts déterminent également le montant qu'un pays peut emprunter et l'influence qu'il exerce sur la prise de décision.

    Les États-Unis contribuent à un tiers des quotes-parts, détenant ainsi un tiers du pouvoir de décision et du droit de veto. Ce système est ainsi l'une des principales sources de critiques à l'encontre du système de Bretton Woods et une des raisons pour lesquelles l'URSS ne rejoint pas l'organisation.5

    Trente Glorieuses

    Le système de Bretton Woods met un certain nombre d'années à se stabiliser. Il fleurit à partir des années 1950, une fois la reconstruction européenne plus ou moins achevée. Il permet ainsi une période de stabilité financière et de croissance jusqu'aux chocs pétroliers des années 1970. Ce sont les Trente Glorieuses.

    La France connait ainsi :

    • un taux de croissance annuelle de 5 % à partir de 1950 ;
    • un taux de chômage inférieur à 2 % ;
    • une croissance démographique (baby-boom) ;
    • une augmentation du pouvoir d'achat.

    Fin de Bretton Woods et crise économique

    Cependant, à mesure que les économies mondiales et les populations croissent, le système de Bretton Woods commence à ressentir la pression de l'inflation.

    Inflation : augmentation de la valeur des biens et des services dans le temps. Cela signifie qu'il faut une plus grande quantité de monnaie pour acheter la même quantité de biens.

    Accords de Bretton Woods inflation crise économique StudySmarterImage 4. Représentation de l'inflation

    Bien que le dollar américain s'affirme comme clé de voûte du système monétaire internationale, les États-Unis souffrent d'un déficit persistant, la quantité de dollars en circulation dans le monde étant supérieure aux réserves d'or du pays. Il n'y a pas suffisamment de liquidités pour continuer à financer de nouvelles entreprises et, par conséquent, pour maintenir des taux d'emploi élevés. La confiance s'effrite. Comme la quantité de dollars détenus dans le monde ne peut augmenter que si la convertibilité est aboli, le président américain Richard Nixon met fin à la convertibilité du dollar en or le 15 août 1971. C'est la fin du système des monnaies fixes de Bretton Woods.

    Le nouveau système est caractérisé par des monnaies flottantes, c'est-à-dire une monnaie dont le taux de change varie librement. Ainsi, même si l'étalon-dollar subsiste, la valeur des monnaies mondiales « flotte » : elle n'est pas adossée à l'or et monte ou descend en fonction des forces du marché, de la disponibilité et de la demande de biens. C'est le système qui régit encore les échanges monétaires aujourd'hui.

    La dévaluation du dollar qui suit, ainsi que le pic de production de pétrole des États-Unis, provoquent le premier choc pétrolier en 1973, plongeant le monde dans une nouvelle crise économique.

    L'influence du dollar américain sur l'économie mondiale reste cependant importante, comme en atteste l'émergence des eurodollars à partir de 1950, des prêts ou des emprunts en dollars effectués par des organismes en dehors du territoire américain.

    Accords de Bretton Woods - Points clés

    • Les accords de Bretton Woods sont le fruit de la conférence de Bretton Woods qui s'est tenue du 1ᵉʳ au 22 juillet 1944.
    • L'objectif du nouveau système monétaire international est de parvenir à une nouvelle stabilité politique et économique après la Seconde Guerre mondiale.
    • Les deux organisations issues de la conférence de Bretton Woods sont le FMI et la BIRD.
      • Le FMI a mis en place un système d'ancrage des monnaies pour stabiliser les échanges monétaires et promouvoir le libre-échange et la croissance économique internationale.
      • La BIRD permet de pour financer la reconstruction de l'Europe d'après-guerre.
    • Le système de Bretton Woods fonctionne pendant 30 ans et contribue aux Trente Glorieuses.
    • La pression inflationniste conduit à l'abandon de la convertibilité du dollar en or en 1971 et l'abandon du système de Bretton Woods, remplacé par un système de monnaies fluctuantes.

    Références

    1. Image 1. Bretton Woods (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bretton_Woods.jpg) par Georgio (https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:Georgio) Autorisé par CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)
    2. Image 3. Plaque in the gold room, mount Washington hotel where the IMF was established (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Gold_Room_Bretton_Woods_5.jpg) par Barry Livingstone (https://commons.wikimedia.org/wiki/User:Onefineham) Autorisé par CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr)
    3. GIDADHUBLI, R. G. & BHATTACHARYA Abhijit, « Russia's 'Big-Bang' Entry into IMF », Economic and Political Weekly, vol 27, no. 33, pp. 1728–30 (1992, consulté le 12 mars 2023)
    4. « World Bank Support for County Access to Covid-19 Vaccines », Site Internet de la Banque Mondiale (consulté le 12 mars 2023)
    5. MINKOVA, Kristina, « The Economic Roots of the Cold War: The IMF, ITO and Other Economic Issues in Post-War Soviet-American Relations », Journal of Global Initiatives: Policy, Pedagogy, Perspective, vol. 12, no. 1 , Article 3 (janvier 2018, consulté le 12 mars 2023)
    Questions fréquemment posées en Accords de Bretton Woods

    Quels sont les 3 éléments importants de Woods ? 

    Les 3 éléments importants de Woods sont :

    • taux de change fixe, mais ajustable ;
    • la convertibilité des monnaies, avec contrôle sur les flux de capitaux ;
    • deux organisations : le Fonds monétaire international et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement.

    Qui a mis fin aux accords de Bretton Woods ? 

    C'est Richard Nixon, président des États-Unis, qui met fin au système de Bretton Woods le 15 août 1971 en annonçant la fin de la convertibilité en or du dollar.

    Quel est l'objectif fondamental de la conférence de Bretton Woods ? 

    L'objectif fondamental de la conférence de Bretton Woods est d'établir une stabilité politique et économique, internationale afin d'empêcher l'éclatement de nouvelles guerres mondiales.  

    Pourquoi l'URSS n'a pas signé les accords de Bretton Woods ? 

    L'URSS signe les accords de Bretton Woods en juillet 1944, mais ne les ratifie pas en décembre 1945, parce qu'elle refuse d'entrer dans un système monétaire dominé par les États-Unis.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Trouve l'erreur.Quel principe n'est pas lié à l'esprit du système de Bretton Woods ?

    Vrai ou faux ?FMI signifie Fonds de monnaies internationales.

    Quel président des États-Unis met fin à la convertibilité du dollar en or ?

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Accords de Bretton Woods

    • Temps de lecture: 13 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !