Décolonisation française

Savais-tu qu'en 1945, la France règne sur plus de 12,5 millions de km2, contre 500 000 actuellement ? L'Empire colonial français est alors un des plus grands au monde, mais la métropole n'applique pas sa devise de liberté, égalité, fraternité dans sa gestion des colonies. C'est tout l'enjeu de la décolonisation française qui se déroule en moins de vingt ans : le droit à l'autodétermination et l'indépendance de la plupart des colonies françaises.

Décolonisation française Décolonisation française

Crée des supports d'apprentissage sur Décolonisation française avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    L'Empire colonial français, ensuite devenu l'Union française, puis la Communauté française, administre des territoires sur les quatre continents hors Europe. Le nationalisme latent avant 1945 explose et les revendications indépendantistes se font entendre. Certaines nations obtiennent gain de cause par le biais de guerres, comme la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie. L'indépendance de la Tunisie et l'indépendance du Maroc ont lieu en 1956 tandis que la majorité de l'Afrique subsaharienne accède à la souveraineté en 1960.

    • Tu auras d'abord un aperçu de l'Empire colonial français et de ses colonies.
    • Ensuite, tu découvriras plus en détail le mouvement de décolonisation française.
    • Enfin, tu apprendras ce qu'est le néocolonialisme qui suit ces indépendances.

    Empire colonial français

    L'Empire colonial français représente l'ensemble des territoires d'outre-mer colonisés à un moment de l'histoire par la France. Il s'est formé du XVIᵉ siècle au XXᵉ siècle, établissant un impérialisme économique mondial.

    Les colonies françaises

    Décolonisation française Empire colonial français StudySmarterImage 1. Empire colonial français en 1938

    À l'aube de la décolonisation, l'Empire colonial français détient de nombreux territoires d'outre-mer. En voici un aperçu non-exhaustif.

    TerritoireColonisation par la France
    Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion Colonisées aux XVIᵉ et XVIIᵉ siècles, elles deviennent des départements français en 1946 et le sont encore aujourd'hui.
    Algérie Envahie en 1830 sous Charles X, cette colonie de peuplement devient un département français en 1848.
    Nouvelle-Calédonie Colonisée sous Napoléon III en 1853, c'est longtemps une colonie pénitentiaire. Elle est depuis 1946 un territoire d'outre-mer français.
    Cambodge, Vietnam, Laos Conquis à la fin du XIXᵉ siècle, ils forment la colonie d'Indochine en 1877 avec d'autres régions. Saïgon en devient la capitale.
    TunisieAncienne province autonome de l'empire ottoman, endettée, elle devient un protectorat de la République française en 1881 avec le traité du Bardo.
    MadagascarLe royaume tombe sous le coup du protectorat français en 1882 avant d'être annexé à la France en tant que colonie en 1897.
    Afrique-Occidentale française (AOF)Créée par la France en 1895 pour régner sur les territoires africains envahis à l'ouest, elle regroupe à terme la Mauritanie, le Sénégal, le Soudan français (devenu le Mali), la Guinée, la Côte d'Ivoire, le Niger, la Haute-Volta (devenue le Burkina Faso) et le Dahomey (devenu le Bénin). Sa capitale est d'abord Saint-Louis, puis Dakar.
    Afrique-Équatoriale française (AEF)Créée en 1910, elle regroupe le Gabon, le Moyen-Congo (devenu Congo-Brazzaville), l'Oubangui-Chari devenu Centrafrique) et le Tchad. Sa capitale est Brazzaville.
    MarocIl passe sous protectorat français en 1912 avec la signature du traité de Fès.
    CamerounEn 1918, une majeure partie du territoire colonisé par l'Allemagne est confié, sous mandat de la Société des Nations, à la France.
    Liban et SyrieEn 1920, la France obtient un mandat de la Société des Nations pour administrer ces deux territoires. Leurs indépendances sont respectivement proclamées en 1943 et 1946.

    Protectorat colonial : régime juridique de dépendance d'un État protégé par un État plus puissant. Il permet à la France d'exercer certains pouvoirs et contrôles tout en maintenant la structure gouvernementale et administrative locale.1

    L'Union française et la Communauté française

    L'Empire français est remplacé en 1946 par l'Union française pour officiellement donner plus de poids aux territoires colonisés. En réalité, les velléités indépendantistes sont encore réprimées, comme au Cameroun où les forces françaises mènent une guérilla acharnée contre l'Union des populations du Cameroun (UPC).

    L'Union française est un échec. Elle devient sous la Vᵉ République la Communauté française, qui garantit l'égalité et la solidarité à tous les peuples membres. Onze colonies d'Afrique subsaharienne et Madagascar acceptent d'en faire partie. La France conserve la souveraineté sur la politique étrangère, la défense, la monnaie, la politique économique et financière et l'enseignement supérieur.

    La Communauté française est abandonnée deux ans plus tard après la vague de décolonisation africaine de 1960. Elle est abrogée en 1995.

    Quelles sont les étapes de la décolonisation française ?

    La décolonisation française se fait en plusieurs étapes ou moments critiques en fonction des territoires :

    • première guerre d'Indochine (1946–1954) ;
    • indépendances du Maroc et de la Tunisie (1956) ;
    • vague de décolonisation en Afrique (1960) ;
    • guerre d'Algérie (1954–1962).

    Nationalisme et droit à l'autodétermination

    Décolonisation française Nationalisme Marie Koré StudySmarterImage 2. Marie Koré, militante anticolonialiste ivoirienne du début du XX siècle2

    La relation entre métropole et colonies est inégalitaire et les peuples colonisés en éprouvent du ressentiment. Ils n'ont presque aucun pouvoir décisionnaire et leurs territoires sont exploités à leur insu.

    Mise en place en 1881 du code de l'indigénat en Algérie : une suite de décrets qui différencie citoyens et sujets français. À partir de 1887, ce code est étendu à l'ensemble des colonies françaises à partir de 1887, avant d'être aboli en 1946 un peu partout, sauf en Algérie où il demeure jusqu'à l'indépendance, en 1962.

    Au-delà des luttes sur le terrain fortement réprimées, le combat est aussi politique, parfois au Parlement européen, mais surtout auprès de l'Organisation des Nations Unies (ONU). Le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes (droit à l'autodétermination) est ainsi reconnu d'abord par la Société des Nations (SDN) qui échoue à le faire appliquer. Dans l'après-guerre, l'ONU, sous la houlette des États-Unis, s'y penche davantage. L'URSS et Cuba apportent aussi leur soutien aux indépendantistes africains et asiatiques.

    Panafricanisme

    Le panafricanisme est :

    • un mouvement intellectuel et politique porté par des personnes africaines ou d'origine africaine se considérant comme faisant partie d'un tout homogène.

    • un ensemble d'idées ayant mis l’accent sur l'unité culturelle et l'indépendance politique de l'Afrique, ainsi que sur le désir de moderniser le continent sur la base de l'égalité des droits.

    Le panafricanisme s'est construit en opposition à la notion êtres rationnels/êtres barbares développée par les Européens aux débuts de la colonisation et pour résister à l'esclavagisme.

    La lutte anticoloniale constitue le combat premier du mouvement panafricain, comme en attestent les conclusions des congrès panafricains ayant lieu sporadiquement depuis 1919. 5 pays africains nouvellement indépendants participent à la conférence de Bandung d'avril 1955.

    De nos jours, l'Union africaine constitue la principale organisation panafricaine. Le mouvement panafricain perdure bien après les indépendances, résistant notamment au néocolonialisme.

    Le panafricanisme n'efface pas les singularités de chaque pays africain, spécifiquement au niveau des situations politiques.

    Première guerre d'Indochine (1946–1954)

    Après des décennies de montée d'un mouvement nationaliste et une guérilla réussie contre l'occupant japonais, le Viet Minh (Ligue pour l’indépendance du Vietnam) proclame en 1945 l’indépendance de la République démocratique du Vietnam. La France s'y oppose : ainsi se déclenche la première guerre d’Indochine en 1946 entre l'armée française au sud et le Viêt Minh au nord.

    La conférence de Genève de 1954 marque la fin de la domination française en Asie du Sud-Est. Cette défaite choque la population française qui croit encore en la puissance impériale du pays.

    L'accord de paix mène à la division du Vietnam au niveau du 17ᵉ parallèle. L'unification prévue en 1956 n'aboutit jamais en raison de l’émergence de deux États :

    • La République démocratique du Vietnam communiste au nord.

    • La République du Vietnam soutenue par les États-Unis au sud.

    Les luttes communistes pour l’indépendance ne cessent pas. La deuxième guerre d’Indochine débute en 1954, avec une participation américaine plus importante. C'est ce que tu connais sans doute sous le nom de guerre du Vietnam.

    Vague de décolonisation de 1960 en Afrique

    Après avoir été vaincue en Indochine et en pleine tourmente algérienne, la France tente de sauver son Empire. Elle propose la Communauté française aux peuples d'Afrique, dont la majorité décide par référendum d'y adhérer. Ils ont ainsi un statut d'État et peuvent devenir indépendants.

    Seule la Guinée rejette cette association politique. Elle accède immédiatement à l'indépendance en 1958.

    Décolonisation française Nationalisme Ahmed Sékou Touré StudySmarterImage 3. Ahmed Sékou Touré, premier président de la République de Guinée

    Les membres de la Communauté suivent peu à peu l'exemple de la Guinée et fin 1960, tous les territoires d'Afrique subsaharienne sont souverains.

    Guerre d'Algérie (1954–1962)

    Le Front de libération nationale (FLN) algérien souhaite le départ de ce qu'on appelle plus tard les pieds-noirs, des Européens installés dans la région depuis des années. L'armée française réprime violemment, notamment par la torture, les indépendantistes. Elle engage également des milliers d'Algériens, les Harkis, dans ses rangs.

    La situation s'envenime et Charles de Gaulle est rappelé au pouvoir en 1958 pour résoudre le conflit, tandis que le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) peine à se faire reconnaître par les autorités françaises.

    La ratification des accords d'Évian le 18 mars 1962 mène à l'indépendance de l'Algérie le 5 juillet 1962.

    Indépendance du Maroc

    En 1943, les nationalistes marocains fondent le Parti de l'Istiqlal, après des années de revendications. Le sultan Mohammed ben Youssef, futur roi Mohammed V, soutient le mouvement et tente de convaincre la France. Il est finalement déposé et exilé en 1953.

    Décolonisation française Sultan Maroc Vincent Auriol StudySmarterImage 4. Le sultan du Maroc Mohammed ben Youssef avec le président français Vincent Auriol en 1950

    En 1955, le président du Conseil Edgar Faure rétablit le sultan et ouvre la voie légale à la fin du protectorat français, établi le 2 mars 1956.

    Indépendance de la Tunisie

    Le parti Destour, fondé en 1920, puis le parti Néo-Destour, fondé en 1934 par Habib Bourguiba, artisan de l'indépendance tunisienne et ensuite premier président, font pression sur le gouvernement français pour l'indépendance. Après l'occupation allemande, Charles de Gaulle repasse néanmoins le pays sous protectorat.

    Les actions armées et les répressions se multiplient alors. En 1954, le président du Conseil, Pierre-Mendès France garantit des autonomies à la Tunisie, qui retrouve son indépendance le 20 mars 1956.

    Qu'est-ce que le néocolonialisme ?

    Néocolonialisme : politique menée par certains pays développés visant à maintenir ou renouveler leur domination sur les États indépendants autrefois colonisés

    La pression exercée par les anciennes puissances coloniales prend des formes nouvelles ou détournées, notamment dans les secteurs politique, économique et culturel.

    L'approche de Charles de Gaulle

    Charles de Gaulle reste dans les esprits comme celui qui met fin à la guerre d'Algérie et ouvre la porte à la décolonisation de l'Afrique. Voulant éviter une situation brutale comme en Algérie dans le reste de l'Afrique, il pose les bases d'une nouvelle forme d'amitié franco-africaine.

    Il souhaite replacer la France sur le plan international en agissant comme interlocuteur privilégié des pays émergents. Il engage son gouvernement dans une construction de nouvelles coopérations économiques et militaires. Cette stratégie est décrite comme néocolonialiste, dans le sens où l'Afrique francophone devient alors le domaine réservé de la France.

    La Françafrique et le néocolonialisme aujourd'hui

    Françafrique : forgé par François-Xavier Verschave, ce terme désigne les relations entre la France et ses anciennes colonies en Afrique jusqu'en 1990.

    La France entretient encore aujourd'hui des relations dites privilégiées avec les États africains désormais indépendants, notamment via sa présence militaire, l'Organisation internationale de la Francophonie, l'implantation d'entreprises françaises sur le continent et jusqu'à récemment le franc CFA.

    Cette présence fait l'objet de critiques des deux côtés de la Méditerranée, mais la remise en cause reste lente.

    Décolonisation française - Points clés

    • L'Empire colonial français s'établit du XVIᵉ siècle au XXᵉ siècle via annexions, protectorats et mandats de la Société des Nations.
    • L'Union française, puis la Communauté française sont les formes successives de l'Empire sous la IVᵉ et la Vᵉ République.
    • Le nationalisme dans les territoires colonisés est présent depuis le début de la colonisation, mais s'intensifie à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
    • Le Cambodge, le Laos et le Vietnam se libèrent de la France en gagnant la première guerre d'Indochine (1946–1954).
    • Le Maroc et la Tunisie recouvrent tous deux leur souveraineté en mars 1956.
    • Les territoires d'Afrique subsaharienne se décolonisent tous en 1960, après la proclamation de la République de Guinée en 1958.
    • L'Algérie obtient son indépendance en 1962 au terme d'un conflit armé de plus de sept ans, la guerre d'Algérie.
    • La domination française s'exerce encore toujours dans certains territoires : c'est le néocolonialisme.

    Références

    1. BUIRETTE, Patricia, « PROTECTORAT », Encyclopædia Universalis [en ligne] (Consulté 6 janvier 2023)
    2. Portrait de la militante anti colonialiste Zogbo Marie épouse Koré (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:MARIE_KORE.jpg?uselang=fr) par Kahoutoure (https://commons.wikimedia.org/wiki/User:Kahoutoure) Autorisé par CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.fr)
    Questions fréquemment posées en Décolonisation française

    Quelles sont les grandes étapes de la décolonisation ? 

    Les grandes étapes de la décolonisation sont :

    • De 1945 à 1955. Elle touche principalement le Proche et Moyen-Orient, ainsi que l'Asie du Sud-Est.
    • De 1955 à 1975. Elle concerne surtout l'Afrique du Nord et l'Afrique noire. 

    Quelles sont les principales causes de la décolonisation ?

    Les principales causes de la décolonisation sont :

    • le nationalisme grandissant des peuples ;
    • l'exploitation économique par les puissances coloniales ;
    • les deux guerres mondiales ;
    • le soutien croissant de la communauté internationale après 1945.

    Comment expliquer la décolonisation ?

    La décolonisation s'explique par un nationalisme croissant des peuples qui revendiquent l'indépendance face à la domination de puissances européennes.

    Quelles sont les conséquences de la décolonisation pour l'Afrique ?

    Les conséquences de la décolonisation pour l'Afrique sont :

    • la formation d'États indépendants ;
    • une instabilité politique encore présente sur certains territoires ;
    • des difficultés économiques ;
    • une dette monétaire importante.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Quels territoires colonisés par la France sont aujourd'hui des départements français ?

    Quelle entité succède à l'Union française ?

    Quels pays obtiennent leur indépendance en 1960 ?

    Suivant
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Décolonisation française

    • Temps de lecture: 13 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !