|
|
Indépendance de l'Inde

Au XIXᵉ siècle, on raconte que « le soleil ne se couche jamais sur l'Empire britannique ». En effet, comme le Royaume-Uni contrôle de nombreux territoires, il y a donc toujours un endroit dans l'empire où il fait jour. Cette situation prend fin avec les mouvements de décolonisation mondiale, notamment le 15 août 1947 avec l'indépendance de l'Inde, qui entraîne la création d'un État souverain.

Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Indépendance de l'Inde

Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Au XIXᵉ siècle, on raconte que « le soleil ne se couche jamais sur l'Empire britannique ». En effet, comme le Royaume-Uni contrôle de nombreux territoires, il y a donc toujours un endroit dans l'empire où il fait jour. Cette situation prend fin avec les mouvements de décolonisation mondiale, notamment le 15 août 1947 avec l'indépendance de l'Inde, qui entraîne la création d'un État souverain.

La couronne britannique a son emprise sur la région indienne depuis presque deux siècles : c'est le Raj britannique. Sous l'impulsion du Congrès national indien à partir de 1885, le mouvement pour l'indépendance s'intensifie et s'organise. Parmi les indépendantistes les plus connus, on compte Jawaharlal Nehru, Muhammad Ali Jinnah et surtout Mahatma Gandhi. Découvrons ensemble comment l'Inde (et le Pakistan) deviennent indépendants.

  • Tu découvriras d'abord le Raj britannique.
  • On verra ensuite le combat pour l'indépendance, avec le rôle du Congrès national indien, le mouvement « Quit India » et enfin la partition de l'Inde et du Pakistan devenus États souverains.
  • Enfin, on te présentera deux figures du mouvement : Mahatma Gandhi et Jawaharlal Nehru.

L'Inde sous le Raj britannique

Indépendance de l'Inde, Raj britannique StudySmarterImage 1. Drapeau du Raj britannique

Le Raj britannique fait référence à la domination du Royaume-Uni sur l'Inde à partir de 1858.

À la chute de l'Empire moghol en 1707, la compagnie des Indes, présente dans la région depuis un siècle, profite des divisions politiques qui règnent dans le pays pour asseoir son autorité. 50 ans plus tard, les forces britanniques prennent le contrôle des territoires de l'Inde du Nord, premier pas vers la colonisation. Pour industrialiser le pays, les Britanniques construisent de nouvelles infrastructures, comme des routes ou des chemins de fer, ces derniers réservés aux colons.

En raison de l'oppression exercée par la compagnie des Indes, la population indienne se rebelle plusieurs fois. En mai 1857, des soldats indiens de la compagnie se révoltent, ce qui déclenche la première guerre d'indépendance indienne, ou révolte des cipayes. Le gouvernement britannique destitue alors la compagnie des Indes de son pouvoir politique, transféré à la Couronne britannique, donnant à l'Inde le statut de colonie de l'Empire britannique.

De 1876–1947, les souverains britanniques possèdent également le titre d'impératrice ou d'empereur des Indes.

Jusqu'en 1947, l'Inde britannique comprend six territoires, qui correspondent aux États actuels :

  • Inde ;

  • Pakistan ;

  • Myanmar ;

  • Bangladesh ;

  • Bhoutan ;

  • Cachemire.

L'Empire britannique ne contrôle qu'une partie du territoire indien. L'autre moitié est administrée par des États princiers, dirigés par des maharajahs.

L'Empire britannique des Indes, ou Raj britannique, est riche en ressources et en matières premières. C'est le joyau de la couronne de l'Empire britannique. Pendant la révolution industrielle, le Royaume-Uni part chercher ses matières premières en Inde, à hauteur de millions de roupies indiennes. Il revend ensuite les matières transformées à sa colonie, faisant un double profit.

La position géographique de l'Inde permet aussi au Royaume-Uni de commercer facilement avec la Chine, ce qui favorise la vente de la soie.

Ses ressources et sa population sont ainsi exploitées pendant plus de deux siècles. La soumission coloniale et les mauvais traitements infligés à l'Inde et à son peuple font naître un sentiment de nationalisme au sein de la population indienne.

Décolonisation de l'Inde

Le mouvement d'indépendance de l'Inde, ou décolonisation, prend forme vers la fin du XIXᵉ siècle et s'intensifie pendant la Seconde Guerre mondiale. La population indienne commence à s'identifier comme un groupe distinct qui mérite un État-nation et doit se battre pour y parvenir. Cette forme de nationalisme est de nature anticoloniale, c'est-à-dire qu'elle rejette la domination coloniale et recherche l'indépendance.

Fondation du Congrès national indien

En 1885, le Congrès national indien est fondé à Mumbai (Bombay). Le parti nationaliste revendique plus de droits politiques pour la population indienne. Les années suivantes, ses membres s'engagent dans la lutte pour l'indépendance de l'Inde.

Le Congrès national indien est encore aujourd'hui un des principaux partis du pays.

Création en 1906 de la Ligue musulmane, opposée au Congrès national indien. Elle réclame la création d'un État musulman indépendant : le Pakistan. Muhammad Ali Jinnah, ancien membre du Congrès national indien, rejoint la Ligue en 1913. Très actif dans la lutte contre l'indépendance, il devient ensuite premier gouverneur général du Pakistan.

Gandhi prend la tête du Congrès national indien en 1915 et impulse un mouvement de désobéissance civile non-violente. Il pousse des millions de personnes au pacifisme et au boycott de leur travail : c'est la politique de non-coopération.

Gandhi exhorte les citoyens à cesser d'acheter des produits britanniques, afin de ne pas payer de taxes au gouvernement britannique.

Le désordre qui émerge est sans précédent et constitue une menace pour le pouvoir britannique.

« Quit India »

Le 8 août 1942, les dirigeants du parti du Congrès national indien adoptent une politique de désobéissance civile visant à expulser les Britanniques de l'Inde : Quit India ou Bharat chodo en hindi, qui signifie « quittez l'Inde ». Le cri de ralliement de Gandhi « Do or Die » (« Agir ou mourir ») donne naissance à un slogan national.

Le mantra est le suivant : agir ou mourir. Soit, nous libérons l'Inde, soit nous mourrons. Nous ne vivrons pas pour voir se perpétuer notre esclavage.

– Gandhi, 8 août 19421

Des milliers de personnes répondent au mouvement. Les personnes manifestant sont cependant confrontées à la force et plus de 100 000 personnes sont arrêtées ou condamnées à des amendes. Les Britanniques arrêtent également tous les dirigeants du Congrès et à ce moment-là, la santé de Gandhi se dégrade. En 1944, les Britanniques, craignant un soulèvement de la population en cas de décès de Gandhi, libèrent ce dernier. Gandhi continue de s'opposer aux Britanniques et demande la libération de tous les autres leaders.

La Seconde Guerre mondiale empire la situation pour les Britanniques. Même si le Royaume-Uni est du côté des vainqueurs du conflit mondial, la durée et les perturbations des combats diminuent son pouvoir en Inde. De plus, les soldats indiens ont aussi fourni un effort important dans le conflit pour la puissance britannique et l'absence de compensation entraîne une augmentation des protestations et du boycott des biens et services britanniques.

Le peuple britannique retire son soutien à la domination coloniale et le Royaume-Uni subit alors une plus forte pression pour accorder l'indépendance à l'Inde. Nehru, Gandhi et d'autres doivent préparer l'indépendance en 1946. Ils ne parviennent cependant pas à empêcher le conflit avec le futur Pakistan en 1947.

L'Inde indépendante

Clément Attlee, Premier ministre du Royaume-Uni depuis 1945, proclame l'indépendance de l'Inde le 3 juin 1947. Le 15 août 1947, le Raj britannique est divisé en deux parties : le Pakistan musulman et l'Inde hindoue. L'Inde devient ainsi une république indépendante et Nehru le premier Premier ministre.

Indépendance de l'Inde, drapeau de l'Inde StudySmarterImage 2. Drapeau de la République de l'Inde

Le 26 janvier 1950, la nouvelle Constitution indienne est adoptée. Elle accorde à ses citoyens des droits civiques et démocratiques comme la justice sociale, la liberté de religion et d'expression.

Le jour de la République est célébré chaque 26 janvier.

Dès son indépendance, la République de l'Inde devient membre à part du Commonwealth, organisation intergouvernementale de territoires anciennement colonisés par le Royaume-Uni. Le pays intègre au fil des années suivantes d'autres régions colonisées, comme l'Inde française, l'Inde portugaise et le Sikkim.

L'Inde est depuis 2023 le pays le plus peuplé du monde.

Partition de l'Inde et du Pakistan

L'indépendance ne signifie pas union indienne complète. Elle entraîne plutôt la partition de l'Inde et la création de deux États indépendants : l'Inde et le Pakistan. Les deux nations sont créées sur la base de critères religieux, la région pakistanaise abritant la grande majorité des Indiens musulmans, tandis que la région indienne abrite alors la majorité des hindous indiens.

Cette partition entraîne les plus grandes migrations de l'histoire qui ne soient pas associées à la famine ou à la guerre. En effet, afin d'échapper aux persécutions religieuses, les hindous résidant dans l'actuel Pakistan fuient vers l'Inde et les musulmans de l'Inde fuient vers le Pakistan. De nombreuses personnes meurent ou sont séparées de leur famille. Plus de 12 millions de personnes deviennent des réfugiés.

En outre, la partition de l'Inde entraîne le conflit de la région du Cachemire, revendiqué à la fois par l'Inde et le Pakistan, qui persiste encore aujourd'hui.

Alors que l'Inde est présentée comme la patrie des hindous et le Pakistan comme celle des musulmans, l'Inde compte aujourd'hui la plus grande population musulmane au monde. L'Inde connaît une montée du nationalisme hindou, la religion hindoue étant de plus en plus liée à l'État. Cela est possible, car l'Inde a adopté le sécularisme, une politique laïque particulière : toutes les religions sont reconnues dans l'espace public, mais les relations entre l'État et les religions ne sont pas neutres. La montée du nationalisme hindou entraîne l'oppression de nombreux musulmans en Inde et continue d'être un sujet de discorde dans la politique contemporaine.

Figures du mouvement pour l'indépendance

Parmi les figures du mouvement pour l'indépendance, on compte Gandhi, Nehru, Jinnah ou encore Shastri. On te présente les deux premiers.

« Mahatma » Gandhi

Mohandas Gandhi (1869–1948) est connu sous le nom de « Mahatma » Gandhi.

Le terme Mahatma signifie « grande âme », ce qui reflète son rôle dans le mouvement pour l'indépendance.

Indépendance de l'Inde, Mahatma Gandhi StudySmarterImage 3. Gandhi, 1931

Après des études de droit en Angleterre, Gandhi se rend en Afrique du Sud en 1893 pour représenter les travailleurs indiens sous contrat. Il est expulsé d'un train parce qu'il est une personne de couleur assise sur un siège de première classe. Il s'engage alors contre les pratiques coloniales et retourne en Inde en 1915.

À la tête du Congrès national indien à partir de 1915, Gandhi utilise le satyagraha « force de la vérité » comme politique pour parvenir à l'indépendance. Il promeut ainsi des méthodes de protestation non violentes. Il est alors condamné à six ans de prison. Libre en 1924, il poursuit sa lutte pour l'indépendance par le biais de protestations pacifiques, notamment des grèves de la faim. Son emprisonnement en 1942 et la dégradation de sa santé enflamment le mouvement. Il est libéré en 1944 et participe à la préparation de l'indépendance. Il est assassiné en 1948 par un nationaliste hindou.

Les enseignements de Gandhi servent d'inspiration à des personnalités influentes, telles que le leader des droits civiques Martin Luther King, qui les applique au mouvement des droits civiques aux États-Unis.

Jawaharlal Nehru

Indépendance de l'Inde, Nehru StudySmarterImage 4. Nehru, 1947

Jawaharlal Nehru (1889–1964) bénéficie comme Gandhi d'une éducation en droit au Royaume-Uni. De retour en Inde en 1912, il adhère au Congrès national indien, puis rencontre Gandhi quatre ans plus tard. Malgré des dissensions, les deux hommes deviennent des figures de proue du mouvement d'indépendance.

Nehru et Gandhi s'opposent sur des points importants : la vision d'une Inde moderne et athée du premier s'oppose à l'Inde plus traditionnelle du second.

Devenu secrétaire général du Congrès, Nehru donne au mouvement une audience internationale. Très actif pour le mouvement d'indépendance, il passe presque dix ans en prison entre 1920–1945. Cependant, il soutient l'effort de guerre allié durant la Seconde Guerre mondiale, en échange de la promesse de l'indépendance de l'Inde à la fin du conflit.

Il devient premier Premier ministre à l'indépendance de l'Inde et ministre des Affaires étrangères, postes qu'il occupe jusqu'à sa mort en 1964.

La famille de Nehru a le nationalisme et la politique dans le sang :

  • son père, Motilal Nehru est un leader indépendantiste ;
  • sa sœur Vijaya Lakshmi Pandit est une femme politique, successivement ambassadrice de l'Inde aux États-Unis, présidente de l'Assemblée générale des Nations unies, gouverneure du Maharashtra et députée ;
  • sa sœur Krishna Hutheesing, écrivaine, participe au mouvement d'indépendance ;
  • sa fille Indira Gandhi est Première ministre de 19661977 et de 19801984 ;
  • son petit-fils Rajiv Gandhi est Premier ministre de 19841989 ;
  • son arrière-petit-fils Rahul Gandhi est président du Congrès national indien de 20172019.

Indépendance de l'Inde - Points clés

  • L'Inde, ses ressources et son peuple ont été exploités pendant les 200 ans du Raj britannique.
  • Le sentiment de nationalisme se matérialise par la fondation du Congrès national indien en 1885.
  • Gandhi prend la tête du Congrès en 1915 et impulse un mouvement de désobéissance civile et de boycott.
  • La popularité de Gandhi, le mouvement Quit India et la fin de la Seconde Guerre mondiale permettent au peuple indien d'accéder à l'indépendance en 1947.
  • Le 15 août 1947, la République de l'Inde accède à l'indépendance. Le Pakistan devient un État à part entière.

Références

  1. « The 'Quit India' Speech », Site Internet MKGandhi, 8 août 1942

Questions fréquemment posées en Indépendance de l'Inde

L'Inde et le Pakistan se sont séparés pour des questions religieuses : le Pakistan est à majorité musulmane, tandis que le reste du territoire indien est majoritairement hindou. Le Raj britannique est alors divisé en deux : Inde hindoue et Pakistan musulman.

Gandhi a contribué à l'indépendance de l'Inde en tant que chef du Congrès national indien, principal parti indépendantiste. Il appelle à la désobéissance civile non-violente et à la non-coopération.

Avant 1947, l'Inde s'appelait l'Empire britannique des Indes, ou Raj britannique, depuis 1858.

L'Inde est devenue indépendante le 15 août 1947.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Qui suis-je ?Membre du Congrès national indien puis de la Ligue musulmane, je deviens premier gouverneur général du Pakistan.

Trouve le mot manquant.Gandhi popularise le __ comme méthode de protestations non violentes pour obtenir l'indépendance.

Vrai ou faux ?La Seconde Guerre mondiale a un impact positif pour le mouvement d'indépendance indien.

Suivant

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App

Google Popup

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !