StudySmarter: Flashcards, Note
4.5 • +22k évaluations
Plus de 22 millions de téléchargements
Gratuit
|
|
Protestantisme

Non, ce n'est pas un mot qui désigne tous les individus qui protestent pour un oui ou pour un non, mais bien un mouvement religieux à part entière. Le protestantisme est l'une des principales branches du christianisme avec le catholicisme. Ses débuts remontent à octobre 1517 avec la publication des 95 thèses de Martin Luther : c'est le début de la Réforme protestante.

Mockup Schule Mockup Schule

Explore notre appli et découvre plus de 50 millions de contenus d'apprentissage gratuitement.

Protestantisme

Illustration

Lerne mit deinen Freunden und bleibe auf dem richtigen Kurs mit deinen persönlichen Lernstatistiken

Jetzt kostenlos anmelden

Nie wieder prokastinieren mit unseren Lernerinnerungen.

Jetzt kostenlos anmelden
Illustration

Non, ce n'est pas un mot qui désigne tous les individus qui protestent pour un oui ou pour un non, mais bien un mouvement religieux à part entière. Le protestantisme est l'une des principales branches du christianisme avec le catholicisme. Ses débuts remontent à octobre 1517 avec la publication des 95 thèses de Martin Luther : c'est le début de la Réforme protestante.

Le protestantisme se décline en plusieurs mouvements dont le luthéranisme et le calvinisme de Jean Calvin, tous deux opposés au système des indulgences et au statut supérieur du pape aux saintes Écritures. Cette Réforme entraine dans son sillage beaucoup de violence avec le massacre de la Saint-Barthélemy en 1572 ou les guerres de Religion qui prennent fin avec l'édit de Nantes. Il faut attendre la paix d'Augsbourg (1555) pour autoriser le luthéranisme et celle de Westphalie en 1648 pour autoriser le calvinisme.

  • D'abord, on va faire une chronologie du protestantisme.
  • Ensuite, on abordera le christianisme en Europe avec le système des indulgences, la Réforme protestante, les guerres de Religion et la Saint-Barthélemy et enfin l'édit de Nantes de 1598.
  • Après, on présentera les précurseurs puis les fondateurs du protestantisme : Martin Luther avec le luthéranisme et Jean Calvin avec le calvinisme.

Chronologie du protestantisme

Regardons une chronologie du protestantisme et de la Réforme protestante.

Date

Événement

1517

Publication des 95 thèses de Martin Luther : début Réforme protestante.

1519

  • Zwingli prêche la doctrine réformée à Zurich, en Suisse.

  • Le roi Charles Quint devient empereur du Saint-Empire romain germanique.

1522

Fondation de l'anabaptisme suite à l'appel à la réforme de Zwingli.

1534

Création de l'Église d'Angleterre par le roi Henri VIII : première Église indépendante de Rome.

1541

Mort de Zwingli et recherche d'un nouveau leader.

1545

Le Conseil de Trente marque le début de la Contre-Réforme catholique.

1546–1547

Guerre de Smalkalde : forces de l'empereur Charles Quint contre la Ligue luthérienne de Smalkalde.

1555

  • Paix d'Augsbourg.

  • Jean Calvin devient le chef officiel de la Réforme protestante suisse.

1558

Ferdinand Iᵉʳ succède à Charles Quint comme empereur du Saint-Empire romain germanique.

1562–1598

Guerres de Religion en France.

1598

Édit de Nantes.

1618–1648

Guerre de Trente Ans.

1648

  • Paix de Westphalie.
  • Le Saint-Empire romain germanique perd le contrôle catholique du continent européen.

Anabaptisme : ensemble de courants chrétiens évangéliques du début du XVIᵉ siècle préconisant un second baptême volontaire et conscient

Conseil de Trente et Contre-Réforme catholique : groupe réuni par le pape Paul III pour contrer la Réforme protestante

Catholicisme et christianisme en Europe

Le catholicisme est la plus ancienne forme de christianisme. Le premier pape de l'Église catholique est Saint-Pierre, l'un des douze disciples de Jésus. Cependant, cela ne signifie pas que le catholicisme règne en maitre. Dans toute l'Europe, des divisions apparaissent au sein de l'Église.

En 1054, l'Église catholique se scinde en deux : c'est le grand schisme d'Orient. Sa moitié orientale forme l'Église orthodoxe orientale, dominante dans l'est et le sud-est de l'Europe, notamment en Grèce.

La grande scission suivante est la Réforme protestante qui débute en 1517. Alors que le schisme de 1054 pousse l'Europe du Sud-Est à se détacher de l'Église, la Réforme protestante incarne la rupture interne de l'Europe occidentale.

Que sont les indulgences ?

À l'origine, les indulgences sont des actes de culte permettant de pardonner les péchés. Aux XIᵉ et XIIᵉ siècles, elles prennent souvent la forme d'une participation à la période de la Reconquista ou aux croisades.

Avec le développement de la théorie catholique, les indulgences sont définies comme des actes de « bonne œuvre ». Ils peuvent prendre la forme de pèlerinages dans des lieux saints comme Jérusalem ou de dons aux bâtiments de l'Église pour contribuer à la propagation de la foi. Ces actes réduisent le temps que le chrétien passe au purgatoire, l'étape intermédiaire entre le paradis et l'enfer.

L'Église met au point un système de « commutation » permettant de convertir ces bonnes actions en une valeur monétaire. La commutation conduit à un abus du système des indulgences et l'accès au paradis devient une transaction monétaire plutôt qu'un acte de foi. C'est cette corruption au sein de l'Église catholique que Luther et d'autres réformateurs cherchent à changer.

Réforme protestante

La Réforme protestante débute en 1517 avec le prêtre allemand Martin Luther. Il critique la corruption du pape, la simonie et appelle à un retour aux paroles de la Bible : sola scriptura. Cette protestation, connue sous le nom de protestantisme, devient le point de départ de guerres de Religion, de révoltes paysannes et d'autres mouvements de réforme, tels que la Réforme suisse ou l'anabaptisme.

Simonie : trafic des choses spirituelles, des dignités ecclésiastiques, des grâces sacramentelles, moyennant argent ou avantage temporel

Guerres de Religion et Saint-Barthélemy

Protestantisme Lendemain Saint-Barthélémy StudySmarterImage 1. Catherine de Médicis devant la porte du Louvre au lendemain de la Saint-Barthélemy, 15721

Les guerres de Religion représentent huit conflits entre catholiques et huguenots (protestants) qui se succèdent en France entre 1562–1598. Malgré différentes tentatives d'édits pour trouver des compromis de la part du pouvoir royal, les résultats sont peu concluants et les conflits continuent de faire rage.

Dans la nuit du 23 au 24 août 1572, le Conseil royal ordonne le meurtre d'un groupe de dirigeants huguenots, dont Coligny, un huguenot de premier plan et conseiller influent du roi Charles IX. Une tuerie sauvage s'ensuit jusqu'en octobre 1572 : plus de 4 000 protestants meurent à Paris, 10 000 dans le reste de la France.

Va lire notre résumé sur Catherine de Médicis si tu veux mieux comprendre son rôle dans les guerres de Religion.

Édit de Nantes

En avril 1598, le roi de France Henri IV promulgue un édit de tolérance qui met un terme aux guerres de Religion qui ravagent le pays depuis 36 ans. Cet acte est l'une de ses plus grandes réalisations et impose une paix durable entre les catholiques et les protestants. Il accorde la liberté de culte aux protestants français et met en place une coexistence religieuse pacifique.

L'édit est révoqué en 1685 sous Louis XIV qui interdit tout exercice de la religion protestante. Le régime de monarchie de droit divin du Roi-Soleil ne peut laisser place à la multi-confessionnalité. Il est nécessaire que le peuple français soit uni autour d'une seule religion et non plusieurs.

Fondation du protestantisme

La fondation du protestantisme est une longue et souvent violente bataille pour la réforme religieuse en Europe occidentale. Les protestations de Martin Luther se répandent dans toute l'Europe, suscitant d'autres mouvements de réforme, dont le calvinisme, né en Suisse.

Les précurseurs de Martin Luther

Martin Luther n'est pas le premier en Europe occidentale à protester contre l'Église catholique.

  • John Wycliffe traduit la Bible en anglais en 1380, pour protester contre les Bibles seulement rédigées en latin.

  • Le philosophe religieux et écrivain tchèque Jan Hus mène aussi un mouvement de réforme en 1402 dans ce qui est aujourd'hui la République tchèque.

Les deux réformateurs protestent contre la corruption de l'Église catholique et son incapacité à maintenir l'unité dans toute l'Europe, ce qui s'est traduit par le Grand Schisme d'Occident (1378–1417). La confusion et la controverse sur le choix du prochain pape entrainent l'existence simultanée de trois papes différents et de leurs bases de pouvoir ! Cette situation dure 40 ans et montre les faiblesses et la fragilité de l'Église. Cependant, malgré ses conflits internes, l'Église catholique parvient à tuer les révoltes protestantes dans l'œuf.

Martin Luther et luthéranisme

Lorsque Martin Luther écrit ses 95 thèses en 1517, il souhaite ouvrir une discussion sur les pratiques de l'Église catholique. Ses principaux points de désaccord sont :

  • la vente d'indulgences par l'Église et la simonie ;

  • le pouvoir traditionnel du pape sur l'Écriture de la Bible.

Il professe trois croyances qui constituent le cœur du christianisme : sola scriptura2 (uniquement par l'écriture, c'est-à-dire la Bible), sola fide (uniquement par la foi), sola gratia (uniquement par la grâce). Les Écritures saintes (telles que la Bible) constituent alors la plus haute forme d'autorité et les chrétiens peuvent obtenir le salut, non pas par des indulgences, mais par la foi seule. Cette foi se transforme en salut par la grâce de Dieu et non pas grâce aux indulgences.

Aux XIVᵉ et XVᵉ siècles, le pouvoir du pape s'affaiblit à mesure que les monarchies se renforcent en Europe. Le Grand Schisme d'Occident cause beaucoup de tort à la réputation de l'Église et démontre la fragmentation du contrôle religieux catholique sur l'Europe.

Les idées religieuses de Luther, ou luthéranisme, sont nées à Wittenberg, dans le nord de l'Allemagne. Certains des souverains régionaux allemands, appelés princes, se convertissent au luthéranisme. Pour le Saint-Empereur romain germanique Charles Quint, qui gouverne ces princes, le protestantisme représente une menace pour son grand empire catholique. En effet, de nombreux princes se convertissent précisément parce que les idées de Luther défient l'autorité de l'Empereur.

Protestantisme Martin Luther fondateur luthéranisme StudySmarterImage 2. Martin Luther, père du luthéranisme

En conséquence, une guerre éclate entre Charles Quint et les princes allemands : la guerre de Smalkalde. Après 10 ans de combats sporadiques, un traité de paix est signé. La paix d'Augsbourg de 1555 accorde au luthéranisme un statut légal et crée la politique de cuius regio, eius religio (à qui appartient le royaume, à qui appartient la religion). Les princes peuvent choisir la religion de leur localité au sein du Saint-Empire romain germanique, soit catholique, soit luthérienne.

Comment Martin Luther réussit-il là où John Wycliffe et Jan Hus échouent ? C'est l'invention de la presse à imprimer de Gutenberg (1450) qui contribue au succès du mouvement luthérien. La presse diminue les coûts de l'impression de nouvelles idées. Ainsi, les idées de Luther atteignent de nombreux publics différents plus rapidement et l'Église catholique ne peut pas les réprimer comme elle l'avait fait auparavant.


Protestantisme Machine à presse mécanique Gutenberg StudySmarterImage 3. Reproduction de la machine à presse mécanique de Gutenberg

Luther décède en 1556, mais le luthéranisme est enfin reconnu. Cependant, d'autres branches d'Europe, comme le calvinisme en Suisse, n'ont pas ce statut.

Jean Calvin et calvinisme

Avant Jean Calvin et le calvinisme, le mouvement de la Réforme suisse commence dans les années 1520 avec le prêtre Huldrych Zwingli.

Inspiré par Luther, Zwingli prêche des réformes semblables à celles de Luther et publie sa doctrine en 1523. À sa mort en 1531, le poste de dirigeant de la Réforme suisse est vacant. En 1541, le réformateur français Jean Calvin est invité à contribuer au développement du mouvement protestant à Genève et, après une lutte de pouvoir, il prend la tête du mouvement en 1555.

Protestantisme Jean Calvin fondateur calvinisme StudySmarterImage 4. Jean Calvin, père du calvinisme

Il échange avec de nombreux dirigeants en Europe et suscite un puissant mouvement basé sur ses croyances, connu sous le nom de calvinisme. Comme la paix d'Augsbourg ne reconnaît pas le calvinisme, le Saint-Empire romain germanique persécute toujours ses adeptes. Contrairement au luthéranisme, le calvinisme dépasse les frontières et atteint l'Angleterre, la France et les Pays-Bas, même après la mort de Calvin en 1564. Les puritains anglais chassés par l'Église anglicane propagent le calvinisme de l'autre côté de l'Atlantique, dans les nouvelles colonies d'Amérique du Nord.

La guerre de Trente Ans débute en 1618 et oppose les ambitions territoriales des pays, mais aussi leurs confessions chrétiennes respectives : le catholicisme, le calvinisme et le luthéranisme. L'Europe connait l'un de ses pires conflits, avec près d'un demi-million de morts sur les champs de bataille et 8 millions d'autres victimes de la famine et des déplacements. La paix de Westphalie (1648) reconnaît officiellement le calvinisme, met fin à la guerre de Trente Ans et établit la souveraineté des États dans toute l'Europe.

Les politiques issues de la Réforme, comme la paix de Westphalie, réduisent considérablement le pouvoir du Saint-Empire romain germanique et permettent la souveraineté des États, un modèle précoce d'État-nation.

Le successeur de l'empereur du Saint-Empire romain germanique Charles Quint, Ferdinand Iᵉʳ, est le premier empereur à ne pas être couronné par le pape, démontrant ainsi la séparation de la religion et de la politique.

Protestantisme - Points clés

  • La Réforme protestante commence en 1517 avec les 95 thèses de Luther.
  • Le protestantisme remet en question les pratiques de l'Église catholique, telles que la vente d'indulgences, la simonie et l'autorité du pape sur la chrétienté, plutôt que les saintes Écritures.
  • Luther utilise l'imprimerie de Gutenberg pour diffuser ses informations, ce qui contribue au succès de sa Réforme par rapport aux tentatives précédentes de Wycliffe et Hus.
  • L'Église catholique répond à la Réforme protestante par sa propre Contre-Réforme.
  • Le luthéranisme est toléré après la paix d'Augsbourg de 1555.
  • Après la guerre de Trente Ans (1618–48), la paix de Westphalie autorise le calvinisme et marque la « fin » de la Réforme protestante.

Références

  1. Image 1. DEBAT-PONSAN, Édouard, Un matin devant la porte du Louvre, huile sur toile, 1880, musée d'art Roger-Quilliot de Clermont-Ferrand.
  2. « Les Réformateurs et la Bible : la sola scriptura », Site Internet Musée protestant (consulté le 08 mars 2023)

Questions fréquemment posées en Protestantisme

La différence entre les protestants et les catholiques est que les protestants privilégient l'autorité de la Bible plutôt que celle du Pape.

La croyance des protestants repose sur l'interprétation personnelle et le respect de l'autorité de la Bible. Ainsi, la foi seule suffit à obtenir la grâce de Dieu et il n'y a pas besoin d'intermédiaire comme l'Église catholique et le Pape.

Les caractéristiques des protestants sont : 


  • la Bible est l'autorité suprême ; 
  • le salut de l'être humain dépend de la grâce de Dieu et non d'indulgences.

Les différents courants du protestantisme sont : 


  • courant réformé avec zwinglianisme et calvinisme ;
  • courant luthérien ;
  • courant anglican ;
  • courant méthodiste ;
  • courant presbytérien ;
  • courant évangélique ;
  • courant anabaptiste ;
  • courant adventiste ;
  • courant pentecôtiste.

Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

Comment s'appelle celui qui prêche la doctrine réformée en Suisse ?

Vrai ou faux ? La paix de Westphalie permet de reconnaître officiellement le calvinisme à partir de 1648.

Vrai ou faux ?Le calvinisme n'est pas sorti de la Suisse.

Suivant

Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

  • Fiches & Quiz
  • Assistant virtuel basé sur l’IA
  • Planificateur d'étude
  • Examens blancs
  • Prise de notes intelligente
Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter ! Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

StudySmarter: la seule application d’apprentissage qu’il te faut pour tout savoir.

Inscris-toi ici gratuitement
Illustration

Entdecke Lernmaterial in der StudySmarter-App