Dérivés de crédit

Plonge dans le vaste monde des dérivés de crédit grâce à cet examen complet de leur structure, de leur fonction et de leur impact. Acquiers une compréhension précieuse de ces puissants instruments financiers, en découvrant les caractéristiques clés des dérivés de crédit, leur pertinence dans la sphère financière et leurs applications dans le monde réel. Cet article te guidera également à travers les définitions 2014 des dérivés de crédit de l'ISDA, fournira un aperçu approfondi du dérivé swap de défaut de crédit, et explorera en profondeur divers autres instruments. Il éclaire en outre le rôle des actifs sous-jacents et évalue l'influence des dérivés de crédit sur l'économie. Armé de ces connaissances, tu es prêt à naviguer dans le domaine complexe de la macroéconomie avec plus de perspicacité et de confiance.

C'est parti Inscris-toi gratuitement
Dérivés de crédit Dérivés de crédit

Crée des supports d'apprentissage sur Dérivés de crédit avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement

Des millions de fiches spécialement conçues pour étudier facilement

Inscris-toi gratuitement

Convertis des documents en flashcards gratuitement avec l'IA

Tables des matières
Table des mateères

    Comprendre les dérivés de crédit

    Tu as peut-être entendu le terme "dérivés de crédit" en étudiant la macroéconomie ou en parcourant l'actualité financière et tu t'es demandé ce qu'il signifiait vraiment. En termes simples, les dérivés de crédit peuvent être considérés comme des actifs financiers ou des polices d'assurance qui offrent une protection contre le risque de défaillance d'un tiers dans le cadre d'un prêt.

    Qu'est-ce qu'un dérivé de crédit ? Une vue d'ensemble

    Les dérivés de crédit sont des instruments financiers complexes qui permettent aux investisseurs de gérer et d'atténuer le risque de défaillance, ou de non-paiement, d'un emprunteur. Il s'agit généralement d'un accord entre deux parties - l'acheteur et le vendeur. L'acheteur effectue des paiements au vendeur jusqu'à la date d'échéance du crédit. En contrepartie, le vendeur accepte d'indemniser l'acheteur en cas de défaut de paiement du prêt par le tiers.

    Ces produits financiers sont utilisés par les banques, les sociétés d'investissement et d'autres institutions financières pour se protéger contre le risque que les emprunteurs ne soient pas en mesure de rembourser leurs prêts. Ils leur permettent ainsi de diversifier leur exposition au risque.

    Défaut de paiement : Le défaut de paiement est une condition dans laquelle un emprunteur ne respecte pas l'obligation légale de remboursement de la dette.

    Les variétés de dérivés de crédit comprennent :

    Par exemple, considérons que l'investisseur A s'inquiète d'un éventuel défaut de paiement des obligations émises par la société B. L'investisseur A peut acheter un dérivé de crédit auprès de l'investisseur C, qui accepte de rembourser à l'investisseur A toute perte financière si la société B fait défaut sur les obligations. En contrepartie, l'investisseur A paie une commission périodique à l'investisseur C. Ici, l'investisseur C assume le risque de défaillance, ce qui permet à l'investisseur A d'atténuer le risque de défaillance de son prêt.

    Savais-tu que le marché des dérivés de crédit est l'un des secteurs de la finance qui connaît la plus forte croissance ? Selon la Banque des règlements internationaux, ce marché est passé d'un montant notionnel inférieur à 1 000 milliards de dollars en 2001 à plus de 62 000 milliards de dollars à la fin de l'année 2007.

    Principales caractéristiques des dérivés de crédit

    Les dérivés de crédit présentent des caractéristiques uniques qui en font un choix populaire pour la gestion des risques.

    CaractéristiqueExplication
    Transfert de risqueLes dérivés de crédit permettent à une partie de transférer le risque de crédit à une autre partie sans réellement vendre les actifs.
    PersonnalisationCes instruments financiers peuvent être personnalisés en fonction du profil de risque spécifique de l'acheteur de protection.
    Effet de levierLes dérivés de crédit offrent un effet de levier, car ces instruments permettent aux investisseurs de spéculer sur les événements de crédit sans posséder les actifs fondamentaux.
    Évaluation à la valeur du marchéLes dérivés de crédit sont fréquemment évalués à la valeur du marché, c'est-à-dire qu'ils sont évalués au prix actuel du marché plutôt qu'à leur prix comptable.

    Cependant, ces contrats présentent également certains risques et problèmes potentiels, notamment le risque de contrepartie, le risque de liquidité et le manque de transparence. Il est essentiel que les parties concernées comprennent les risques et les avantages potentiels avant de convenir d'un contrat de dérivé de crédit.

    Risque de contrepartie : Il s'agit du risque que l'autre partie impliquée dans le contrat ne respecte pas ses obligations.

    Risque de liquidité : Ce risque découle de l'incapacité d'acheter ou de vendre rapidement un investissement sans provoquer un changement important de son prix et potentiellement subir une perte.

    Décortiquer les définitions 2014 des dérivés de crédit de l'ISDA

    L'International Swaps and Derivatives Association (ISDA) est une association mondiale qui prône la gestion prudente et efficace du risque privé. L'ISDA encourage la cohérence universelle sur le marché des dérivés de crédit en fournissant des définitions de contrat standard. Notamment, en 2014, l'ISDA a lancé une version actualisée de ses définitions pour les dérivés de crédit.

    Rapprocher les dérivés de crédit et les définitions 2014 de l'ISDA

    Les définitions 2014 de l'ISDA pour les dérivés de crédit visent à apporter plus de clarté et à offrir un cadre solide pour le marché des dérivés de crédit. Un aspect essentiel de cette réglementation est de faciliter la compréhension et la gestion des événements de crédit tels que le défaut ou la restructuration.

    Pour faire le lien entre le concept des dérivés de crédit et les définitions de l'ISDA, il est utile d'examiner leur application dans des situations financières réelles. Prenons l'exemple d'une banque qui a investi de manière significative dans les obligations d'une société donnée. Si elle craint une défaillance de l'entreprise, la banque peut se protéger en achetant un swap de défaut de crédit (CDS). Cependant, les termes du CDS, comme ce qui constitue un événement de crédit ou le calcul des paiements, peuvent souvent être complexes et sujets à interprétation. C'est là que les définitions 2014 de l'ISDA entrent en jeu. En proposant un ensemble complet de définitions universellement acceptées pour les termes liés aux dérivés de crédit, l'ISDA contribue à éliminer l'ambiguïté et les désaccords potentiels.

    -Tableau>TermeDéfinition de l'ISDA Événement de créditUn événement déclencheur comme une faillite, un défaut de paiement ou une restructuration qui active un contrat de dérivé de crédit. Règlement physiqueLa livraison de l'obligation ou du prêt en défaut par l'acheteur de protection au vendeur de protection, en échange du paiement du montant notionnel. Règlement en espècesLe paiement du montant de la perte par le vendeur de protection à l'acheteur de protection, calculé comme la différence entre le montant notionnel et le taux de recouvrement.

    Principaux enseignements des définitions 2014 de l'ISDA pour les dérivés de crédit.

    Les Définitions 2014 de l'ISDA pour les dérivés de crédit ont été structurées pour améliorer le fonctionnement du marché des CDS et réduire les risques. Elles fournissent un ensemble complet de dispositions et ont connu une expansion marquée par rapport aux versions vues précédemment.

    Montant notionnel : Le montant nominal ou facial qui est utilisé pour calculer les paiements effectués sur les produits dérivés.

    Les principaux enseignements de ces définitions sont les suivants :

    • Clarification de ce qui est considéré comme un événement de crédit - Les définitions apportent des précisions sur les "événements de crédit" et établissent des critères rigoureux pour caractériser la faillite, la défaillance d'une obligation, l'accélération d'une obligation, la répudiation/moratoire et la restructuration.
    • Standardisation des procédures de règlement - Les définitions introduisent le règlement par enchères comme forme standard de règlement, remplaçant le règlement physique.
    • Introduction des comités de détermination des dérivés de crédit (DC) - Ces comités multipartites se sont vu accorder l'autorité légale de déterminer si un événement de crédit s'est produit, réduisant ainsi l'incertitude.

    Les définitions 2014 de l'ISDA se sont révélées significatives dans le monde de la finance en marquant une avancée dans l'amélioration de la transparence et de la standardisation sur le marché des dérivés de crédit.

    Règlement par enchères : Méthode de règlement où les obligations sont mises aux enchères pour déterminer leur valeur de marché à la suite d'un événement de crédit.

    Largement acceptées et adoptées à l'échelle mondiale, ces définitions ont été conçues pour être flexibles afin de pouvoir être adaptées aux besoins particuliers d'une transaction, ce qui les rend extrêmement bénéfiques pour le maintien de la robustesse et de l'intégrité dans le domaine financier.

    Évaluer les avantages des dérivés de crédit

    Les avantages des dérivés de crédit découlent de leur nature d'instruments financiers conçus pour séparer et transférer le risque de crédit. Ces produits sont essentiels pour renforcer l'efficacité globale du marché, améliorer la liquidité, favoriser la dispersion des risques et encourager l'innovation financière.

    Pourquoi les dérivés de crédit sont-ils importants en finance ?

    Les dérivés de crédit jouent un rôle crucial dans le paysage financier, en servant d'outils polyvalents pour gérer les risques et faciliter une allocation plus efficace et plus efficiente du capital. Au fond, l'importance des dérivés de crédit peut être organisée en trois composantes principales :

    • La gestion des risques : Les dérivés de crédit constituent un moyen pratique de gérer et d'atténuer le risque de crédit. Les banques, les fonds spéculatifs et les autres investisseurs peuvent se protéger des défaillances ou des faillites en transférant le risque de crédit à une autre partie, réduisant ainsi leur exposition et l'impact potentiel sur leur bilan.
    • Diversification du portefeuille : Grâce aux dérivés de crédit, les investisseurs peuvent diversifier leurs portefeuilles en s'exposant à différents secteurs ou zones géographiques sans avoir à acheter les actifs sous-jacents. Les portefeuilles diversifiés entre différents secteurs et pays ont moins de chance d'être collectivement affectés par un événement singulier, ce qui peut se traduire par une moindre volatilité du portefeuille.
    • Génération de revenus : Les dérivés de crédit peuvent également servir de sources de revenus supplémentaires. Par exemple, une partie neutre par rapport au risque peut vendre une protection de crédit pour gagner une prime régulière jusqu'à l'échéance du contrat.

    Prenons l'exemple d'un fonds de pension qui détient des obligations d'une société donnée. Pour couvrir le risque de défaillance, le fonds peut acheter un swap de défaut de crédit, s'assurant ainsi contre les pertes potentielles sans avoir à vendre les obligations. Cette flexibilité fait des dérivés de crédit un outil puissant pour gérer et personnaliser l'exposition au risque, en fonction du seuil de risque de l'organisation.

    Polyvalence : Les dérivés de crédit offrent un niveau de polyvalence qu'il est difficile de trouver dans d'autres instruments financiers. Avec le développement de structures complexes, les investisseurs sont désormais en mesure d'adapter les instruments à leurs profils de risque et à leurs stratégies d'investissement uniques.

    Cas d'utilisation des dérivés de crédit

    La polyvalence des dérivés de crédit est bien démontrée par leurs nombreux cas d'utilisation dans différents contextes financiers. Voici quelques scénarios dans lesquels ces instruments jouent un rôle essentiel :

    • Gestion des risques : Comme nous l'avons déjà mentionné, l'une des utilisations les plus importantes des dérivés de crédit est la gestion des risques. Les banques et les institutions financières peuvent atténuer leur exposition au risque en la transférant à d'autres parties. De plus, les dérivés de crédit offrent une plus grande flexibilité dans la spécification du degré d'atténuation du risque par rapport aux produits d'assurance traditionnels. Cela permet aux institutions d'affiner leurs profils de risque de manière plus efficace.
    • Arbitrage : Les dérivés de crédit permettent des opportunités d'arbitrage, où les traders peuvent exploiter les inefficacités de prix sur différents marchés. Par exemple, si le prix d'un swap de défaut de crédit est inférieur au coût du risque de crédit sous-jacent, un négociant peut acheter le swap et vendre à découvert l'actif sous-jacent pour bloquer un profit sans risque.
    • Spéculation : Comme les dérivés de crédit tirent leur valeur d'un événement de crédit sous-jacent, ils peuvent être utilisés à des fins de spéculation. Les traders peuvent parier sur la survenue ou le moment d'un certain événement de crédit, comme un défaut de paiement ou une dégradation de la note, afin de réaliser des bénéfices.
    • Structurer des produits d'investissement : Les dérivés de crédit sont pratiques pour créer des produits d'investissement structurés. Il s'agit d'instruments sur mesure conçus pour répondre aux exigences spécifiques des investisseurs avertis en matière de risque et de rendement. Par exemple, les Credit Linked Notes (CLN) combinent le risque de crédit d'une entité de référence et le risque de marché d'un titre sous-jacent pour offrir des rendements potentiels plus élevés.

    Les dérivés de crédit offrent donc une combinaison unique de gestion des risques, d'allègement du capital réglementaire, de génération de revenus et de fonctions de tenue de marché, ce qui en fait un élément indispensable des marchés financiers.

    Décomposition du dérivé Credit Default Swap

    Le Credit Default Swap (CDS) est un type d'instrument dérivé de crédit qui joue un rôle crucial dans la gestion des risques financiers. Conçu comme une police d'assurance contre la défaillance d'une obligation ou d'un prêt, un CDS aide à gérer et à transférer le risque de crédit. Le marché des CDS a connu une croissance rapide depuis sa création, principalement en raison de son efficacité dans la gestion du risque de crédit et de sa contribution à la stabilité financière.

    Qu'est-ce qu'un dérivé de swap de défaut de crédit ?

    Un swap de défaut de crédit (CDS) est essentiellement un accord financier selon lequel le vendeur du CDS indemnisera l'acheteur en cas de défaillance d'un prêt ou d'un autre événement de crédit spécifié. L'acheteur du CDS paie au vendeur une série de primes pendant la durée du contrat. En retour, le vendeur s'engage à verser un paiement compensatoire à l'acheteur si un événement de crédit, spécifié dans le contrat, se produit. Essentiellement, l'acheteur acquiert une protection contre le risque de défaillance.

    Événement de crédit : Une circonstance financière, comme une faillite, un défaut de paiement ou une restructuration, qui déclenche un paiement en vertu du contrat de swap sur défaillance de crédit.

    En termes de mécanique financière, un CDS peut être représenté comme un produit dérivé de gré à gré (OTC) où le paiement dépend de la performance de crédit d'une entité de référence, souvent une obligation d'entreprise ou souveraine. En voici une représentation mathématique :

    \(\text{CDS Payoff} = \text{Notional Amount}) \n- fois (1 - \text{Taux de recouvrement})\n-)

    Où :

    • Montant notionnel : La valeur des actifs sous-jacents des swaps de défaut de crédit.
    • Taux de recouvrement : La valeur présumée de l'actif si un événement de crédit se produit.

    En d'autres termes, le paiement du vendeur à l'acheteur d'un CDS est calculé comme la différence entre le montant notionnel et la valeur de recouvrement de la dette défaillante.

    Over-The-Counter (OTC) : Titre négocié dans un contexte autre que celui d'une bourse officielle telle que le New York Stock Exchange (NYSE), le Toronto Stock Exchange ou le NYSE MKT, anciennement connu sous le nom d'American Stock Exchange (AMEX).

    Les contrats CDS ont été loués pour leur efficacité à transférer le risque de crédit des prêteurs actifs vers ceux qui sont mieux équipés pour le gérer. Ils ont également joué un rôle essentiel dans le système financier mondial en fournissant les liquidités et la dispersion des risques dont on avait tant besoin.

    Exemples de dérivés de swaps de défaut de crédit dans la pratique

    Pour apprécier la fonctionnalité des swaps de défaut de crédit, prenons quelques exemples illustratifs.

    Une banque a en portefeuille un prêt de 10 millions de dollars à une grande entreprise, et elle craint la possibilité d'un défaut de paiement. Pour se protéger, la banque achète un CDS à cinq ans auprès d'une compagnie d'assurance avec une prime annuelle de 2 % de la valeur notionnelle. Ici, la banque accepte de payer 200 000 dollars par an pendant cinq ans. En retour, la compagnie d'assurance assure à la banque qu'en cas de défaillance de l'entreprise, la compagnie d'assurance compensera les pertes. En fait, la banque paie pour se décharger du risque de défaillance sur une autre partie.

    Que se passe-t-il dans le cas où il n'y a pas de défaillance ? Prenons un autre exemple.

    Considérons un fonds d'investissement qui détient une obligation d'entreprise de cinq ans d'une valeur de 20 millions de dollars. Le gestionnaire du fonds estime que les risques de défaillance sont minimes. Néanmoins, pour se protéger contre une défaillance improbable, le fonds achète un CDS auprès d'une société de services financiers. Le fonds accepte de verser une prime annuelle de 1 %, soit 200 000 $, pendant cinq ans. Dans ce scénario, si l'obligation ne fait pas défaut, le fonds perd essentiellement les paiements de primes. Cependant, ces paiements sont relativement faibles par rapport au montant qu'il aurait perdu si une défaillance s'était produite et qu'aucune protection n'avait été mise en place.

    Ces exemples mettent en évidence le principe de fonctionnement des contrats de CDS et leur efficacité en tant qu'outil d'atténuation des risques. Mais il est important de se rappeler que si les contrats de CDS peuvent aider à se protéger contre les risques de crédit, ils peuvent également introduire d'autres formes de risque, comme le risque de contrepartie, lorsque, par exemple, le vendeur du CDS peut lui-même manquer à ses obligations.

    Risque de contrepartie : il s'agit du risque de défaillance du courtier ou de la contrepartie commerciale dans une transaction financière.

    Exploration de divers instruments et exemples de dérivés de crédit

    Les dérivés de crédit sont des instruments financiers puissants qui permettent aux investisseurs et aux institutions de gérer leur exposition au risque de crédit. Si les swaps de défaut de crédit sont les plus populaires, plusieurs autres types de dérivés de crédit sont également couramment utilisés sur les marchés financiers, chacun ayant une structure et une utilisation unique. Dans cette section, explore les différents produits dérivés de crédit et apprécie leurs applications pratiques à travers des exemples pertinents.

    Regarder de plus près les différents instruments de dérivés de crédit

    Les dérivés de crédit sont classés en deux catégories principales : les dérivés financés et les dérivés non financés. Dans un dérivé de crédit non financé, le vendeur de la protection n'a pas besoin de débourser des frais au début du contrat. Les dérivés de crédit financés nécessitent une dépense initiale de la part du vendeur de protection.

    Voici quelques-uns des types de dérivés de crédit les plus courants :

    • Credit Default Swaps (CDS) : le dérivé de crédit le plus populaire et le plus simple, un CDS fonctionne comme une police d'assurance sur le risque de défaillance d'une entreprise particulière ou d'un État souverain. L'acheteur du CDS paie une prime régulière au vendeur qui, à son tour, accepte d'indemniser l'acheteur si l'entité de référence fait défaut ou subit un autre événement de crédit défini.
    • Options d'écart de crédit : Ce type de produit dérivé implique deux contrats CDS ou plus. Essentiellement, il donne au détenteur le droit, mais non l'obligation, de conclure un contrat CDS à l'avenir. Le paiement de l'option dépend de l'écart de crédit de l'entité de référence au moment de l'exercice de l'option.
    • Swaps de rendement total (TRS) : Dans un TRS, une partie transfère la performance économique totale d'un actif de référence à une autre partie. Cela comprend les revenus provenant des intérêts et des frais, les gains ou les pertes provenant des mouvements du marché, et les pertes dues à un défaut de paiement.
    • Collateralised Debt Obligations (CDO) : Un CDO est un type de produit de crédit structuré dans lequel l'émetteur crée des niveaux (ou tranches) en fonction du risque de crédit des actifs sous-jacents. Les CDO consistent en un portefeuille d'obligations ou de prêts dont le risque est divisé entre plusieurs tranches, chacune offrant des rendements et des niveaux de risque différents.
    • Credit Linked Notes (CLN) : Un CLN est un type de dérivé de crédit financé. Il combine une obligation traditionnelle avec un swap de défaut de crédit intégré, ce qui permet à l'émetteur de transférer des risques spécifiques aux investisseurs. Si l'entité de référence fait défaut, les investisseurs du CLN perdront un montant prédéterminé de capital.

    Entité de référence : L'entreprise, le souverain ou l'actif sous-jacent à un contrat de dérivé de crédit sur lequel des événements de crédit sont identifiés.

    Exemples pratiques de dérivés de crédit

    En éclairant l'utilisation de ces instruments, on met en évidence leurs avantages et leurs limites potentiels. Voyons quelques exemples de dérivés de crédit dans la pratique.

    Swap de défaut de crédit : Une banque accorde un prêt de 100 millions de livres sterling à une grande entreprise. La banque craint cependant que l'entreprise ne manque à ses engagements en raison de ses mauvais résultats récents. Pour atténuer le risque, la banque achète un CDS auprès d'une compagnie d'assurance en payant une prime annuelle de 1 %, soit 1 million de livres sterling sur la valeur nominale. Cela permet de s'assurer qu'en cas de défaillance, la banque sera indemnisée par la société d'assurance.

    Option d'écart de crédit : Un investisseur s'attend à ce que la solvabilité d'une entreprise donnée s'améliore au cours des deux prochaines années. Pour profiter de cette attente, l'investisseur achète une option d'écart de crédit sur un CDS de cette société. Si l'écart de crédit de la société se réduit au cours des deux prochaines années, l'investisseur peut exercer l'option, conclure un contrat de CDS à un écart favorable et réaliser un profit.

    Swap de rendement total : Un fonds spéculatif pense que les obligations d'une certaine société vont très bien se comporter au cours des prochaines années. Cependant, le fonds ne veut pas allouer de fonds pour acheter les obligations directement. Au lieu de cela, il conclut un swap de rendement total avec un courtier. Dans le cadre de cet accord, le fonds spéculatif recevra le rendement total des obligations de la part du courtier, en échange d'un paiement régulier lié à un taux d'intérêt de référence. De cette façon, le fonds spéculatif bénéficie de la performance positive de l'obligation sans avoir à l'acheter.

    Les exemples ci-dessus illustrent la diversité des dérivés de crédit qui peuvent être utilisés pour gérer les risques, spéculer sur les événements de crédit futurs et structurer les produits d'investissement. Quelle que soit leur forme ou leur fonction, ce sont en effet des outils précieux dans le monde de la finance qui permettent de gérer, de transférer et de diversifier le risque de crédit.

    Identifier l'actif sous-jacent dans les dérivés de crédit

    Il est essentiel de comprendre l'actif sous-jacent pour apprécier le fonctionnement d'un dérivé de crédit. Tu te demandes peut-être ce qu'est un actif sous-jacent et pourquoi il est important dans le contexte des dérivés de crédit. L'actif sous-jacent constitue la base du contrat de dérivé de crédit. C'est le point de référence à partir duquel les dérivés de crédit tirent leur valeur. Il peut s'agir d'un prêt, d'un titre adossé à des actifs, d'une obligation d'entreprise ou même de la cote de crédit d'une entreprise ou d'une entité souveraine. Comprendre les caractéristiques de l'actif sous-jacent permet de quantifier le risque de crédit et d'évaluer la performance du dérivé de crédit.

    Le rôle de l'actif sous-jacent dans les dérivés de crédit

    La valeur d'un contrat dérivé est directement influencée par la performance de l'actif sous-jacent. Dans les dérivés de crédit, l'actif sous-jacent est souvent un titre de créance ou une notation de crédit, indiquant la solvabilité d'une entreprise ou d'un État souverain. L'actif sous-jacent joue un rôle essentiel dans la génération des rendements d'un contrat de dérivé de crédit, en influençant son profil de risque et la décision de l'investisseur d'acheter ou de vendre le dérivé.

    Lorsque la solvabilité de l'actif sous-jacent change, la valeur du dérivé de crédit change également. Par exemple, dans un swap de défaut de crédit, si l'actif sous-jacent (disons une obligation d'entreprise) est confronté à un événement de crédit tel qu'un défaut de paiement, le vendeur du CDS devra effectuer un paiement à l'acheteur. Par conséquent, le prix du CDS reflétera également la probabilité que cela se produise.

    Crédit : Une évaluation effectuée par les prêteurs qui détermine la possibilité qu'un emprunteur manque à ses obligations de dette. Elle prend en compte des facteurs tels que l'historique de remboursement et la cote de crédit. Les entités emprunteuses, telles que les nations souveraines, les entreprises et les municipalités, participent à cette sphère du marché financier.

    Crédit : Une évaluation effectuée par les prêteurs qui détermine la possibilité qu'un emprunteur manque à ses obligations. Elle prend en compte des facteurs tels que les antécédents de remboursement et la cote de crédit. Les entités emprunteuses, telles que les nations souveraines, les sociétés et les municipalités, participent à cette sphère du marché financier.

    Exemples d'actifs sous-jacents aux dérivés de crédit

    Pour comprendre concrètement le rôle des actifs sous-jacents, tu dois examiner des exemples de ces actifs.

    Dans le contexte d'un Credit Default Swap (CDS), l'actif sous-jacent est généralement une obligation ou un prêt. Par exemple, une banque qui a accordé un prêt à une entreprise peut acheter un CDS pour se couvrir contre le risque de défaillance de l'entreprise. Dans ce cas, le prêt accordé à l'entreprise est l'actif sous-jacent. La banque est l'acheteur du CDS et effectue les paiements périodiques, tandis que le vendeur du CDS est la partie qui promet de payer la valeur nominale du prêt à la banque, en cas de défaillance de l'entreprise.

    Dans le cas d'un swap de rendement total (TRS), l'actif sous-jacent peut être un ensemble de prêts, souvent appelé portefeuille de prêts. Par exemple, un fonds spéculatif et une banque concluent un TRS dans lequel la banque accepte de payer au fonds spéculatif le rendement total de son portefeuille de prêts, en échange d'un paiement périodique fixe. Si le portefeuille de prêts de la banque est performant, le fonds spéculatif en bénéficie, mais si les prêts ne sont pas performants, c'est le fonds spéculatif qui supporte la perte. Dans cette situation, le portefeuille de prêts de la banque est l'actif sous-jacent.

    Il est important de se rappeler que l'évaluation des dérivés de crédit est complexe en raison de la dynamique du risque de l'actif sous-jacent. Il est donc essentiel d'être informé de ces nuances pour comprendre la tarification et la gestion des risques de ces instruments financiers.

    Impact des dérivés de crédit sur l'économie

    Dans le vaste paysage de la finance, les dérivés de crédit occupent une place importante. Ils exercent une influence remarquable sur l'économie, façonnant les performances économiques en fournissant un cadre pour la diversification des risques, en améliorant la liquidité des marchés du crédit et en servant potentiellement de catalyseurs pour les crises financières. Il est essentiel d'étudier comment ces instruments contribuent à la prospérité économique mais peuvent aussi potentiellement déclencher l'instabilité financière.

    Comment les dérivés de crédit influencent-ils les performances économiques ?

    Une opinion largement répandue parmi les économistes et les experts financiers est que les dérivés de crédit, comme tous les instruments financiers, jouent un double rôle. Ils contribuent de façon critique à la croissance économique tout en créant simultanément des vulnérabilités potentielles au sein du système financier.

    Du point de vue de la croissance économique, les dérivés de crédit facilitent l'allocation efficace du capital et aident à fluidifier le flux de crédit dans l'économie. Les points suivants illustrent leur impact positif :

    • Diversification des risques : Les dérivés de crédit permettent aux investisseurs et aux institutions financières de diversifier leurs risques. Par exemple, une banque peut atténuer son exposition à une entreprise ou à un secteur spécifique en achetant des swaps de défaut de crédit (CDS) ou en titrisant son portefeuille de prêts dans une obligation de dette collatérale (CDO). Cela permet de stabiliser le marché du crédit et de soutenir l'économie au sens large.
    • Amélioration de la liquidité : En créant un marché secondaire pour le risque de crédit, les dérivés de crédit améliorent la liquidité des marchés du crédit. Cela permet aux institutions de mieux gérer leurs risques et encourage les prêts, ce qui stimule l'activité économique.
    • Meilleure allocation du capital : En ayant la possibilité de mieux gérer les risques de crédit, les banques et autres institutions financières peuvent allouer leur capital de manière plus efficace. Elles peuvent accorder davantage de prêts aux secteurs productifs de l'économie, ce qui stimule la croissance économique.

    Malgré ces avantages, une mise en garde s'impose. La complexité et l'opacité de certains dérivés de crédit, comme les CDO et les CDO synthétiques, peuvent créer des vulnérabilités dans le système financier. Cela peut se produire de deux manières principales :

    • Risque systémique : L'interconnexion des contrats de dérivés de crédit peut conduire à la contagion de la détresse financière, s'intensifiant en risque systémique. Par exemple, si une grande compagnie d'assurance ayant vendu de nombreux contrats de CDS venait à faire faillite, cela pourrait déclencher des défaillances dans l'ensemble du système financier.
    • Un risque moral : Lorsqu'une banque se croit bien protégée par les dérivés de crédit, elle peut contracter des prêts plus risqués, ce qui entraîne une détérioration de la qualité de son portefeuille de prêts et peut aboutir à une crise financière.

    Comme les dérivés de crédit font partie intégrante du système financier mondial, il est essentiel de gérer ces risques par le biais d'une réglementation prudente, de pratiques de gestion des risques et d'une transparence accrue.

    Études de cas : Impact des dérivés de crédit sur l'économie

    L'impact réel des dérivés de crédit est évident dans les études de cas de la crise financière asiatique (1997-1998) et de la crise financière mondiale (2007-2008).

    La crise financière asiatique (1997-1998) : Les dérivés de crédit n'étaient pas aussi omniprésents pendant la crise financière asiatique qu'ils le sont devenus dans les années 2000. Cependant, leur absence a sans doute contribué à la propagation de la crise. N'ayant pas la possibilité de se décharger du risque de crédit par le biais des produits dérivés, les prêteurs se sont retirés en masse lorsque les défauts de paiement ont commencé à augmenter, ce qui a entraîné un grave resserrement du crédit qui a exacerbé la crise.

    Les dérivés de crédit auraient pu donner aux prêteurs les outils nécessaires pour mieux gérer leurs risques et potentiellement éviter des retraits abrupts menant à une déstabilisation importante.

    La crise financière mondiale (2007-2008) : La crise a été en partie déclenchée par des dérivés de crédit complexes tels que les CDO (Collateralised Debt Obligations). Les institutions financières qui ne comprenaient pas les risques qu'elles prenaient ont subi des pertes considérables lorsque le marché immobilier américain s'est effondré. Cela a provoqué un effet en cascade, ébranlant la confiance des investisseurs et entraînant une grave contraction des marchés mondiaux du crédit.

    Ces études de cas soulignent l'impact potentiel des dérivés de crédit sur le bien-être économique. Par conséquent, pour exploiter leurs avantages positifs tout en atténuant leurs risques, les utilisateurs et les régulateurs de ces instruments doivent gérer avec diligence leurs complexités et leurs vulnérabilités potentielles.

    Dérivés de crédit - Principaux enseignements

    • Dérivés de crédit : Ce sont des instruments financiers conçus pour transférer le risque de crédit. Ils renforcent l'efficacité du marché, améliorent la liquidité et favorisent la dispersion des risques.
    • Avantages des dérivés de crédit : Ils sont cruciaux pour la gestion des risques, la diversification du portefeuille et la génération de revenus. Les dérivés de crédit permettent aux investisseurs de se protéger contre les défaillances ou la faillite en transférant le risque de crédit à une autre partie. Ils favorisent la diversification du portefeuille en s'exposant à différents secteurs ou zones géographiques et servent de sources de revenus supplémentaires grâce à la vente d'une protection contre le risque de crédit.
    • Credit Default Swap (CDS) : Un type d'instrument dérivé de crédit utilisé comme police d'assurance contre la défaillance d'une obligation ou d'un prêt. Il est représenté comme un dérivé de gré à gré (OTC) où le paiement dépend de la performance de crédit d'une entité de référence, souvent une obligation d'entreprise ou souveraine.
    • Instruments dérivés de crédit : Ils comprennent les Credit Default Swaps (CDS), les Credit Spread Options, les Total Return Swaps (TRS), les Collateralised Debt Obligations (CDO) et les Credit Linked Notes (CLN).
    • Actif sous-jacent dans les dérivés de crédit : Il s'agit de l'actif sur lequel repose le contrat de dérivé de crédit. La valeur du dérivé de crédit dépend de la performance de crédit de cet actif sous-jacent, qui peut être une obligation d'entreprise ou souveraine, un prêt ou un indice de crédit.
    Dérivés de crédit Dérivés de crédit
    Apprends avec 14 fiches de Dérivés de crédit dans l'application gratuite StudySmarter

    Nous avons 14,000 fiches sur les paysages dynamiques.

    S'inscrire avec un e-mail

    Tu as déjà un compte ? Connecte-toi

    Questions fréquemment posées en Dérivés de crédit
    Qu'est-ce qu'un dérivé de crédit?
    Un dérivé de crédit est un contrat financier qui permet de transférer le risque de crédit d'un actif à un autre.
    Comment fonctionnent les dérivés de crédit?
    Les dérivés de crédit fonctionnent en transférant le risque de défaut de paiement d'un emprunteur à un investisseur ou une autre partie.
    Quels sont les types de dérivés de crédit?
    Les principaux types de dérivés de crédit incluent les swaps de défaut de crédit (CDS) et les obligations adossées à des créances (CLO).
    Pourquoi utilise-t-on les dérivés de crédit?
    Les dérivés de crédit sont utilisés pour gérer et répartir le risque de crédit, améliorer la liquidité, et optimiser les rendements.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Qu'est-ce que les dérivés de crédit ?

    Quelles sont les principales caractéristiques des dérivés de crédit ?

    Quel est l'objectif principal des définitions 2014 des dérivés de crédit de l'ISDA ?

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Sciences économiques et sociales

    • Temps de lecture: 34 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner