Obligation à escompte

Explore le domaine de la macroéconomie en plongeant dans le concept d'obligation à escompte. Ce guide complet simplifie la terminologie complexe, examine les mécanismes et fournit des applications réelles des obligations à escompte. Comprends les causes qui sous-tendent l'émergence d'une obligation à escompte, compare-la aux obligations à prime et apprécie son importance dans le domaine plus large de l'économie. Découvre les subtilités de l'amortissement d'une obligation à escompte et son impact sur l'économie monétaire. Ces informations te permettront d'acquérir une base solide pour comprendre l'instrument financier connu sous le nom d'obligation à escompte.

C'est parti Inscris-toi gratuitement
Obligation à escompte Obligation à escompte

Crée des supports d'apprentissage sur Obligation à escompte avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement

Des millions de fiches spécialement conçues pour étudier facilement

Inscris-toi gratuitement

Convertis des documents en flashcards gratuitement avec l'IA

Tables des matières
Table des mateères

    Comprendre le concept d'obligation à escompte

    Un bon d'escompte est un terme financier que tu rencontreras probablement dans ton parcours de compréhension de la macroéconomie. Il peut sembler intimidant au départ, mais en décomposant le concept en portions plus petites et compréhensibles, tu le saisiras en un rien de temps.

    Qu'est-ce qu'une obligation à escompte : simplification de la terminologie

    Une obligation à escompte, dans sa forme la plus élémentaire, est une obligation qui est achetée à un prix inférieur à sa valeur nominale. La valeur nominale est le montant qui te sera rendu, en tant qu'investisseur, à l'échéance de l'obligation.

    Maintenant, pourquoi quelqu'un voudrait-il vendre son obligation à un prix inférieur à sa valeur nominale ? C'est peut-être ce que tu te demandes. C'est une question légitime dont la réponse est ancrée dans les principes de la finance et de l'économie. Il s'agit essentiellement d'une méthode permettant à l'émetteur d'obtenir des fonds sans avoir à payer immédiatement des intérêts.

    Prenons l'exemple d'une obligation d'une valeur nominale de 1000 livres sterling vendue à 950 livres sterling. La différence de 50 livres est essentiellement l'intérêt que tu reçois pour ton investissement, mais au lieu de l'obtenir au fil du temps, tu l'obtiens d'emblée sous la forme d'un prix d'achat escompté.

    Exploration de l'économie de base d'une obligation à escompte

    Lorsque l'émetteur de l'obligation escompte l'obligation, c'est un peu comme s'il t'incitait à investir dans l'obligation. Le calcul du rendement, ou de la rentabilité de ton investissement obligataire, est un autre aspect important à prendre en compte. Lorsqu'il s'agit d'obligations à escompte, la formule pour déterminer le rendement est la suivante : \[ \text{Rendement} = \frac{( \text{Valeur faciale} - \text{Prix d'achat} )}{\text{Prix d'achat}} \e fois 100\e% \e] Cette équation te permet de comprendre le rendement que tu peux attendre de ton investissement, ce qui est essentiel pour prendre des décisions financières en connaissance de cause.

    Exemple d'obligation à escompte : Applications réelles

    Prenons un exemple concret pour consolider notre compréhension.

    Disons qu'une obligation d'une valeur nominale de 2000 livres sterling est vendue à 1800 livres sterling. Dans ce cas, le rendement serait calculé comme suit : \((2000 - 1800) / 1800 * 100\% = 11,1\%\) Cela signifie que tu obtiens un rendement de 11,1 % sur ton investissement. Pas mal, non ?

    En réalité, le prix du marché des obligations fluctue en raison de divers facteurs, notamment les taux d'intérêt du marché, la qualité de crédit de l'émetteur, le temps restant jusqu'à l'échéance, etc. Ces variations peuvent offrir des opportunités aux investisseurs avisés.

    N'oublie pas qu'une obligation à escompte peut t'offrir un bon retour sur investissement, mais comme pour toutes les décisions financières, il est essentiel d'en comprendre les rouages et les aspects économiques avant de s'y plonger.

    Plonger dans les mécanismes d'une obligation à escompte

    Pour vraiment comprendre les subtilités d'une obligation à escompte, il est impératif de se plonger dans les mécanismes qui sous-tendent son fonctionnement. L'un des aspects essentiels à comprendre ici est l'"escompte sur les obligations à payer".

    Comprendre l'escompte sur les obligations à payer

    L'escompte sur les obligations à payer est un concept qui est enraciné dans le fondement même des obligations à escompte. Tu as appris qu'une obligation à escompte est vendue à un prix inférieur à sa valeur nominale. Cette différence entre la valeur nominale et le prix d'émission est ce que nous appelons "l'escompte sur les obligations à payer". Cet escompte n'est pas simplement un chiffre arbitraire. Elle est calculée avec soin en opposant la valeur nominale de l'obligation au produit reçu de son émission. On utilise l'équation suivante : \[ \text{Décote} = \text{Valeur faciale} - \text{Prix d'émission} \] La décote des obligations à payer joue un rôle important dans la comptabilité d'une entreprise. Elle est traitée comme un compte de contrepartie, ce qui signifie qu'elle réduit la valeur du passif de l'obligation dans le bilan de l'entreprise. De plus, l'escompte n'est pas comptabilisé comme une dépense en une seule fois. Au lieu de cela, il est amorti sur la durée de vie de l'obligation en utilisant soit la méthode linéaire, soit la méthode du taux d'intérêt effectif. L'amortissement réduit progressivement le solde de l'escompte sur les obligations à payer au fil du temps et constitue un élément clé de la comptabilité des obligations.

    L'influence de l'escompte sur les obligations à payer sur la macroéconomie

    Comprendre comment l'escompte sur les obligations à payer influe sur la macroéconomie peut permettre de mieux apprécier le rôle du marché obligataire dans une économie. Voici comment :
    • Le marché obligataire influence l'offre globale de monnaie. Un escompte élevé sur les obligations à payer peut encourager davantage d'investisseurs à acheter ces obligations, ce qui permet à l'émetteur d'obtenir de l'argent et d'influencer la masse monétaire.
    • Le marché obligataire peut indiquer la direction de l'économie. Si les entreprises émettent des obligations avec une forte décote, cela peut indiquer un besoin de liquidités, ce qui signifie un ralentissement potentiel.
    • À l'inverse, une faible décote sur les obligations à payer peut suggérer une confiance dans l'économie, invitant davantage d'investisseurs et indiquant potentiellement une croissance.

    Le rôle du taux d'escompte des obligations dans l'économie monétaire

    Tout en discutant des subtilités des obligations à escompte, il est essentiel de comprendre le rôle du taux d'escompte des obligations. Le taux d'escompte, également appelé rendement à l'échéance, est le taux de rendement promis au détenteur de l'obligation à la date d'échéance de l'obligation. Au-delà de son rôle dans le prix des obligations et les décisions des investisseurs, le taux d'escompte a des implications plus étendues qui s'inscrivent dans le cadre plus large de l'économie de l'argent. Ces implications comprennent : l
    • 'impact sur les taux d'intérêt : Le taux d'escompte établit une référence pour les taux d'intérêt dans l'économie.
    • Lorsque les rendements obligataires - et donc les taux d'escompte - augmentent, les taux d'intérêt suivent souvent.
    • Le taux d'escompte joue un rôle crucial dans la politique monétaire :
    • Les
    • banques centrales manipulent souvent les taux pour gérer l'inflation et stimuler la croissance économique.
    • Comment le taux d'escompte des obligations est-il déterminé ?

      Le taux d'escompte des obligations n'est pas tiré du néant. Plusieurs facteurs influencent sa détermination, notamment :
      • les taux d'intérêt en vigueur sur le marché
      • la solv
      abilité
      • de l'organisme émetteur
      • la durée de l'obligation
      • les conditions économiques du moment
      • La
      relation entre les taux d'intérêt du marché et le prix des obligations est particulièrement importante. Lorsque les taux d'intérêt du marché augmentent, le prix des obligations diminue, et vice versa. Par conséquent, le taux d'escompte est intimement lié à des conditions macroéconomiques plus larges. La compréhension de ces mécanismes te permet d'approfondir ta compréhension des obligations d'escompte, un concept fondamental dans l'étude de la macroéconomie. La connaissance de chaque aspect impliqué améliore non seulement ta compréhension de la théorie des obligations, mais donne également un aperçu inestimable du paysage économique plus large.

      Décortiquer les causes d'une obligation

      à escompte Comprendre ce qui conduit à la formation d'une obligation à escompte est crucial pour prophétiser son comportement et prendre des décisions d'investissement éclairées.

      Causes des obligations à escompte : aperçu et explication

      Les causes de l'émergence d'une obligation à escompte peuvent être attribuées à plusieurs facteurs d'influence. Il s'agit notamment des taux d'intérêt, du délai d'échéance et de la solvabilité de l'émetteur de l'obligation.
      • Les taux d'inté
      rêt
      • : L'une des causes les plus apparentes de la vente d'une obligation à prix réduit est liée aux taux d'intérêt. En général, lorsque les taux d'intérêt augmentent, le prix des obligations préexistantes baisse.
      • En
      • effet, les nouvelles obligations sont émises à des taux de coupon plus élevés, ce qui rend les obligations plus anciennes à des taux plus bas moins intéressantes, à moins qu'elles ne soient vendues avec une décote.
      • Durée de l'échéance :
      • Plus une obligation se rapproche de sa date d'échéance, plus son prix se rapproche de sa valeur nominale, réduisant ainsi toute décote.
      • La
      • solvabilité de l'émetteur :
      • les
      • notations de crédit influencent le profil de risque d'une obligation
      • .
      Les
      • obligations émises par des organisations dont la cote de crédit est plus faible peuvent être vendues avec une décote pour compenser le risque accru pris par l'investisseur.

      Ainsi, si l'entreprise A émet une obligation dont la cote de crédit est plus faible que celle de l'entreprise B, les investisseurs s'attendront à un rendement plus élevé

      .

      Par conséquent, la société A peut être amenée à vendre son obligation avec une décote pour inciter les investisseurs à l'acheter.

      Ces causes d'obligations à prix réduit mettent en évidence la relation inverse entre le prix des obligations et les taux d'intérêt, un concept fondamental de l'investissement obligataire

      .

      Le prix des obligations et les taux d'intérêt évoluent dans des directions opposées. Ainsi, comprendre ce qui fait bouger les taux d'intérêt peut donner aux investisseurs une longueur d'avance pour comprendre dans quelle direction les prix des obligations sont susceptibles d'aller.

      Facteurs économiques contribuant à une obligation à prix réduit

      L'environnement macroéconomique influence également de manière significative la vente d'une obligation à prix réduit. Parmi les facteurs économiques clés, on peut citer les prévisions d'inflation, la volatilité du marché et le sentiment économique.
      • Prévisions d'inflation : Si les marchés prévoient une hausse des taux d'inflation, le rendement réel des obligations diminue, car les flux de trésorerie futurs valent effectivement moins.
      • Par
      • conséquent, le prix des obligations peut chuter, ce qui entraîne leur vente avec une décote.
      • Volatilité du marché : Lorsque le marché est très volatil, les investisseurs ont tendance à se tourner vers des investissements plus sûrs ou des "valeurs refuges".
      • Si une obligation est considérée comme plus risquée, elle peut avoir besoin de se vendre avec une décote pour attirer les investisseurs.
      • Sentiment économique : L'optimisme ou le pessimisme des gens à propos de l'économie peut influencer le prix des obligations.
      • Lorsque le sentiment économique est négatif, les investisseurs peuvent exiger que les obligations soient vendues avec une décote pour inciter les investissements.
      Les forces économiques qui provoquent la vente d'une obligation avec une décote sont interconnectées, car les changements d'un facteur peuvent directement en influencer un autre. Par exemple, si le marché anticipe une augmentation de l'inflation, cette attente pourrait entraîner une hausse des taux d'intérêt, ce qui affecterait le prix auquel les obligations sont vendues. Prédire ces changements associés et leur impact sur le prix des obligations implique une réflexion approfondie et une planification stratégique pour aider à maximiser la rentabilité. En résumé, lorsque tu te renseignes sur les obligations à escompte, il est important de garder à l'esprit ces facteurs d'influence. La prise en compte des taux d'intérêt, de la durée de l'échéance, de la solvabilité de l'émetteur ainsi que des indicateurs macroéconomiques t'aidera à comprendre plus précisément pourquoi les obligations se vendent avec une décote et comment les variations de prix peuvent avoir un impact sur ton investissement. En tenant compte de ces éléments, les investisseurs peuvent prendre des décisions bien informées et mieux évaluer la direction que les prix des obligations peuvent prendre à l'avenir.

      Naviguer dans les nuances des obligations à prime et à escompte

      Dans le monde de la finance, les obligations sont un instrument courant. Deux termes reviennent souvent lorsqu'on parle d'obligations : les obligations à prime et les obligations à escompte. Les deux impliquent des différences de prix d'achat et de valeur nominale, mais leurs caractéristiques et implications diffèrent considérablement. Pour naviguer dans ces nuances, tu dois d'abord comprendre ce que sont ces obligations et comment elles fonctionnent. Comprendre

      le débat entre les obligations à prime et les obligations à esc

      ompte Une obligation à prime est une obligation dont le prix est supérieur à sa valeur nominale, tandis qu'une obligation à escompte est une obligation dont le prix est inférieur. La disparité des prix est principalement attribuable aux variations des taux d'intérêt. Plus précisément, si le taux nominal d'une obligation est supérieur aux taux d'intérêt actuels, elle sera probablement vendue avec une prime. Inversement, si le taux d'intérêt nominal est inférieur aux taux d'intérêt actuels, l'obligation est susceptible d'être vendue avec une décote. La perception du risque ainsi que le délai d'échéance peuvent également avoir un impact sur le fait qu'une obligation se vende avec une prime ou une décote. Par exemple, les obligations d'émetteurs perçus comme risqués sont plus susceptibles de se vendre avec une décote pour attirer les acheteurs. De plus, les obligations dont la date d'échéance est proche sont plus susceptibles de se négocier plus près de leur valeur nominale, ce qui réduit la décote ou la prime. Les investisseurs prennent leurs décisions d'achat en fonction du rendement à l'échéance, des scénarios de taux d'intérêt et de leur point de vue sur la solvabilité de l'émetteur de l'obligation. Les stratégies diffèrent d'un investisseur à l'autre - certains peuvent préférer une obligation à prime en raison de ses paiements de coupons plus élevés, même si son prix finit par tomber à sa valeur nominale. D'autres investisseurs peuvent préférer les obligations à taux réduit en raison de leur possibilité d'appréciation du capital, même s'ils reçoivent des paiements de coupon plus faibles dans l'intervalle. Comprendre ces nuances peut aider les investisseurs à adapter leurs investissements obligataires pour qu'ils correspondent mieux à leurs objectifs et à leur tolérance au risque. De même, les émetteurs d'obligations peuvent concevoir leurs offres d'obligations de façon à ce qu'elles soient plus attrayantes pour les investisseurs ciblés en tenant compte de l'environnement des taux d'intérêt, de leur réputation et de leur solvabilité, ainsi que de l'échéance des obligations.

      Principales différences entre les

      obligations à prime et les obligations à escompte Le débat entre les obligations à prime et les obligations à escompte tourne autour de quelques différences clés : la
      • tarification : C'est la distinction la plus apparente.
      • Les obligations à prime
      • sont vendues à un prix supérieur à la valeur nominale, tandis que les obligations à escompte sont vendues à un prix inférieur à la valeur nominale.
      • Paiement des coupons : Les obligations à prime offrent généralement des paiements de coupon plus élevés que les obligations à escompte en raison de leurs taux de coupon plus élevés. Cela se traduit par un revenu périodique plus important pour le détenteur de l'obligation.
      • D'autre part,
      • les obligations à escompte, tout en offrant des paiements de coupon plus faibles, rapportent un gain en capital, en supposant que l'obligation soit détenue jusqu'à l'échéance et payée en totalité.
      • Sensibilité aux taux d'intérêt : Les obligations à prime sont généralement plus sensibles aux variations des taux d'intérêt. En raison de leurs taux de coupon plus élevés, elles ont une durée plus longue - une mesure de la sensibilité du prix d'une obligation aux variations des taux d'intérêt. Par conséquent, une baisse des taux d'intérêt entraînera une augmentation du prix d'une obligation à prime plus importante que celle d'une obligation à escompte.
      • Inversement, une hausse des taux d'intérêt entraînera une baisse de prix plus importante pour les obligations à prime.
      • Cette
      liste de différences n'est pas exhaustive, mais elle souligne les principales caractéristiques contrastées. Prends en compte ces aspects lorsque tu décrypteras les avantages et les inconvénients des obligations à prime et à escompte dans le cadre de ta stratégie d'investissement au sens large. Il est également recommandé d'examiner la solvabilité de l'émetteur, l'environnement macroéconomique et ton horizon de placement avant de prendre une décision. Ainsi, il est indispensable de comprendre les différences entre les obligations à prime et les obligations à escompte pour prendre des décisions d'investissement éclairées. Se positionner en tant qu'investisseur averti sur le marché obligataire te permet de maximiser les rendements et de réduire les risques en fonction de tes préférences. Le processus d'amortissement d'

      une obligation à escompte

      Le processus d'amortissement d'une obligation à escompte est une procédure indispensable avec laquelle les investisseurs doivent se familiariser. Ce processus consiste à éliminer progressivement la valeur de l'escompte enregistrée sur une obligation au cours de sa durée de vie, jusqu'à ce qu'elle atteigne sa valeur nominale à la date d'échéance.

      Introduction à l'amortissement d'une obligation à

      escompte Plongeant dans les profondeurs de l'amortissement d'une obligation, rappelons que lorsqu'une obligation est émise avec un escompte, le montant de l'escompte doit être "amorti" ou progressivement réduit à zéro au cours de la durée de vie de l'obligation. Lorsqu'une obligation à escompte est amortie, il s'agit essentiellement de l'affectation systématique de l'escompte sur les obligations à payer (qui est un compte de contrepartie des obligations à payer) aux charges d'intérêts sur la durée de l'obligation. À l'émission, l'escompte sur les obligations à payer présente un solde débiteur car il est un compte de contrepartie du solde créditeur du compte des obligations à payer. Au fil du temps, le montant de l'escompte sur les obligations à payer diminue et est transféré au compte des frais d'intérêt, ce qui l'augmente par la suite. Ce processus est connu sous le nom d'amortissement de l'escompte sur les obligations. L'escompte sur les obligations est la différence entre les liquidités reçues (ou le produit de l'obligation) et la valeur nominale de l'obligation. Pendant la durée de vie de l'obligation, cette décote est amortie et entraîne des charges d'intérêts supplémentaires pour l'émetteur. En termes de calcul, à la fin de chaque période de paiement, les charges d'intérêts enregistrées correspondent à la somme du paiement effectif des intérêts en espèces et du montant correspondant de la décote amortie. Deux méthodes sont utilisées pour amortir la décote des obligations : la méthode linéaire et la méthode du taux d'intérêt effectif. La méthode linéaire répartit un montant égal d'escompte sur chaque période d'intérêt, tandis que la méthode du taux d'intérêt effectif tient compte de l'effet des intérêts composés. La méthode du taux d'intérêt effectif est plus précise et, par conséquent, l'approche préférée. L'

      amortissement implique le processus de réduction progressive du coût initial d'un actif (l'escompte dans ce cas)

      .

      Cette réduction progressive se produit tout au long de la vie de l'obligation jusqu'à ce que la valeur dans les livres corresponde à sa valeur nominale à l'échéance.

      Impact de l'amortissement d'une décote obligataire sur l'économie monétaire

      Le processus d'amortissement de la décote obligataire a plusieurs implications sur l'économie monétaire au sens large. Tout d'abord, du point de vue de l'information financière, l'amortissement de la décote obligataire ajuste les charges d'intérêt à chaque période, ce qui affecte la situation financière et les opérations déclarées de l'entreprise. Une charge d'intérêt plus élevée entraîne une baisse du revenu net et, au fil du temps, une diminution des bénéfices, ce qui sous-estime la rentabilité de l'entreprise. Cette baisse des bénéfices peut également avoir un impact sur le cours des actions de l'entreprise, influençant ainsi les décisions des investisseurs. Du point de vue de l'impôt sur le revenu, l'amortissement de l'escompte sur les obligations augmente le montant des charges d'intérêt déclarées, ce qui, à son tour, réduit le revenu imposable. Plus le revenu imposable est faible, moins l'impôt payé est important et, par conséquent, plus le revenu après impôt est élevé, ce qui souligne le rôle des obligations à escompte en tant qu'instrument d'économie d'impôt. De même, l'amortissement de la décote des obligations a également un impact sur le rendement de l'obligation pour l'investisseur, en veillant à ce qu'il reste compétitif par rapport au rendement du marché. À mesure que la décote est amortie, la valeur comptable de l'obligation (valeur nominale moins la décote non amortie) augmente. De plus, l'amortissement de l'escompte des obligations influence les ajustements des taux d'intérêt dans l'économie. Dans un scénario de hausse des taux d'intérêt, les obligations à escompte deviennent plus fréquentes parce que les émetteurs ne peuvent pas vendre les obligations à leur valeur nominale. Au fur et à mesure que l'escompte est amorti, la charge d'intérêt sur le compte de résultat augmente. Cette augmentation des charges d'intérêt reflète la réalité des coûts d'emprunt dans un environnement de taux d'intérêt plus élevés.

      Supposons qu'une entreprise émette une obligation de 1 000 livres sterling avec un escompte de 50 livres sterling. Comme cette décote est amortie sur la durée de l'obligation, l'entreprise déclarerait des charges d'intérêt plus élevées. Cette augmentation progressive des charges d'intérêts reflète exactement le coût croissant de l'emprunt si les taux d'intérêt du marché augmentent.

      En effet, le processus d'amortissement, essentiel au mécanisme des obligations à escompte, joue un rôle clé dans l'économie générale des titres, en influençant les rapports financiers, la génération de rendement, les traitements fiscaux et les adaptations des taux d'intérêt sur les marchés. En comprenant ces effets, tu comprends mieux le mécanisme global et les implications des obligations à escompte.

      Obligation à escompte - Points clés

      • Obligation à escompte : Une obligation vendue à un prix inférieur à sa valeur nominale
      .
        La
      • différence entre la valeur nominale et le prix d'émission est appelée "escompte sur les obligations à payer".
      • Escompte sur les obligations à payer : Concept comptable traité comme un compte de contrepartie qui réduit le passif de l'obligation dans le bilan d'une entreprise.
      • Elle est amortie sur la durée de vie de l'obligation, soit par la méthode linéaire, soit par la méthode du taux d'intérêt effectif.
      • Taux d'actualisation des obligations : Également appelé rendement à l'échéance, le taux d'actualisation des obligations est le taux de rendement promis au détenteur de l'obligation à la date d'échéance de l'obligation.
      • Les facteurs qui influencent ce taux sont notamment les taux d'intérêt en vigueur, la solvabilité de l'organisme émetteur, la durée de l'obligation et toute conjoncture économique.
      • Causes de l'obligation à escompte : Les facteurs qui influencent une obligation à escompte sont notamment les taux d'intérêt, la durée de l'obligation, la solvabilité de l'émetteur, ainsi que des indicateurs macroéconomiques tels que les prévisions d'inflation, la volatilité du marché et le sentiment économique.
      • Obligations à prime vs obligations à escompte : Une obligation à prime est vendue à un prix supérieur à sa valeur nominale, tandis qu'une obligation à escompte est vendue en dessous de sa valeur nominale. Les taux de coupon, la perception du risque, la durée de l'échéance et la solvabilité de l'émetteur font partie des facteurs qui influencent le prix.
      • Les principales différences entre les deux types d'obligations sont le prix, le paiement des coupons et la sensibilité aux taux d'intérêt.
      • Amortissement de l'escompte d'une obligation
      • :
      • L'amortissement est l'affectation systématique de l'escompte sur les obligations à payer aux frais d'intérêt sur la durée de l'obligation.
      • Il se traduit par des frais d'intérêt supplémentaires pour l'émetteur, et les frais d'intérêt enregistrés correspondent à la somme du paiement effectif des intérêts au comptant et du montant correspondant de l'escompte amorti
      .
    Obligation à escompte Obligation à escompte
    Apprends avec 15 fiches de Obligation à escompte dans l'application gratuite StudySmarter

    Nous avons 14,000 fiches sur les paysages dynamiques.

    S'inscrire avec un e-mail

    Tu as déjà un compte ? Connecte-toi

    Questions fréquemment posées en Obligation à escompte
    Qu'est-ce qu'une obligation à escompte en économie?
    Une obligation à escompte est une obligation vendue en dessous de sa valeur nominale, avec un remboursement à la valeur nominale à l'échéance.
    Comment fonctionne l'achat d'une obligation à escompte?
    L'achat d'une obligation à escompte implique d'acheter à un prix inférieur et de recevoir la valeur nominale à l'échéance, réalisant ainsi un gain en capital.
    Pourquoi investir dans des obligations à escompte?
    Investir dans des obligations à escompte peut offrir des rendements attractifs avec un risque de crédit généralement plus faible qu'avec des actions.
    Quelle est la différence entre une obligation à escompte et une obligation à coupon?
    Une obligation à escompte ne paie pas de coupons périodiques, contrairement à une obligation à coupon qui verse des intérêts régulièrement.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Qu'est-ce qu'une obligation à escompte en termes financiers de base ?

    Comment le rendement ou la rentabilité d'une obligation à escompte est-il calculé ?

    Pourquoi un émetteur d'obligations vendrait-il une obligation à prix réduit ?

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Sciences économiques et sociales

    • Temps de lecture: 23 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner