Mobilité sociale

En examinant la notion de classe et de stratification sociale dans la société, t'es-tu déjà demandé si les classes sociales étaient immuables ? Peut-on gravir les échelons et atteindre une certaine forme de mobilité ? Et bien voici ce qui définit le phénomène de mobilité sociale : la capacité pour les individus de changer de position au sein de la hiérarchie sociale

Mobilité sociale Mobilité sociale

Crée des supports d'apprentissage sur Mobilité sociale avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Avant de commencer ta lecture, voici un bref aperçu des notions abordées dans cette explication. Après cela, la mobilité sociale n'aura plus aucun secret pour toi.

    • La définition de la mobilité sociale et son absence dans une société
    • Les différents types de mobilité sociale : la mobilité verticale (la mobilité intergénérationnelle et la mobilité intragénérationnelle) et la mobilité horizontale
    • La mobilité nette pour palier les effets de la mobilité structurelle
    • Comment percevoir une ascension sociale ? À l'aide de quelles mesures ?

    Mobilité sociale - Définition

    Qu'est-ce qui caractérise l'étude de la mobilité sociale par les sociologues ? Simplement, comprendre qu'au sein d'une société, l'appartenance à une catégorie sociale n'est pas attribuée au hasard. C'est l'origine sociale d'une personne qui va le plus souvent engendrer le phénomène de reproduction sociale. Cependant, la famille et l'école pourront jouer un rôle sur une potentielle mobilité ou ascension sociale.

    En effet, certaines stratégies individuelles ou familiales peuvent engendrer des changements de statuts sociaux. Le statut social ne se transmet pas toujours, et c'est dans ce cas que nous parlons de mobilité sociale. En revanche, est-elle toujours atteignable ?

    Qu'est-ce qu'une absence de mobilité sociale ?

    Si la mobilité sociale fait référence à la possibilité d'évolution au sein de différents groupes sociaux, alors l'absence de mobilité sociale signifie son opposé. Ainsi, dans une société où les possibilités de mobilité sociale sont faibles ou inexistantes ; les individus sont alors susceptibles de rester toute leur vie dans la même classe que celle où ils sont nés.

    Cela peut être particulièrement désastreux pour les groupes les plus pauvres et défavorisés de la société, car cela signifie qu'ils ont peu de chances d'améliorer leur niveau de vie.

    Les différents types de mobilités sociales

    Tu connais désormais la différence entre un phénomène de mobilité sociale et son absence. Je vais maintenant te familiariser avec les différents types de mobilité sociale établis en sociologie. Dans un premier temps, il conviendra de distinguer la mobilité verticale et la mobilité horizontale.

    La mobilité verticale

    La mobilité verticale implique un changement de position au sein de la hiérarchie sociale. Il y a deux cas de figure possible : progresser ou régresser de statut social. En fonction de cela, on parlera de mobilité sociale ascendante ou descendante. Pour en rendre compte, on se réfère à l'évolution relevée au sein des professions et catégories socioprofessionnelles (PCS).

    Un enfant dont les parents étaient ouvriers et qui devient cadre connaît une mobilité verticale ascendante. À l'inverse, un enfant issu des professions intermédiaires devenant ouvrier dépeint une mobilité sociale descendante.

    À noter que la mobilité verticale contient deux formes de mobilités. La mobilité intergénérationnelle et la mobilité intragénérationnelle. Quelle est la différence entre ces termes quasi identiques?

    Mobilité intergénérationnelle et mobilité intragénérationnelle

    Reprenons l'exemple de l'enfant dont les parents étaient ouvriers qui devient cadre. En plus de connaitre une mobilité verticale ascendante, celle-ci est intergénérationnelle. Pourquoi ? Parce que son statut social a évolué par rapport à celui de ses parents.

    Petit moyen mémo technique : c'est une mobilité "inter" soit "entre" générations. Cette mobilité sociale va donc se dérouler entre deux générations d'un même groupe social.

    La mobilité intergénérationnelle est souvent mesurée en différenciant le statut professionnel du fils avec celui du père.

    À l'inverse, la mobilité intragénérationnelle s'instaure en dehors du contexte familial et entre générations. Il s'agit plus simplement d'une mobilité en cours de carrière. Un changement de statut social et professionnel lors de la vie adulte. Ce changement peut également être progressif ou régressif.

    Un individu dont les parents étaient instituteurs et qui devient directeur d'un collège connait une mobilité intergénérationnelle ascendante. Si en cours de carrière, il choisit de se tourner vers l'enseignement et de devenir professeur d'histoire au collège, il connaitra une mobilité intragénérationnelle descendante.

    La mobilité horizontale

    La mobilité horizontale implique un changement de milieu et de statut qui n'est pas définitif. Il n'y aura pas de progression ou de régression définitive au sein de la hiérarchie sociale. Les individus peuvent opérer des changements professionnels, mais à des positions dont le statut social est relatif au précédent.

    Un ouvrier d'une usine de textiles devient contremaitre (il supervise le travail des autres). Il fait preuve d'une mobilité verticale ascendante, ainsi que d'une mobilité intragénérationnelle (j'espère que tu suis toujours). En revanche, s'il change de lieu de travail, disons dans une usine d'agroalimentaire, tout en restant contremaitre, il expérimente une mobilité horizontale.

    Pour finir, la mobilité aura une signification différente si elle concerne un individu ou un groupe tout entier. C'est pourquoi on analyse aussi la mobilité structurelle.

    La mobilité structurelle

    La mobilité structurelle apparait lorsque des changements socioprofessionnels ont lieu dans la société. Elle est influencée par des évènements extérieurs. La mobilité structurelle est alors expérimentée par tous les membres d'un groupe ou d'une catégorie socioprofessionnelle.

    En France, la catégorie socioprofessionnelle des agriculteurs exploitants fait face à une forte mobilité structurelle. En effet, il y a de moins en moins d'emplois dans le secteur de l'agriculture. Les fils d'agriculteurs changent davantage de métiers, pas par choix, mais parce que les conditions structurelles l'imposent.

    Comment lutter contre la mobilité structurelle ?

    Les mobilités structurelles de la société engendrent une mobilité sociale souvent non désirée. Pour contrer cela, un outil de mesure de la mobilité à vu le jour : la mobilité nette. Cette dernière va s'intéresser à la capacité des individus à évoluer dans la hiérarchie sociale, et ce malgré leur milieu d'origine.

    Mobilité nette : elle se calcule par la différence entre la mobilité observée et la mobilité structurelle.

    Mobilité observée : cette mobilité est brute et réelle. Elle mesure la mobilité sociale totale d'une population. On peut la déterminer à l'aide des tables de mobilité sociale (que nous verrons par la suite).

    C'est donc la mobilité nette qui va permettre de rendre compte de l'égalité des chances entre individus. C'est-à-dire la possibilité pour les individus de tous les milieux de prétendre à une ascension sociale.

    Ainsi, établir la distinction entre une mobilité nette et une mobilité structurelle permet de répondre à une question. De quelles natures sont les facteurs de la mobilité sociale ? Sont-ils provoqués par des modifications structurelles ou par une amélioration de l'égalité des chances entre individus ?

    Finalement, la mobilité nette facilite la mesure du niveau de fluidité sociale. Nous verrons d'ailleurs cette notion dans une prochaine explication. Pour l'expliquer brièvement, il s'agit des chances relatives entre individus de milieux d'origines différents d'atteindre la même catégorie sociale.

    Comment mesurer l'ascension sociale ?

    Pour mesurer les phénomènes de mobilité sociale, deux outils ont été développés. C'est ce que l'on appelle les tables de mobilité sociale. J'ai nommé la table de destinée et la table de recrutement. Voyons ensemble comment les interpréter.

    Promotion sociale et table de destinée

    Voici ce que l'on appelle la table de destinée, partagée par l'INSEE. Nous savons que l'enquête a été réalisée en France métropolitaine en 2020, auprès d'hommes actifs âgés de 35 à 59 ans. À noter que lorsque ce type d'analyse est fait pour les femmes, on prend aussi en considération la profession du père, car la profession de la mère est moins souvent renseignée.

    Catégorie socioprofessionnelle du fils
    Catégorie socioprofessionnelle du père Agriculteurs exploitantsArtisans, Commerçants Chefs d'entrepriseCadres et professions intellectuelles supérieures Professions intermédiairesEmployés et ouvriers qualifiés Employés et ouvriers non qualifiés Ensemble
    Agriculteurs exploitants248,21315,126,812,9100
    Artisans, Commerçants Chefs d'entreprise 0,620,424,622,224,77,5100
    Cadres et professions intellectuelles supérieures 0,28,951,622,313,14100
    Professions intermédiaires0,77,630,231,422,77,4100
    Employés et ouvriers qualifiés 0,67,914,625,340,611,2100
    Employés et ouvriers non qualifiés 0,49,11021,239,220,1100
    Ensemble 2,19,923,524,130,210,2100

    Table de destinée en % des hommes en France en 2020

    Selon la colonne soulignée en jaune, on observe qu'en 2020 en France, 4% des fils de cadres et de professions intellectuelles supérieures sont devenus employés ou ouvriers non qualifiés.

    En France, en 2020, les agriculteurs exploitants ne représentent que 2.1% de la population.

    La diagonale du tableau représente l'hérédité sociale ou l’immobilité sociale.

    On peut observer plusieurs phénomènes à l'aide de ce tableau :

    - Une forte immobilité pour les enfants de cadres supérieurs (51,6 % des fils de cadres sont devenus cadres) et les enfants d’ouvriers qualifiés (40,6 % des fils d'ouvriers qualifiés le deviennent à leur tour).

    - Il y a une plus grande mobilité sociale pour les enfants d’agriculteurs (100 - 24 = 76 % des fils d'agriculteurs ne sont pas agriculteurs), de petits patrons (79,6 %), de professions intermédiaires (69,8 %) et d’employés et d'ouvriers non qualifiés (88,8 %) ;

    En conclusion, on peut grâce aux tables de mobilité sociale observer l'ascension sociale. À l'inverse, on peut aussi constater le phénomène de mobilité intergénérationnelle descendante dont je te parlais plus haut.

    Tu peux mener tes propres interprétations en allant sur le site officiel de l'INSEE. Ces études sont menées périodiquement (tous les 8 à 10 ans) afin de comparer des générations relevantes. Ainsi, tu étudieras les évolutions de la mobilité sociale d'une période à une autre.

    Autre outil de mesure : la table de recrutement

    La table de recrutement est simplement une lecture inversée de la table de destinée. Cela signifie que l'on trouvera les PCS des fils en colonne, et celui des pères en ligne. La lecture se fera ainsi par ligne et l'interprétation en changera quelque peu. Elle permet en fait de déterminer l'origine sociale d'un individu.

    La table de recrutement permettra de déterminer, par exemple, l'origine sociale des hommes agriculteurs. Autrement dit : la catégorie socioprofessionnelle dans laquelle se classent les pères des agriculteurs.

    Les limites des mesures de mobilité sociale

    Il faut quand même considérer les limites que peuvent présenter les tables de mobilité sociale. Voici les principales :

    - La classification par les PCS. La France est la seule à utiliser cette classification propre aux catégories socioprofessionnelles. Cela rend les comparaisons internationales compliquées à établir. La solution proposée par Eurostat serait de créer des normes européennes concordantes.

    - La mobilité intragénérationnelle. Les tables de mobilité recensent uniquement les hommes de 35 à 59 ans. Cela signifie que certaines données sont manquantes, car une position sociale peut évoluer en début de carrière comme à la fin. La limite d'âge (35 ans) ne permet pas non plus de mesurer la mobilité sociale pour la plus jeune génération.

    - Les indicateurs du statut socioprofessionnel. Le type de contrat de travail n'est pas considéré. Cependant, le statut d'un père ouvrier en CDI comparé à celui de son fils aussi ouvrier, mais en intérim, ne devrait pas être le même. On devrait constater ici un déclassement social. Mais en raison d'un manque de critères pour la classification, on considère actuellement ce cas comme de l'immobilité sociale.

    - La mobilité sociale et le genre. Une grande partie de la recherche fonde ses données sur les professions et la mobilité des hommes. Même si l'étude essaie d'étendre ses hypothèses aux femmes et leur mère, cela reste très limité. De plus, le lien entre le fils et sa mère est tout aussi percutant que celle avec le père pour influencer la future position socioprofessionnelle.

    Suite à la période d'après-guerre, il semblait approprié de considérer les femmes selon leur statut de chef de famille plutôt que leur profession. Malgré l'augmentation de l'activité professionnelle féminine, cette initiative reste justifiable. En effet, il est encore difficile de comparer la catégorie socioprofessionnelle d'une fille avec son père en raison des inégalités d'accès pour les femmes aux emplois supérieurs. Ce tableau présenterait beaucoup plus de mobilités descendantes qu'avec les fils. Dernièrement, comparer le statut d'une fille avec celui de sa mère reste complexe, car l'étude porterait sur une génération avec une plus faible activité professionnelle.

    L'importance de la mobilité sociale

    La mobilité sociale à une grande importance au sein de la société car elle permet de mesurer l'égalité des chances entre les individus. Elle peut, par exemple, révéler dans quelle mesure la classe sociale d'origine d'une personne influence ses chances d'obtenir une profession bien rémunérée ou de haut niveau.

    Un manque de mobilité ascendante implique une inégalité des chances au sein d'une société (Aldridge, 2001).

    La mobilité sociale présente des avantages économiques. En effet, pour qu'une économie se développe, elle doit savoir utiliser efficacement les compétences des personnes qui la compose. Une société sera donc plus prospère si elle récompense les individus méritants par des revenus plus élevés, un statut plus important, etc.

    La cohésion sociale est également plus susceptible d'être atteinte dans une société où les personnes pensent pouvoir améliorer leur qualité de vie.

    La mobilité sociale - Points à retenir

    • La mobilité sociale peut engendrer des changements de statuts sociaux.
    • L'absence de mobilité sociale peut être désastreuse pour les groupes sociaux les moins favorisés. Cela a des répercussions sur le bien-être économique et social.
    • Il existe plusieurs types de mobilité sociale : la mobilité verticale, la mobilité horizontale, la mobilité intergénérationnelle et la mobilité intragénérationnelle.
    • Les mobilités structurelles de la société engendrent une mobilité sociale souvent non désirée
    • Il est possible de mesurer l'ascension sociale grâce aux tables de mobilité.
    Questions fréquemment posées en Mobilité sociale

    Quelles sont les différentes formes de mobilité sociale ?

    Il existe plusieurs types de mobilité sociale. La première est la mobilité verticale. Elle implique un changement de position au sein de la hiérarchie sociale. Elle peut être ascendante ou descendante et se distingue sous deux formes : la mobilité intergénérationnelle (entre deux générations) et la mobilité intragénérationnelle  (au cours de la carrière d'un individu). À l'inverse, la mobilité horizontale n'implique pas de progression ou de régression au sein de la hiérarchie sociale. Pour finir, la mobilité structurelle concerne un groupe socio professionnel et apparait lorsque ce dernier fait face à des changements structurels. 

    Comment définir la mobilité sociale ?

    La mobilité sociale est définit par la capacité pour les individus de changer de position au sein de la hiérarchie sociale. 

    Qu'est-ce que la mobilité sociale en sociologie ?

    La mobilité sociale étudié en sociologie permet de comprendre qu'au sein d'une société, l'appartenance à une catégorie sociale n'est pas attribuée au hasard. L'origine sociale d'une personne va souvent donner lieu au phénomène de reproduction sociale. La famille et l'école pourront cependant jouer un rôle sur une potentielle mobilité, qu'on appelle l'ascension sociale.

    Quelles sont les conséquences de la mobilité sociale ?

    La mobilité sociale à une grande importance au sein d'une société car elle permet de mesurer l'égalités des chances entre les individus. Elle peut avoir des avantages positifs d'ordres économiques et sociaux quand elle est suffisamment présente. Il y aura également plus de cohésion sociale. 

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    La famille et l'école jouent un rôle sur la mobilité sociale. 

    J'implique un changement de position (progressif ou régressif) au sein de la hiérarchie sociale. 

    La mobilité sociale est mesurée à partir des données des professions et catégories socio professionnelles (PCS). 

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Sciences économiques et sociales

    • Temps de lecture: 14 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner