Relations sociales: Le moi

"L'homme est par nature un animal social; un individu qui n'est pas social naturellement et non accidentellement est soit indigne de notre attention, soit plus qu'humain. La société est quelque chose qui précède l'individu. "1

C'est parti Inscris-toi gratuitement
Relations sociales: Le moi Relations sociales: Le moi

Crée des supports d'apprentissage sur Relations sociales: Le moi avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement

Des millions de fiches spécialement conçues pour étudier facilement

Inscris-toi gratuitement
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Nomme le philosophe emblématique qui a énoncé cette citation :


"L'homme est par nature un animal social; un individu qui n'est pas social naturellement et non accidentellement est soit indigne de notre attention, soit plus qu'humain. La société est quelque chose qui précède l'individu."

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Définis la socialisation.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Donne un exemple de rites de passage utilisés pour marquer les phases de la vie dans la société américaine.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Termine la phrase : Les jeunes sont d'abord socialisés aux normes de l'emploi lorsqu'ils obtiennent leur premier emploi à temps partiel à l'école. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, travaillent à temps plein et...

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Énumère les différentes perspectives théoriques sur la socialisation.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Qu'entendons-nous par "moi" ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Décris l'idée de Cooley sur le "moi en miroir".

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Lequel de ces concepts Goffman n'a-t-il PAS conceptualisé ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Remplis les blancs : En outre, Mead fait la différence entre le "moi" et le "je", qui constituent tous deux le soi. Le "moi" est le ____ ____ de l'individu, basé sur des comportements intériorisés et des attentes apprises de la société. Le "je", quant à lui, représente le ____ de l'individu par rapport à son moi social .

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Comment se forme l'identité sociale d'un individu ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Qu'est-ce qu'un "groupe" en sociologie ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Nomme le philosophe emblématique qui a énoncé cette citation :


"L'homme est par nature un animal social; un individu qui n'est pas social naturellement et non accidentellement est soit indigne de notre attention, soit plus qu'humain. La société est quelque chose qui précède l'individu."

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Définis la socialisation.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Donne un exemple de rites de passage utilisés pour marquer les phases de la vie dans la société américaine.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Termine la phrase : Les jeunes sont d'abord socialisés aux normes de l'emploi lorsqu'ils obtiennent leur premier emploi à temps partiel à l'école. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, travaillent à temps plein et...

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Énumère les différentes perspectives théoriques sur la socialisation.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Qu'entendons-nous par "moi" ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Décris l'idée de Cooley sur le "moi en miroir".

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Lequel de ces concepts Goffman n'a-t-il PAS conceptualisé ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Remplis les blancs : En outre, Mead fait la différence entre le "moi" et le "je", qui constituent tous deux le soi. Le "moi" est le ____ ____ de l'individu, basé sur des comportements intériorisés et des attentes apprises de la société. Le "je", quant à lui, représente le ____ de l'individu par rapport à son moi social .

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Comment se forme l'identité sociale d'un individu ?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Qu'est-ce qu'un "groupe" en sociologie ?

Show Answer

Convertis des documents en flashcards gratuitement avec l'IA

Tables des matières
Table des mateères

    La déclaration ci-dessus a été faite par Aristote, le légendaire philosophe de la Grèce antique qui a façonné une grande partie de notre compréhension de l'humanité, de la logique et de la science. Bien que l'étude de la société et des relations sociales soit devenue incroyablement avancée et spécialisée depuis l'époque d'Aristote, son affirmation selon laquelle les humains sont des animaux sociaux est restée fondamentale.

    La sociologie s'intéresse à nos relations sociales - avec nous-mêmes, les personnes qui nous entourent et les groupes et institutions que nous rencontrons tout au long de notre vie. Nous donnerons un aperçu de certains des principaux sujets abordés dans ce domaine, notamment :

    • Les relations sociales
    • La socialisation
    • Le moi social
    • Les groupes sociaux et les organisations
    • La déviance et le contrôle social

    Cette explication est un résumé. Pour obtenir des informations détaillées sur chacun de ces sujets, visite leurs explications dédiées sur StudySmarter !

    Définition des relations sociales

    Considérons tout d'abord une définition des relations sociales.

    Une relation sociale est un lien interpersonnel volontaire ou involontaire entre deux ou plusieurs personnes, individuellement ou au sein d'un groupe. Les relations sociales constituent le concept analytique de base utilisé dans les sciences sociales et sont au cœur de la sociologie .

    Maintenant que nous avons clarifié ce que nous entendons par relations sociales, plongeons dans les grands thèmes qui entourent les relations sociales.

    Importance des relations sociales : La socialisation

    Dans quelle mesure la personnalité d'un individu est-elle influencée par des facteurs sociaux plutôt que biologiques ? Quels sont les aspects de la socialisation qui se prolongent à l'âge adulte ? Qui sont les agents les plus puissants de la socialisation ?

    Les études sur la socialisation visent à répondre à ces questions, en étudiant l'importance des relations sociales dans le développement d'une personne. Pour comprendre cela, examinons une définition de la socialisation.

    Lasocialisation désigne "le processus par lequel les gens apprennent les attitudes, les valeurs et les actions qui conviennent aux membres d'une culture particulière"2.

    Il est important d'étudier la socialisation car elle influence les normes culturelles dominantes d'une société et façonne les perceptions que nous avons de nous-mêmes.

    Examinons maintenant brièvement quelques-uns des principaux thèmes de l'étude de la socialisation.

    La socialisation au cours de la vie

    Le processus de socialisation commence pendant la petite enfance et se poursuit tout au long de la vie. Lorsqu'ils adoptent une approche fondée sur le parcours de vie, les sociologues et autres spécialistes des sciences sociales examinent de près les facteurs socio-économiques tels que le sexe et la pauvreté, qui façonnent la vie des gens de la naissance à la mort.

    Certaines sociétés utilisent des rites de passage formels pour identifier les différentes phases de développement de la vie. Ces rites diffèrent d'une société à l'autre.

    Dans la culture et la société américaines, des étapes importantes comme l'obtention d'un diplôme, le mariage et la parentalité modifient le rôle d'une personne et marquent une nouvelle phase pour elle.

    Le débat entre la nature et l'éducation

    Un débat classique concernant la socialisation est l'idée de la nature contre l'éducation.

    Selon certains experts, les relations et les soins que nous recevons dans notre environnement façonnent notre "moi" - nous ne sommes pas limités par notre biologie. D'autres soutiennent que l'hérédité, c'est-à-dire la génétique, détermine à elle seule qui nous sommes. Cette théorie soutient que nos personnalités, nos intérêts et nos compétences sont prédéterminés avant la naissance ; par conséquent, c'est la nature qui façonne ce que nous sommes.

    Agents de socialisation

    La socialisation d'une personne est grandement influencée par diverses institutions sociales. En voici un résumé :

    • La famille: les parents jouent un rôle crucial dans la socialisation des enfants pour qu'ils adoptent les rôles de genre dominants dans la société.
    • Lesécoles: aux États-Unis, les écoles sont explicitement mandatées pour socialiser les gens - en particulier les enfants - aux normes et aux valeurs de notre culture. Cette obligation est similaire à celle de la famille.
    • Lesgroupes de pairs : pour les adolescents, les groupes de pairs jouent un rôle important dans la socialisation à mesure que le rôle de la famille se réduit. À ce stade, des différences entre les sexes apparaissent également.
    • Le lieu de travail: les jeunes sont d'abord socialisés aux normes de l'emploi lorsqu'ils obtiennent leur premier emploi à temps partiel à l'école. Lorsqu'ils grandissent, travaillent à temps plein et changent d'emploi tout au long de leur vie, la socialisation sur le lieu de travail se poursuit sous différentes formes.
    • Médias et technologie: les médias et la technologie jouent un rôle de plus en plus important en tant qu'agents de socialisation dans la société contemporaine.
    • La religion etl'État: en contrôlant le cours de la vie et en façonnant nos idées sur ce qui constitue un comportement approprié à différents âges, la religion et l'État influencent le processus de socialisation.
    • Environnement: le type d'environnement physique dans lequel un enfant est élevé, y compris le quartier dans lequel il vit et la garderie qu'il peut fréquenter, peut également influencer son comportement et ses liens avec les autres.
    • Culture: la socialisation diffère selon la culture et les coutumes de l'individu et de sa communauté.

    Relations sociales : Self, Groups and Socialization, image d'un père et d'un enfant jouant avec une poupée, StudySmarterFig. 1 - La famille, en particulier les parents, joue un rôle impératif dans la socialisation des enfants aux rôles de genre.

    Perspectives théoriques de la socialisation

    Voyons ce que les différentes théories sociologiques ont à dire au sujet de la socialisation :

    • Selon la perspective fonctionnaliste, la socialisation et les institutions sociales sont cruciales pour préserver la cohésion et la stabilité sociales.

    • Lathéorie du conflit, basée sur le marxisme, met l'accent sur la façon dont les processus de socialisation soutiennent le capitalisme et le système des classes sociales.

    • Lesféministes soutiennent que les rôles et les attentes imposés par la socialisation désavantagent les femmes au profit des hommes.

    • L'interactionnisme symbolique soutient que la socialisation est un processus dans lequel les individus de la société interagissent les uns avec les autres par le langage et l'imitation afin d'influencer les autres à adopter des comportements similaires.

    Types de relations sociales : Le moi social

    Il existe de nombreux types de relations sociales, mais l'une des plus importantes est celle que l'on entretient avec soi-même - le soi social.

    Les sociologues comprennent que lorsque nous nous engageons dans des interactions sociales, notre sens de soi, ou le "moi", se développe. Identité unique qui nous distingue des autres, le"moi" n'est pas fixe - il se développe et change au cours des différentes phases de notre vie.

    Examinons les théories du développement personnel et certains de leurs concepts spécifiques - l'autre généralisé, le je et le moi, et l'identité sociale.

    Théories du développement personnel

    Les travaux fondamentaux de Cooley, Mead et Goffman ont façonné les théories sur le soi et le développement personnel :

    • Charles Horton Cooley est à l'origine de l'idée selon laquelle nous développons notre sens du soi par le biais des interactions avec les autres vers le début du 20e siècle. Il a appelé cette idée le"moi en miroir".
    • George Herbert Mead a postulé qu'il existe trois stades de développement individuel et qu'à mesure qu'un individu mûrit, son "moi" commence à refléter ses préoccupations quant à la façon dont il sera perçu par les autres, y compris les autres significatifs et généralisés.
    • Erving Goffman a montré comment nous créons notre "moi" à travers les impressions que nous transmettons aux autres par nos actions quotidiennes, en créant les concepts de gestion des impressions, de travail sur le visage et d' approche dramaturgique.

    Théories sociologiques et psychologiques du développement

    Avant que les théories sociologiques du développement mentionnées ci-dessus ne voient le jour, les psychologues ont théorisé sur la création du "moi" :

    • Selon Sigmund Freud (1905), le développement de notre personnalité repose sur le ça (esprit primitif et égocentrique), le surmoi (conscience morale) et l'ego, qui se développe pour faire contrepoids au ça, au surmoi et aux attentes de la société.

    • Lawrence Kohlberg (1981) a théorisé quatre étapes que les enfants traversent lorsqu'ils développent leur moralité : morale, pré-conventionnelle, conventionnelle et post-conventionnelle.

    • Jean Piaget (1954) a soutenu que la négociation entre le monde tel qu'il est vécu dans notre esprit et le monde tel qu'il est vécu socialement conduit au développement du moi.

    L'autre généralisé et le je et le moi

    Pour Mead, les attitudes, les opinions et les attentes de la société qu'un enfant prend en compte dans son comportement et ses actions constituent l'Autre généralisé ( ).

    En outre, Mead fait la différence entre le "moi" et le "je", qui constituent tous deux le soi. Le "moi" est le soi social de l'individu, basé sur des comportements intériorisés et des attentes apprises de la société. Le "je", quant à lui, représente la réaction de l'individu à son soi social. Les concepts de "moi" et de "je" servent à équilibrer le moi.

    Identité sociale

    Comme nous l'avons mentionné, le "moi" est également façonné par la perception que la société a de nous et par les attentes et les comportements appris que nous en tirons - notre identité sociale. Dans le processus de socialisation, les familles et autres institutions façonnent l'identité sociale des enfants en leur enseignant des normes et des comportements fondés sur leur sexe, leur race/ethnie, leur nationalité, etc.

    Pour une femme métisse d'origine indienne et juive ashkénaze, ayant la citoyenneté indienne et américaine, son sexe, son ethnie et ses nationalités joueront tous un rôle dans son identité sociale.

    Statuts et rôles sociaux

    Les sociologues distinguent deux catégories sociales que les gens occupent dans la société : les statuts sociaux et les rôles.

    Lesrôles sont des modèles de comportement que nous pouvons tous identifier comme étant indicatifs du statut social d'une personne. Lestatut est une expression utilisée pour désigner les responsabilités et les privilèges associés au rôle et à la position d'une personne dans la société.

    Exemples de relations sociales : Groupes et organisations sociales

    Nous allons examiner des exemples de relations sociales - différents types de groupes, l'importance de la taille et de la structure des groupes, et les organisations formelles de la société.

    T'es-tu déjà trouvé dans une situation où une nouvelle personne entre dans ton groupe d'amis et où tout semble changer ? Ou bien, t'es-tu déjà senti frustré de devoir contacter de nombreuses personnes dans une grande entreprise ou organisation pour obtenir ce dont tu as besoin ?

    Ces deux situations font partie de l'étude sociologique des groupes sociaux et des organisations.

    En sociologie, un groupe est "tout nombre de personnes ayant des normes, des valeurs et des attentes similaires et qui interagissent régulièrement les unes avec les autres"3.

    Types de groupes sociaux

    Il existe plusieurs variétés de groupes sociaux dans la société.

    • Les groupes auxquels nous nous identifions le plus et qui jouent le plus grand rôle dans la socialisation sont les groupes primaires. Les groupes secondaires ont tendance à être moins personnels et plus formels.
    • Les groupes d'appartenance et les groupes d'exclusion sont basés sur notre appartenance - ceux dont nous faisons partie sont nos groupes d'appartenance, tandis que les personnes extérieures sont des groupes d'exclusion.
    • Lesgroupes de référence établissent et maintiennent des codes de conduite et agissent comme une norme par laquelle les individus se jugent eux-mêmes et jugent les autres.

    Relations sociales : Self, Groups and Socialization, vue à vol d'oiseau de personnes à un croisement, StudySmarterFig. 2 - Il existe différents types de groupes dans la société.

    Taille et structure des groupes

    La taille et la structure des groupes sont importantes car, même dans les plus petits groupes, le nombre de membres peut modifier fondamentalement la dynamique et la structure du groupe. En effet, la position des leaders et des membres non leaders d'un groupe peut changer en fonction de la taille du groupe.

    L'expression"petit groupe" fait référence à un groupe suffisamment intime pour que chacun puisse converser ou, à tout le moins, apprendre à se connaître. Une dyade, qui compte deux membres, est le type de groupe le plus simple. Les coalitions peuvent naître de l'interaction accrue que permettent les triades et les groupes plus importants.

    Imagine que toi et ton meilleur ami fréquentez la même classe et formez une dyade. Ensuite, tu es placé dans un groupe avec d'autres personnes pour un projet de groupe, mais tu réalises que vous ne vous entendez pas très bien tous les deux. Dans cette situation, ton meilleur ami et toi pouvez former une coalition ou une alliance pour mener à bien le projet.

    Conformité au groupe

    Les sociologues sont fascinés par la façon dont nous nous comportons et interagissons avec les autres membres d'un groupe lorsque nous essayons de nous conformer. La conformité de groupe fait référence au degré auquel une personne se conforme aux normes sociales ou aux attentes dans les groupes.

    Organisations formelles

    Les grandes organisations formelles ont gagné en taille et en influence au fur et à mesure que les sociétés devenaient plus complexes.

    Une organisation formelle est un groupe créé dans un but précis et systématisé pour une efficacité maximale.

    Un élément d'une organisation formelle connu sous le nom de bureaucratie emploie des règlements et un ordre hiérarchique pour maximiser l'efficacité. On peut considérer la bureaucratie à la fois comme une méthode et comme une échelle. Par conséquent, un groupe peut être considéré comme plus ou moins bureaucratique qu'un autre.

    Facteurs affectant les relations sociales : Déviance et contrôle social

    Lorsque les autres font pression sur toi pour que tu fasses quelque chose, en particulier quelque chose que tu ne ferais pas normalement, comment réagis-tu ? Dans ce genre de situation, les gens peuvent généralement réagir de deux façons : la déviance ou la conformité.

    Certains des plus grands facteurs affectant les relations sociales sont révélés lorsque nous étudions la criminalité, la déviance et le contrôle social dans la société.

    Nous allons étudier la déviance, le contrôle social, les perspectives théoriques sur ces phénomènes et leur lien avec l'activité criminelle et la loi.

    Qu'est-ce que la déviance ?

    Ladéviance désigne tout type de comportement qui viole les normes et les conventions sociales.

    Si certaines formes de déviance sont socialement stigmatisées, d'autres sont plus ou moins tolérées.

    Par exemple, fumer des cigarettes est généralement accepté, même si c'est moins courant de nos jours, mais prendre des drogues (dures) est fortement stigmatisé.

    Qu'est-ce que le contrôle social ?

    Le contrôle social fait référence aux moyens mis en œuvre pour prévenir les comportements déviants dans la société. Une société utilise des moyens de contrôle social pour promouvoir l'adhésion à sa morale fondamentale et à ses normes de comportement.

    Le contrôle social est exercé sur tout le monde et par le biais de toutes les institutions de la société, de la famille aux institutions éducatives en passant par le gouvernement.

    Perspectives théoriques sur la déviance et le contrôle social

    Les sociologues de différents champs théoriques ont des points de vue différents sur la déviance et le contrôle social. Par exemple :

    • Dans une perspective fonctionnaliste , la déviance et ses effets aident à définir les limites du comportement acceptable dans la société.

    • Selon certains interactionnistes, la transmission culturelle, c'est-à-dire les interactions avec les autres, est la façon dont les gens apprennent les comportements déviants et/ou criminels. Ils affirment que l'exposition à des opinions favorables à la criminalité provoque la déviance(association différentielle). D'autres pensent que l'absence ou le dysfonctionnement des structures sociales et des groupes tels que les familles, les écoles, les gouvernements, etc. sont à blâmer(théorie de la désorganisation sociale).

    • Lathéorie de l'étiquetage souligne que l'étiquette de "déviant" n'est pas toujours appliquée de manière équitable.

    • Les lois et les sanctions sont le reflet des intérêts des puissants, selon la théorie du conflit.

    • Le point de vue féministe souligne que les normes culturelles et les relations socio-économiques inégales contribuent aux différences entre les sexes en matière de criminalité et de déviance.

    Le crime et la loi

    Contrairement à la déviance, le crime est une violation des lois et des normes sociales formelles réglementées par l'État. Alors que la déviance ne justifie pas toujours une punition de l'État, un crime entraîne généralement des sanctions formelles.

    Les sociologues distinguent un certain nombre de crimes différents :

    • Lescrimes sans victime, qui se réfèrent à des transactions de biens et de services illégaux.
    • La criminalitéprofessionnelle, menée par des criminels de carrière expérimentés et compétents.
    • Le crimeorganisé, mené par des groupes impliqués dans des opérations et des industries criminelles/illégales.
    • Lacriminalité en col blanc, qui se déroule dans le cadre des affaires et est souvent le fait de personnes riches et "respectables".
    • La criminalitétransnationale, qui se produit dans plusieurs pays ou régions.

    Statistiques sur la criminalité

    Lesstatistiques sur la criminalité sont très contestées car elles ne sont pas toujours exactes - de nombreux crimes ne sont pas signalés - et les crimes ne font pas toujours l'objet de poursuites.

    Le système de justice pénale américain

    Le système de justice pénale est un organisme créé pour faire respecter la loi. La police, les tribunaux et le système correctionnel sont les trois divisions du système de justice pénale aux États-Unis.

    Perception de la criminalité par le public

    L'idée que le public se fait des taux de criminalité n'est pas toujours exacte - en fait, les gens ont tendance à penser que la criminalité est beaucoup plus répandue/commune qu'elle ne l'est en réalité. Cette idée est influencée par la couverture sensationnelle des crimes par les médias ainsi que par les nombreuses émissions policières diffusées à la télévision.

    Relations sociales : Self, Groups and Socialization, image d'une voiture de police sur les lieux d'un crime, StudySmarterFig. 3 - Les sociologues reconnaissent une variété de crimes différents.

    Relations sociales : Le soi, les groupes et la socialisation - Principaux points à retenir

    • Lasocialisation est "le processus par lequel les gens apprennent les attitudes, les valeurs et les actions qui conviennent aux membres d'une culture particulière"1.
    • Les sociologues comprennent que lorsque nous nous engageons dans des interactions sociales, notre sens de soi, ou le "moi", se développe.
    • En sociologie, un groupe est "tout nombre de personnes ayant des normes, des valeurs et des attentes similaires et qui interagissent régulièrement les unes avec les autres"3.
    • Ladéviance fait référence à tout type de comportement qui viole les normes et les conventions sociales.
    • Une société utilise des moyens de contrôle social pour promouvoir l'adhésion à sa morale fondamentale et à ses normes de comportement.

    Références

    1. Barker, E. et Stalley, R. F. (1995). Aristote : Politics.
    2. Richard, T. S. (2010). Sociology : A brief introduction 12th edition. MCGRAW-HILL US HIGHER ED.
    3. Richard, T. S. (2010). Sociology : Une brève introduction 12e édition. MCGRAW-HILL US HIGHER ED.
    Relations sociales: Le moi Relations sociales: Le moi
    Apprends avec 55 fiches de Relations sociales: Le moi dans l'application gratuite StudySmarter

    Nous avons 14,000 fiches sur les paysages dynamiques.

    S'inscrire avec un e-mail

    Tu as déjà un compte ? Connecte-toi

    Questions fréquemment posées en Relations sociales: Le moi
    Qu'est-ce que la socialisation en sociologie ?
    La socialisation est le processus par lequel les individus apprennent et internalisent les normes, valeurs et comportements nécessaires pour vivre en société.
    Comment le groupe influence-t-il le comportement individuel ?
    Le groupe influence le comportement individuel en instaurant des normes et attentes auxquelles les membres se conforment pour obtenir acceptation et appartenance.
    Quel est le rôle de la famille dans la socialisation ?
    La famille joue un rôle clé dans la socialisation en inculquant les premières valeurs, croyances et normes à l'enfant dès la naissance.
    Pourquoi l'école est-elle importante pour la socialisation ?
    L'école est importante pour la socialisation car elle expose les enfants à des normes et valeurs différentes de celles de la famille, développant ainsi des compétences sociales cruciales.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Nomme le philosophe emblématique qui a énoncé cette citation :"L'homme est par nature un animal social; un individu qui n'est pas social naturellement et non accidentellement est soit indigne de notre attention, soit plus qu'humain. La société est quelque chose qui précède l'individu."

    Lequel de ces concepts Goffman n'a-t-il PAS conceptualisé ?

    Lequel de ces groupes est le plus simple?

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Sciences économiques et sociales

    • Temps de lecture: 19 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner