Société française

La fin de la Révolution française en 1789 laisse place à une nouvelle forme de société française. Les sujets du roi sont désormais des citoyens avec des droits et des devoirs. Par définition, la société est un ensemble d'être humains qui vivent en groupe organisé. Elle est caractérisée par ses institutions, ses lois et ses coutumes. 

Société française Société française

Crée des supports d'apprentissage sur Société française avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement
Table des mateères

    Alors, comment est structurée la société française actuelle ? Cette explication va y répondre en présentant la stratification sociale. Nous aborderons dans un premier temps l'un des facteurs de structuration, la catégorie socioprofessionnelle. Cet outil fait une distinction entre les catégories sociales. Puis, nous examinerons la pertinence des classes sociales aujourd'hui. Enfin, nous soulignerons certaines inégalités sociales.

    Comment rendre compte aujourd'hui de structure sociale en France ?

    En France, nous évoluons dans une société structurée et hiérarchisée. Mais qu'est-ce que cela signifie concrètement ? Comment rendre compte aujourd'hui de la structure sociale en France ? Et bien, en se référant aux différentes classes sociales qui constituent la société.

    La classe sociale est une notion sociologique qui permet de regrouper un ensemble d'individus partageant certaines caractéristiques telles que la position sociale, les revenus ou la profession.

    C'est à partir des classes sociales que l'on peut structurer la population, on appelle cela la stratification sociale.

    La stratification sociale

    La stratification sociale définit les catégories sociales d'une société de façon hiérarchisée. Pour les structurer, elle analyse des facteurs tels que l'âge, le revenu, le diplôme, le genre, le lieu de résidence et la catégorie socioprofessionnelle.

    Si tu souhaites en apprendre davantage sur les facteurs qui déterminent la stratification sociale, je t'invite à lire notre explication dédiée à ce sujet.

    Pour terminer cette brève introduction, il est important de préciser que la différenciation entre deux classes sociales va nécessairement mettre en lumière les inégalités sociales. Celles-ci peuvent engendrer des inégalités socioéconomiques, de partage du pouvoir, de prestige et d'opportunités.

    Des inégalités sociales variées et cumulatives

    En vérité, ce sont les inégalités sociales qui créent une segmentation de la société. Les inégalités d'accès aux ressources sont cumulatives et se reproduisent souvent d'une génération à l'autre.

    Un individu naît au sein d'une famille désavantagée. Par exemple, des parents immigrés, qui ne parlent pas la langue du pays d'accueil et qui disposent de peu de moyens. L'enfant pourra présenter plus de difficultés scolaires et sera moins avantagé pour l'obtention d'un diplôme supérieur. Il devra redoubler d'efforts.

    Cet exemple illustre les inégalités en fonction des classes sociales d'origine. En effet, l'égalité des chances n'est pas la même selon notre milieu. C'est d'ailleurs l'un des objets d'étude des PCS (professions et catégories socioprofessionnelles) : mettre en évidence les différentes catégories sociales et les inégalités qui en résultent.

    PCS et sociologie, les professions et catégories socioprofessionnelles

    Les PCS en sociologie (professions et catégories socioprofessionnelles) sont une classification opérée par l'INSEE. Cet outil permet d'analyser la stratification sociale et la hiérarchie de la société française. Les individus vont être classés en groupes socioprofessionnels, c'est-à-dire par catégories qui partagent le même statut professionnel.

    L'INSEE est un institut national de la statistique et des études économiques. C'est en 1954 qu'apparait la première étude dédiée aux catégories sociales. En 1982, cette grille d'analyse devient les professions et catégories socioprofessionnelles (PCS).

    Les PCS vont classer la société française selon la profession des individus, leur position et leur statut. La nouvelle nomenclature, appelée PCS 2020, reste organisée avec une logique d’emboîtement partant de six groupes très larges, subdivisés en 30 catégories socioprofessionnelles, elles-mêmes divisées en 316 professions. Voici une représentation sous forme de tableau de ces catégories sociales :

    Société française, tableau catégorie socioprofessionnelle, StudySmarterFig. 1 : Répartition de la population active selon le genre et la catégorie socioprofessionnelle (en pourcentage)

    Lecture de la colonne surlignée en jaune ci-dessus : en 2021, 41,1 % des femmes françaises qui travaillent sont employées.

    Les professions et catégories socioprofessionnelles restent la référence en France pour analyser le travail, les milieux sociaux et la stratification sociale. En revanche, depuis 2020, une nouvelle mesure est apparue pour enrichir les PCS. Il s'agit de la PCS des ménages. Elle permet de mieux décrire la société française actuelle. En effet, nous allons voir que la France a fortement évoluée en termes de structure socioprofessionnelle.

    La PCS des ménages permet une analyse de la configuration du ménage et de la situation socioprofessionnelle de ses individus. Elle assure de ne pas axer l'enquête selon le sexe, l'âge et la position professionnelle d'un seul des membres.

    Comment est structurée la société française actuelle ?

    Pour comprendre comment est structurée la société française actuelle, il faut se pencher sur l'évolution des catégories socioprofessionnelles depuis la fin du XXᵉ siècle. En effet, la société française a dû s'adapter à certains changements structurels tels que : la salarisation, la tertiarisation, l'élévation des qualifications et la féminisation des emplois.

    On assiste ici à une évolution de la structure socio professionnelle.

    Stucture socio professionnelle définition

    La structure socio professionnelle par définition représente le type d'emplois proposés au sein d'une société. La nature des emplois peut évoluer dans le temps et se différencier selon le secteur d'activité, le niveau de qualifications attendues et le statut du travailleur (salarié ou non salarié).

    La structure socio professionnelle de la France a donc fortement évolué ces dernières décennies. Regardons les changement structurels majeurs auxquels elle a fait face.

    La salarisation de l'emploi et des travailleurs  

    La salarisation correspond à l'augmentation de la part de salariés dans le marché de l'emploi. Consécutivement, diminution de la part des indépendants.

    En 1960, la part de professionnels indépendants représentait 1/4 de l'emploi total. En 2018, ce chiffre ne représente plus que 11 %. On constate que la part des indépendants (non salariés) a été divisée par plus de 2 en l'espace de 60 ans. Alors, quels phénomènes expliquent cette salarisation du travail ?

    • Le développement de l'industrie et de la grande distribution ;

    • Le commerce en ligne avec l'essor des nouvelles technologies, aux dépens de l'artisanat et du petit commerce ;

    • Le progrès technique qui a permis d'augmenter la production tout en réduisant les besoins en main d'œuvre dans les professions d'indépendants (ex : le secteur agricole).

    • L'attractivité du statut de salarié : plus de protection et d'avantages économiques et sociaux y sont associés.

    L'interprétation des PCS vient renforcer ces observations. En effet, on remarque une diminution de certaines catégories socioprofessionnelles comme celle des agriculteurs, artisans et ouvriers. Ceci en faveur des emplois tertiaires (cadres et professions intellectuelles supérieures, professions intermédiaires et employés).

    La tertiarisation des emplois 

    La tertiarisation correspond à l'augmentation de la part des emplois dans le secteur tertiaire (les services). En contrepartie, on observe une diminution de la part des emplois primaires et secondaires (agricoles et industries) dans l'emploi total.

    Le secteur industriel dans la société française ne représente plus que 20% des emplois en 2018. À l'inverse, la part du secteur tertiaire passe de 40% en 1962 à 76,1% en 2018 (pourcentage encore plus important chez les femmes).

    Le progrès technique explique une nouvelle fois ce phénomène de tertiarisation. Puisqu'en facilitant la communication et le transport à l'échelle mondiale, le commerce international s'est développé. Beaucoup d'entreprises ont choisi de se délocaliser à l'étranger. On a assisté à une désindustrialisation des pays développés pour favoriser ceux où la main d'œuvre est moins chère.

    Une des progressions liées à la tertiarisation est l'augmentation de la part des femmes dans la population active.

    La féminisation des emplois

    Depuis 1960, de grandes mutations sociales concernant la place des femmes en société ont eu lieu. La féminisation des emplois s'est accrue dans un premier temps grâce aux mouvements féministes. Puis, grâce à l'essor de la tertiarisation, secteur plus occupé par les femmes que les hommes.

    Ce n'est qu'en 1965 que les femmes ont eu le droit d'avoir leur propre compte bancaire et d'exercer une profession sans l'autorisation de leur mari.

    En conclusion, l'évolution des normes sociales a permis d'instaurer des législations en faveur des droits féminins. Même si les inégalités sociales en fonction du genre sont encore présentes, ces évolutions ont eu un profond impact sur les rôles sociaux au sein de la société française.

    L'augmentation du niveau de qualifications 

    La tertiarisation de la société française a aussi engendré une augmentation du niveau de qualification de la population. En effet, on mesure la qualification en fonction des compétences d'un travailleur, et le diplôme en fait partie. La massification de l'école et l'augmentation de diplômés d'écoles supérieures ont donc joué un rôle prépondérant.

    En 1985, la part des bacheliers dans une génération en France était de 29%. Cette proportion atteint les 79, 2% en 2022.

    Économiquement, une augmentation du niveau de qualification chez les citoyens améliore la productivité, et par conséquent les salaires. Attention, l'augmentation du nombre de diplômés n'implique pas forcément un accès à une catégorie socioprofessionnelle plus élevée. Il s'agit là du principe de déqualification.

    Ainsi, quelle est la pertinence des catégories sociales ? De nombreux débats quant à l'analyse structurelle de la société française voient le jour. En effet, certains considèrent que les classes sociales ne sont plus d'actualité tandis que d'autres projettent leur grand retour. C'est ce que nous allons découvrir dans cette dernière partie.

    Le bien-fondé des classes sociales au sein de la société française

    Depuis la fin du XXᵉ siècle, on assiste au déclin des classes sociales et à la "moyennisation" de la société française. Alors qu'est-ce que cela signifie ? Eh bien la moyennisation atteste de l'augmentation de la part de la classe moyenne. Ce phénomène affaiblis grandement les positions extrêmes et inégales dans la stratification sociale.

    Le déclin des classes sociales

    C'est durant l'époque des trente glorieuses (expansion économique après la Seconde Guerre mondiale) que l'on assiste au déclin des classes sociales. C'est Karl Marx au XIXᵉ siècle qui est à l'origine de la théorie des classes sociales, et qui souligne les fortes inégalités sociales auxquelles la classe ouvrière est confrontée. En revanche, les trente glorieuses viennent changer la dynamique de classes.

    En effet, on assiste lors de cette période au déclin de l'industrie, et à plus d'hétérogénéités au sein de la classe ouvrière. Les individus ne voient plus leur situation comme le résultat d'inégalités sociales, mais comme la conséquence de leur choix de vie. Cette individualisation s'accompagne de moins d'écarts inter-classes, et d'une forte augmentation de la classe moyenne.

    En conclusion, les individus selon ce point de vue ont de moins en moins la conscience de classe. Pourtant, certains sociologues ne partagent pas ce courant de pensée. Bourdieu, notamment, apporte une perspective divergente, et montre que les inégalités sociales persistent au sein de la société française. Ce, malgré la période des trente glorieuses.

    Le grand retour des classes sociales

    Pierre Bourdieu émet une théorie différente des classes sociales. Selon lui, elles sont fondées sur plusieurs dimensions telles que le capital économique et le capital culturel. Ces inégalités seraient même en hausse depuis les années 80, et répondent au phénomène de polarisation.

    La polarisation désigne la fragmentation croissante de la société en groupes de positions sociales inégales. L'accent est mis sur l'existence de pôles principaux, avec des opinions opposés sur les questions relatives au fonctionnement de la société.

    Ainsi, revenons à la théorie de Bourdieu, qui structure la société française selon la possession de certains capitaux. À savoir :

    • Le capital économique, qui représente le revenu et le patrimoine des individus ;
    • Le capital culturel, qui s'acquiert grâce à la socialisation, par exemple, les diplômes, interactions sociales et loisirs culturels (musée, cinéma, lecture, etc.).

    Un professeur d'arts plastiques aura un capital culturel élevé, mais un capital économique faible.

    On constate que l'on peut posséder un capital plus qu'un autre, ils ne sont pas interdépendants. On observe également que ce qui différencie les classes sociales sont leurs pratiques. En effet, puisque les classes dominantes détiennent plus de capitaux culturels et économiques, elles sont davantage favorisées.

    Comment est structurée la société française actuelle ? - Points à retenir

    • La société française est structurée et hiérarchisée. C'est le concept même de la stratification sociale.
    • Les inégalités sociales sont cumulatives et se reproduisent souvent d'une génération à l'autre.
    • Les Professions et catégories socioprofessionnelles (PCS) de l'INSEE classent les individus selon leur profession.

    • La société française a fait face à de nombreux changements structurels tels que : la salarisation, la tertiarisation, l'élévation des qualifications et la féminisation des emplois.

    • On assiste depuis la fin du XXᵉ siècle à la moyennisation des classes sociales.

    • Karl Marx est à l'origine de la théorie des classes sociales, et souligne les fortes inégalités sociales de la classe ouvrière.

    • Pierre Bourdieu distingue le capital économique et le capital culturel.

    Questions fréquemment posées en Société française

    Quels sont les principaux facteurs de structuration de la société française actuelle ?

    Les principaux facteurs de structuration de la société française actuelle sont : l'âge, le revenu, le diplôme, le genre, le lieu de résidence, la composition du ménage et la catégorie socioprofessionnelle.

    Comment est structurée la société française actuelle ?

    La structuration de la société française actuelle fait l'objet de divergences d'opinions. D'un côté, certains affirment que les inégalités socioéconomiques se réduisent depuis les trente glorieuses. Ceci serait dû au phénomène de moyennisation de la société, qui limiterait les positions extrêmes et inégales de la stratification sociale. Pour d'autres, la société subirait une polarisation, s'expliquant par des disparités en termes de capitaux économiques et culturels. 

    Quelles sont les caractéristiques de la structure sociale en France ?

    Les caractéristiques de la structure sociale en France s'établissent grâce à la stratification sociale qui permet de rendre compte des inégalités. Cette dernière va définir des catégories sociales au sein d'une société de façon hiérarchisée. 

    Quelles sont les 3 classes sociales ?

    Les 3 classes sociales sont définis par le sociologue Pierre Bourdieu : la classe dominante ou supérieure, la petite bourgeoisie, et la classe populaire. Selon l'économiste Karl Marx, il en existe seulement deux : les capitalistes (ou bourgeoisie) et le prolétariat. 

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    Quelle est la définition d'une classe sociale ? 

    Lequel de ces critères n'est pas considéré pour définir ton appartenance à une classe sociale ?

    L'appartenance à une classe sociale peut affecter notre trajectoire dans la vie.

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Sciences économiques et sociales

    • Temps de lecture: 13 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner