Les Oranges ne sont pas les seuls fruits

Oranges Are Not the Only Fruit (1985) est un bildungsroman semi-autobiographique de l'auteur britannique Jeanette Winterson. Il raconte les expériences de la protagoniste et narratrice à la première personne, Jeanette, alors qu'elle grandit au début des années 1980 avec sa mère extrêmement religieuse et qu'elle est aux prises avec sa sexualité et les notions de bien et de mal. Lis la suite pour découvrir le résumé et les thèmes du livre !

C'est parti Inscris-toi gratuitement
Les Oranges ne sont pas les seuls fruits Les Oranges ne sont pas les seuls fruits

Crée des supports d'apprentissage sur Les Oranges ne sont pas les seuls fruits avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement

Des millions de fiches spécialement conçues pour étudier facilement

Inscris-toi gratuitement

Convertis des documents en flashcards gratuitement avec l'IA

Tables des matières
Table des mateères

    Les oranges ne sont pas les seuls fruits, Jeanette Winterson, StudySmarter

    Bildungsroman: roman détaillant les expériences d'un personnage en train de grandir.

    Les oranges ne sont pas les seuls fruits: résumé

    Aperçu : Les oranges ne sont pas les seuls fruits
    Auteur de Les oranges ne sont pas les seuls fruitsJeanette Winterson
    Publié en1985
    GenreBildungsroman
    Bref résumé de Les oranges ne sont pas les seuls fruitsUn roman sur le passage à l'âge adulte qui suit la vie de Jeanette, une jeune fille élevée dans un foyer extrêmement religieux du nord de l'Angleterre. En grandissant, elle commence à se rendre compte qu'elle est attirée par d'autres filles, ce qui entre en conflit avec les croyances strictes de sa communauté.
    Liste des personnages principauxJeanette, la mère de Jeanette, Melanie, Miss Jewsbury, Katy, Elsie Norris, Tante May.
    ThèmesReligion, rôles sexuels, communauté, sexualité
    Cadre de l'histoireUne ville sans nom du nord de l'Angleterre dans les années 1960.
    AnalyseÀ la fin du roman, Jeanette est excommuniée de son église en raison de son homosexualité. Cet événement la force à réévaluer ses croyances et l'amène finalement à quitter sa communauté et à trouver sa propre identité en dehors de l'église. Le roman explore les difficultés de grandir dans une communauté religieuse stricte et d'accepter sa sexualité .

    Au début du roman, Jeanette a 7 ans. Elle a été adoptée à un jeune âge et ses parents adoptifs font partie de l'église pentecôtiste, la "Société pour les perdus", dirigée par le révérend Eli Bone. Le père de Jeanette est rarement présent dans sa vie quotidienne, et sa mère lui fait l'école à la maison. La plupart de ce qu'elle apprend provient de la Bible et elle apprend à lire la Bible et à rédiger des sermons.

    Plus tard, les autorités locales exigent qu'elle suive un enseignement formel, mais elle se rend compte qu'elle est un paria à l'école. Les histoires et les dessins qu'elle crée en classe effraient les autres enfants car ils représentent l'enfer de façon très vivante. Les enseignements religieux qu'elle a reçus de sa mère et de son église font également d'elle une paria parmi ses camarades de classe. Après avoir entendu cela de la part de l'enseignante, Mme Vole, la mère de Jeanette la félicite et la récompense pour cela alors qu'elles vont regarder un film.

    Les oranges

    Jeanette perd l'ouïe pendant un certain temps à l'âge de 7 ans et ne parle pas pendant des semaines. Sa mère croit qu'elle vit une expérience divine et refuse de consulter un médecin. Jeanette croit donc elle-même qu'elle vit une expérience divine. Lorsque Jeanette avoue à Mlle Jewsbury qu'elle n'entend plus rien, celle-ci l'emmène à l'hôpital où elle subit une petite opération. Pendant sa convalescence à l'hôpital, sa mère lui rend de rares visites, lui apportant beaucoup d'oranges pour la réconforter.

    Relations et amitiés

    Jeanette est peu exposée à la sexualité et aux relations amoureuses. La seule information qu'elle a sur ces sujets, c'est lorsque sa mère lui raconte une histoire sur l'époque où elle pensait être amoureuse. Sa mère a eu des relations sexuelles avant le mariage avec un Français, Pierre, et a ressenti une drôle de sensation dans l'estomac, qui s'est avérée plus tard être un ulcère. Sa mère s'en sert pour lui enseigner les conséquences des plaisirs charnels.

    À 14 ans, Jeanette repère Mélanie sur les marchés aux poissons. Elles développent une amitié et Jeanette invite Melanie à son église. Elles passent souvent du temps chez Mélanie pour étudier la Bible ou se retrouvent chez Elsie Norris. Jeanette parle à sa mère de ses sentiments à l'égard de Mélanie et du bonheur qu'elle éprouve à passer du temps avec elle. Sa mère la prévient qu'elle ne doit laisser personne toucher ses parties intimes.

    Jeanette et Mélanie font l'amour peu après. Jeanette pense que leur relation est considérée comme une passion contre nature par l'église. Leur relation amoureuse est bientôt découverte et elles sont confrontées à la congrégation. Mélanie se repent et quitte l'église et la communauté. Jeanette refuse d'abord de se repentir. Jeanette passe la nuit chez Miss Jewsbury car elle ne peut pas retourner chez sa mère. Mlle Jewsbury a des rapports sexuels avec une jeune fille mineure, il s'agit donc d'un viol, et Jeanette est très dégoûtée par ce qui s'est passé.

    Plus tard dans le roman, après que Melanie a quitté la communauté, Katy rejoint l'église de Jeanette. Elles développent une amitié, puis une relation. Katy apporte du réconfort à Jeanette après la visite de Mélanie à l'église pour raviver leur amitié. À cette époque, Jeanette écrit des sermons et prêche à l'église, et elle enseigne aux enfants de l'école du dimanche.

    L'exorcisme de Jeanette

    Lorsque Jeanette quitte la maison de Mlle Jewsbury pour rentrer chez elle et aller directement à l'école, elle trouve des fidèles de l'église en train de faire une réunion de prière. Les fidèles de l'église pratiquent un "exorcisme" sur Jeanette après avoir découvert qu'elle a une relation avec Mélanie. Ils l'enferment dans une pièce sombre pendant 36 heures, sans nourriture ni eau. Jeanette a des hallucinations à propos d'un démon orange. Le démon orange représente l'emprise de l'église sur sa vie et sur la façon dont elle vit sa vie en devant adhérer à ses règles, car ce sont les "conforts" dans lesquels elle a été élevée. Jeanette fait semblant de se repentir pour pouvoir enfin manger. Elle ne voit rien de mal à aimer Mélanie et à aimer Dieu en même temps.

    Le rôle de Jeanette dans l'église

    Après son exorcisme, Jeanette commence à jouer un rôle plus actif dans son église. La mère de Jeanette et l'église croient que les femmes ne devraient pas jouer un rôle de leader. Ils citent ce principe comme la raison pour laquelle Jeanette estime qu'elle est désormais un homme et qu'elle peut donc se comporter comme un homme en ayant des relations avec des femmes. Désormais, les femmes ne sont plus autorisées à prêcher ou à enseigner à l'église de Jeanette. Jeanette quitte l'église et sa maison. Elle fait des petits boulots pour gagner de l'argent, notamment en tant que conductrice de camion de crème glacée et en aidant au salon funéraire de sa communauté.

    Lorsque Jeanette s'arrête un jour chez Elsie pour lui rendre visite pendant son travail, elle trouve la maison d'Elsie remplie de membres de son ancienne congrégation religieuse, car Elsie est récemment décédée. Il lui est interdit d'assister aux funérailles, mais l'entreprise de pompes funèbres locale où elle travaille organise les funérailles d'Elsie. Jeanette aide à servir les rafraîchissements, espérant ne pas être reconnue par les membres de l'église, mais sa mère la reconnaît et la renie publiquement.

    La visite à la maison

    Peu de temps après, Jeanette part pour la ville, désireuse d'y construire une nouvelle vie. Sa communauté et sa mère lui manquent, malgré son statut de paria, et elle décide de leur rendre visite pour Noël. À son arrivée à la maison, sa mère la reçoit avec gentillesse. La mère de Jeanette lui révèle que son église a été dissoute pour cause de corruption financière et morale, notamment l'utilisation des fonds de l'église pour payer l'entretien de la femme du révérend, dont il était séparé, alors que le révérend vivait avec sa petite amie.

    Jeanette voit que la communauté de son église est en train de s'effondrer et sa mère essaie de faire ce qu'elle peut pour la maintenir en vie. Sa mère a une nouvelle radio et Jeanette l'observe alors qu'elle essaie d'entrer en contact avec d'autres chrétiens dans toute l'Angleterre à l'aide de la radio.

    Lesoranges ne sont pas les seuls fruits: personnages

    Les personnages principaux de Les oranges ne sont pas les seuls fruits sont Jeanette, sa mère, Mélanie, Miss Jewsbury et Katy, entre autres.

    Jeanette

    Jeanette est la protagoniste et la narratrice d'Oranges ne sont pas les seuls fruits. Le livre suit son développement et ses expériences depuis l'âge de 7 ans jusqu'à l'âge adulte. Enfant, elle est extrêmement pieuse, suivant l'exemple de sa mère. Elle est scolarisée à domicile et sa mère utilise la Bible comme principal outil pour ce faire. Grâce à ses premières expériences avec Mélanie, Jeanette se rend compte qu'elle aime le même sexe et que c'est une partie d'elle qu'elle ne veut pas fuir.

    La mère de Jeanette

    La mère de Jeanette est une fervente chrétienne qui forme Jeanette à être une servante de Dieu dans l'espoir qu'elle ira évangéliser les autres. La mère de Jeanette joue un rôle important dans sa vie, car elle contrôle tout ce que fait Jeanette. Ce contrôle commence à s'atténuer légèrement pour la première fois lorsque Jeanette est inscrite dans un établissement scolaire et apprend que ses attitudes font d'elle une paria.

    Mélanie

    Mélanie est la première partenaire romantique de Jeanette. Elles se rencontrent à l'âge de 14 ans, lorsque Jeanette l'aperçoit en train de travailler dans une poissonnerie. Mélanie est polie et discrète, mais ce n'est pas une intellectuelle. Lorsque sa relation avec Jeanette est découverte, elle se repent immédiatement de ses actes. Plus tard, elle épouse un militaire avec qui elle a des enfants. Melanie nie sa relation avec Jeanette lorsqu'elle retourne auprès des fidèles pour leur présenter son fiancé de l'époque.

    Mlle Jewsbury

    Mlle Jewsbury est un membre plus progressiste de la congrégation de l'église. Elle est lesbienne mais n'a pas révélé son identité sexuelle à l'église et refuse de le faire. Les membres de l'église savent qu'elle a des relations sexuelles avec d'autres femmes et donc ils la méprisent et la considèrent comme impie, mais elle ne choisit pas d'être ouverte sur son identité sexuelle. Miss Jewsbury accueille Jeanette chez elle la nuit précédant son exorcisme et couche avec une Jeanette mineure. Jeanette est dégoûtée par la situation.

    Katy

    Katy est le deuxième amour de Jeanette, qu'elle rencontre lorsqu'elle est un peu plus âgée. Katy se joint à l'église et les deux commencent une histoire d'amour. Katy est confiante et n'a pas honte de sa sexualité, ce qui contraste avec Mélanie. Katy aide à inculquer à Jeanette cette même confiance en sa sexualité.

    Elsie Norris

    Elsie Norris est l'une des aînées de la congrégation de l'église. Elle permet à Melanie et Jeanette de se retrouver parfois chez elle pour étudier la Bible, mais elle découvre qu'elles ont une liaison amoureuse et le dit à la congrégation. La mort d'Elsie est ce qui amène Jeanette à croiser à nouveau le chemin de sa congrégation après qu'elle l'ait quittée à l'âge de 16 ans.

    Tante May

    Tante May est membre de la congrégation de l'église et entretient de bonnes relations avec Jeanette et sa mère. Elle est décrite comme gentille, amicale et amusante.

    Mme Vole

    Mme Vole est l'institutrice de Jeanette qui signale à sa mère qu'elle crée des histoires et des œuvres d'art avec des représentations vivantes de l'enfer.

    Ida

    Ida est une lesbienne qui est décrite comme tenant la "boutique de papier interdite" (chapitre "Numéros"). Elle passe parfois du temps avec tante May. La présence d'Ida est symbolique car elle interagit avec Jeanette le jour même où celle-ci rencontre Mélanie. Ida représente le type de personne que Jeanette pourrait devenir - une femme ouverte et confiante dans sa sexualité.

    Les oranges ne sont pasles seuls fruits: thèmes

    Les principaux thèmes d'Oranges ne sont pas les seuls fruits sont la religion, les rôles sexuels, la conformité et la sexualité.

    La religion

    La religion est un thème clé dans Les oranges ne sont pas les seuls fruits (1985). Jeanette est élevée par une mère fanatique, et elle est scolarisée à la maison avec ces enseignements, la Bible étant son principal outil d'apprentissage. La religion est montrée comme un outil utilisé pour contrôler les actions et les pensées des gens. Le démon orange dont Jeanette a des hallucinations, pendant ses 36 heures d'enfermement après la révélation de sa relation avec Mélanie, est représentatif de la religion et du processus d'acceptation de soi de Jeanette face aux enseignements religieux.

    Ma mère, qui se promenait cette nuit-là, a fait un rêve et l'a soutenu à la lumière du jour. Elle aurait un enfant, le formerait, le construirait, le dédierait au Seigneur :

    un enfant missionnaire,

    un serviteur de Dieu,

    une bénédiction.

    -Chapitre 'Genèse'

    L'attitude de la mère de Jeanette face à la naissance d'un enfant est de consacrer entièrement la vie de cet enfant à Dieu, tout comme elle a consacré sa propre vie à Dieu. Sa mère parle du fait d'avoir un enfant comme si l'acte d'élever cet enfant était au service de Dieu, et pas vraiment au service de l'enfant.

    Rôles des hommes et des femmes

    Jeanette interagit principalement avec des femmes tout au long du roman. Lorsqu'elle est jeune, elle observe que de nombreuses femmes sont insatisfaites des hommes qui font partie de leur vie, ce qui l'amène à se demander quel pourrait être le rôle d'un homme dans sa vie. Plus tard dans le roman, Jeanette est réprimandée pour avoir prêché et enseigné à l'église lorsque sa relation avec son second amant, Katy, est découverte. Ils pensent que le fait de lui donner des rôles qui conviennent à un homme l'a amenée à croire qu'elle peut agir comme un homme et avoir des relations amoureuses avec des femmes. Cela la pousse à quitter l'église pour de bon.

    En ce qui me concerne, les hommes étaient quelque chose que vous aviez autour de vous, pas particulièrement intéressant, mais tout à fait inoffensif.

    -Chapitre "Les juges

    Cette citation a été faite après que Jeanette a appris par sa mère qu'elle allait devoir quitter la maison. Sa mère et l'église croient qu'elle se prend pour un homme car elle pense qu'il est acceptable d'avoir des relations amoureuses avec des femmes. Sa mère éprouve un dégoût général pour les hommes, les décrivant comme des "imitateurs d'hommes", mais l'indifférence de Jeanette à l'égard des hommes et des relations amoureuses avec les hommes est un problème.

    Tradition et communauté

    Jeanette a l'impression que sa mère croit que les oranges sont les seuls fruits, d'où le titre qui est une réplique à cela. Les oranges sont le symbole des idéologies, des principes et des valeurs que la mère de Jeanette lui a imposés depuis son plus jeune âge. Chaque fois que Jeanette était en détresse et avait besoin de réconfort, sa mère lui donnait des oranges. À travers ses expériences dans le roman, Jeanette décide que le mode de vie qu'on lui a montré n'est pas la seule façon de vivre.

    Ma mère avait l'air horrifiée et, fouillant dans son sac à main, elle m'a donné une orange. Je l'ai épluchée pour me réconforter et, me voyant un peu plus calme, tout le monde s'est regardé et s'est éloigné.

    -Chapitre "Genèse

    Lorsque la mère de Jeanette s'apprête à la laisser à l'hôpital, Jeanette se met à pleurer. Sa mère lui donne une orange et Jeanette en est réconfortée. Cela montre que sa mère ne s'occupe pas vraiment de la raison pour laquelle Jeanette est bouleversée, mais qu'elle essaie plutôt de la réconforter de la façon dont elle sait le faire et comme elle le fait toujours - en lui donnant des oranges. Cette attitude est similaire à celle de la mère de Jeanette, qui lui inculque des valeurs religieuses afin qu'elle ne connaisse que cela et qu'elle s'y réfère pour trouver des réponses et du réconfort.

    Les oranges ne sont pas les seuls fruits Aperçu, Oranges, StudySmarter

    Fig. 2 - Dans le roman, les oranges représentent le confort et la familiarité.

    La sexualité

    Jeanette est rejetée pour son homosexualité lorsque ses relations avec Melanie et Katy sont découvertes par la congrégation de l'église. Lorsqu'elle découvre qu'elle a une relation avec Melanie, Jeanette est exorcisée par la congrégation de son église dans sa maison, dans l'espoir que cela la débarrassera de son lesbianisme. On enseigne à Jeanette que son homosexualité est honteuse et qu'elle constitue un péché, mais elle ne se repent pas vraiment dans son cœur après l'exorcisme.

    À ce moment-là, je n'avais aucune notion de politique sexuelle, mais je savais qu'un homosexuel est plus éloigné d'une femme qu'un rhinocéros.

    -Chapitre "Juges

    Cette description place le fait d'être homosexuel comme quelque chose qui n'est pas possible pour les femmes, et cela fait même d'une personne une moins bonne femme qu'auparavant. Cela entre dans les considérations traditionnelles sur ce que doit être une femme, que la mère de Jeanette a perpétuées. C'est l'une des choses que l'on a enseignées à Jeanette en grandissant et qu'elle doit affronter.

    Lesoranges ne sont pas les seuls fruits: analyse

    La structure et le message principald'Oranges Are Not the Only Fruit sont souvent analysés avec les thèmes de la religion et de la sexualité.

    Structure

    Les chapitres d'Oranges sont composés de versets bibliques : 'Genèse', 'Exode', 'Lévitique', 'Nombres', 'Deutéronome', 'Josué', 'Juges', 'Ruth'. Ils correspondent aux histoires racontées dans chaque chapitre. Par exemple, "Genèse" est le premier livre de la Bible et désigne le début de la création de Dieu. Dans le roman, c'est dans la Genèse que les lecteurs découvrent le début de l'histoire de Jeanette.

    Message principal et signification du titre

    Le message principal d'Oranges Are Not the Only Fruit (1985) est que les thèmes considérés comme binaires ne doivent pas nécessairement être en conflit les uns avec les autres. C'est ce que montrent les attitudes des personnages face à des thèmes tels que le bien et le mal, l'homosexualité et la religion. Dans le roman, la mère de Jeanette a sa propre définition du bien et sa propre définition du mal. L'homosexualité de Jeanette fait partie de sa définition du mal, et elle considère donc Jeanette comme mauvaise. Pourtant, Jeanette ne comprend pas au départ - elle pense qu'elle peut aimer les femmes et aimer Dieu en même temps.

    Le roman s'intitule Oranges Are Not the Only Fruit (Les oranges ne sont pas les seuls fruits ) parce que la protagoniste, Jeanette, se voit offrir des oranges par sa mère chaque fois que les choses vont mal. Ces oranges deviennent le symbole de la domination de sa mère dans sa vie et de la façon dont celle-ci impose ses valeurs et ses principes à Jeanette.

    Lesoranges ne sont pas les seuls fruits: citations

    Jetons un coup d'œil à quelques citations importantes qui suivent les principaux thèmes du roman.

    Tel que c'est, je ne peux pas me contenter, je veux quelqu'un de féroce qui m'aimera jusqu'à la mort et qui saura que l'amour est aussi fort que la mort, et qui sera à mes côtés pour toujours et à jamais. Je veux quelqu'un qui détruira et sera détruit par moi. Il existe de nombreuses formes d'amour et d'affection, certaines personnes peuvent passer toute leur vie ensemble sans connaître le nom de l'autre. -Jeanette (Chapitre 'Ruth')

    Il s'agit d'une partie d'un sermon que Jeanette crée alors qu'elle est sur le chemin du retour vers la maison de sa mère après être sortie pour la journée lors de sa visite à sa mère à la fin du roman. Dans ce sermon, Jeanette réfléchit à sa relation avec Dieu, à ce qu'elle pense du péché et à ce qu'elle pense de l'amour.

    Je suis venue dans cette ville pour m'échapper. Si les démons sont à l'intérieur, ils voyagent avec toi. Tout le monde pense que sa situation est la plus tragique. Je ne fais pas exception à la règle - Jeanette (chapitre "Ruth")

    Jeanette pense cela lorsqu'elle discute avec des amis et qu'on lui demande ce qui se serait passé si elle était restée dans sa communauté. Cela l'incite à envisager une autre réalité de la vie. Elle mentionne qu'elle est venue en ville pour échapper à sa communauté, mais qu'il n'y a pas de véritable échappatoire à ce qu'elle a rencontré si elle ne s'occupe pas de ses démons intérieurs.

    Si je les laisse m'enlever mes démons, je devrai abandonner ce que j'ai trouvé - Jeanette (Chapitre 'Joshua')

    Jeanette pense cela pendant les 36 heures où elle est enfermée et privée de nourriture par sa mère et la congrégation de l'église. Pendant cette période, elle a l'hallucination de voir un démon orange, ce qui symbolise le processus d'acceptation de soi, car elle est forcée de se demander pourquoi une histoire d'amour avec Mélanie est un acte si maléfique.

    Les oranges ne sont pas les seuls fruits - Points clés à retenir

    • Oranges Are Not the Only Fruit (1985) a été écrit par l'auteur britannique Jeanette Winterson.
    • Le livre raconte les expériences de la protagoniste et narratrice à la première personne, Jeanette, alors qu'elle grandit avec sa mère extrêmement religieuse et qu'elle est aux prises avec sa sexualité et les notions de bien et de mal.
    • Le message principal est que les thèmes considérés comme binaires ne doivent pas nécessairement être en conflit les uns avec les autres.
    • Les principaux thèmes sont la religion, la sexualité, les oranges, les femmes et la féminité.
    • Oranges Are Not the Only Fruit est un roman d'apprentissage semi-autobiographique.

    Références

    1. Fig. 1 - Jeanette Winterson (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Installation_of_Chancellor_Professor_Jackie_Kay_MBE_-_University_of_Salford,_Peel_Hall_(17136470459)_(cropped).jpg) par le service de presse de l'Université de Salford (https://www.flickr.com/people/32104790@N02) est sous licence CC BY 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.en).
    Les Oranges ne sont pas les seuls fruits Les Oranges ne sont pas les seuls fruits
    Apprends avec 10 fiches de Les Oranges ne sont pas les seuls fruits dans l'application gratuite StudySmarter

    Nous avons 14,000 fiches sur les paysages dynamiques.

    S'inscrire avec un e-mail

    Tu as déjà un compte ? Connecte-toi

    Questions fréquemment posées en Les Oranges ne sont pas les seuls fruits
    Quel est le thème principal de 'Les Oranges ne sont pas les seuls fruits' ?
    Le thème principal est la quête de l'identité et la lutte contre les normes sociales strictes et religieuses.
    Qui est l'auteur de 'Les Oranges ne sont pas les seuls fruits' ?
    L'auteur est Jeanette Winterson.
    Quel est le contexte littéraire de 'Les Oranges ne sont pas les seuls fruits' ?
    Le contexte est l'Angleterre des années 1970, une époque de changements sociaux et culturels.
    Quel est le rôle de la religion dans 'Les Oranges ne sont pas les seuls fruits' ?
    La religion joue un rôle central, étant à la fois une source de conflit et un cadre pour l'exploration de l'identité.

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Anglais

    • Temps de lecture: 22 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner