Période orbitale

Savais-tu qu'une journée sur Terre n'a pas toujours duré 24 heures ? Lorsque la Lune et la Terre n'avaient que 30 000 ans, une journée ne durait que six heures ! Lorsque le système Terre-Lune avait 60 millions d'années, une journée durait dix heures. La force gravitationnelle de la Lune sur la Terre a (par le biais d'interactions de marée complexes) ralenti la rotation de la Terre. En raison de la conservation de l'énergie, l'énergie de rotation de la Terre est convertie en énergie orbitale pour la Lune. Cette interaction a par conséquent augmenté la distance de la Lune par rapport à la Terre et a donc allongé sa période orbitale. Au fil du temps, ce phénomène a progressivement éloigné la Lune de la Terre, à un rythme minuscule de \(3,78\, \mathrm{cm}\) par an.

C'est parti Inscris-toi gratuitement
Période orbitale Période orbitale

Crée des supports d'apprentissage sur Période orbitale avec notre appli gratuite!

  • Accès instantané à des millions de pièces de contenu
  • Fiches de révision, notes, examens blancs et plus encore
  • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens
Inscris-toi gratuitement

Des millions de fiches spécialement conçues pour étudier facilement

Inscris-toi gratuitement
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

La vitesse orbitale est proportionnelle au rayon de l'orbite.



Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

La période orbitale est inversement proportionnelle à la vitesse orbitale.


Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale de Mercure (en jours) à partir de la connaissance de G, la masse du soleil est \N (M_S=1,99\\Nfois 10^{30}\N ; \Nmathrm{kg}\N), et le rayon orbital de Mercure est de 0,38 UA.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale de Vénus (en jours) à partir de la connaissance de G, la masse du soleil est \N(M_S=1,99\\Nfois 10^{30}\N;\Nmathrm{kg}\N), et le rayon orbital de Vénus est de 0,7 UA.


Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale de Saturne (en années) à partir de la connaissance de G, la masse du soleil est \N(M_S=1,99\\Nfois 10^{30}\N;\Nmathrm{kg}\N), et le rayon orbital de Saturne est d'environ 9,539 UA.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale d'Uranus (en années) à partir de la connaissance de \(G=6.67\times 10^{-11}\;\mathrm{\dfrac{m^3}{s^2\,kg}}\), de la masse du soleil \(M_S=1.99\times 10^{30}\;\mathrm{kg}\), et du rayon orbital d'Uranus de \ (19.18\;\mathrm{AU}\).

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale de Neptune (en années) à partir de la connaissance de \(G=6.67\times 10^{-11}\;\mathrm{\dfrac{m^3}{s^2\,kg}}\), de la masse du soleil \ (1.99\times 10^{30}\;\mathrm{kg}\), et du rayon orbital de Neptune de \(30.1\;\mathrm{AU}\).

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle est la vitesse orbitale de Mercure si sa période orbitale est de 88 jours et si son rayon orbital est de \(0.38\;\mathrm{AU}\)?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle est la vitesse orbitale de Vénus si sa période orbitale est de 225 jours et si le rayon orbital est de \(0.7\;\mathrm{AU}\)?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle est la vitesse orbitale de la Terre si sa période orbitale est de 365 jours et si le rayon orbital est de \(1.0\;\mathrm{AU}\)?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle est la vitesse orbitale de Mars si sa période orbitale est de 687 jours et si le rayon orbital est de \(1.5\;\mathrm{AU}\)?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

La vitesse orbitale est proportionnelle au rayon de l'orbite.



Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

La période orbitale est inversement proportionnelle à la vitesse orbitale.


Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale de Mercure (en jours) à partir de la connaissance de G, la masse du soleil est \N (M_S=1,99\\Nfois 10^{30}\N ; \Nmathrm{kg}\N), et le rayon orbital de Mercure est de 0,38 UA.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale de Vénus (en jours) à partir de la connaissance de G, la masse du soleil est \N(M_S=1,99\\Nfois 10^{30}\N;\Nmathrm{kg}\N), et le rayon orbital de Vénus est de 0,7 UA.


Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale de Saturne (en années) à partir de la connaissance de G, la masse du soleil est \N(M_S=1,99\\Nfois 10^{30}\N;\Nmathrm{kg}\N), et le rayon orbital de Saturne est d'environ 9,539 UA.

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale d'Uranus (en années) à partir de la connaissance de \(G=6.67\times 10^{-11}\;\mathrm{\dfrac{m^3}{s^2\,kg}}\), de la masse du soleil \(M_S=1.99\times 10^{30}\;\mathrm{kg}\), et du rayon orbital d'Uranus de \ (19.18\;\mathrm{AU}\).

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Calculons la période orbitale de Neptune (en années) à partir de la connaissance de \(G=6.67\times 10^{-11}\;\mathrm{\dfrac{m^3}{s^2\,kg}}\), de la masse du soleil \ (1.99\times 10^{30}\;\mathrm{kg}\), et du rayon orbital de Neptune de \(30.1\;\mathrm{AU}\).

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle est la vitesse orbitale de Mercure si sa période orbitale est de 88 jours et si son rayon orbital est de \(0.38\;\mathrm{AU}\)?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle est la vitesse orbitale de Vénus si sa période orbitale est de 225 jours et si le rayon orbital est de \(0.7\;\mathrm{AU}\)?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle est la vitesse orbitale de la Terre si sa période orbitale est de 365 jours et si le rayon orbital est de \(1.0\;\mathrm{AU}\)?

Show Answer
  • + Add tag
  • Immunology
  • Cell Biology
  • Mo

Quelle est la vitesse orbitale de Mars si sa période orbitale est de 687 jours et si le rayon orbital est de \(1.5\;\mathrm{AU}\)?

Show Answer

Convertis des documents en flashcards gratuitement avec l'IA

Tables des matières
Table des mateères

    As-tu déjà réfléchi à la raison pour laquelle une année sur Terre compte 365 jours ? S'agit-il de 365 jours pour toutes les planètes ou seulement pour la Terre ? Nous savons que la Terre tourne autour de son axe 365,25 fois pour chaque orbite complète autour du Soleil. Dans cet article, nous allons étudier le concept de période et de vitesse orbitale, afin de comprendre pourquoi chaque planète a un nombre de jours différent dans une année.

    Définition de la vitesse orbitale

    Nous pouvons considérer la vitesse orbitale comme la vitesse d'un objet astronomique lorsqu'il est en orbite autour d'un autre corps céleste.

    La vitesse orbitale est la vitesse nécessaire pour équilibrer la gravité du corps central et l'inertie du corps en orbite.

    Disons qu'un satellite est en orbite autour de la Terre. Le satellite est soumis à un mouvement circulaire uniforme, il orbite donc à une vitesse constante \(v\), à une distance \(r\) du centre de la Terre. Comment le centre de contrôle de la mission pourrait-il faire passer le satellite d'une orbite circulaire à une distance de \(r_1\) du centre de la Terre à une orbite à une distance plus proche de \(r_2\) ? Nous discuterons de la théorie et des formules nécessaires dans la section suivante et nous déduirons les expressions de la vitesse orbitale et de l'énergie cinétique d'un satellite.

    Un satellite sur une orbite circulaire a une vitesse orbitale constante. Cependant, si le satellite est lancé sans suffisamment d'énergie cinétique, il reviendra vers la Terre et n'atteindra pas l'orbite. En revanche, si le satellite reçoit trop d'énergie cinétique, il s'éloignera de la Terre avec une vitesse constante et atteindra la vitesse d'évasion.

    La vitesse d'évasion est la vitesse exacte dont un objet a besoin pour se libérer du champ gravitationnel d'une planète et la quitter sans nécessiter d'accélération supplémentaire. Cette vitesse est atteinte lorsque l'énergie cinétique initiale de l'objet lancé de la Terre (sans tenir compte de la résistance de l'air) est égale à son énergie potentielle gravitationnelle, de sorte que son énergie mécanique totale est nulle,

    $$\mathrm{cinétique}\\N;\mathrm{énergie}\N;-\N;\mathrm{gravitationnel}\N;\mathrm{potentiel}\N;\mathrm{énergie}\N;=\N;0.$$

    Formules de vitesse orbitale

    Il existe plusieurs formules et dérivations utiles associées au calcul de la vitesse orbitale d'un objet et d'autres quantités associées.

    Vitesse tangentielle et accélération centripète

    La vitesse tangentielle d'un satellite est ce qui l'empêche de revenir simplement sur la Terre. Lorsqu'un objet est en orbite, il est toujours en chute libre vers le corps central. Cependant, si la vitesse tangentielle de l'objet est suffisamment grande, l'objet tombera vers le corps central à la même vitesse que sa courbe. Si nous connaissons la vitesse constante \(v\) d'un satellite en orbite circulaire autour de la Terre et sa distance \(r\) par rapport à son centre, nous pouvons déterminer l'accélération centripète \(a\) du satellite, où l'accélération due à la gravité agit vers le centre de masse de la Terre,

    \[a=\frac{v^2}r.\]

    Nous pouvons prouver l'expression de l'accélération centripète en analysant la géométrie du système et en utilisant les principes du calcul. Si nous comparons les triangles formés par les vecteurs position et vitesse, nous constatons qu'il s'agit de triangles similaires.

    Période orbitale et vecteurs de position de vitesse sur une orbite circulaire StudySmarterFig 1 - Triangle formé par les vecteurs position et \(\triangle{\vec{r}}\) dans une orbite circulaire. Il a deux côtés et deux angles égaux, c'est donc un triangle isocèle.

    Période orbitale et vecteurs de vitesse StudySmarterFig 2 - Triangle formé par les vecteurs vitesse et \(\triangle{\vec{v}}\) sur une orbite circulaire. Il a deux côtés et deux angles égaux, c'est donc un triangle isocèle.

    Les vecteurs position sont perpendiculaires aux vecteurs vitesse, et les vecteurs vitesse sont perpendiculaires aux vecteurs accélération, donc le triangle a deux angles égaux. La magnitude des vecteurs distance orbitale et vitesse est constante pour un objet sur une orbite circulaire, donc chacun de ces triangles a également deux côtés égaux.

    Pour toute orbite circulaire, les triangles ont la même forme, mais leurs tailles sont différentes, nous pouvons donc énoncer la proportion comme suit ,

    $$\begin{align}\frac{\triangle v}v=&\frac{\triangle r}r,\\triangle v=&\frac vr\triangle r.\Nend{align}\N$$.

    Nous pouvons différencier l'expression pour déterminer l'accélération instantanée,

    $$\frac{\triangle v}{\triangle t}=\frac vr\lim_{\triangle t\rightarrow0} \frac{\triangle r}{\triangle t}.$$

    Nous pouvons ensuite prouver l'équation de l'accélération centripète en utilisant les principes du calcul,

    $$\begin{align}a=&\frac vr\lim_{\triangle t\rightarrow0} \frac{\triangle r}{\triangle t},\\a=&\frac{v^2}r.\end{align}$$

    Dérivation de la vitesse orbitale

    La force gravitationnelle \(F_g\) est la force nette sur le satellite qui peut être exprimée comme suit,

    \[F_g=\frac{GMm}{r^2},\]

    où \(G\) est la constante gravitationnelle \(6.67\times10^{-11}\;\frac{\mathrm N\;\mathrm m^2}{\mathrm{kg}^2}\), \(M\) est la masse de la planète en kilogrammes \(\mathrm{kg}\), \(m\) est la masse du satellite en kilogrammes \(\mathrm{kg}\), et \(r\) est la distance entre le satellite et le centre de la Terre en mètres \(\mathrm m\).

    Vitesse et période orbitales Image d'un satellite en orbite autour de la Terre StudySmarterFig. 3 - Un satellite est en orbite autour de la Terre. La force gravitationnelle agit sur le satellite, en direction du centre de la Terre. Le satellite orbite à une vitesse constante.

    Nous pouvons appliquer la deuxième loi de Newton pour trouver la formule de la vitesse orbitale.

    $$\begin{align*}F_g&=ma,\\\frac{GMm}{r^2}&=\frac{mv^2}r,\\\frac{GMm}r&=mv^2.\end{align*}$$

    Si nous multiplions les deux côtés de l'équation par \(1/2\), nous trouvons une expression pour l'énergie cinétique \(K\) du satellite :

    $$\begin{align*}\frac12mv^2&=\frac12\frac{GMm}r,\\K&=\frac12\frac{GMm}r.\end{align*}$$

    Pour trouver la formule de la vitesse orbitale, il suffit de résoudre l'équation ci-dessus pour \(v\) :

    $$\begin{align*}\cancel{\frac12}\cancel mv^2&=\cancel{\frac12}\frac{GM\cancel m}r,\\v^2&=\frac{GM}r,\\v&=\sqrt{\frac{GM}r}.\end{align*}$$

    Changement d'orbite et de vitesse

    Si un satellite se trouve sur une orbite circulaire à une distance \(r_1\) du centre de la Terre et que le contrôle de la mission veut manœuvrer le satellite pour qu'il orbite à une distance plus proche \(r_2\) de la Terre, comment déterminerait-il la quantité d'énergie nécessaire pour le faire ? Le contrôle de la mission devrait évaluer l'énergie totale (cinétique et potentielle) du système Terre-Satellite avant et après la manœuvre orbitale et calculer la différence.

    Nous savons que la seule force agissant sur le système est la force de gravité. Cette force est conservatrice, c'est-à-dire qu'elle ne dépend que de la position initiale et finale de l'objet par rapport à la distance radiale du centre de l'astre. Par conséquent, nous pouvons déterminer l'énergie potentielle gravitationnelle \(U\) de l'objet à l'aide du calcul,

    \[\begin{align}U&=-\int\overset\rightharpoonup F_{g}\cdot\overset\rightharpoonup{\,\mathrm dr},\\ &=-\left(\frac{-GMm}{r^2}\;\n-widehat r\nright)\cdot\n-full(\mathrm{d} r\n;\nwidehat r\nright),\n-int_r\nfty\nfrac{GMm}{r^2}\mathrm{d}r,\n-full (\n-full), \n-full (\n-full), \n-full (\n-full) et \n-full (\n-full).GMm\;\frac{r^{-2+1}}{-1}\right|_r^\infty,\\ &=-\lim\limits_{r\to\infty}\frac{GMm}{r}- \left(-\frac{GMm}r\right),\\ &=\frac{GMm}r.\end{align}\]

    La somme de l'énergie cinétique \(K\) et de l'énergie potentielle gravitationnelle \(U\) d'un objet en orbite est égale à l'énergie mécanique \(E\) et sera toujours constante. Par conséquent, en augmentant l'énergie cinétique d'un objet en orbite, son énergie potentielle gravitationnelle diminuera proportionnellement,

    $$\begin{align*}E&=K\;+\;U,\\E&=\text{constant},\\W&=\triangle E.\end{align*}$$

    Si la vitesse d'évasion est dépassée alors l'objet n'est plus sous l'influence gravitationnelle du corps central, alors l'énergie mécanique de l'objet sera seulement égale à son énergie cinétique.

    Rappelle l'expression de l'énergie cinétique du satellite de la section précédente. Parallèlement à notre nouvelle expression de l'énergie potentielle gravitationnelle, nous pouvons déterminer l'énergie totale du système :

    $$\begin{align*}E&=\frac12\frac{GmM}r-\frac{GmM}r,\\E&=-\frac12\frac{GmM}r.\end{align*}$$

    Nous pouvons maintenant étudier l'énergie mécanique \(E_1\) et \(E_2\) du satellite lorsque sa distance orbitale passe de \(r_1\) à \(r_2\). Le changement de l'énergie totale \(\triangle{E}\) est donné par,

    $$\begin{align*}\triangle E&=E_2-E_1,\\\triangle E&=-\frac12\frac{GmM}{r_2}+\frac12\frac{GmM}{r_1}.\end{align*}$$

    Parce que \(r_2\) est une distance plus petite que \(r_1\), \(E_2\) sera plus grand que \(E_1\) et le changement d'énergie \(\triangle{E}\) sera négatif,

    $$\begin{align*}\triangle E&<0.\end{align*}$$$

    Puisque le travail effectué sur le système est égal au changement d'énergie, nous pouvons en déduire que le travail effectué sur le système est négatif.

    $$\begin{align*}W&=\triangle E,\\W&<0,\\cdot\overset\rightharpoonup F\cdot\overset\rightharpoonup{\triangle r}&<0.\n-end{align*}$$$.

    Pour que cela soit possible, une force doit agir dans la direction opposée au déplacement. Dans ce cas, la force qui provoque le déplacement serait exercée par les propulseurs du satellite. De plus, d'après la formule de la vitesse orbitale, on peut déduire que le satellite a besoin d'une vitesse plus importante pour se trouver sur une orbite plus basse. En d'autres termes, si tu veux déplacer un satellite vers une orbite plus proche de la Terre, tu dois augmenter sa vitesse. C'est logique, car lorsque l'énergie cinétique augmente, l'énergie potentielle gravitationnelle diminue, ce qui maintient l'énergie totale du système constante !

    Définition de la période orbitale

    La période orbitale est le temps nécessaire à un objet céleste pour effectuer une orbite complète autour du corps central.

    Les planètes du système solaire ont des périodes orbitales différentes. Par exemple, Mercure a une période orbitale de 88 jours terrestres, tandis que Vénus a une période orbitale de 224 jours terrestres. Il est important de noter que nous spécifions souvent les périodes orbitales en jours terrestres (qui comptent 24 heures) par souci de cohérence, car la durée d'un jour est différente pour chaque planète respective. Même si Vénus met 224 jours terrestres pour compléter une orbite autour du Soleil, il lui faut 243 jours terrestres pour effectuer une rotation complète sur son axe. En d'autres termes, un jour sur Vénus est plus long que son année.

    Pourquoi les planètes ont-elles des périodes orbitales différentes ? Si nous examinons les distances des planètes respectives par rapport au Soleil, nous constatons que Mercure est la planète la plus proche du Soleil. Elle a donc la période orbitale la plus courte de toutes les planètes. Cela est dû à la troisième loi de Kepler, qui peut également être dérivée grâce à l'équation de la période orbitale, comme nous le verrons dans la section suivante.

    L'autre raison pour laquelle les planètes ont des périodes orbitales différentes est qu'il existe une relation inversement proportionnelle entre la période orbitale et la vitesse orbitale. Les planètes ayant des périodes orbitales plus grandes nécessitent des vitesses orbitales plus faibles.

    Vitesse et période orbitale Une image de Mercure, Vénus, Terre, Mars StudySmarterFig. 4 - De gauche à droite, dans l'ordre de leur distance au Soleil : Mercure, Vénus, Terre et Mars. NASA

    Formules de calcul de la période orbitale

    Puisque nous savons maintenant comment calculer la vitesse orbitale, nous pouvons facilement déterminer la période orbitale. Pour un mouvement circulaire, la relation entre la période orbitale \(T\) et la vitesse orbitale \(v\) est donnée par,

    $$v=\frac{2\pi r}T.$$

    Dans l'équation ci-dessus, \(2\pi r\) est la distance totale d'une révolution complète d'une orbite, comme c'est le cas pour la circonférence d'un cercle. Nous pouvons résoudre la période orbitale \(T\) en substituant l'équation de la vitesse orbitale,

    $$\begin{align*}v&=\frac{2\pi r}T,\T&=\frac{2\pi r}v,\T&=\frac{2\pi r}{\sqrt{\displaystyle\frac{GM}r},\T&=2\pi r\sqrt{\frac r{GM}},\T&=\frac{2\pi r^{3/2}}{\sqrt{GM}}.\Nend{align*}}$$

    Nous pouvons réarranger l'expression ci-dessus pour en déduire la troisième loi de Kepler, qui stipule que le carré de la période orbitale est proportionnel au cube du demi-grand axe (ou du rayon pour une orbite circulaire).

    $$\begin{align*}T^2&=\left(\frac{2\pi r^{3/2}}{\sqrt{GM}}\right)^2,\\T^2&=\frac{4\pi^2}{GM}r^3,\\T^2&\propto r^3.\end{align*}$$

    La masse du corps en orbite \(m\) n'est pas pertinente dans de nombreux scénarios. Par exemple, si nous voulons calculer la période orbitale de Mars autour du Soleil, nous ne devons prendre en compte que la masse du Soleil. La masse de Mars n'est pas pertinente dans le calcul car sa masse est insignifiante par rapport à celle du Soleil. Dans la section suivante, nous déterminerons la période orbitale et la vitesse de diverses planètes du système solaire.

    Pour une orbite elliptique, on utilise le demi-grand axe \(a\) au lieu du rayon pour une orbite circulaire \(r\). Le demi-grand axe est égal à la moitié du diamètre de la partie la plus longue d'une ellipse. Sur une orbite circulaire, le satellite se déplace à une vitesse constante tout au long de l'orbite. Cependant, lorsque tu mesures la vitesse instantanée à différents endroits d'une orbite elliptique , tu t'aperçois qu'elle varie tout au long de l'orbite. Comme le définit la deuxième loi de Kepler, un objet sur une orbite elliptique se déplace plus rapidement lorsqu'il est plus proche du corps central et se déplace plus lentement lorsqu'il est plus éloigné de la planète.

    La vitesse instantanée sur une orbite elliptique est donnée par la formule suivante

    $$v=\sqrt{GM\gauche(\frac2r-\frac1a\droite)},$$

    où \(G\) est la constante gravitationnelle \(6.67\times10^{-11}\;\frac{\mathrm N\;\mathrm m^2}{\mathrm{kg}^2}\), \(M\) est la masse du corps central en kilogrammes \(\mathrm{kg}\r}), \(r\) est la distance radiale actuelle du corps en orbite par rapport au corps central en mètres \(\left(\mathrm{m}\rright)\), et \(a\) est le demi-grand axe de l'orbite en mètres \(\left(\mathrm{m}\rright)\).

    La période orbitale de Mars

    Calculons la période orbitale de Mars en utilisant l'équation dérivée dans la section précédente. Nous supposons que le rayon de l'orbite de Mars autour du Soleil est approximativement de \(1,5\;\mathrm{AU}\), et qu'il s'agit d'une orbite parfaitement circulaire, et que la masse du Soleil est de \(M=1,99\fois10^{30}\;\mathrm{kg}\).

    Commençons par convertir \(\mathrm{AU}\) en \(\mathrm{m}\),

    \[1\;\mathrm{AU}=1.5\times10^{11}\;\mathrm m.\]

    Utilise ensuite l'équation pour la période de temps et remplace les quantités pertinentes,

    $$\begin{align*}T&=\frac{2\pi r^{3/2}}{\sqrt{GM}},\\T&=\frac{2\pi\;\left(\left(1.5\;\mathrm{AU}\right)\left(1.5\times10^{11}\;\mathrm m/\mathrm{AU}\right)\right)^{3/2}}{\sqrt{\left(6.67\times10^{-11}\;\frac{\mathrm m^3}{\mathrm s^2\mathrm{kg}}\right)\left(1.99\times10^{30}\;\mathrm{kg}\right)}},\\T&=5.8\times10^7\;\mathrm s.\end{align*}$$

    Puisque \(1\;\text{seconde}=3.17\times10^{-8}\;\text{années}\), nous pouvons exprimer la période orbitale en années.

    $$\begin{align*}T&=\left(5.8\times10^7\;\mathrm s\right)\left(\frac{3.17\times10^{-8}\;\mathrm{yr}}{1\;\mathrm s}\right),\\T&=1.8\;\mathrm{yr}.\end{align*}$$

    La vitesse orbitale de Jupiter

    Nous allons maintenant calculer la vitesse orbitale de Jupiter, en considérant que son rayon d'orbite autour du Soleil peut être approximé à une orbite circulaire de \(5,2\N;\Nmathrm{AU}\N).

    $$\begin{align*}v&=\sqrt{\frac{GM}r},\\v&=\sqrt{\frac{\left(6.67\times10^{-11}\;\frac{\mathrm m^3}{\mathrm s^2\mathrm{kg}}\right)\left(1.99\times10^{27}\;\mathrm{kg}\right)}{\left(5.2\;\mathrm{AU}\right)\left(1.49\times10^{11}\;{\displaystyle\frac{\mathrm m}{\mathrm{AU}}}\right)},}\\v&=13\;\frac{\mathrm{km}}{\mathrm s}.\end{align*}$$

    La vitesse instantanée de la Terre

    Enfin, calculons la vitesse instantanée de la Terre lorsqu'elle est la plus proche et la plus éloignée du Soleil. La distance radiale entre la Terre et le Soleil est approximativement un rayon de \(1,0\;\mathrm{AU}\).

    Lorsque la Terre est la plus proche du Soleil, elle est au périhélie, à une distance de \(0,983 \text{AU}\).

    $$\begin{align*}v_{\text{perihelion}}&=\sqrt{\left(6.67\times10^{-11}\;\frac{\mathrm N\;\mathrm m^2}{\mathrm{kg}^2}\right)\left(1.99\times10^{30}\;\text{kg}\right)\left(\frac2{\left(0.983\;{\text{AU}}\right)\left(1.5\times10^{11}\;{\displaystyle\frac {\text{m}}{\text{AU}}}\right)}-\frac1{\left(1\;{\text{AU}}\right)\left(1.5\times10^{11}\;\frac {\text{m}}{\text{AU}}\right)}\right)},\\v_{\text{perihelion}}&=3.0\times10^4\;\frac {\text{m}}{\text{s},}\\v_{\text{perihelion}}&=30\;\frac{\text{km}}{\text{s}.}\end{align*}$$

    Lorsque la Terre est la plus éloignée du Soleil, elle est à l'aphélie, à une distance de \(1,017 \text{AU}\).

    $$\begin{align*}v_{\text{aphelion}}&=\sqrt{\left(6.67\times10^{-11}\;\frac{\mathrm N\;\mathrm m^2}{\mathrm{kg}^2}\right)\left(1.99\times10^{30}\;\text{kg}\right)\left(\frac2{\left(1.017\;{\text{AU}}\right)\left(1.5\times10^{11}\;{\displaystyle\frac {\text{m}}{\text{AU}}}\right)}-\frac1{\left(1\;{\text{AU}}\right)\left(1.5\times10^{11}\;\frac {\text{m}}{\text{AU}}\right)}\right)},\\v_{\text{aphelion}}&=2.9\times10^4\;\frac {\text{m}}{\text{s},}\\v_{\text{aphelion}}&=29\;\frac{\text{km}}{\text{s}}.\end{align*}$$


    Période orbitale - Principaux enseignements

    • La vitesse orbitale est la vitesse d'un objet astronomique lorsqu'il tourne autour d'un autre objet. C'est la vitesse nécessaire pour équilibrer la gravité terrestre et l'inertie d'un satellite, afin de mettre le satellite en orbite, \(v=\sqrt{\frac{GM}r}\).
    • La période orbitale est le temps qu'il faut à un objet astronomique pour compléter son orbite, \(T=\frac{2\pi r^\frac32}{\sqrt{GM}}\).
    • Pour un mouvement circulaire, il existe une relation entre la période et la vitesse, \(v=\frac{2\pi r}T\).
    • La vitesse instantanée sur une orbite elliptique est donnée par

      \(v=\sqrt{GM\left(\frac2r-\frac1a\right)}\).

    Questions fréquemment posées en Période orbitale
    Qu'est-ce que la période orbitale ?
    La période orbitale est le temps nécessaire à un objet pour faire un tour complet autour d'un autre objet, comme une planète autour du Soleil.
    Comment calcule-t-on la période orbitale ?
    Pour calculer la période orbitale, on utilise la troisième loi de Kepler qui relie la période à la distance moyenne entre les deux objets.
    Quelle est la différence entre la période orbitale et la période de rotation ?
    La période orbitale concerne l'orbite autour d'un autre corps, tandis que la période de rotation est le temps qu'un objet met pour tourner sur lui-même.
    Pourquoi la période orbitale est-elle importante ?
    La période orbitale est importante car elle aide à comprendre la dynamique des systèmes planétaires et la stabilité des orbites.

    Teste tes connaissances avec des questions à choix multiples

    La vitesse orbitale est proportionnelle au rayon de l'orbite.

    La période orbitale est inversement proportionnelle à la vitesse orbitale.

    Calculons la période orbitale de Mercure (en jours) à partir de la connaissance de G, la masse du soleil est \N (M_S=1,99\\Nfois 10^{30}\N ; \Nmathrm{kg}\N), et le rayon orbital de Mercure est de 0,38 UA.

    Suivant

    Découvre des matériels d'apprentissage avec l'application gratuite StudySmarter

    Lance-toi dans tes études
    1
    À propos de StudySmarter

    StudySmarter est une entreprise de technologie éducative mondialement reconnue, offrant une plateforme d'apprentissage holistique conçue pour les étudiants de tous âges et de tous niveaux éducatifs. Notre plateforme fournit un soutien à l'apprentissage pour une large gamme de sujets, y compris les STEM, les sciences sociales et les langues, et aide également les étudiants à réussir divers tests et examens dans le monde entier, tels que le GCSE, le A Level, le SAT, l'ACT, l'Abitur, et plus encore. Nous proposons une bibliothèque étendue de matériels d'apprentissage, y compris des flashcards interactives, des solutions de manuels scolaires complètes et des explications détaillées. La technologie de pointe et les outils que nous fournissons aident les étudiants à créer leurs propres matériels d'apprentissage. Le contenu de StudySmarter est non seulement vérifié par des experts, mais également régulièrement mis à jour pour garantir l'exactitude et la pertinence.

    En savoir plus
    Équipe éditoriale StudySmarter

    Équipe enseignants Physique-chimie

    • Temps de lecture: 18 minutes
    • Vérifié par l'équipe éditoriale StudySmarter
    Sauvegarder l'explication Sauvegarder l'explication

    Sauvegarder l'explication

    Inscris-toi gratuitement

    Inscris-toi gratuitement et commence à réviser !

    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    La première appli d'apprentissage qui a réunit vraiment tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.

    • Fiches & Quiz
    • Assistant virtuel basé sur l’IA
    • Planificateur d'étude
    • Examens blancs
    • Prise de notes intelligente
    Rejoins plus de 22 millions d'étudiants qui apprennent avec notre appli StudySmarter !

    Obtiens un accès illimité avec un compte StudySmarter gratuit.

    • Accès instantané à des millions de pièces de contenu.
    • Fiches de révision, notes, examens blancs, IA et plus encore.
    • Tout ce dont tu as besoin pour réussir tes examens.
    Second Popup Banner